Livres audio gratuits pour 'Philosophie antique' :


MARC AURÈLE – Pensées pour moi-même

Donneuse de voix : Domi | Durée : 8h 23min | Genre : Philosophie


Marc Aurele.gif

« Parce qu’une chose offre une difficulté énorme, ne va pas croire que ce soit une chose impossible aux forces humaines ; et si c’est quelque chose de possible et même de naturel à l’homme, pense que toi aussi tu es en état de le faire. »
Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même, Livre VI, § XIX.

« On sent en soi-même un plaisir secret lorsqu’on parle de cet empereur ; on ne peut pas lire sa vie sans une espèce d’attendrissement ; tel est l’effet qu’elle produit qu’on a meilleure opinion de soi-même parce qu’on a meilleure opinion des hommes. »
Montesquieu.

Traduction : Jules Barthélémy-Saint-Hilaire (1805-1895).

> Écouter un extrait : Avant-propos.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 47 652 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JUVÉNAL – Mens sana in corpore sano

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2min | Genre : Philosophie


juvenal

Panem et circenses (« du pain et des jeux » pour blâmer les mœurs du peuple romain sous l’Empire), Vitam impendere vero (« consacrer sa vie à la vérité », devise de Descartes et de Rousseau dans Les Lettres de la montagne) et Mens sana in corpore sano, « un esprit sain dans un corps sain » sont trois citations célèbres de Juvénal, poète satirique de la fin du premier siècle. Cette dernière maxime humaniste de sagesse (à ajouter aux conseils épicuriens de Lucrèce et stoiciens de Sénèque) est brièvement développée dans les derniers vers de la Satire X.

Traduction : Louis-Vincent Raoul (1770-1848).

Mens sana in corpore sano.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 33 434 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARRIEN – Les Entretiens d’Épictète

Donneuse de voix : Sophie la girafe | Durée : 12h 23min | Genre : Philosophie


épictète

Épictète est probablement né à Hiérapolis (sud-ouest de la Phrygie). Emmené à Rome, il passe son enfance comme esclave au service de Epaphrodite.
Il réussit cependant à assister aux conférences du stoïcien Musonius Rufus. Affranchi dans des circonstances qui restent à déterminer, il se consacre alors entièrement à l’étude de la philosophie et du stoïcisme en particulier. Mais en 89 ou 94, il doit quitter Rome à la suite d’un édit contre les philosophes, dicté par l’empereur Domitien qui s’accommode mal de l’influence du stoïcisme parmi les opposants à son régime tyrannique. Épictète ouvre alors à Nicopolis d’Épire une école stoïcienne qui connaît un grand succès. Pendant plusieurs années, il enseigne sous la forme de discussions et de remises en question.
Épictète n’a laissé aucun écrit, mais l’un de ses disciples, Arrien, a recueilli ses propos regroupés en deux ouvrages : les Entretiens (διατριβαί [diatribai]) et leur résumé à usage pratique, le Manuel (Enchiridion). Cet héritage a été conservé à travers un unique manuscrit, datant du XIe ou XIIe siècle, et conservé à la bibliothèque d’Oxford.

Source : Wikipédia.

Traduction : Victor Courdaveaux (1821-1891/1910/1912), professeur de littérature étrangère à l’Université de Besançon, professeur de littérature ancienne à Douai (Nord), auteur d’ouvrages d’histoire religieuse et philosophique…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 41 036 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

XÉNOPHON – Mémoires sur Socrate (Livre 1)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Philosophie


Xénophon

Les Mémorables sont des récits (4 livres – 35 chapitres) sur la vie de Socrate dont Xénophon a été le disciple. De nombreux personnages avec qui Socrate avait des dialogues philosophiques défilent dans ce recueil de souvenirs personnels, souvent anecdotiques, rédigés à partir de 370 av. J.-C. L’auteur, à la fois écrivain et chef d’armée, se dit sans prétentions littéraires et d’aucuns affirment qu’il est plus fidèle à la pensée socratique que Platon qui aurait parfois prêté à Socrate ses propres idées.

« Socrate disait, et c’était un bruit général, qu’un démon venait l’inspirer ; et voilà particulièrement pourquoi on l’accusa d’introduire des extravagances démoniaques. Cependant il n’introduisait pas plus de nouveautés que tous ceux qui croient à la divination, et qui interrogent les oiseaux, les voix, les phénomènes naturels, les entrailles des victimes. Ces gens-là, en effet, ne supposent ni aux oiseaux, ni à ceux qu’ils rencontrent, la connaissance de ce qui les intéresse, mais ils pensent que les dieux se servent de ces moyens pour les avertir : c’était aussi la croyance de Socrate. Seulement, le vulgaire dit que les oiseaux et les rencontres l’entraînent ou le détournent ; Socrate parlait selon sa pensée : il se disait guidé par un démon. [...] »

Traduction : Eugène Talbot (1814-1894).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 194 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – La Sagesse épicurienne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5min | Genre : Philosophie


Epicure Buste

La sagesse épicurienne (le souverain bien est dans le plaisir) proposée par Lucrèce face à la sagesse stoicienne (atteindre celle-ci par l’absence de passions) prônée par Sénèque.

« Il est doux de contempler du rivage les efforts des nochers [sic] tourmentés par les vents furieux, sur le vaste gouffre des mers. Non que leur infortune ait pour nous des charmes; mais il est doux d’être affranchi de leur effroi douloureux. [...]
Mais quel spectacle délicieux est réservé au sage qui, du temple serein de la philosophie, voit les mortels égarés dans les chemins de la vie, s’arracher de vains droits, [...] et consumer les jours et les nuits dans des combats honteux pour s’élever à
l’opulence et aux grandeurs ! »

Traduction : Jean-Baptiste-Aimé Sanson de Pongerville (1792-1870).

La Sagesse épicurienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 407 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – Phédon

Donneur de voix : Thomas de Châtillon | Durée : 2h 49min | Genre : Philosophie


Socrate par David

Ce dialogue met en scène les dernières paroles de Socrate. Le propos en est ce que le philosophe doit savoir de la mort, et comment face à elle il doit se comporter.
Échécrate demande à Phédon ce que Socrate a dit avant sa mort. Comment est-il mort ? Cet homme, répond Phédon, était manifestement heureux, ferme et noble, comme s’il devait trouver là-bas un bonheur tel que jamais on n’en a connu.

Traduction : Victor Cousin (1792-1867).

Phédon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 22 014 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – De natura rerum, ou De la nature des choses (Livre I)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Philosophie


De natura rerum

Lucrèce (environ 98-54 av. JC) se propose de traduire en vers la doctrine souvent obscure du Grec Épicure. Il veut briser les « forts verrous des portes de la nature », c’est-à-dire révéler au lecteur la nature du monde et des phénomènes naturels. Selon lui cette connaissance du monde doit permettre à l’homme de se libérer du fardeau des superstitions, notamment religieuses. Tout, y compris l’âme humaine et les dieux eux mêmes est entièrement constitué d’atomes dans le vide. En refusant une vie éternelle, l’épicurisme refuse aussi la peur de la mort : « La mort n’est donc rien pour nous et ne nous touche en rien, puisque la nature de l’âme apparaît comme mortelle. »
Lucrèce nous a laissé ce poème de 7600 vers en 6 chants consacrés aux atomes, aux hommes, à l’âme et au monde en général.
La traduction, très fidèle, est de Désiré Nisard (1806-1888).

De natura rerum, Livre I.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 724 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SÉNÈQUE – Sur la tranquillité de l’âme

Donneuse de voix : Sophie la girafe | Durée : 1h 46min | Genre : Philosophie


James Joseph Jacques Tissot - 1836 1902

Sénèque (vers 47 – 62) est le représentant le plus complet de la doctrine stoïcienne, bien qu’il ne soit pas jugé comme le plus exact, car il n’est pas un simple interprète. Sur plus d’un point il s’émancipe et substitue à l’autorité des maîtres de la Grèce sa propre réflexion. En cela, on a pu juger qu’il était bien un Romain, et, en effet, il dit de lui-même :
« Je ne me suis fait l’esclave de personne, je ne porte le nom de personne. (Non me cuiquam mancipaui, nullius nomen fero.) [...] »

Édition M. Charpentier et F. Lemaistre (1860).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 28 503 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Philosophie antique :