Livres audio gratuits pour 'Maurice Maeterlinck' :


MAETERLINCK, Maurice – Le Trésor des humbles

Donneuse de voix : Domi | Durée : 5h 27min | Genre : Essais


Maurice Maeterlinck, par Théo van Rysselberghe (1901)

Maurice Maeterlinck (1862-1949) est un poète, dramaturge et essayiste qui a été Prix Nobel de littérature en 1911.
Le Trésor des humbles est un ouvrage de 1896 réunissant 13 essais. Il est dédié à Georgette Leblanc, sa compagne durant 23 ans.

Le Silence : « Nous ne parlons qu’aux heures où nous ne vivons pas »
Le Réveil de l’âme : «…il y a des siècles parfaits où l’intelligence et la beauté règnent très purement, mais où l’âme ne se montre point. »
Les Avertis : « Nous vivons à côté de notre véritable vie et nous sentons que nos pensées les plus intimes et les plus profondes même ne nous regardent pas, car nous sommes autre chose que nos pensées et que nos rêves. »
La Morale mystique : « Dès que nous exprimons quelque chose, nous le diminuons étrangement »
Sur les femmes : « Au-dessus de nos têtes brille, au centre du ciel, l’étoile de l’amour qui nous est destiné ; et, toutes nos amours naîtront, jusqu’à la fin, dans les rayons et l’atmosphère de cette étoile. »
Ruysbroeck l’admirable : « Tout homme doit se rendre beau et divin pour obtenir la vue du beau et de la divinité. »
Emerson : « En vérité, ce qu’il y a de plus étrange dans l’homme, c’est sa gravité et sa sagesse cachées. »
Novalis : « Les hommes marchent par des chemins divers ; qui les suit et les compare verra naître d’étranges figures. »
Le Tragique Quotidien : « Il y a un tragique quotidien qui est bien plus réel, bien plus profond et bien plus conforme à notre être véritable que le tragique des grandes aventures. »e
L’Étoile : « Est-ce que l’homme grandit dans la mesure où il reconnaît la grandeur de l’inconnu qui le domine ; ou est-ce l’inconnu qui grandit en proportion de l’homme ? »
La Bonté invisible : « … c’est une chose que l’on n’aperçoit pas et sur laquelle personne n’a l’air de compter ; et cependant je crois que c’est l’une des forces qui conservent les êtres. »
La Vie profonde : « Il faut que tout homme trouve pour lui-même une possibilité particulière de vie supérieure dans l’humble et inévitable réalité quotidienne. »
La Beauté intérieure : « il n’y a rien au monde qui soit plus avide de beauté, il n’y a rien au monde qui s’embellisse plus aisément qu’une âme. »

> Écouter un extrait : Le Silence.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 030 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |