Livres audio gratuits pour 'Les Fleurs du mal' :


BAUDELAIRE, Charles – La Cloche fêlée (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Au coin du feu Christophe Saccard reduction

La présence d’un combat et d’un déchirement.
La torture physique et morale du poète,
dont la voix est brisée, vaincue :
le Spleen ayant gagné l’Idéal.
Lutte entre espoir et angoisse.
« Je suis un cimetière abhorré de la lune. »

Le spleen :
ce mal-être de la condition humaine ;
ce problème intérieur,
ce mal métaphysique de tout homme
face à sa condition,
à sa finitude, dirait Pascal.
Un mal qui renvoie l’être humain
à un ‘milieu entre tout et rien’.

Illustration :
Au coin du feu’ – Collection ‘White & Black’ 2010 *autoportrait
– acrylique sur toile.
© Christophe Saccard.
Avec l’aimable autorisation de l’artiste-peintre.

Ambiance musicale :
extrait de ‘Cloches à travers les feuilles’,
Images, Livre II, no 1, de Claude Debussy
avec le pianiste John Clement Anderson.
Centro culturale Elisarion, Minusio, Suisse, 24 juillet 2010.
Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

La Cloche fêlée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 430 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – L’Horloge (Poème, Version 2)

Donneur de voix : Lemoko | Durée : 2min | Genre : Poésie


Charles Baudelaire - L Horloge

« L’horloge symbole le plus visible du temps ,
symbole du drame dont l’homme est le théâtre … »

« Trois mille six cents fois par heure,
la seconde chuchote: Souviens-toi ! »

Dernier poème de Spleen et Idéal
(Les Fleurs du Mal)

L’Horloge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 994 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Spleen LXXVIII (« Quand le ciel bas et lourd…», Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 4min | Genre : Poésie


Pierangelo Rosati reduction

Le ciel comme un espace clos
et la terre
et la pluie
et le cerveau du poète en proie à l’ennui ;
des cloches,
la défaite,
la mort.

Un poème dramatique
qui dépeint la montée de la crise du mal de vivre
et la défaite finale… métaphysique.

Le spleen : une expérience
qui change certaines expériences du temps en éternité,
celle de l’enfer souvent décrit dans la littérature antique.

Le poème, et en contraste,
les sublimes harmonies du prélude d’un choral de Bach,
à la fois grave et lumineux,
sorte de ‘De profundis clamo ad te’ (‘Des profondeurs je crie vers toi’),
fait de résignation, de foi et de force.

Choral « Ich ruf zu dir, Herr Jesu Christ »
en fa mineur BWV 639 (arr. Fournier) de Jean-Sébastien Bach,
avec le violoncelliste Pierre Fournier ; au piano : Gerald Moore.
(Enregistrement 1957 – domaine public).

Illustration :
« Quand le ciel bas et lourd… (Spleen) »
de l’artiste photographe Pierangelo ‘Hobo’ Rosati.
Sous licence CC BY-NC-SA 2.0.

Spleen LXXVIII.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 853 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Élévation (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


nuages reduction

Selon Baudelaire, « Tannhäuser
représente la lutte des deux principes
qui ont choisi le cœur humain
pour principal champ de bataille,
c’est-à-dire de la chair avec l’esprit,
de l’enfer avec le ciel, de Satan avec Dieu ».
« L’ouverture (de Tannhäuser), dis-je,
résume donc la pensée du drame par deux chants,
le chant religieux et le chant voluptueux ».
« Il me semblait que cette musique
était la mienne », a écrit Baudelaire
au compositeur allemand.

Cette dualité qui hante Spleen et Idéal et Élévation ?

« J’ai retrouvé partout dans vos ouvrages, écrira Baudelaire à Wagner,
la solennité des grands bruits, des grands aspects de la Nature,
et la solennité des grandes passions de l’homme ».
« Si, au moins, je pouvais entendre ce soir un peu de Wagner ! »

(Baudelaire, Lettre à Wagner, 17 février 1860
et Richard Wagner et ‘Tannhäuser’ à Paris, avril 1861)

Ambiance musicale :
extraits de l’ouverture de Tannhäuser de Richard Wagner
avec le United States Marine Band. (domaine public)

Élévation.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 881 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Semper eadem (Poème, Version 2)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Caroline PC - Ocean sombre

Semper eadem’, ‘Toujours la même’ :
titre étrange qui pose une énigme,
celle de la symbolique du spleen
où ‘Vivre est un mal’.

Et le sommeil qui fait rêver
à un monde sans souffrance,
grâce à la femme aimée ;
le sommeil, comme évasion,
comme un songe qui ment,
comme mensonge.

Je t’appelle, ô nuit, rends-moi tes mensonges’…
dit le poème ‘Après un rêve’ de Romain Bussine,
mis en musique par Gabriel Fauré.

Illustration :
L’océan sombre – photographie de Caroline PC.
Avec l’aimable permission de l’artiste.

Ambiance musicale :
Après un rêve de Gabriel Fauré,
enregistré en 2003 à la Toronto Music Gallery,
avec les artistes canadiens, nés en Lettonie,
Indulis Suna, violoniste, et la pianiste Ilga Suna.
On Wings of Song – Indulis Suna © Copyright-Royal Entertainment.
Avec l’aimable autorisation des artistes Indulis et Ilga Suna.

Semper eadem.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 672 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Harmonie du soir (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 4min | Genre : Poésie


Simone Dominati - Harmonie du soir

Sorte d’incantation, ce poème est apparenté,
en raison de ses répétitions, au pantoum.

Danse de sons, de parfums,
de couleurs, de douceur du couchant :
ballet d’impressions ; présence charnelle ;
envoûtement sensuel ; vertige.

Ces répétitions, plus qu’une simple litanie,
créent un rituel mystique qui transfigure
la fragilité de l’expérience sensuelle en éternité
et fonde cette alliance avec l’être aimé,
là où, par la poésie, l’amour échappe au temps,
où ‘son souvenir en moi ’ est adoration et extase.

Illustration :

Harmonie du soir ’, photographie © Simone Dominati, alias asdom,
avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Ambiance musicale :

Extraits du 2e mouvement marqué adagio du concerto no 1 en sol mineur
pour violon, op. 26
, de Max Bruch, avec le violoniste Christian Ferras
et le Philharmonia Orchestra dirigé par Walter Süsskind
(Musigratis, enregistrement de 1958).

Harmonie du soir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 892 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – L’Albatros (Poème, Version 3)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Albatros royal (par Olivier Paris)

Une brève rencontre entre le poème de Baudelaire
et la mélodie d’Ernest Chausson.

Une autre allégorie du poète,
déchiré entre l’aspiration à l’élévation
et l’attirance pour la chute,
entre l’idéal et la réalité
et qui se sent différent des autres,
exilé parmi les hommes.
étranger.

Poème extrait des Fleurs du mal, édition de 1861.

Illustration :
L’albatros royal, © Olivier PARIS. Avec sa permission.

Illustration musicale :
Extrait de L’albatros,sur un poème de Charles Baudelaire
d’Ernest Chausson (1879)
, avec l’aimable autorisation de l’interprète,
le baryton Chris Pedro Trakas. Au piano, Graham Johnson.

L’Albatros.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 29 218 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAUDELAIRE, Charles – Les Fleurs du mal

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 4h 17min | Genre : Poésie


Charles Baudelaire (par Félix Nadar, 1855)

L’on trouvera ici une version intégrale des Fleurs du Mal du célèbre poète.

« Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l’horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ; [...]

— Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l’Espoir,
Vaincu, pleure, et l’Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. »

> Écouter un extrait : Au lecteur.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 124 945 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Les Fleurs du mal :