Livres audio gratuits pour 'Ludovic Halévy' :


HALÉVY, Ludovic – Le Maître de danse

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Le Maître de danse

Sachez danser la valse, et vous réussirez votre vie ! Voilà, en substance, ce que l’évêque (!) Morin, maître de danse, explique au narrateur dans cette nouvelle parue dans la Revue pour tous en 1890.

« Je suis républicain, monsieur, républicain de vieille date, et il est douloureux de penser que la République est représentée par des diplomates ne sachant pas distinguer un changement de pied d’un battement de jambe. Savez-vous ce que l’on dit dans les cours étrangères ? « Mais qu’est-ce que c’est donc que ces sauvages que la France nous envoie ? » Oui, voilà ce que l’on se dit. Le personnel diplomatique n’était pas brillant sous l’Empire. Oh ! non !… ces messieurs ont fait bien des boulettes… Oh ! Oui !… mais enfin ils savaient danser ! »

Le Maître de danse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 591 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HALÉVY, Ludovic – Un tour de valse

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 43min | Genre : Nouvelles


Un tour de valse

Cette tourbillonnante nouvelle de Ludovic Halévy (1834-1908) fait partie du recueil de nouvelles Karikari paru en 1892.

« Tu crois peut-être, Dieu me pardonne ! que c’est à cause de ton mérite que je t’ai choisi, voulu. Tu serais loin de compte, mon pauvre ami ! C’est, tout au contraire, à cause de ton absence de mérite… M. de Courtalin, à la bonne heure, voilà un homme de mérite ! J’avais, du matin au soir, les oreilles rebattues du mérite de M. de Courtalin, et c’est pour cela que je l’avais pris en haine… Ce que je redoutais par-dessus tout, c’était cette espèce de mari qui s’appelle un homme supérieur. Et maman s’y prenait bien mal pour me gagner à son candidat, quand elle me disait : « C’est un homme très instruit, très sérieux, très laborieux, très distingué ; il a eu une jeunesse admirable, il a été le modèle des fils ; il sera le modèle des maris… » Cela me faisait frissonner d’entendre maman parler ainsi… Je ne connais rien de plus affreux que ces gens qui ont toujours, toujours raison, qui font preuve en toute circonstance d’un imperturbable bon sens, qui nous écrasent de leur supériorité. Avec Gontran je suis tranquille, bien tranquille… »

Un tour de valse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 692 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |