Livres audio gratuits pour 'Emile Verhaeren' :


VERHAEREN, Émile – Les Baisers morts des défuntes années (Poème)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2min | Genre : Poésie


Emile Verhaeren - Les baisers morts

Marthe Massin a rendu la joie de vivre à son mari, après les crises et les épreuves qu’il a traversées. Même pendant la vieillesse et à l’approche de la mort, même lorsque la jeunesse s’est enfuie avec les années, l’amour véritable demeure.

« Les baisers morts des défuntes années
Ont mis leur sceau sur ton visage. »

Les Baisers morts des défuntes années.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 204 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Le Soir tombe, la lune est d’or (Poème)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2min | Genre : Poésie


John William Waterhouse - Narcisse 1912

Émile Verhaeren (1855-1916) est un poète belge flamand, d’expression française.
En 1891, il épouse Marthe Massin, une aquarelliste réputée, et le couple s’installe à Bruxelles.
Son amour pour elle s’exprime dans trois recueils de poèmes d’amour : Les Heures claires, Les Heures d’après-midi et Les Heures du Soir.

Le soir tombe, la lune est d’or est extrait des Heures du Soir.

Le Soir tombe, la lune est d’or.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 432 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Sélection Saint-Valentin

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 9min | Genre : Poésie


Auguste Renoir - La cueillette des fleurs

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, dit-on. Ils ont cependant une âme… un chant particulier… une présence… si l’on en croit certains poèmes d’Émile Verhaeren. En voici trois sur le sujet que je dédie à tous les Amoureux du monde en cette Saint-Valentin, et si j’ai quelque retard, peu importe puisque tous les jours sont des jours de fête pour les amoureux.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 369 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Avec le même amour que tu me fus jadis (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 4min | Genre : Poésie


Pierre Auguste Renoir - Les Amoureux (1875) - émile verhaeren

« Avec le même amour que tu me fus jadis

Un jardin de splendeur dont les mouvants taillis

Ombraient les longs gazons et les roses dociles,

Tu m’es en ces temps noirs un calme et sûr asile.

[...] »

Avec le même amour que tu me fus jadis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 602 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Décembre (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 4min | Genre : Poésie


Paysage d'hiver - émile verhaeren

« – Ouvrez, les gens, ouvrez la porte,
je frappe au seuil et à l’auvent,
ouvrez, les gens, je suis le vent,
qui s’habille de feuilles mortes.

- Entrez, monsieur, entrez, le vent,
voici pour vous la cheminée
et sa niche badigeonnée ;
entrez chez nous, monsieur le vent.

[...] »

Décembre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 875 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Dédié au sud-ouest (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 4min | Genre : Poésie


Caspar David Friedrich - Arbre aux corbeaux - émile verhaeren

« Sur la bruyère longue infiniment
Voici le vent cornant novembre ;
Sur la bruyère infiniment,
Voici le vent
Qui se déchire et se démembre,
En souffles lourds, battant les bourgs ;
Voici le vent,
Le vent sauvage de novembre.
[...] »

Dédié au sud-ouest.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 233 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – La Plaine (Poème)

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 5min | Genre : Poésie


émile verhaeren

Du recueil Les Villes tentaculaires, « La Plaine » :

« La plaine est morne, avec ses clos, avec ses granges
Et ses fermes dont les pignons sont vermoulus,
La plaine est morne et lasse et ne se défend plus,
La plaine est morne et morte – et la ville la mange.

Formidables et criminels,
Les bras des machines diaboliques,
Fauchant les blés évangéliques,
Ont effrayé le vieux semeur mélancolique
Dont le geste semblait d’accord avec le ciel. [...] »

La Plaine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 229 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – L’Orage (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 2min | Genre : Poésie


Foudre - émile verhaeren

« Parmi les pommes d’or que frôle un vent léger
Tu m’apparais là-haut, glissant de branche en branche,
Lorsque soudain l’orage accourt en avalanche
Et lacère le front ramu du vieux verger

[...] »

L’Orage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

Page vue 10 497 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Emile Verhaeren :