⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Livres audio gratuits pour 'Gilles-Claude Thériault' :


BAUDELAIRE, Charles – La Cloche fêlée (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Au coin du feu Christophe Saccard reduction

La présence d’un combat et d’un déchirement.
La torture physique et morale du poète,
dont la voix est brisée, vaincue :
le Spleen ayant gagné l’Idéal.
Lutte entre espoir et angoisse.
« Je suis un cimetière abhorré de la lune. »

Le spleen :
ce mal-être de la condition humaine ;
ce problème intérieur,
ce mal métaphysique de tout homme
face à sa condition,
à sa finitude, dirait Pascal.
Un mal qui renvoie l’être humain
à un ‘milieu entre tout et rien’.

Illustration :
Au coin du feu’ – Collection ‘White & Black’ 2010 *autoportrait
– acrylique sur toile.
© Christophe Saccard.
Avec l’aimable autorisation de l’artiste-peintre.

Ambiance musicale :
extrait de ‘Cloches à travers les feuilles’,
Images, Livre II, no 1, de Claude Debussy
avec le pianiste John Clement Anderson.
Centro culturale Elisarion, Minusio, Suisse, 24 juillet 2010.
Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

La Cloche fêlée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 747 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERLAINE, Paul – Mon rêve familier (Poème, Version 2)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Tristan Dernier baiser 02

Une plongée du poète au plus profond de l’âme
à la recherche d’une femme idéale :
une mère, une sœur, une femme ?
Souvenir ou rêve ?
Une image ambiguë
qui appartient au royaume des morts.

Découverte de l’autre ou androgyne ?
Au-delà de la dimension physique,
fusion avec le double idéal du poète ?
Ambivalence des symboles,
comme dans le mythe de Tristan et Isolde,
figures de l’amour impossible,
là où même le rêve s’efface peu à peu ?

Plainte aux sonorités étouffées.
Confidence à mi-voix.
Incantation.
Envoûtement.
Verlaine n’avait pas 22 ans.
Déjà il annonce ce qu’il y a de plus musical
et de plus subtil dans son œuvre.
Verlaine nous berce.

Ambiance musicale :
extraits de Wagner-Schelling-Liszt - Prélude et Liebestod
de Tristan et Isolde
, enregistrés le 14 février 2007,
avec l’aimable autorisation du pianiste Denis Plutalov.

Illustration : Tristan et Isolde, le dernier baiser (auteur inconnu).

Mon rêve familier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 037 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CABOT, Thierry – Libre ! (Poème)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


peace dove

À tous ceux et celles
qui dans le monde
cherchent aujourd’hui
liberté et paix !

Du poète contemporain Thierry Cabot,
auteur de La Blessure des mots, ÉLP éditeur, 2011.

« L’écriture poétique de Thierry Cabot
s’articule autour de quatre axes majeurs :
l’image,
l’émotion,
le rythme
et la musique ».

Une lecture de Paul Laurendeau.

Illustration :
‘Peace Dove’ d’un auteur inconnu.

Ambiance musicale :
extrait du 2e mouvement de la Sonate pour violoncelle Op. 6
de Samuel Barber
,
avec le violoncelliste John Michel
et la pianiste Lisa Bergman.
Sous licence CC BY-SA 3.0.

Libre !

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 383 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CABOT, Thierry – Pour peu que tu sois là (Poème)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


P1050158-dahlia-girafe-rose-cornus-alba Reduction.JPG

« Pour peu que tu sois là quand le deuil me décime,
Blanche, ineffable et pure et toujours t’élevant
Du sort le plus hideux à la plus neuve cime
Grâce aux mots par lesquels je redeviens vivant ».

Du poète contemporain Thierry Cabot.
Extrait du recueil ‘La Blessure des Mots’,
publié aux Presses de Valmy en 2004.

Ambiance musicale :
extrait de Ballades pour piano, op. 10, no 2
en ré majeur de Johannes Brahms
,
avec le pianiste John Clement Anderson.
Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Illustration : Dahlia Girafe rose.

Pour peu que tu sois là.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 448 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CABOT, Thierry – Ma Femme (Poème)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Claude Theberge - Les Naufrages reduction

Poème extrait de ‘La Blessure des Mots’
du poète contemporain Thierry Cabot.

Thierry Cabot :
‘une passion pour l’écriture poétique
où les mots qui forment
la trame de notre humaine condition résonnent ;
un goût pour cet entre-deux poétique
où l’on ne sait plus si c’est l’arbre qui gémit
ou l’homme qui pleure’.

Ambiance musicale :
extraits de Ballades pour piano, op.10, no 1 en ré mineur
de Johannes Brahms
,
avec l’aimable permission du pianiste John Clement Anderson.

Illustration : ‘Les naufragés’ de Claude Théberge (1934 – 2008).
© 2010 Claude Théberge, avec l’aimable autorisation de sa fille
France Ariane Théberge.

Ma femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 020 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CABOT, Thierry – Maman (Poème)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 4min | Genre : Poésie


RIESENER Mere Fils Reduction

« Mère n’est plus ; l’enfance est morte
Et moi, je suis toujours vivant ;

(…)

Mon idole unique, ma mère,
Reconnais-tu cet orphelin ? ».

Poème extrait du recueil ‘La Blessure des Mots’,
publié par l’auteur en 2004 aux Presses de Valmy
et enregistré avec l’aimable permission du poète.

« Vos poèmes sont très beaux.
Ils sont soulevés d’un grand souffle qui vient du fond de l’âme ».
Paul Guth, 1982.

Illustration :
Henri François Riesener,
Une jeune mère et son fils accoudés sur un entablement.
Galerie Alexis Bordes.

Ambiance musicale :
Extraits du 2e mouvement de la Sonate pour violoncelle Op. 6
de Samuel Barber
,
avec le violoncelliste John Michel
et la pianiste Lisa Bergman.
Sous licence CC BY-SA 3.0.

Maman.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 278 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NERVAL, Gérard (de) – Fantaisie (Poème, Version 2)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 4min | Genre : Poésie


Chateau Ermenonville PhotoBobil 01 reduction

Un passé intime et idéalisé,
d’inspiration chevaleresque et romantique.
Musique, rêverie, images, nostalgie :
réalité du souvenir… réalité de l’imaginaire ?

Ce poème, publié en 1832
dans les Annales romantiques,
fit partie en 1834 du recueil Odelettes,
dont Nerval déclarait
qu’elles étaient inspirées de Ronsard.

Illustration :
Château d’Ermenonville 1, photographie de PhotoBobil.
Sous licence CC BY 2.0.

Ambiance musicale :
Chanson Louis XIII’ (dans le style de Louis Couperin) de Fritz Kreisler,
interprétée par le violoniste Andriy Chaikovskyy
et l’orchestre de chambre ‘Lviv virtuosos, dirigé par Serhiy Burko.
Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Fantaisie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 677 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CABOT, Thierry – Un quai de gare à Toulouse (Poème)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 5min | Genre : Poésie


Toulouse Matabiau Reduction.JPG

Sa passion pour les mots
l’a poussé très tôt vers l’écriture poétique
dans laquelle il a vu un moyen d’expression privilégié,
susceptible d’entrer en résonance
avec « l’éternité qui sommeille en nous ».

« Allez savoir pourquoi,
la vue d’un quai de gare m’a toujours inspiré
un sentiment d’exaltation mêlé de mélancolie.
Il m’a semblé bien des fois que c’était le lieu idéal
pour exprimer l’acuité du temps qui passe ».

Poème extrait de ‘La Blessure des Mots’,
recueil publié par Thierry Cabot, Les Presses de Valmy, 2004.
Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Illustration et ambiance sonore : la gare de Toulouse-Matabiau.

Un quai de gare à Toulouse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 425 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Gilles-Claude Thériault :