Livres audio gratuits pour 'Esperiidae' :


MOLIÈRE – Dom Juan

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 45min | Genre : Théâtre


Dom Juan by P Brissart

Dom Juan, ou Le Festin de pierre est une comédie de Molière en cinq actes et en prose dont la « Troupe de Monsieur frère unique du roi » donna quinze représentations triomphales en février et mars 1665 sur le théâtre de la grande salle du Palais-Royal à Paris.

Elle donne à suivre les trente-six dernières heures de la vie du jeune Dom Juan Tenorio, « esprit fort » et grand amateur de femmes, flanqué tout au long des cinq actes de Sganarelle, valet couard, gourmand et avide de disputes intellectuelles. Provocateur impénitent, Dom Juan n’échappera pas à la vengeance du Ciel, qui le châtiera par le bras d’une statue de pierre.

Pièce où se mêlent tous les registres, du comique farcesque au sérieux, voire au tragique, elle est accueillie avec enthousiasme par le public parisien.

Elle est aujourd’hui considérée, à l’égal du Tartuffe et du Misanthrope, comme l’un des chefs-d’œuvre de Molière et de la dramaturgie classique française. (Wikipédia)

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 42 070 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PHILIPPE, Vincent – Voisine et voisin

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Voisine et voisin

N’est-il pas trop tard ? « Dans l’âge où l’on est aimable, rien n’est si beau que d’aimer. » écrivait Molière dans La Princesse d’Élide. Avec Voisine et voisin, Vincent Philippe nous prend par les mots et nous entraîne sur les chemins du charme et du désir. Il nous conte, avec délicatesse et sobriété que non, il n’est jamais trop tard, qu’il n’y a pas d’âge pour séduire et se laisser séduire…

Extrait : « Avec la crudité propre à son âge, elle a donné à sa mère ce conseil : « Vas-y maman : Juste pour un coup ! Ne tombe pas amoureuse ». »

Vincent Philippe est né le 24 mai 1940 à Lausanne, en Suisse. Il mène de front les carrières de journaliste-correspondant à Paris des quotidiens La Tribune de Genève et 24 Heures, d’essayiste et de romancier.

Dans son second recueil de nouvelles, Ne dure qu’un instant, publié aux Éditions de l’Aire, Vincent Philippe décline par petites touches sensibles la question du désir, qu’il décline en une grande variété de tableaux ; tendres, drôles, légers, anxieux ou épicés. Chaque fois, le point de vue change.

Voisine et voisin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 119 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUMARCHAIS – Le Barbier de Séville

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 3h 10min | Genre : Théâtre


Roi-valet coeur

« Le Comte. – Fort bien. Apprends donc que le hasard m’a fait rencontrer au Prado, il y a six mois, une jeune personne d’une beauté… Tu viens de la voir. Je l’ai fait chercher en vain par tout Madrid. Ce n’est que depuis peu de jours que j’ai découvert qu’elle s’appelle Rosine, est d’un sang noble, orpheline et mariée à un vieux médecin de cette ville, nommé Bartholo.
Figaro. – Joli, oiseau ma foi ! difficile à dénicher ! Mais qui vous a dit qu’elle était femme du Docteur ?
Le Comte. – Tout le monde.
Figaro. – C’est une histoire qu’il a forgée en arrivant de Madrid, pour donner le change aux galants et les écarter ; elle n’est encore que sa pupille, mais bientôt…
Le Comte, vivement. – Jamais ! Ah quelle nouvelle ! J’étais résolu de tout oser pour lui présenter mes regrets ; et je la trouve libre ! Il n’y a pas un moment à perdre ; il faut m’en faire aimer, et l’arracher à l’indigne engagement qu’on lui destine. »
(Acte I, Scène 4)

Le Comte Almaviva, grand d’Espagne, s’est épris d’une jeune fille noble, Rosine, pupille du docteur Bartholo, un vieux médecin qui veut en faire sa femme. À Séville où il a suivi la demoiselle, il retrouve un de ses anciens serviteurs : Figaro. Habile et rusé, le « barbier de Séville » va l’aider à s’introduire dans la maison du docteur pour connaître les sentiments de Rosine et lui proposer de l’épouser.

Sous les dehors d’une comédie légère et, somme toute, assez classique, Beaumarchais propose un joyeux divertissement et glisse déjà quelques éléments de critiques sociales que l’on trouve, plus nombreux et plus acérés, dans la suite du Barbier : Le Mariage de Figaro.

> Écouter un extrait : Lettre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 21 845 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – Guerre et paix (Première Partie : Chapitre 02)

Donneurs de voix : Esperiidae & | Durée : 4h 37min | Genre : Romans

Nicolas Toussaint Charles

À Braunau, en Autriche, le commandant en chef Koutouzov passe en revue un régiment où l’on retrouve Dologhov dégradé. André Bolkonsky y est aide de camp zélé et observateur. Aspirant hussard, Nicolas Rostov se lie avec son supérieur Denissov.

Les Français emmenés par l’audace de Murat passent le pont de Thabor et menacent la jonction des deux armées. Afin d’emmener le plus gros de l’armée vers les Autrichiens, Koutouzov envoie le détachement du général Bagration en barrage. Mais, à cause d’une erreur d’appréciation de Murat, la bataille ne s’engage pas directement.

Malgré de lourdes pertes, Bagration parvient à rejoindre Koutouzov. Nicolas Rostov est blessé, tandis que le prince André se désillusionne du pouvoir.

Extrait :
« Ah ! si j’avais pu y vivre, je n’aurais rien désiré de plus, pensait Rostow… rien ! Je sens en moi tant d’éléments de bonheur, en moi et en ce beau soleil… tandis qu’ici… des cris de souffrance… la peur… la confusion… la hâte… on crie de nouveau, tous reculent et me voilà courant avec eux… et la voilà, la voilà, la mort, au-­dessus de moi !… Une seconde encore, et peut-­être ne verrai-­je plus jamais ni ce soleil, ni ces eaux, ni ces montagnes !… »

Guerre et paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

> Écouter un extrait : Chapitre 02, 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 029 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – Guerre et paix (Première Partie : Chapitre 01)

Donneurs de voix : Esperiidae & | Durée : 5h 40min | Genre : Romans


Guerre et Paix

Guerre et paix – Livre premier – Première partie

En juin 1805 à Saint-Pétersbourg, lors d’une soirée donnée par Anna Pavlovna Schérer, demoiselle d’honneur de l’impératrice Maria Feodorovna, se croisent Pierre, le prince Basile Kouraguine et ses enfants, Hélène et Hippolyte, le prince André Bolkonsky et Lise, sa jeune épouse enceinte. Pierre est le fils naturel du vieux comte Bézoukhov. Cette soirée est l’occasion pour Pierre et André de renouer leur amitié.

À Moscou, les héritiers potentiels du vieux comte Bézoukhov, mourant, se pressent à son chevet. Grâce à l’intervention de la princesse Droubetskoï, Pierre, fils illégitime du comte Bézoukhov, assiste à sa mort et hérite de toute sa fortune.

Dans la demeure provinciale des Bolkonsky, le prince André est fermement décidé à rejoindre l’armée. Il remet sa femme Lise aux soins de son père, le sévère et coléreux Nicolas Andréïévitch, et de la douce et pieuse princesse Marie.

« Le prince André ne fit que hausser les épaules [...], il se contenta de dire : « Si l’on ne se battait que pour ses convictions, il n’y aurait pas de guerre.
– Et ce serait parfait, répliqua Pierre.
– C’est bien possible, mais cela ne sera jamais, reprit en souriant le prince André.
– Enfin, voyons, pourquoi allons-nous faire la guerre ?
– Pourquoi ? Je n’en sais rien ! Il le faut, et par-dessus le marché j’y vais. – et il s’arrêta. J’y vais, parce que la vie que je mène ici… ne me va pas ! »

Guerre et paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

> Écouter un extrait : Chapitre 01, 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 37 697 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PHILIPPE, Vincent – Elle et Lui

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Elle et Lui

Vincent Philippe est né le 24 mai 1940 à Lausanne. Il mène de front les carrières de journaliste, correspondant à Paris des quotidiens La Tribune de Genève et 24 Heures, d’essayiste et de romancier.

Dans son second recueil de nouvelles, Ne dure qu’un instant, publié aux Éditions de l’Aire en 2010, Vincent Philippe décline avec un style pointilliste, coloré et sensuel et par petites touches sensibles et délicates, la question du désir, qu’il décline en une grande variété de tableaux ; tendres, drôles, légers, anxieux ou épicés. Chaque fois, le point de vue change.

Un grand merci à Vincent Philippe ainsi qu’aux Éditions de l’Aire pour leur autorisation.

Elle et lui.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 360 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SÉGUR, Comtesse (de) – Quel amour d’enfant !

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 5h 43min | Genre : Romans

Comtesse de Segur - Quel amour d enfant

« Giselle rentra au salon ; elle y trouva un ancien ami de la famille, M. Tocambel, qui ne se gênait pour personne et qui était d’une franchise rude, mais bienveillante.

M. Tocambel :
Bonjour, la belle enfant ; êtes-vous toujours méchante ? Avez-vous fait beaucoup de tapage aujourd’hui ?

Giselle (piquée) :
Je ne suis plus méchante depuis longtemps, vous le savez bien.

M. Tocambel :
Mais je n’en sais pas un mot ; et je vois à vos jolis yeux rouges et à vos cheveux ébouriffés qu’il y a eu quelque chose cet après-midi. »

À Milunisu.

> Écouter un extrait : Chapitre 01 : Giselle est un ange.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 789 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PHILIPPE, Vincent – Service militaire

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Apollon et Hyacinthe

Vincent Philippe est né le 24 mai 1940 à Lausanne. Il mène de front les carrières de journaliste – correspondant à Paris des quotidiens La Tribune de Genève et 24 Heures – d’essayiste et de romancier.

Dans son second recueil de nouvelles, Ne dure qu’un instant, publié aux Éditions de l’Aire, Vincent Philippe décline par petites touches sensibles la question du désir, qu’il décline en une grande variété de tableaux ; tendres, drôles, légers, anxieux ou épicés. Chaque fois, le point de vue change.

Dans Service militaire, c’est le regard de recrues, qui nous sert de fil conducteur. « Quand s’est-il aperçu que ce petit Marco commençait à lui remuer l’âme de fond en comble ? Le décor est une place d’armes. » (Extrait)

Un grand merci à Vincent Philippe ainsi qu’aux Éditions de l’Aire pour leur autorisation.

Service militaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 232 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Esperiidae :