Livres audio gratuits pour 'Mon Evasion' :


MICHOTTE, Edmond – La Visite de R. Wagner à Rossini

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 1h 47min | Genre : Société


La Visite de R. Wagner à Rossini

Né dans une riche famille noble belge, Edmond Michotte (1831-1914) a fait ses études en Belgique et à Paris. À partir de 1854, il vit entre Bruxelles et Paris, où il évolue dans les cercles de célébrités de la foule musicale et fait la connaissance de Rossini, alors près de quarante ans son aîné.
Après avoir eu l’occasion d’assister à la rencontre du compositeur avec Richard Wagner, il a publié une brève revue de l’événement.

Rencontre entre Richard Wagner et Rossini : la scène se déroule en mars 1860, dans l’appartement qu’occupait alors Rossini, au croisement de la rue de la Chaussée d’Antin et du Boulevard des Italiens. Rossini est la personnalité musicale qui domine la scène parisienne depuis près de trente ans alors même qu’il s’est retiré sur son Olympe (!) et a abandonné la composition d’opéras depuis la création de Guillaume Tell en 1829.
Wagner, de son côté, est âgé de 47 ans. Il a déjà composé Rienzi, Le Vaisseau fantôme, Lohengrin et Tannhäuser et a déjà bien avancé la Tétralogie.
Le texte de Michotte est éclairant sur l’affrontement de style, de génération et de conception même de la musique qui oppose, au moins prima facie, Richard Wagner et le « Cygne de Pesaro ».

> Écouter un extrait : À Auguste Gevaert.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 642 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLEIST, Heinrich (von) – Les Amours de Saint-Domingue

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 54min | Genre : Contes


Heinrich von Kleist

Heinrich von Kleist (1777-1811) est un grand narrateur et dramaturge allemand qui s’est éloigné des courants littéraires de son temps.
Il a rompu avec les conventions de sa classe et a mené une vie agitée.
Dans sa tragédie d’enchevêtrement, il décrit des personnes qui existent sans aucune sécurité. Radicales et versées sur le plan linguistique, ses œuvres explorent l’abîme de l’âme humaine, tout en abordant les conflits de son temps.
Financièrement ruiné et profondément désespéré, il se suicida avec son égérie Henriette Vogel, malade d’un cancer en phase terminale, le 21 novembre 1811.

Les Amours de Saint-Domingue : « Dans la partie française de Saint-Domingue, aux environs du Port-au-Prince, un nègre terrible, nommé Congo-Hoango, se distingua par sa cruauté dans le massacre des blancs au commencement de ce siècle. »

Traduction : A.-I. (Adrienne J. Cherbuliez, 1804-18..) et Joël Cherbuliez (1806-1870).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 839 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLEIST, Heinrich (von) – Le Jugement de Dieu

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 59min | Genre : Contes


Heinrich von Kleist

Heinrich von Kleist (1777-1811) est un grand narrateur et dramaturge allemand qui s’est éloigné des courants littéraires de son temps.
Il a rompu avec les conventions de sa classe et a mené une vie agitée.
Dans ses tragédies d’enchevêtrement, il décrit des personnages qui existent sans aucune sécurité.
Radicales et versées sur le plan linguistique, ses œuvres explorent l’abîme de l’âme humaine, tout en abordant les conflits de son temps.
Financièrement ruiné et profondément désespéré, il se suicida avec son égérie Henriette Vogel, malade d’un cancer en phase terminale, le 21 novembre 1811.

Le Jugement de Dieu : le duc Guillaume Breysach semblait avoir dérogé à son rang en épousant la comtesse Catherine de Heersbruck, de la maison du Haut-Huningen. Depuis lors il vivait dans la plus grande inimitié avec son frère le comte Jacob de Rothbart…

Traduction : A.-I. (Adrienne J. Cherbuliez, 1804-18..) et Joël Cherbuliez (1806-1870).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 923 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLEIST, Heinrich (von) – La Fête Dieu, ou Le Pouvoir de la musique (Version 2)

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 21min | Genre : Contes


Heinrich von Kleist

Heinrich von Kleist (1777-1811) est un grand narrateur et dramaturge allemand qui s’est éloigné des courants littéraires de son temps.
Il a rompu avec les conventions de sa classe et a mené une vie agitée.
Dans sa tragédie d’enchevêtrement, il décrit des personnes qui existent sans aucune sécurité. Radicales et versées sur le plan linguistique, ses œuvres explorent l’abîme de l’âme humaine, tout en abordant les conflits de son temps.
Financièrement ruiné et profondément désespéré, il se suicida avec son égérie Henriette Vogel, malade d’un cancer en phase terminale, le 21 novembre 1811.

La Fête Dieu, ou Le Pouvoir de la musique : après quelques jours passés à converser sur les événements remarquables qui venaient d’avoir lieu dans les Pays-Bas, quatre frères, ayant appris que les nonnes du couvent de Sainte-Cécile, situé aux portes de la ville, se disposaient à célébrer la Fête-Dieu, échauffés par le fanatisme, par la jeunesse et par l’exemple, résolurent de donner à la ville d’Aachen le spectacle d’un iconoclaste.

Traduction : A.-I. (Adrienne J. Cherbuliez, 1804-18..) et Joël Cherbuliez (1806-1870).

La Fête Dieu, ou Le Pouvoir de la musique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 568 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLEIST, Heinrich (von) – L’Enfant trouvé (Version 2)

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 40min | Genre : Contes


Heinrich von Kleist

Heinrich von Kleist (1777-1811) est un grand narrateur et dramaturge allemand qui s’est éloigné des courants littéraires de son temps.
Il a rompu avec les conventions de sa classe et a mené une vie agitée.
Dans ses tragédies d’enchevêtrement, il décrit des personnages qui existent sans aucune sécurité.
Radicales et versées sur le plan linguistique, ses œuvres explorent l’abîme de l’âme humaine, tout en abordant les conflits de son temps.
Financièrement ruiné et profondément désespéré, il se suicida avec son égérie Henriette Vogel, malade d’un cancer en phase terminale, le 21 novembre 1811.
Michael Kohlhaas (paru en 1810) et La Marquise d’O (paru en 1808) sont les plus connus de ses huit romans. Kleist a également composé sept drames, dont Der zerbrochne Krug (La Cruche cassée), Amphitryon, Das Katchen von Heilbronn (La Petite Catherine de Heilbronn) et Le Prince de Hombourg.

Traduction : A.-I. (Adrienne J. Cherbuliez, 1804-18..) et Joël Cherbuliez (1806-1870).

L’Enfant trouvé.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 781 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNARD, Claude – Introduction à l’étude de la médecine expérimentale

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 12h 42min | Genre : Sciences


Claude Bernard

Claude Bernard, né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) et mort le 10 février 1878 à Paris, est un médecin et physiologiste français.
Lorsqu’en 1865 paraît l’Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, le monde entier comprend qu’une véritable révolution vient de se produire.
Le concept de médecine expérimentale avait été évoqué par l’Abbé Mariotte et par Georges Zimmermann. Il faut ajouter que Portal et Diderot avaient, de leur côté, apporté quelques contributions aux modalités de l’expérimentation.
En 1865, Claude Bernard avait 52 ans. Sa carrière médicale avait été assez modeste.
Interne des hôpitaux de Paris en 1839, sa grande chance avait été d’être découvert par François Magendie qui était alors titulaire d’un service à L’Hôtel Dieu.
Pendant douze ans, dans ce laboratoire, la moisson scientifique de Claude Bernard est impressionnante avec la découverte :

1. des nerfs vasomoteurs,
2. de la fonction digestive du pancréas,
3. de la pharmacologie du curare,
4. de la fonction respiratoire du sang
5. et surtout de la fonction glycogénique du foie.

C’est cette dernière découverte qui en 1853 est l’objet de sa thèse de science naturelle et c’est à la suite de cela qu’il est nommé professeur de physiologie générale à la Sorbonne.
Lorsqu’en 1855, Magendie quitte sa chaire du Collège de France, c’est Claude Bernard qui lui succède. Sa leçon inaugurale de 1858 apporte deux jugements sur son maître.

C’est entre 1862 et 1864 que l’ouvrage est rédigé. On a le témoignage de ce que le titre avait été long à définir puisqu’en janvier 1864 il écrivait : « Titre définitif : 1. Principe de la médecine expérimentale ».
La teneur du texte est sans ambiguïté. En effet, si nous relisons l’ouvrage de Claude Bernard, nous retrouvons une centaine de lignes prémonitoires de la démarche visant à faire progresser les connaissances médicales.

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 943 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

OVIDE – Les Métamorphoses (Livres 07 à 15)

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 10h 26min | Genre : Mythologie


Ovide

Ovide, en latin Publius Ovidius Naso, né en 43 av. J.-C. À Sulmone dans le centre de l’Italie et mort en 17 ou 18 ap. J.-C., en exil à Tomis l’actuelle Constanţa en Roumanie, est un poète latin qui vécut durant la période qui vit la naissance de l’Empire romain. Ses œuvres les plus connues sont L’Art d’aimer et Les Métamorphoses.
Son surnom Naso lui vient de son nez proéminent.
Il naît un an après l’assassinat de Jules César, est adolescent lorsque Auguste s’empare du pouvoir pour transformer la République en Empire, et meurt trois ans après la mort de ce premier empereur.
À l’âge de dix-huit ans, son père lui permet d’aller voyager à Athènes, voyage qui le marquera et exercera une influence sur ses œuvres, notamment Les Métamorphoses.
Les Métamorphoses, poème de 12000 hexamètres dactyliques répartis en quinze livres et reprenant les récits de la mythologie grecque et romaine. Le lien qui unit ces œuvres, malgré le caractère apparemment disparate de leurs sujets, pourrait bien être la doctrine astrologique qu’Ovide professe en maints passages de ses œuvres, et qui est le reflet de sa conversion aux croyances néopythagoriciennes. (Source : Wikipédia)

Traduction : Désiré Nisard (1806-1888).

Accéder aux Livres 01 à 06.

> Écouter un extrait : Livre septième.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 863 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BINET, Alfred – Les Altérations de la personnalité

Donneuse de voix : Mon Evasion | Durée : 12h 19min | Genre : Sciences


Alfred Binet

« Alfred Binet (Alfredo Binetti)

Né le 8 juillet 1857 à Nice et mort le 18 octobre 1911 à Paris, Alfred Binet est un pédagogue et psychologue français. Il est connu pour sa contribution essentielle à la psychométrie.

Alfred Binet est le fils d’un médecin et d’une artiste-peintre. À la fin de ses études secondaires au lycée Louis-Le-Grand à Paris, il commence des études de droit. Il engage ensuite des études de médecine qu’il ne termine pas. Il complète sa formation par des cours de psychophysiologie et de clinique psychiatrique.
En 1883, Joseph Babinski présente Binet à Charles Féré avec qui il publie Le Magnétisme animal et Les Altérations de la personnalité.

Encouragé par Théodule Ribot à poursuivre ses études dans le domaine de la psychologie, il travaille avec Jean-Martin Charcot à l’hôpital de la Salpêtrière où l’hypnose et la suggestion sont des thèmes d’expérimentation nouveaux et fertiles.

En 1905, à la demande du gouvernement français, Alfred Binet publie une échelle métrique de l’intelligence qu’il a élaborée conjointement avec Théodore Simon. Cette échelle a pour but de mesurer le développement de l’intelligence des enfants en fonction de l’âge (âge mental).
Ce travail sera le point de départ de nombreux autres tests, en particulier le quotient intellectuel (QI).

Alfred Binet meurt d’une congestion cérébrale en 1911. » (Source : Wikipédia)

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 740 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Mon Evasion :


12>