Livres audio gratuits pour 'J. P. R. Cuisin' :


CUISIN, J.P.R. – La Femme de cire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Nouvelles


J.P.R. Cuisin - La Femme de cire

Le récit Sixièmes Ombres : La Femme de cire, nouvelle allégorique, quatrième des Ombres sanglantes, « galerie funèbre de prodiges, événements merveilleux, apparitions nocturnes…, 1820 » ici publiées, est ainsi présenté par le prolifique auteur J.P.R. Cuisin :
« Les astres de la nuit ont-ils donc été formés pour servir les scélérats, et ne mêlent-ils aux ténèbres leurs clartés incertaines que pour guider et favoriser le poignard de l’assassin ?… »
De ces réflexions affligeantes pour l’humanité, nous sommes conduits naturellement à faire connaître les aventures merveilleuses et les prestiges inconcevables du fameux Domparelli, dit « Boca-negra » l’un des plus célèbres brigands qui aient infesté les provinces de la Lombardie sous le règne des ducs de Milan, et qui ne s’enveloppa que trop souvent des voiles de la nuit pour commettre ses affreux forfaits. »
Quelques horreurs (mais pas trop…) parsèment le récit comme on doit s’y attendre… « Son plaisir meurtrier était de plonger dans un bain de lait ses innocentes victimes, et d’un coup de son poignard effrayant, de faire ruisseler sur cette nappe éclatante de blancheur des ruisseaux de pourpre et de sang… La nature frémit à de pareilles monstruosités, et l’enfer, qui avait établi son séjour dans le cœur de notre héros, pouvait seul les imaginer. »

La Femme de cire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 323 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J. P. R. – Le Boucher anglais

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Le Boucher anglais

La Demeure d’un parricide et Le Boudoir de la volupté assassine nous ont préparés à une Ombre plus Sanglante encore : Le Boucher anglais, ou La Lampe effrayante, non conseillé aux âmes trop sensibles.

Ce boucher, aux deux sens du terme, commerçant vendant de la viande crue et bourreau sanguinaire, n’a même pas l’excuse d’avoir eu une enfance malheureuse… À noter une longue et précise description d’un combat de catch, digne d’un grand article sportif :
« D’abord ce n’est que feintes, ruses de mouvemens, pugilat adroit et vif, tentatives simulées et retraites promptes de corps, où la souplesse du tigre se joint à la vigueur franche du lion. Les coups sont portés et quelquefois reçus, il est vrai, mais la prudence et l’étude des efforts en atténue l’impétuosité ; et la circonspection modifie encore la rage qui doit bientôt tout-à-fait l’étouffer. Le spectateur est oppressé ; la respiration retenue, il redoute en secret le choc, l’approche de ces deux rochers vivants ; et il voit avec un sentiment de terreur indicible les premières vapeurs que la colère et l’amour de vaincre font exhaler du corps de ces deux athlètes formidables. [...] »

Le Boucher anglais.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 202 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J.P.R. – Le Boudoir de la volupté assassine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Johann Heinrich Füssli - L'Incube quittant deux femmes endormies

La Demeure d’un parricide, ouverture des Ombres sanglantes (1820) « recueil propre à causer les émotions fortes de la terreur »  illustrait, la première, les intentions de Cuisin :
« C’est donc pour ces imaginations, peut-être un peu exaltées, que j’écris ; c’est, dis-je, pour fixer leur intérêt sur des images terribles, sur des combinaisons effrayantes, que je vais tâcher, sous des formes historiques, de réunir dans le cadre des Ombres sanglantes tout ce que la magie du prodige, tout ce que les prestiges du merveilleux peuvent enfanter de singulier et d’extraordinaire aux yeux des hommes. »

La quatrième nouvelle Le Boudoir de la volupté assassine est aussi destinée aux « âmes fortement organisées ».
« Les esprits légers et superficiels se plaisent dans les colifichets, soit en littérature, soit en spectacles ; mais les âmes fortement organisées, ainsi que les caractères sérieux et sages, préfèrent de passion ces émotions intéressantes, ces touches vigoureuses qui, s’adressant de suite aux ressorts de l’âme, y causent ces ébranlements soudains que les poètes ont souvent nommés les doux frémissements de la terreur. »
Frémissons donc avec « la belle Elvire » » au lendemain de son mariage avec un horrible bandit : « Plaçons de suite la jeune épouse au château de Sombrouski avec le comte, qui était parvenu, à force de stratagèmes, à lui faire quitter l’ancienne capitale de la résidence des czars, et tenait ainsi sa proie sous la pointe de ses poignards et le breuvage mortel de ses poisons. »

Le Boudoir de la volupté assassine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 595 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CUISIN, J. P. R. – La Demeure d’un parricide

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Parricide

J.P.R. Cuisin, né à Paris en 1777, homme de lettres, a laissé une œuvre immense : soixante-dix volumes de divers genres littéraires : poésies, nouvelles, romans et des ouvrages d’histoire contemporaine ; il a beaucoup écrit sur la morale et les mœurs de son époque : cabarets, galanteries, femmes entretenues et, dans le domaine historique, Les Barricades immortelles du peuple de Paris en 1830.
Il présente ainsi ses onze Ombres sanglantes : « C’est pour les imaginations, peut-être un peu exaltées, que j’écris ; c’est, dis-je, pour fixer leur intérêt sur des images terribles, sur des combinaisons effrayantes, que je vais tâcher, sous des formes historiques, de réunir dans le cadre des Ombres sanglantes tout ce que la magie du prodige, tout ce que les prestiges du merveilleux peuvent enfanter de singulier et d’extraordinaire aux yeux des hommes. »

Les Premières Ombres sont intitulées La Demeure d’un parricide, ou Le Triomphe du remords.
« S’il est vrai que le génie prophétique du fatalisme ait tracé d’avance sur un livre d’airain les destinées prospères ou malheureuses des mortels, il n’est pas douteux que l’homme qu’il destine à tremper ses mains dans le sang de l’auteur de ses jours est de tous les hommes le plus infortuné. » comme vous pourrez le constater en écoutant l’histoire, fort bien écrite, de « l’infortuné » Amédée.

La Demeure d un parricide.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 015 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour J. P. R. Cuisin :


<12