Livres audio gratuits pour 'Italie' :


CASANOVA, Giacomo – Casanova à Paris (Chapitre 12)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 17min | Genre : Biographies


Casanova en compagnie de Madame Baret

Avertissement : Les chastes oreilles sont invitées à ne pas écouter la défloraison de la jeune madame Baret de 17 ans par notre grand séducteur (ce n’est pas une raison pour s’y précipiter !).

Étapes de ce chapitre 12 :

Je suis interrogé. — Je donne trois cents louis au greffier. — La sage-femme et Castel-Bajac sont emprisonnés. — Mademoiselle accouche d’un garçon, et oblige sa mère à me faire réparation. — Mon procès est mis au néant. —
Mademoiselle part pour Bruxelles, et va avec sa mère à Venise où elle devient grande dame. — Mes ouvrières. — Mme Baret. — Je suis volé, enfermé et remis en liberté. — Je pars pour la Hollande.

Chapitre 12 de Casanova à Paris.

Chapitre 12.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 226 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEOPARDI, Giacomo – Six Poèmes

Donneur de voix : Iamnot | Durée : 17min | Genre : Poésie


torrents

Six poèmes du grand romantique italien…

« C’était le matin, et à travers les volets fermés, par le balcon, le soleil glissait sa première blancheur dans ma chambre sombre, quand, au moment où le sommeil plus léger et plus doux voile les paupières, se dressa à mon côté et me regarda en face le fantôme de celle qui, la première, m’enseigna l’amour, et puis me laissa dans les larmes. Elle ne me paraissait pas morte, mais triste, et telle que se montrent à nous les malheureux. Elle approcha sa main de mon front et me dit avec un soupir: « Vis-tu, et gardes-tu quelque souvenir de moi? — D’où viens-tu et comment es-tu venue, ô chère beauté ? répondis-je. Combien, ah ! combien je t’ai pleurée et te pleure encore ! Je ne croyais pas que tu dusses jamais le savoir, et’ cela rendait ma douleur plus inconsolable. »

Traduction : Victor Orban (1868-1946).

> Écouter un extrait : À la lune.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 353 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Préface de l’auteur – À mes censeurs : Les Oies du Frère Philippe – Le Crapaud, ou L’Innocence justifiée hors de saison

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Les Oies du Frère Philippe

Préface de l’auteur – À mes censeurs (début de la première nouvelle de la quatrième journée) à regrouper avec le Prologue et avec Conclusion est une mise au point de Boccace en réponse à ses détracteurs qui semblent avoir été nombreux, si l’on en juge par l’acharnement avec lequel se défend ce ministre florentin écrivain des années 1350 !

« Croiriez-vous, mesdames, que plusieurs de mes critiques me font un crime de vous trouver aimables, et qu’ils soutiennent qu’il n’y a aucun honneur à vous amuser, à vous plaire, et à célébrer vos charmes ? Rien n’est cependant plus vrai. D’autres, plus circonspects, prétendent qu’il ne convient nullement à un homme de mon âge de se livrer à de semblables bagatelles, et que ce n’est qu’à des jeunes gens tout au plus qu’il appartient de causer si longtemps de galanterie et de vous faire la cour. Quelques-uns, feignant de s’intéresser à ma réputation et à ma gloire, disent que je ferais beaucoup mieux d’aller avec les Muses sur le Parnasse que de perdre le temps avec vous. Quelques autres, moins prudents et plus aigres, n’ont pas craint de dire qu’au lieu d’employer le temps à composer des niaiseries, je devrais plutôt songer à amasser de quoi vivre. Il y en a qui, pour décrier mon travail et le dépriser à vos yeux, ont cherché à vous persuader que les événements que je vous ai racontés se sont passés d’une autre manière, et qu’ils sont devenus méconnaissables sous ma plume. »

Le ton de l’invective a disparu dans Le Crapaud, ou L’Innocence justifiée hors de saison (Journée IV, nouvelle 7).

« Il n’y a pas encore beaucoup de temps qu’il y avait à Florence une jeune fille, nommée Simone, issue de parents pauvres, mais jolie à ravir, et assez bien élevée pour son état. Comme elle était obligée de travailler pour vivre, elle filait de la laine pour différents particuliers. Le soin de songer à gagner sa vie ne la rendait point inaccessible à l’amour. Pasquin, jeune homme d’une condition à peu près égale à la sienne, eut occasion de la connaître, en lui apportant de la laine à filer, pour un fabricant dont il était commis, et la trouvant aussi honnête que jolie, il ne put se défendre d’en devenir amoureux. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Les Oies du Frère Philippe, aux éditions Barbier (1846).

Préface de l’auteur – À mes censeurs : Les Oies du Frère Philippe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 933 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COLLODI, Carlo – La Fête de Noël

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Johann Heinrich Wilhelm Tischbein - Scène de famille

Carlo Collodi, est l’auteur mondialement connu du chef-d’œuvre de la littérature enfantine Les Aventures de Pinocchio.

Collodi a écrit aussi des nouvelles et ce conte de Noël. Il y a quelques années, La Festa de Natale a été présentée aux audio-lecteurs de Littératureaudio.com.

Ce n’est pas un conte de fées. Il s’agit d’une simple histoire de Noël, qui se passe aujourd’hui, dans de nombreuses familles où se trouvent des enfants au cœur généreux.

Pour ceux qui ne comprennent pas l’italien, en voici la version française.

Traduction : Cocotte, pour Littératureaudio.com.

La Fête de Noël.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 187 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Confesseur complaisant sans le savoir – Les Deux Rivaux

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


Le Confesseur complaisant sans le savoir

Troisième Nouvelle de la troisième Journée : Le Confesseur complaisant sans le savoir

« Dans notre bonne ville de Florence, où, comme vous savez, la galanterie règne encore plus que l’amour et la fidélité, vivait, il y a quelques années, une dame que la nature avait enrichie de ses dons les plus précieux. Esprit, grâce, beauté, jeunesse, elle avait tout ce qui peut faire adorer une femme. Je ne vous dirai pas son nom ni celui des personnes qui figurent dans cette anecdote. Ses parents, qui vivent encore et qui occupent un haut rang à Florence, le trouveraient sans doute mauvais. »

Cinquième Nouvelle de la cinquième Journée : Les Deux Rivaux

« Comme ils en étaient l’un et l’autre éperdument amoureux, ils devinrent ennemis irréconciliables, aussitôt qu’ils se reconnurent rivaux. La demoiselle touchait à sa quinzième année, et était par conséquent en âge de se marier. Chacun d’eux se serait estimé heureux de l’avoir pour femme, si on eût voulu la leur accorder ; mais voyant qu’on la leur refusait sur de vains prétextes, ils formèrent l’un et l’autre, chacun de son côté, le projet de l’enlever. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Confesseur complaisant sans le savoir, aux éditions Barbier (1846).

Le Confesseur complaisant sans le savoir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 936 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Mauvais Conteur – Les Conseils de Salomon – Le Berceau

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Pedro Berruguete - Le Roi Salomon (ca. 1500)

Le Mauvais Conteur (Journée VI, Nouvelle 1) :

« Or, vous saurez que ce gentilhomme était aussi propre à raconter des histoires qu’à porter une épée au côté. Il s’embrouille, il se répète, il se reprend, il veut recommencer, il s’embarrasse de nouveau, confond les noms ; en un mot, il ne sait ni ce qu’il dit, ni ce qu’il doit dire. »

Les Conseils de Salomon (Journée IX, Nouvelle 9) :

« Le bruit de la miraculeuse sagesse de Salomon s’était répandu par tout l’univers : on savait aussi qu’il ne dédaignait pas d’en donner des preuves à quiconque lui en demandait ; de tous côtés on venait à lui, on le consultait sur les affaires les plus urgentes et les plus épineuses. »

Le Berceau (Journée IX, Nouvelle 6) :

« Dans la plaine de Mugnon, près de Florence, vivait naguère un bon homme qui tenait auberge. Quoiqu’il fût pauvre et sa maison petite, il logeait quelquefois les passants ; mais ce n’était que lorsque l’extrême nécessité l’exigeait ou que les voyageurs étaient de sa connaissance. Il avait une femme jeune encore et assez jolie ; une fille de quinze à seize ans, pleine de grâces et d’appas, un petit garçon d’un an, qui tétait encore sa mère, composaient le reste du ménage. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Pedro Berruguete, Le Roi Salomon (ca. 1500).

> Écouter un extrait : Le Mauvais Conteur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 192 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEOPARDI, Giacomo – Dialogue d’un physicien et d’un métaphysicien

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 16min | Genre : Philosophie


Giacomo Leopardi Portrait

Ce dialogue est l’Œuvre morale numéro X.

« Giacomo Leopardi, né le 29 juin 1798 à Recanati et mort le 14 juin 1837 à Naples, est un poète, philosophe, écrivain, moraliste et philologue papiste, considéré comme le plus grand poète de langue italienne du XIXe siècle et une des plus importantes figures de la littérature mondiale ainsi que du romantisme littéraire.
Il est considéré comme précurseur de Freud, de Cioran. » (Wikipédia)

« Mais pleine de loisir et d’ennui, ce qui revient à dire vide, elle semble justifier cette pensée de Pyrrhon, qu’entre la vie et la mort il n’y a pas de différence. »

Les échanges du texte de cet audiolivre amènent de profondes réflexions autour de la vie, sa durée, l’art de bien vivre, d’être heureux.

Traduction : Alphonse Aulard (1849-1928).

Illustration : Portrait de Giacomo Leopardi.

Licence Creative Commons

Dialogue d’un physicien et d’un métaphysicien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 251 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CASANOVA, Giacomo – Casanova à Paris (Chapitre 11)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Biographies


Joseph Boze - Portrait d'Antoine de Sartine

Suite de l’histoire de la grossesse de mademoiselle X. C. V., nouvelle entreprise financière du séducteur et surtout deux anecdotes où Jean-Jacques Rousseau montre un aspect de lui-même peu connu.

Contenu du chapitre 11 (où l’amour tient peu de place) :

Nouveaux incidents. – J.-J. Rousseau. – Je forme un établissement de commerce. – Castel-Bajac. – On m’intente un procès criminel. – M. de Sartines.

Chapitre 11 de Casanova à Paris.

Chapitre 11.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 412 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Italie :