Livres audio gratuits pour 'Herbert George Wells' :


WELLS, Herbert George – Mon premier aéroplane

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 37min | Genre : Nouvelles


Mon premier aéroplane

Histoire très amusante, à la manière de Charlot ou de Jacques Tati.

Mon premier aéroplane est un des six récits groupés, publiés à la suite de La Machine à explorer le temps, premier roman de H.G. Wells qui lui a donné la notoriété.

« L’autre jour, dans un tiroir, j’ai découvert un ancien catalogue plein de bizarres illustrations représentant des appareils plus bizarres encore. Quelle époque ! Un monde incrédule avait enfin consenti à croire qu’il pourrait voler, et, en sus des fabricants d’automobiles, de cycles et autres, une centaine de maisons nouvelles et tout à fait inconnues façonnaient des aéroplanes de toutes les dimensions et de tous les modèles pour satisfaire aux commandes. »

Et il acheta un aéroplane avec l’argent de maman !

Traduction : Henry-David Davray (1873-1944).

Illustration : My First Aeroplane, The Strand Magazine (1910).

Mon premier aéroplane.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 040 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WELLS, Herbert George – Le Fabricant de diamants

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Nouvelles


Henri Moissan, prix Nobel de chimie en 1906, en train de fabriquer des diamants synthétiques

« Les diamants se fabriquent en traitant du carbone décomposé avec un fondant et une pression convenables. Le carbone se cristallise, non pas sous forme de mine de plomb, ni de poussière de charbon, mais sous forme de petits diamants. Cela, les chimistes le savent depuis des années déjà, mais ce que personne n’a pu découvrir encore, c’est le fondant exact avec lequel il faut mettre en fusion le carbone et à quelle pression au juste il faut le soumettre pour obtenir les meilleurs résultats. Il s’ensuit que les diamants fabriqués par les chimistes sont petits et ternes et n’ont pas la moindre valeur commerciale. »

déclare Le Fabricant de diamants à H.G. Wells qui se repent de n’avoir pas participé à la combinaison que cet inventeur lui proposait.

Traduction : René Lécuyer (1887-1939).

Illustration : Henri Moissan, prix Nobel de chimie en 1906, en train de fabriquer des diamants synthétiques. Le Fabricant de diamants fut inspirée par les travaux de ce scientifique.

Le Fabricant de diamants.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 911 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WELLS, Herbert George – L’Héritage perdu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Vincent Van Gogh - Nature morte aux livres

L’Héritage perdu est le récit d’un entretien de Herbert George Wells avec un visiteur, malchanceux héritier d’un millionnaire, écrivain raté, dont il n’avait pas pu trouver le testament trop bien caché… Nous n’en dirons pas plus, sinon la conclusion :

« Cela nous montre combien nous autres, pauvres hommes, nous avons de mal à nous comprendre. »

Traduction : René Lécuyer (1887-1939).

Illustration : Vincent van Gogh, Nature morte aux livres (détail, 1887).

L’Héritage perdu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 178 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WELLS, Herbert George – L’Homme invisible

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 5h 24min | Genre : Romans


The Invisible Man654935945large

L’Homme invisible est un roman de science-fiction de H.G. Wells qui fut publié en 1897, soit un an avant La Guerre des mondes. Le scientifique Griffin, après des années de recherches et de dépenses qui l’ont ruiné, découvre la formule de l’invisibilité. Après l’avoir testée sur le chat d’une voisine, il décide d’en faire lui-même l’expérience. Il devient alors totalement invisible et, après quelques mésaventures cocasses, sombre progressivement dans la mégalomanie et la paranoïa meurtrière. Cette histoire, qui débute sur le ton de la comédie burlesque, finira par tourner au drame terrifiant, dont le héros inspire à la fois horreur et compassion.
Ce chef-d’œuvre de la littérature fantastique a été souvent adapté au cinéma, notamment en 1933 par James Whale, avec Claude Rains dans le rôle du héros. Signalons que ce film est disponible en VO sur YouTube.

Traduction : Achille Laurent (1901).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 213 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WELLS, Herbert George – La Guerre des mondes

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 6h 53min | Genre : Romans


La Guerre des mondes

La première partie de ce célèbre roman de science-fiction, paru en 1897, raconte comment des missiles lancés depuis Mars atterrissent dans le sud de l’Angleterre, ne provoquant d’abord que peu d’intérêt. La simple curiosité fait place à la panique lorsque en sortent d’effrayantes machines de guerre qui dévastent la région et qu’il devient évident que toute résistance est vaine. Les Martiens atteignent bientôt Londres, provoquant un exode massif de sa population. La seconde partie décrit le calvaire de deux hommes, le narrateur et un ecclésiastique plutôt borné, qui survivent de justesse au désastre et peuvent observer de près quelques-uns des envahisseurs.

La diffusion en 1938, le soir de Halloween, d’une adaptation radiophonique de ce roman par Orson Welles déclencha une énorme panique dans de nombreuses régions des Etats-Unis.

Traduction : Henry-David Davray (1873-1944).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 935 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WELLS, Herbert George – Le Cambriolage d’Hammerpond-Park – Le Microbe volé

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Herbert George Wells

Herbert George Wells (1866-1946) nous a laissé, en plus de ses œuvres célèbres de science-fiction plusieurs petits écrits, souvent traduits dans des revues.

Ces deux nouvelles tiennent à la fois du roman d’aventures et de la farce :

Le Cambriolage d’Hammerpond-Park commence par une question qui pourrait aussi bien débuter Le Microbe volé, car on y court beaucoup !

« Faut-il considérer le cambriolage comme une profession, comme un sport ou comme un art ? Sa technique est trop peu précise pour qu’il soit une profession, et ses prétentions à l’art sont gâtées par l’élément de cupidité qui mitige ses triomphes. En somme, il semble juste de le ranger au nombre des sports, d’en faire un sport pour lequel aucune règle n’a jusqu’à présent été formulée et dont les prix sont distribués d’une manière dénuée de tout apparat. »

Traduction : Henry-David Davray (1873-1944, Le Cambriolage d’Hammerpond-Park) et René Lécuyer (1887-1939, Le Microbe volé).

Le Cambriolage d’Hammerpond-Park.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 624 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WELLS, Herbert George – La Machine à explorer le temps

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 4h 35min | Genre : Romans


La Machine A Explorer Le Temps

« Dans les ténèbres intermittentes, je voyais la lune parcourir rapidement ses phases et j’entrevoyais faiblement les révolutions des étoiles.
Bientôt, tandis que j’avançais avec une vélocité croissante, la palpitation du jour et de la nuit se fondit en une teinte grise continue. Le ciel revêtit une admirable profondeur bleue, une splendide nuance lumineuse comme celle des premières lueurs du crépuscule ; le soleil bondissant devint une traînée de feu, un arc lumineux dans l’espace ; la lune, une bande ondoyante et plus faible, et je ne voyais plus rien des étoiles, sinon de temps en temps un cercle brillant qui tremblotait. »

Roman fondateur de la science-fiction paru en 1895, La Machine à explorer le temps est une vertigineuse plongée dans le monde du 8.028ème siècle, et bien au-delà encore.
Barjavel s’en est ouvertement inspiré dans l’un de ses plus beaux romans, Le Voyageur imprudent. Roman d’aventure, l’œuvre est aussi une réflexion sur la nature du temps et de l’espace, et sur l’avenir de la race humaine : à la fin du XIXème siècle, en plein capitalisme triomphant, H.G. Wells s’interroge d’une façon troublante sur les conséquences à long terme sur l’homme du progrès technique et des évolutions sociales.

Traduction : Henry-David Davray (1873-1944).

Illustration : The Time Machine par Alexander Moffat (licence Cc-By-2.0)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 337 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Herbert George Wells :


<12