Livres audio gratuits pour 'Ludovic Coudert' :


BIBLE HÉBRAÏQUE – Proverbes de Salomon (Extrait)

Donneur de voix : Ludovic Coudert | Durée : 7min | Genre : Religion


Auguste Rodin - La Main de Dieu

Comment représenter la sagesse ? Loin d’en donner une image grave et ennuyeuse, comme le font parfois les hommes, le huitième chapitre du Livre des Proverbes de Salomon la peint sous des couleurs étonnantes. Il donne la parole à la sagesse divine, personnifiée, et identifiée plus tard par les théologiens chrétiens au Christ lui-même, Verbe de Dieu ; la fin du chapitre la compare à un enfant jouant devant Dieu au milieu des hommes :

« J’étais avec lui, et je réglais toutes choses. J’étais chaque jour dans les délices, me jouant sans cesse devant lui ; me jouant dans le monde ; et mes délices sont d’être avec les enfants des hommes »(Proverbes, VIII, 30-31).

Ce passage fournit, pendant des siècles, un objet de prédilection aux méditations des théologiens spéculatifs, sur le mystère de la création – comme par exemple Saint Thomas d’Aquin, dans son commentaire du De Hebdomadibus de Boèce. C’est qu’un tel passage manifeste magnifiquement, en effet, la gratuité de l’amour dans l’acte divin.

Cet extrait du livre des Proverbes est à entendre ici dans la traduction célèbre de la Bible, parue en 1672, de Louis-Isaac Lemaître de Sacy (1613-1684), contemporain de Pascal.

Accéder au sommaire de La Bible

Proverbes de Salomon (Chapitre VIII).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 902 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PÉGUY, Charles – Note sur Bergson

Donneur de voix : Ludovic Coudert | Durée : 1h 31min | Genre : Philosophie


Henri Bergson

Curieuse « note » en vérité ! De belle longueur (42 pages), elle fait place en effet à une digression, presque sur toute sa longueur, dont le sujet manifeste est : Descartes… Est-elle alors mal nommée ?

Au début du XXème siècle, une querelle s’éleva au sujet de la philosophie de Bergson, lequel attirait de nombreux admirateurs à ses cours. On la taxe d’irrationalisme ou d’antirationalisme. Bergson critiquait certes l’intellectualisme, mais ne révoquait pas l’intelligence, ni la raison, ni la sagesse. Dénonçant les procès instruits sur des contre-sens, Charles Péguy prend parti pour Bergson, dans cette Note.

Entre Descartes, philosophe de la raison, et Bergson, philosophe de l’intuition, notre auteur discerne les différences certes, mais il regarde et souligne surtout une puissance analogue d’invention et de renouvellement. Après quatre premières pages au vocabulaire assez technique, Péguy trouve les images neuves, et qui lui resteront propres, pour toucher l’intelligence et le cœur de son lecteur. C’est tout un art de lire les philosophes qui nous est ici suggéré en des formules mémorables. Le ton est viril, jamais pédant, quoique savant. La prose y a son élévation mystique. On entend résonner un propos empreint de panache, d’esprit chevaleresque, de liberté d’esprit et de franchise. On devine, en plus d’un endroit, l’attachement à la France de celui qui, la même année, mourra au champs d’honneur à Villeroy, en Seine et Marne, en 1914.

« Une grande philosophie n’est pas celle qui n’est jamais battue. Mais une petite philosophie est toujours celle qui ne se bat pas. »

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 293 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Ludovic Coudert :