Livres audio gratuits pour 'François-Victor Hugo' :


SHAKESPEARE, William – Théâtre et Poésie (Sélection bilingue)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 41min | Genre : Théâtre


William+Shakespeare

Né en 1564, Shakespeare meurt en 1616, âgé de seulement 52 ans et laissant une œuvre immense, dont l’étude et la critique sont devenues une véritable industrie internationale. Il est universellement admis que ce poète, le plus grand écrivain de langue anglaise, est aussi sans doute le plus grand dramaturge de tous les temps. Entre 1590 et 1611 il écrivit 37 pièces de théâtre, soit 10 pièces historiques, 13 comédies, 10 tragédies et, sur la fin de sa carrière, 4 « romances » ou «tragi-comédies fabuleuses » (H. Suhamy), dont La Tempête (1611), sans compter une série de 154 sonnets et 5 autres poèmes.
Son universalité tient à sa connaissance inégalée de l’âme et de la nature humaines, de ce que pensent et ressentent les hommes et les femmes, ce qui explique que les plus connues de ses pièces continuent d’être jouées dans le monde entier, tant en anglais qu’en traductions. Son influence sur la langue anglaise et la littérature ne cesse d’être soulignée dans les pays anglophones, et nos journalistes parlent sans arrêt de « la langue de Shakespeare ». Il est vrai que des centaines d’expressions, utilisées dans la langue courante ont leur origine dans le corpus shakespearien, (ainsi que dans la célèbre version autorisée de la Bible – ou Bible du roi Jacques – de 1611). Néanmoins, l’anglais a beaucoup évolué en quatre siècles et le vocabulaire de Shakespeare est devenu quelque peu opaque, d’où l’idée de traduire certaines pièces en anglais moderne, au grand dam de l’incomparable poésie de l’original. On ne compte plus les adaptations de Shakespeare au cinéma.

Vous trouverez ici une sélection de textes lus en version française et version originale : quatre sonnets et six extraits des pièces Comme il vous plaira, Hamlet, Othello et La Tempête.

Traduction : François Guizot (1787-1874, Comme il vous plaira) et François-Victor Hugo (1823-1878).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 044 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Mes fils

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 53min | Genre : Biographies


Victor Hugo en compagnie de sa famille

Les deux fils de Victor Hugo, Charles (1826-1871) et François-Victor (1828-1873) sont morts depuis peu quand leur illustre père écrit ce texte. Il rappelle leur vie quand ils étaient en prison et en exil, insiste sur leur génie littéraire (héréditaire sans doute ! ) en des phrases sobres et souvent sentencieuses. Puis le ton s’enfle dans la deuxième moitié quand l’ancien proscrit de Guernesey crie son dégoût de l’avilissement de la France sous l’occupation prussienne.

« On était mis hors la loi, expulsé, banni, rebanni, proscrit, reproscrit ; tel homme qui a des cheveux blancs a été chassé quatre fois, d’abord de France, puis de Belgique, puis de Jersey, puis de Belgique encore ; eh bien, quoi ? on était des exilés. On souriait. On disait : Oui, mais la France ! La France est là, toujours grande, toujours belle, toujours adorée, toujours France ! Il y a un voile entre elle et nous, mais un de ces jours l’Empire se déchirera du haut en bas, et, derrière la déchirure lumineuse, la France reparaîtra ! La France reparaîtra, quel éblouissement ! [...] Hélas, on rêvait l’apothéose, on a le pilori. La patrie a été foulée aux pieds par cette sauvage, la guerre étrangère, et par cette folle, la guerre civile ; l’une a essayé d’assassiner la civilisation et de supprimer le chef-lieu du monde ; l’autre a brûlé les deux crèches sacrées de la Révolution, les Tuileries, nid de la Convention, l’Hôtel-de-Ville, nid de la Commune. On a profité de la présence des Prussiens pour jeter bas la colonne d’Iéna. On leur a ajouté cette joie. »

Il termine en imaginant les retrouvailles : « Un jour, bientôt peut-être, l’heure qui a sonné pour les fils sonnera pour le père. La journée du travailleur sera finie. Son tour sera venu ; il aura l’apparence d’un endormi ; on le mettre entre quatre planches, il sera ce quelqu’un d’inconnu qu’on appelle un mort, et on le conduira à la grande ouverture sombre. Là est le seuil impossible à deviner. Celui qui arrive y est attendu par ceux qui sont arrivés. »
Les hugolâtres apprécieront ce beau texte extrait d’Actes et paroles publié en 1876.

Illustration : Groupe de personnages avec la famille Hugo dans le jardin de Hauteville House.

Mes fils.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 810 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Monologue d’Hamlet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Théâtre


Eugène Delacroix - Hamlet et Horatio au désert

Extrait d’Hamlet, Acte 3, Scène 1.

« Être, ou ne pas être, c’est là la question. Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s’armer contre une mer de douleurs et à l’arrêter par une révolte? [...] »

Traduction : François-Victor Hugo (1828–1873).

Monologue d’Hamlet.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 34 778 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |