Livres audio gratuits pour 'Grèce antique' :


LUCIEN DE SAMOSATE – Ménippe ou la Consultation des Morts

Donneuse de voix : Eurydice | Durée : 34min | Genre : Mythologie

Souterrain

Dans ce dialogue écrit par Lucien de Samosate se mêlent mythe et vérité… En effet l’auteur met en scène un personnage nommé Ménippe, qu’il place aux cotés des héros philosophes et dieux infernaux.

Le personnage mis en lumière ici est Ménippe de Sinope, un philosophe ayant vécu entre le IV ou le IIIème siècle avant Jésus Christ, et appartenant à l’école des cyniques. Des informations incertaines nous sont parvenues sur ce qu’a réellement été sa vie : on sait qu’il se serait enrichi en prêtant de l’argent puis pendu suite à un complot qui l’aurait ruiné.

Comme Dante et Virgile, Ménippe descend aux enfers,  mais c’est pour apprendre de la bouche d’antiques philosophes la meilleure façon de vivre. Il sera témoin d’étranges tribunaux et de curieux décrets concernant les âmes des défunts riches…

Un nouveau récit mettant en scène mythe et vie antique, avec la pointe d’ironie caractéristique du maître.

Traduction : Eugène Talbot (1814-1894).

Ménippe, ou La Consultation des morts.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 575 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – Les Catégories

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h 15min | Genre : Philosophie


Aristote

« Aristote a tracé les lois de la pensée, comme il a tracé les principes de la politique, ceux de la morale, ceux de la rhétorique et de la poétique, ceux de l’histoire naturelle, ceux de la physique et de la météorologie, ceux enfin de la métaphysique. »
Jules Barthélémy Saint-Hilaire (préface à La Logique d’Aristote)

Les Catégories constituent le début de la Logique. Certains les considèrent comme l’élément essentiel de cette œuvre.

Traduction : Jules Barthélémy Saint-Hilaire (1805-1895).

> Écouter un extrait : 01. Plan des Catégories.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 704 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCIEN DE SAMOSATE – Prométhée, ou Le Caucase

Donneuse de voix : Eurydice | Durée : 26min | Genre : Mythologie


Promethee

Dans cette œuvre de Lucien de Samosate, c’est un autre personnage de la mythologie grecque qui est mis en scène.

On connait Prométhée grâce à de nombreux récits de la mythologie. Prométhée est le titan qui vole aux dieux le feu sacré de l’Olympe et le donne aux hommes. Prométhée est le créateur de l’humanité, qu’il modèle à partir de la boue. Prométhée enfin est celui qui fut enchaîné à un rocher et dont le foie, dévoré par un aigle, repousse quotidiennement.

Ce mythe a inspiré de nombreuses œuvres artistiques et littéraires, comme Prométhée mal enchaîné d’André Gide. Ce dialogue de Lucien, peu connu, est cependant plein d’intérêt : on découvre ici un Prométhée condamné qui plaide en sa faveur auprès de Mercure et Vulcain, et qui justifie sa création des hommes, le vol du feu, le partage des viandes, sous l’écriture toujours vive et érudite de Lucien.

Traduction : Eugène Talbot (1814-1894).

Prométhée, ou Le Caucase.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 532 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCIEN DE SAMOSATE – Timon, ou Le Misanthrope

Donneuse de voix : Eurydice | Durée : 58min | Genre : Mythologie


Lucien de Samosate

Lucien est un auteur de langue grecque qui naquit dans la ville de Samosate, dans la province romaine de Syrie entre 120 à 180 après Jésus Christ. Plus de quatre-vingts œuvres lui sont attribuées parmi lesquelles se côtoient critiques des mœurs de son temps et voyages fantastiques, écrits par une plume acerbe et truculente.

Timon, ou Le Misanthrope est un dialogue qui met en scène un personnage passé de l’opulence à l’indigence, parce qu’il fut généreux et naïf. Il implore irrespectueusement Jupiter de lui rendre son dû. Chose étrange, Jupiter lui donne raison et envoie Pluton surseoir à sa demande. Mais la fortune retrouvée, la sagesse gagne t-elle Timon ? Qu’arrive-t-il aux flagorneurs venant le flatter à nouveau ?

Conseillé aux amateurs de légendes antiques, qui se trouvent fortement démystifiées dans cette œuvre…

Traduction : Eugène Talbot (1814-1894).

Timon, ou Le Misanthrope.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 714 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – Gorgias, ou De la rhétorique

Donneuse de voix : Karine | Durée : 3h 20min | Genre : Philosophie


Platon

Gorgias, ou De la rhétorique est un dialogue écrit par Platon et mettant en scène les personnages de Socrate, Gorgias, Khairéphon, Pollos et Calliclès.

La question que les différents partenaires de la discussion viennent à examiner, à l’instigation de Socrate, est de savoir quelle est la valeur morale de la rhétorique, ce qui les conduit à réfléchir très généralement sur la notion de justice. Socrate seul défend la thèse que la rhétorique est « une partie de la flatterie », une activité reposant sur le mensonge, contre Gorgias, Pollos et Calliclès avec lesquels il discute tour à tour et qui défendent la thèse que « l’art de bien parler » qu’est la rhétorique est le meilleur de tous les arts exercés par l’homme.

Traduction : Émile Chambry (1864-1938).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 920 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – Métaphysique

Donneuse de voix : Domi | Durée : 15h 35min | Genre : Philosophie


Aristote

« Quand on lit la Métaphysique d’Aristote, il est deux choses qu’on ne doit jamais perdre de vue pour ne pas être étonné des difficultés qu’on rencontre à chaque pas. C’est, d’abord, l’incurable désordre dans lequel cet ouvrage est arrivé jusqu’à nous et en second lieu, c’est le caractère général du style aristotélique. [...]
Elle (la pensée d’Aristote) vaut les fatigues qu’elle coûte. [...] Il est impossible de rétablir un ordre et un peu de régularité dans ce mouvement qu’une mort inopinée laissa inachevé. [...]
Mais parmi ces fragments mutilés et sans suite, il s’en trouve d’admirables qui sont dignes d’être conservés à jamais. »
C’est ce qu’écrit Jules Barthélémy Saint-Hilaire dans la préface de sa traduction de la Métaphysique.

Le texte enregistré est la traduction effectuée par Alexis Pierron (1814-1878) et Charles Zévort (1816-1887) en 1840.

> Écouter un extrait : Chapitre 00 : Sommaire.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 38 891 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – Lachès

Donneur de voix : Francis | Durée : 1h 28min | Genre : Philosophie


Platon Buste

« Eh bien! Nicias et Lachès, vous avez vu cet homme qui vient de combattre tout armé. Nous ne vous avons pas dit d’abord pourquoi Mélésias et moi, nous vous engagions à venir assister avec nous à ce spectacle ; mais nous allons vous l’apprendre, persuadés que nous pouvons vous parler avec une entière confiance. Bien des gens se moquent de ces sortes d’exercices, et quand on leur demande conseil, au lieu de dire leur pensée, ils ne cherchent qu’à deviner le goût de ceux qui les consultent, et parlent contre leur propre sentiment. Pour vous, nous sommes persuadés que vous joignez la sincérité aux lumières ; c’est pourquoi nous avons pris le parti de vous consulter sur ce que nous allons vous communiquer. Après ce préambule, j’arrive au fait. Voici nos enfants, celui là, fils de Mélésias, porte le nom de son aïeul, et s’appelle Thucydide ; et celui-ci, qui est à moi, porte aussi le nom de mon père, et s’appelle comme lui Aristide. Nous avons résolu de prendre le plus grand soin de leur éducation, et de ne pas faire comme la plupart des pères, qui, dès que leurs enfants sont devenus un peu grands, les laissent vivre à leur fantaisie. Nous croyons au contraire que c’est le moment de redoubler de vigilance auprès d’eux ; et comme vous avez aussi des enfants, nous avons pensé que vous auriez déjà songé aux moyens les plus propres à les perfectionner ; et si vous n’y avez pas encore réfléchi sérieusement, nous voulons vous faire souvenir que c’est une affaire à ne pas négliger, et vous inviter à délibérer en commun sur l’éducation que nous devons donner à nos enfants. Quand même je devrais m’étendre un peu trop, il faut que vous m’entendiez, et que vous sachiez, Nicias et Lachès, ce qui nous a portés à prendre ce parti. Mélésias et moi nous n’avons qu’une même table, et ces enfants mangent avec nous ; mais je vais continuer à vous parler sans réserve, comme je vous l’ai dit au commencement. Nous avons, il est vrai, lui et moi, à entretenir nos enfants de mille actions honorables que nos pères ont faites, soit dans la paix, soit dans la guerre, tandis qu’ils administraient les affaires de la république et celles de nos alliés ; mais nous ne pouvons tous deux leur dire rien de semblable de nous, ce qui nous fait rougir devant eux et accuser la négligence de nos pères, qui, aussitôt que nous avons été un peu grands, nous ont laissé vivre au gré de nos caprices, pendant qu’ils donnaient tous leurs soins aux affaires des autres. C’est au moins un exemple que nous montrons à ces enfants, en leur disant que s’ils se négligent eux-mêmes, et s’ils ne veulent pas suivre nos conseils, ils vivront comme nous, sans gloire ; au lieu que s’ils veulent travailler, ils se montreront peut-être dignes du nom qu’ils portent. Ils promettent d’obéir, et, de notre coté, nous cherchons les études et les exercices auxquels ils doivent se livrer, pour devenir des hommes distingués. Quelqu’un nous a parlé de cet exercice, disant qu’il était bien à un jeune homme d’apprendre à combattre tout armé. »

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).

Lachès.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 307 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – Le Protagoras, ou Les Sophistes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 54min | Genre : Philosophie


Protagoras

Des 40 dialogues de Platon, Le Protagoras (ou Les Sophistes) est un des plus riches et son intérêt historique et philosophique se double de la peinture savoureuse du monde des sophistes.
L’ouvrage aborde la question de la vertu : peut-elle s’enseigner ? Pour Socrate elle ne peut s’enseigner à la manière des sophistes ; Protagoras, sophiste de valeur aux yeux mêmes de son adversaire, réfute Socrate et se lance alors dans un discours magistral applaudi par tous ses collègues. Alors Socrate pose une question qui va enflammer le débat : La vertu est-elle une en soi, ou comprend-elle des parties distinctes ? Selon lui, s’il est en effet difficile mais possible de devenir vertueux pour un temps, il est en revanche impossible de l’être perpétuellement…
Après plus de deux heures d’échanges d’arguments, Socrate tire cette conclusion :

« Et il me semble que la conclusion dernière de notre discussion s’élève contre nous, comme une personne, et se moque de nous, et que, si elle pouvait parler, elle nous dirait : Vous êtes bien inconséquents, Socrate et Protagoras : toi qui soutenais d’abord que la vertu ne saurait s’enseigner, tu t’empresses maintenant de te contredire en t’évertuant à démontrer que tout est science, et la justice, et la tempérance, et le courage, d’où il résulterait que la vertu peut fort bien s’enseigner. Si, en effet, la vertu était autre chose que la science, comme Protagoras a tâché de le prouver, il est clair qu’elle ne saurait être enseignée. Si au contraire elle se ramène exactement à la science, comme tu as à cœur de le prouver, Socrate, il serait bien extraordinaire qu’elle ne pût être enseignée. De son côté Protagoras, après avoir admis d’abord qu’elle pouvait s’enseigner, semble à présent au contraire prendre à tâche de démontrer que la vertu est pour ainsi dire tout plutôt que science, d’où il suivrait qu’elle est rebelle à tout enseignement. »
Et l’entretien n’est pas fini…

Sauf aux habitués et aux fervents de la maïeutique socratique, il est conseillé de prévoir quelques pauses pour ne pas perdre le fil de certains raisonnements !

Traduction : Émile Chambry (1864-1938).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 26 751 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Grèce antique :