Livres audio gratuits pour 'Edgar Allan Poe' :


POE, Edgar Allan – Le Joueur d’échecs de Maelzel

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Nouvelles


Le Turc Mécanique

Le Turc mécanique ou l’automate joueur d’échecs est un canular célèbre construit à la fin du XVIIIe siècle : il s’agissait d’un prétendu automate doté de la faculté de jouer aux échecs. Grâce au talent de ses joueurs cachés, le Turc mécanique remporta la plupart des parties d’échecs auxquelles il participa en Europe et en Amérique durant près de 84 ans, y compris contre certains hommes d’état tels que Napoléon Bonaparte, Catherine II de Russie et Benjamin Franklin.

Edgar Poe est un des très nombreux essayistes ayant proposé des solutions, mais il se trompe en disant que le joueur était dissimulé dans le mannequin du Turc et non pas dans un siège mobile à l’intérieur du meuble.

« Aucune exhibition du même genre n’a jamais peut-être autant excité l’attention publique que le Joueur d’échecs de Maelzel. Partout où il s’est fait voir, il a été, pour toutes les personnes qui pensent, l’objet d’une intense curiosité. Toutefois la question du modus operandi n’est pas encore résolue. » Tels sont les premiers mots du Joueur d’échecs de Maelzel, nouvelle très technique, scientifique, qui ne surprend pas (1836) sous la plume de cet écrivain en quête de savoir et traduite par Charles Baudelaire en 1871 dans Histoires grotesques et sérieuses.

Le Joueur d’échecs de Maelzel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 323 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Puits et le pendule

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Nouvelles


Le Puits et le pendule

Les supplices endurés à Tolède, par un prisonnier lors de l’Inquisition espagnole, l’anxiété de la mort, la terreur matérialisée par un pendule, à lame d’acier, suspendu comme une épée de Damoclès sur la tête de celui qui raconte en une heure avec réalisme (il souffre de la soif, les rats grouillent sur lui…) son agonie, sont minutieusement relatés par Edgar Poe traduit par Baudelaire.

« J’étais évanoui ; mais cependant je ne dirai pas que j’eusse perdu toute conscience. Ce qu’il m’en restait, je n’essaierai pas de le définir, ni même de le décrire ; mais enfin tout n’était pas perdu. Dans le plus profond sommeil, — non ! Dans le délire, — non ! Dans l’évanouissement, — non ! Dans la mort, — non ! Même dans le tombeau tout n’est pas perdu. Autrement, il n’y aurait pas d’immortalité pour l’homme. En nous éveillant du plus profond sommeil, nous déchirons la toile aranéeuse de quelque rêve. Cependant, une seconde après, — tant était frêle peut-être ce tissu, — nous ne nous souvenons pas d’avoir rêvé. »

Le Puits et le pendule.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 161 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Mille et deuxième conte de Schéhérazade

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Poe Scheherazad

Après La Mille et deuxième nuit de Théophile Gautier (1897), Le Veuvage de Schéhérazade de Régnier (1928), voici une troisième suite Le Mille et deuxième conte de Schéhérazade d’Edgar Poe (1887).

« « Ma chère sœur, » dit-elle à la mille et deuxième nuit, (je cite ici littéralement le texte de l’Isitsoornot) « ma chère sœur, maintenant qu’il n’est plus question de ce petit inconvénient de la strangulation, et que cet odieux impôt est si heureusement aboli, j’ai à me reprocher d’avoir commis une grave indiscrétion, en vous frustrant vous et le roi (je suis fâchée de le dire, mais le voilà qui ronfle — ce que ne devrait pas se permettre un gentilhomme) de la fin de l’histoire de Sinbad le marin. Ce personnage eut encore beaucoup d’autres aventures intéressantes ; mais la vérité est que je tombais de sommeil la nuit où je vous les racontais, et qu’ainsi je dus interrompre brusquement ma narration — grave faute qu’Allah, j’espère, voudra bien me pardonner. Cependant il est encore temps de réparer ma coupable négligence, et aussitôt que j’aurai pincé une ou deux fois le roi de manière à le réveiller assez pour l’empêcher de faire cet horrible bruit, je vous régalerai vous et lui (s’il le veut bien) de la suite de cette très remarquable histoire. » »

Traduction : Félix Rabbe (1840-1900).

NB : Les allusions du récit de Simbad sont plus faciles à comprendre si l’on se reporte aux notes 7 à 36 qui suivent la version texte. Exemples :
« Un autre avait la faculté de changer les métaux vulgaires en or, sans même les surveiller pendant l’opération. » [27] La note nous  renseigne : « L’électrotype. »
« Un autre était doué d’une telle délicatesse du toucher, qu’il avait fait un fil de métal si fin qu’il était invisible. » [28] La note explique : « Wollaston fit avec du platine pour le champ d’un télescope un fil ayant un quatre-vingt-dix millième de pouce d’épaisseur. On ne pouvait le voir qu’à l’aide du microscope. »

Le Mille et deuxième conte de Schéhérazade.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 502 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Mystère de Marie Roget

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 2h 4min | Genre : Nouvelles


Claude Monet - Nenuphars

« La première nouvelle du meurtre nous fut apportée par G…, en personne. Il vint nous voir le 13 juillet 18.., au commencement de l’après-midi, et resta avec nous assez tard après la nuit tombée. [...]

Il discourait longuement, et même, sans aucun doute, doctement, lorsque je hasardai à l’aventure une observation sur la nuit qui s’avançait et amenait le sommeil. Dupin, fermement assis dans son fauteuil accoutumé, était l’incarnation de l’attention respectueuse. Il avait gardé ses lunettes durant toute l’entrevue ; et, en jetant de temps à autre un coup d’œil sous leurs vitres vertes, je m’étais convaincu que, pour silencieux qu’il eût été, son sommeil n’en avait pas été moins profond pendant les sept ou huit dernières lourdes heures qui précédèrent le départ du préfet. »

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 622 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Corbeau (Poème, Traduction : Rollinat)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Poésie


Maurice Rollinat

Les deux traductions en prose du Corbeau d’Edgar Allan Poe par Baudelaire et Mallarmé sont bien plus connues que celle en vers de Maurice Rollinat (1846-1903) auteur de poésies fantastiques et souvent macabres et pianiste connu pour avoir mis en musique des poèmes de Baudelaire.
Cette mise en vers du Corbeau respecte l’original tout autant que les traductions de ses illustres prédécesseurs.

« Lors, j’ouvris la fenêtre et voilà qu’à grand bruit,
Un corbeau de la plus merveilleuse apparence
Entra, majestueux et noir comme la nuit.
Il ne s’arrêta pas, mais plein d’irrévérence
Brusque, d’un air de lord ou de lady, s’en vint
S’abattre et se percher sur le buste divin
De Pallas, sur le buste à couleur pâle, en sorte
Qu’il se jucha tout juste au-dessus de ma porte…
Il s’installa, puis rien de plus. »

Le Corbeau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 572 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Sphinx

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Edgar Allan Poe

Le Sphinx, être surgi vivant du Mythe, lorsqu’il vient à nous, que nous montre t-il ? Dans cette nouvelle, Edgar Poe, en virtuose de l’énigme qui se fait mystère, nous tend quelque chose comme un bâton, de quel côté allons-nous le recevoir, et derrière le percevoir, pouvons-nous Voir ce qu’il montre ? Le Sphinx alors nous dessine…

Traduction : William Little Hugues (1822-1887).

Le Sphinx.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 292 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – L’Ange du bizarre

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Camille Claudel - Psaume

Que peut avoir un ange de bizarre, d’étrange, voire d’impensable ? S’il est une nouvelle qui peut nous faire perdre nos certitudes sur ce qui devrait être, telle que se pense la raison, l’Ange du bizarre nous y invite. Qu’est-ce qui nous maintient en haleine lorsque nous sommes dépassés par ce qui advient ; et l’ange de répondre : c’est moi !

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

L’Ange du bizarre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 317 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Allan Edgar – Hop-Frog

Donneur de voix : Éric | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Edgar Allan Poe

« Notre roi, naturellement, avait son fou. Le fait est qu’il sentait le besoin de quelque chose dans le sens de la folie, – ne fût-ce que pour contrebalancer la pesante sagesse des sept hommes sages qui lui servaient de ministres – , pour ne pas parler de lui.

Néanmoins, son fou, son bouffon de profession, n’était pas seulement un fou. Sa valeur était triplée aux yeux du roi par le fait qu’il était en même temps nain et boiteux. Dans ce temps-là, les nains étaient à la cour aussi communs que les fous ; et plusieurs monarques auraient trouvé difficile de passer leur temps – le temps est plus long à la cour que partout ailleurs – sans un bouffon pour les faire rire, et un nain pour en rire. [...] »

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867)

Hop-Frog.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 950 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Edgar Allan Poe :