Livres audio gratuits pour 'Ivan Tourgueniev' :


TOURGUENIEV, Ivan – Une nichée de gentilshommes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8h 20min | Genre : Romans


Nichee de gentilshommes

Après un bonheur incomplet qu’il vécut avec sa femme infidèle, et la séparation douloureuse qui s’en suivit, Lavretzky apprend la mort de celle-ci. Il rencontre la jeune Lise, croyante fervente. Trouvera t-il enfin le bonheur auprès d’elle ?
Dans ce beau roman (au démarrage un peu lent…) de Tougueniev, les descriptions psychologiques se doublent d’un tableau social à travers lequel il évoque les affrontements idéologiques des Russes de 1862 entre progressistes et idéalistes, slavophiles et occidentalistes.
« Jouez, amusez-vous, grandissez, jeunes gens, pensait-il sans amertume. La vie est devant vous, et elle vous sera plus facile : vous n’aurez pas, comme nous, à chercher le chemin, à lutter, à tomber et à vous relever dans les ténèbres ; nous ne songions qu’à nous sauver, et combien d’entre nous, n’y ont pas réussi ! Vous, vous devez agir, travailler, – et notre bénédiction, à nous autres vieillards,descendra sur vous. [...] »

Traduction : Comte Vladimir Aleksandrovitch Sollohoub (1813-1882) et Alphonse de Calonne (1818-1902).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 206 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Après la mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h | Genre : Nouvelles


Musée Tourgueniev

Première rencontre d’Aratov et de Clara :

« Pendant tout le temps qu’elle chantait, Aratov avait observé le visage de Clara. Il lui sembla, cette fois encore, qu’à travers les cils à demi fermés, ses yeux étaient tournés vers lui. Ce qui le frappait surtout, c’était l’immobilité de ce visage, de ce front, de ces sourcils. »
Dernière entrevue : « La main de Clara se souleva lentement et retomba de nouveau.

– Tes yeux !… tes yeux !… murmura Aratov.

Et la tête de Clara se tourna lentement, ses paupières baissées se soulevèrent et deux prunelles sombres se fixèrent sur Aratov. »
La nouvelle se déroule entre ces deux moments.

Traduction : Louis Viardot (1800-1883).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 143 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Dimitri Roudine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6h 10min | Genre : Romans


Ivan Tourgueniev

« Roudine s’exprimait avec esprit, avec feu et bon sens ; il avait beaucoup de savoir et beaucoup de lecture. Personne ne s’était attendu à trouver en lui un homme remarquable. Il était si mal vêtu, on parlait si peu de lui ! Il semblait à tous étrange et même incompréhensible qu’un homme de tant d’esprit pût ainsi apparaître subitement à la campagne. Roudine les étonnait d’autant plus ; on peut même dire qu’il les ensorcelait tous… »

Traducteur : Louis Viardot (1800-1883).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 599 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Journal d’un homme de trop

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 50min | Genre : Romans


Tourgueniev_-_Llya_Repin

« Le médecin me quitte. Je l’ai obligé à s’expliquer enfin. Il a eu beau dissimuler, il lui a fallu me confesser toute la vérité. Je vais mourir : oui, je vais mourir bientôt ; les rivières vont dégeler, et je m’en irai probablement avec les derniers glaçons. »

Pendant dix jours, Tchoulkatourine, pour passer le temps qui lui reste à vivre, raconte sa vie d’ »homme superflu » dominée par un grand amour déçu et repoussé dont il analyse les étapes.
Réflexions romantiques et désabusées, mais sans sensiblerie ni morbidité. Un texte discret et émouvant écrit par Tourgueniev en 1850.

Traduction de Louis Viardot (1800-1883)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 252 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Poèmes en prose

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Poésie


Ivan Tourgueniev par Nadar

Ces six poèmes (1878-1882) traduisent bien les sentiments du grand écrivain russe à l’approche de la mort. Ivan Tourgueniev s’éteindra à Bougival en 1883.

« Oh ! comme chaque jour qui passe est vide, morne et fastidieux ! Comme il laisse peu de traces ! Et que la course des heures est stupide ! »

« Demain, demain ! » se console-t-il jusqu’à ce que ce demain le jette dans la tombe.
Et, une fois qu’on y est, l’on ne réfléchit plus — qu’on le veuille ou non.

Traduction : Charles Salomon (1862-1936)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 685 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Trois Rencontres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Nouvelles


Ivan Tourgueniev par Nadar

« Qu’elle était belle ! Cette apparition radieuse venait comme par enchantement à ma rencontre au milieu d’un feuillage d’émeraude. De molles ombres, de tendres reflets glissaient sur elle, sur sa longue robe grise, sur son cou fin et légèrement incliné, sur son visage d’un pâle rosé, sur ses cheveux noirs et luisants, qui flottaient sous son petit chapeau de forme basse ; mais comment rendre l’expression de béatitude complète et passionnée jusqu’à l’extase que respiraient ses traits ? [...] »

Traduction : Louis Viardot (1800-1883).

Trois Rencontres - Première partie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 515 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Ivan Tourgueniev :