Livres audio gratuits pour 'Mary Elizabeth Braddon' :


BRADDON, Mary Elizabeth – … Et Autres Histoires

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 5h 40min | Genre : Nouvelles


Giovanni Boldini - Jeune Fille au chat

Ces nouvelles sont la suite du recueil de Mary-Elizabeth Braddon : L’Intendant Ralph, et autres histoires.

Cette seconde partie comporte 7 nouvelles :
- Le Capitaine Thomas
- Le Baiser de glace
- Mes filles
- Le Mystère de Fernwood
- La Vengeance de Samuel Longwood
- Le Secret de l’avoué
- Mon premier jour de Noël heureux

Ces nouvelles sont différentes, mais on retrouve dans chacune tout le talent de narratrice de Mary-Elizabeth Braddon, dont plusieurs romans sont dans la bibliothèque de Littérature Audio.

Traducteur : Charles Bernard-Derosne (1825-1904)

Illustration : Giovanni Boldini, Jeune Fille au chat (1885).

> Écouter un extrait : Le Capitaine Thomas.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 115 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – L’Intendant Ralph

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 2h 6min | Genre : Romans


Gustave Courbet - Un enterrement à Ornans

Voici la première partie du recueil de Mary-Elizabeth Braddon : L’Intendant Ralph, et autres histoires.

Une pluie fine tombait sur les herbes hautes touffues et sur la mousse des tombes du cimetière du village d’Olney-sur-Trent, dans le comté de Lincoln.
C’était l’enterrement du fils aîné des Corleone, une des plus anciennes familles du comté. Son testament léguait la Ferme Grise, une importante propriété, à son jeune frère, Dudley, dévasté par la douleur.
Mais la vie doit continuer. La ferme prospère, grâce aux soins et à la compétence de l’intendant Ralph. Mais pourquoi celui-ci ne quitte pas son maître ? Et pourquoi Dudley tolère-t-il cette omniprésence, qui déplaît à tout le monde ?
Un jour, Dudley rencontre Jenny, une charmante jeune fille. C’est le coup de foudre… Mais quelle sera la réaction de Ralph ?

Traduction : Charles Bernard-Derosne (1825-1904).

Illustration : Gustave Courbet, Un enterrement à Ornans (détail, 1849-1850).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 190 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Barbara (Version 2)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 7h 40min | Genre : Romans


Barbara

Madame Trevenock et ses filles ont du mal à subsister, n’ayant pour toutes ressources qu’une faible rente. Désirant louer une chambre inoccupée de leur pavillon, elles mettent une annonce dans les journaux.
Un capitaine de l’armée des Indes se présente. Il est en congé et désire se reposer dans un endroit calme de la mère-patrie. Il est séduisant, Barbara, l’une des jeunes filles est merveilleusement belle et, au bout de quelques semaines, ils s’avouent leur amour. Malheureusement, le congé de George Leland est terminé, il doit rejoindre ses compagnons. Les deux amoureux se jurent fidélité et se séparent, le cœur déchiré. Encore trois ans à attendre pour que le capitaine puisse donner sa démission et retrouver celle qu’il aimera jusqu’à sa mort.
Hélas ! La pauvreté devient de plus en plus cruelle. Madame Trévenock tombe gravement malade…

Traduction : Hephell (18?-1894?)

Illustration : Berthe Morisot, L’Été (1879).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 365 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Vixen (Tome 02)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 57min | Genre : Romans


Vixen

« Non, ce n’est pas pour cela que vous hais,  Violette ! Si vous n’aviez été qu’une bonne bête de fille, toute à son intérieur, [...] nous aurions pu vivre en bonne intelligence ! Je vous aurais rendue obéissante, mais j’aurais pu être bon pour vous. Mais vous êtes la femme pour laquelle j’aurais vendu mon âme, et vous m’avez repoussé avec un insolent mépris ! [...] Je ne pourrai jamais vous pardonner, tant que le souvenir en restera vivant dans mon cœur.
Si vous aviez été ma femme, Vixen, j’aurais été votre esclave ! Vous m’avez forcé de devenir votre beau-père, et je veux être le maître au lieu d’être l’esclave ! »

Ce deuxième et dernier tome du roman de Mary Elizabeth Braddon, verra le terrible affrontement entre Vixen et le Capitaine Winstanley, dont aucun ne sortira indemne.
Les situations sont fortes et pleines d’émotion, mais la légèreté n’est jamais loin : les manies de Miss Skipwith, et surtout la fulgurante carrière poétique de Lady Mabel Ashbourne, montrent le talent de l’auteure du célèbre Secret de Lady Audley pour dépeindre avec malice des personnages drôles et attachants.

Illustration : Portrait de jeune femme, par Nicolas Moulard (avec l’aimable autorisation de l’artiste).

Traduction : Marie Bougy Létant (1883).

Accéder au Tome 01.

> Écouter un extrait : Chapitre 26.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 436 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Vixen (Tome 01)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 36min | Genre : Romans


Vixen

« « Mabel, je vous présente miss Tempest ; miss Tempest, lady Mabel Ashbourne. »

Violette Tempest eut un tressaillement et devint toute rouge, puis les deux jeunes filles se saluèrent avec un sourire, sourire contraint de la part de Vixen, glacial de la part de Lady Mabel.

« Je veux vous voir toutes les deux grandes amies ! » […]
De rouge Vixen devint toute pâle ; elle ne dit pas un mot. Lady Mabel regardait dans le lointain en disant qu’elle serait heureuse d’être utile à Miss Tempest, si jamais elles se rencontraient à Londres. […] Vixen jeta un coup d’œil sur sa rivale. Oui, elle était réellement jolie ; c’était une délicate beauté patricienne comme Vixen n’en avait pas encore rencontrée ; rien d’étonnant à ce que Rorie fut amoureux d’elle. »

Avec Vixen (1879), Mary Elizabeth Braddon délaisse les codes du roman à sensation pour nous raconter les amours contrariées de Violette Tempest, alias Vixen, jeune héritière de la New Forest (Hampshire).

Ici pas de mystère, pas de crime, mais le talent de conteuse de Mary Elizabeth Braddon fait de cette histoire délicieuse un redoutable page-turner plein de suspense, avec des personnages secondaires attachants et pittoresques, et tout en égratignant quelque peu les convenances de la bonne société victorienne.

Illustration : Portrait de jeune femme, par Nicolas Moulard (avec l’aimable autorisation de l’artiste).

Traduction : Marie Bougy Létant (1883).

Accéder au Tome 02.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 070 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Henry Dunbar (Tome 02)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 26min | Genre : Romans


Henry Dunbar

« Il y avait une chaise inoccupée en face du fauteuil sur lequel était assis le banquier [...]. Margaret s’en approcha doucement et posa les mains sur le dossier ; son pas fut assourdi par l’épais tapis de Turquie. Le banquier ne fut pas tiré de son assoupissement et le chien lui-même continua à dormir.
« Monsieur Dunbar ! » s’écria Margaret d’une voix claire et résolue, « éveillez-vous ; c’est moi, Margaret Wilmot, la fille de l’homme qui a été assassiné dans le petit bois près de Winchester ! » »

Dans ce deuxième et dernier tome du roman de Mary Elizabeth Braddon (dont la première partie est déjà disponible sur notre site), le lecteur suivra les efforts de Margaret pour retrouver et châtier le meurtrier de son père. L’originalité de la situation déjà installée par l’auteur lors du tome précédent rendra particulièrement savoureuses cette confrontation ainsi que ses conséquences, parmi lesquelles une poursuite en train, guide Bradshaw sous le bras, tout à fait haletante… au sens victorien du terme.

Traduction : Charles Bernard-Derosne (1825-1904).

Illustration : Joaquín Sorolla, Aureliano de Beruete y Moret, hijo (1902).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 807 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Henry Dunbar (Tome 01)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 56min | Genre : Romans


Henry Dunbar

« L’employé auquel elle s’adressa à la gare de Winchester la traita avec politesse et bonté. La pâle beauté de sa figure pensive lui faisait des amis partout où elle allait. […]
- Je désiré être renseignée sur le meurtre, – répondit la jeune fille à voix basse et tremblante, – sur le meurtre qui a été commis…
- Oui, mademoiselle. Rien de plus facile. Tout le monde dans Winchester ne parle que de cela, c’est un événement très-mystérieux. Mais, – s’écria l’employé devenant tout à coup rayonnant, – seriez-vous un témoin, mademoiselle ?… Sauriez-vous quelque chose là-dessus ?
Il s’animait à la simple idée que cette jolie fille avait quelque chose à dire sur le meurtre et qu’il aurait le privilège de la présenter à ses concitoyens. Connaître quelqu’un qui sût quelque chose au sujet du meurtre, c’était en ce moment occuper un poste de distinction dans Winchester.
- Oui, – dit la jeune fille, – je veux témoigner contre Henry Dunbar. »

Henry Dunbar, Histoire d’un réprouvé (Henry Dunbar, story of an outcast, 1864) est l’un des premiers romans de Mary Elizabeth Braddon, paru deux ans après Le Secret de Lady Audley. L’auteur y met tout son talent au service d’une intrigue solide et originale, qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’au bout. Comme souvent dans les romans de Mary Elizabeth Braddon, le lecteur qui pensera avoir démêlé les fils de l’intrigue aura encore devant lui quelques belles surprises.

Traduction : Charles Bernard-Derosne (1825-1904).

Illustration : Joaquín Sorolla, Aureliano de Beruete y Moret, hijo (1902).

Accéder à la deuxième partie de ce roman.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 069 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Barbara

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 36min | Genre : Romans


Barbara

Connue pour ses romans policiers, Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) conte dans Barbara une sublime histoire d’amours contrariées.

« George Leland, qui ne soupçonne pas l’effet qu’il a produit dans l’asile doux, chaud et tranquille de la famille, fait son apparition à Southlane à l’heure convenue. Les mots : Villa des Roses sont inscrits sur la porte d’entrée. Le jardin, éclairé par un beau soleil, brille de tout son éclat. Le long des murs du petit vestibule, des jardinières sont remplies de fleurs. Le calme, la fraîcheur de l’air, le parfum des fleurs, tout se réunissait pour inspirer au transfuge du West-End un sentiment de repos.
- Je ne m’imaginais pas que Camberwell pût être un si joli endroit, dit le capitaine Leland, d’un ton aimable en serrant la main de Mme Trevenock ; on se croirait ici à la campagne.
En ce moment il entrevoit deux sveltes jeunes personnes, qui cherchaient à dissimuler leur présence dans la pièce voisine. Les portières étaient relevées de manière à ne former qu’un appartement qui plongeait sur le jardin.
- Mes filles, balbutie Mme Trevenock ; puis elle acheva la présentation d’un ton plus officiel en reprenant: Le capitaine Leland… Mlle Trevenock, Mlle Florence.
Nouvel échange de poignées de main.
Florence prétendit plus tard qu’à ce moment une rougeur subite envahit les joues bronzées du capitaine, tant il s’attendait peu à trouver à Camberwell une personne d’une beauté aussi incomparable que celle de Barbara. Il se hâta de dissimuler sa surprise sous cette phrase banale :
- Vous paraissez avoir un bien grand jardin. »

Traduction : Hephell (18?-1894?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 638 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Mary Elizabeth Braddon :


12>