Livres audio gratuits pour 'Jack London' :


LONDON, Jack – Une fille perdue

Donneuse de voix : Karine | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


Pierre-Auguste Renoir - La Petite Liseuse (1890)

Une fille perdue de Jack London apparait en 1906.

C’est une nouvelle mettant en scène une jeune femme, Loretta, qui quitte sa sœur avec laquelle elle a toujours habité pour venir vivre chez Mme Hemingway et son époux Jack. Ce départ intervient à la suite d’une « brouille » entre Loretta et un garçon, Billy, avec lequel la jeune femme avait entamé une aventure amoureuse.

Traduction : Louis Postif (1887-1942).

Une fille perdue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 835 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Une tranche de bifteck

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 49min | Genre : Nouvelles


A piece of steak

Dans sa nouvelle La Folie de John Harned, Jack London fustigeait la corrida et, sans en vanter particulièrement les mérites, lui préférait la boxe, sport selon lui beaucoup plus courageux, car pratiqué en toute responsabilité par un être humain consentant et luttant à armes égales avec son adversaire. Ici, avec une bouleversante humanité, il évoque la fin de carrière d’un boxeur australien, à bout de souffle, usé par des années d’excès, de mauvais traitements infligés à son corps, de coups reçus et de blessures physiques et morales. Ruiné pour avoir cédé aux facilités d’une gloire éphémère, c’est un être déchu, endetté, qui ne parvient plus à faire vivre correctement sa famille, ni même à se nourrir et encore moins à s’entraîner. Cette évocation très réaliste débouche sur une réflexion amère sur l’absurdité de l’existence : à la Jeunesse il manque l’Expérience, et lorsqu’on a usé sa jeunesse à acquérir l’Expérience, la Jeunesse a disparu et l’Expérience ne sert plus à grand chose… alors la roue tourne !

Traduction : Louis Postif (1887-1942).

Licence Creative Commons

Une tranche de bifteck.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 337 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Le Talon de fer

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 13h 14min | Genre : Romans


Jack London - Le Talon de fer

Au début du vingtième siècle, une oligarchie fondée sur le capitalisme s’installa aux États-Unis. Prenant le contrôle de l’armée, des industries stratégiques, de la justice et des moyens de communication, transports et presse, elle réduisit le petit commerce à néant et le peuple à l’esclavage. Le Talon de fer, ainsi surnomma cette oligarchie le meneur socialiste Ernest Everhard, maintint son emprise pendant plus de trois siècles, malgré plusieurs révolutions qui réussirent à peine à l’ébranler, avant d’être finalement renversé et remplacé par la Fraternité de l’Homme, régime socialiste humanitaire…
En 2632, un chercheur de la ville d’Ardis, cité merveilleuse dont la construction s’acheva en 1942, découvrit le manuscrit des mémoires d’Avis Everhard, la veuve d’Ernest Everhard, dans lequel elle raconte leur rencontre en 1912, sa prise de conscience de l’existence d’une oligarchie et de l’oppression dont le peuple était victime, la croissante domination exercée par Le Talon de fer sur tout le tissu social et politique du pays, l’appartenance d’Avis et Ernest au réseau socialiste clandestin de résistance, la première révolte prolétarienne de 1918…

Voici donc les mémoires d’Avis Everhard, commentés et complétés par le chercheur d’Ardis…

Publié en 1907, ce roman, avant Le Meilleur des mondes (1932) d’Aldous Huxley et 1984 (1949) de George Orwell, est la première dystopie moderne. Nous ne pouvons qu’être troublés, en pensant à la situation économique et financière de notre vingt-et-unième siècle, par le pouvoir visionnaire de Jack London…

Curieusement, la traduction française de Louis Postif (1887-1942) ne contient pas l’avant-propos du texte en anglais, qui pourtant fait partie intégrante de l’histoire et sans lequel la structure du roman reste un peu floue.
Un grand merci à Vincent de l’Épine qui a pris soin de réparer cette négligence et de traduire l’avant-propos afin d’offrir aux lecteurs de Littérature audio.com la version intégrale du Talon de fer.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 23 626 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – La Folie de John Harned

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 48min | Genre : Nouvelles


Corrida

Dans cette nouvelle, écrite en 1909 et parue dans le n°446 de Gringoire du 21 mai 1937, l’auteur de Croc-Blanc décrit le « coup de folie » meurtrier d’un homme révolté par le spectacle d’une corrida : « – C’est un spectacle dégradant, dit-il, qui apprend à se réjouir des souffrances d’un animal. D’ailleurs, ce combat de cinq hommes contre un taureau stupide, est lâche et on donne ainsi une leçon de lâcheté aux spectateurs. » Son dégoût et sa rage atteignent leur paroxysme lorsqu’il assiste à l’éventration de la monture du picador, « une pauvre haridelle, maigre et âgée, un vrai sac d’os recouvert d’une peau rongée par la vermine », qu’on expose, les yeux bandés, aux assauts du taureau. Le narrateur, un riche propriétaire esclavagiste, descendant de Pizarre, et ardent défenseur de la tradition taurine, s’offusque au plus haut point de la « sauvagerie » dont fait preuve le « gringo ».

Traduction : Louis Postif (1887-1942).

Licence Creative Commons

La Folie de John Harned.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 944 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Croc-blanc

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7h 50min | Genre : Romans


White Fang

Croc-blanc (White Fang) a maintenant 107 ans. Chacun sait que cet émouvant roman inoubliable a fait la renommée de l’écrivain américain Jack London, vrai biographe, à l’époque de le ruée vers l’or dans le grand nord canadien, de ce fils d’une louve et d’un chien de traîneau épris d’aventure et de liberté et devenu combattant féroce, victime de la méchanceté des hommes blancs.
Tout est écrit du point de vue de Croc-blanc, comme si lui -même, de sa patte de loup, avait pris la plume pour s’analyser et exposer ses vues sur le comportement des diverses sociétés des « animaux-hommes » que, dans son vocabulaire, il nomme des « dieux ».

« Il regardait se mouvoir et aller et venir dans le camp les animaux-hommes. Il les regardait avec le respect distant que met l’homme entre lui et les dieux qu’il invente. Dans son obscure compréhension ils étaient, comme les dieux pour l’homme, de surprenantes créatures, des êtres de puissance disposant à leur gré de toutes les forces de l’Inconnu. Seigneurs et maîtres de tout ce qui vit et de tout ce qui ne vit pas, forçant à obéir tout ce qui se meut et imprimant le mouvement à ce qui ne se meut pas, ils faisaient jaillir de la mousse et du bois mort la flamme couleur de soleil, la flamme qui vivait et qui mordait.
Ils étaient des faiseurs de feu ! Ils étaient des dieux ! »

Traduction : Louis Postif (1887-1942) et Paul Gruyer (1868-1930).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 63 838 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – L’Amour de la vie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Nouvelles


Jack London

La lutte pour la vie est un thème récurrent chez l’auteur de Croc-Blanc. Dans L’Amour de la vie, Jack London conte deux histoires : celle d’un chercheur d’or perdu :

« Ce n’était plus l’effroi de mourir passivement du manque de nourriture, mais bien la peur d’être anéanti de façon violente avant que la faim n’eût détruit le dernier souffle qui soutenait en lui le désir de vivre. Il y avait les loups : leurs hurlements traversaient la désolation. [...]  »

et celle de la bravoure d’un homme décidé à se racheter aux yeux d’une femme :

« Trois jours plus tard, ayant, malgré sa ruse, mal caché sa retraite, Negore fut déniché comme un rat et traîné devant Ivan, Ivan le Terrible comme le nommaient les hommes de sa suite. [...]  »

Traduction : Paul Wenz (1869-1939)

L’Amour de la vie – 01.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 416 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Jack London :