Livres audio gratuits pour 'Poésie antique' :


PROPERCE – Élégies (Sélection du livre III, Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Poésie


Properce et Cynthia

Properce, dont on sait peu de chose, est né vers 47 av. JC et mort vers 15 av. JC. À 18 ans, il tomba amoureux de Cynthie, femme riche, mariée pour laquelle il composa trois de ses quatre livres d’Élégies. Dans la sélection publiée du livre I tous les poèmes sont consacrés à cette femme, belle, capricieuse et volage ; tandis que ceux du livre III abordent des sujets moins frivoles tels que la valeur du génie, les femmes célèbres (Médée, Omphale, Cléopâtre) ou la paix.

« Maintenant nous sillonnons, sur la foi des vents, les mers immenses ; il nous faut un ennemi, et nous courons toujours de guerre en guerre. Cependant, quel trésor nous suivra sur les rives de l’Achéron ? Insensé ! tu descendras nu vers la barque infernale ; le vainqueur sera confondu avec l’ombre du vaincu, le consul Marius avec Jugurtha captif, et le roi opulent de la Lydie avec l’indigent Irus. La mort la plus heureuse, c’est celle qui arrive sans secousse au jour marqué.

Pour moi, je veux passer ma jeunesse sur l’Hélicon, et m’associer aux danses des Muses, ou enchaîner mon âme au doux empire de Bacchus, et couronner toujours ma tête des roses du printemps. Quand l’âge aura chassé le plaisir de sa main pesante, et que la vieillesse chargera mon front de cheveux blancs, alors j’essaierai de percer les mystères de la nature. »

Mais le poète est mort à 32 ans…

Traduction : Jules-Charlemagne Genouille (1805-18?).

> Écouter un extrait : Louanges du génie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 120 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – De natura rerum : Les Phénomènes terrestres (Livre VI, Extrait)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Poésie


Lucrece

Lucrèce (1er siècle av. JC) a écrit en vers le monde selon les principes d’Épicure (341-270 av. JC) dont la physique est en gros une reprise de l’atomisme de Démocrite. Cet atomisme est un matérialisme radical qui sert la passion antireligieuse du poète et invite à connaître la nature pour la démystifier et railler les causes magiques qui entretiennent les superstitions. Dans le livre VI du De natura rerum il étudie les phénomènes célestes, terrestres et humains qui effraient l’homme. Les phénomènes terrestres dont il nous propose une explication sont : 1) Les tremblements de terre 2) Pourquoi la mer ne s’accroît-elle pas ? 3) Les volcans 4) Les crues du Nil 5) Les lacs à émanations pestilentielles 6) Les puits et les sources extraordinaires 7) Les propriétés magnétiques de l’aimant.
La science a évolué mais ces vues d’il y a 22 siècles valent d’être connues… À signaler pour les auditeurs passionnés par ces problèmes l’ouvrage de Michel Serres : La Naissance de la physique dans le texte de Lucrèce : Fleuves et turbulences 1977.

Traduction en vers d’André Lefèbvre (1834-1904) .

Les Phénomènes terrestres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 397 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIRGILE – Les Bucoliques (Sélection : IX, VI et IV)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Poésie


Tityre et Melibee

Héritées de la poésie pastorale alexandrine, Les Bucoliques chantent la vie de bergers dans des décors campagnards conventionnels, et à leurs joutes musicales et poétiques s’ajoutent souvent des préoccupations personnelles. La Première Bucolique déjà publiée et la Neuvième font allusion au drame qui faillit ruiner la vie de Virgile, son domaine de Mantoue ayant éfé confisqué par Octave qui à la fin le dédommagea.
La Sixième donne la parole à Silène qui nous rappelle une abondante suite de faits mythologiques.
Enfin dans la Quatrième, le poète compare le règne d’Auguste à un nouvel Âge d’or ; il annonce la naissance d’un enfant divin sans donner de précisions, si bien que dès l’Antiquité et au Moyen Âge, les chrétiens ont voulu reconnaître dans ce texte une allusion prophétique au Christ et une sorte d’annonciation.

Traduction : Désiré Nisard (1806-1888).

> Écouter un extrait : Neuvième Bucolique.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 072 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

OVIDE – Les Amours (Livre 1)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Poésie


Cupidon

Les Amours d’Ovide (43 av. J.C.-17ap. J.C.) comprennent 176 Élégies, en trois livres dont voici le premier. Ovide est sur le point d’écrire un poème guerrier quand Cupidon vient le percer de ses flèches ; suivent treize élégies consacrées à Eros, et la dernière chante l’immortalité donnée au poète.

« Que le vulgaire accorde son admiration à des choses méprisables ; moi, je veux que le blond Apollon me verse à pleins bords l’onde de Castalie ; que ma chevelure soit couronnée du myrrhe, ennemi des frimas, et que l’amant, tourmenté par ses feux, ne cesse de lire mes vers. Vivant, on sert de pâture à l’Envie ; elle ne vous quitte qu’à votre mort, et vous dormez alors, protégé par la gloire que vous avez méritée. Lors donc que le bûcher funèbre m’aura consumé, je ne mourrai pas, et je me survivrai dans la meilleure partie de moi-même. »

Traduction : Désiré Nisard (1806-1888).

> Écouter un extrait : Élégies 1 à 3.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 865 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – La Sagesse épicurienne

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5min | Genre : Philosophie


Epicure Buste

La sagesse épicurienne (le souverain bien est dans le plaisir) proposée par Lucrèce face à la sagesse stoicienne (atteindre celle-ci par l’absence de passions) prônée par Sénèque.

« Il est doux de contempler du rivage les efforts des nochers [sic] tourmentés par les vents furieux, sur le vaste gouffre des mers. Non que leur infortune ait pour nous des charmes; mais il est doux d’être affranchi de leur effroi douloureux. [...]
Mais quel spectacle délicieux est réservé au sage qui, du temple serein de la philosophie, voit les mortels égarés dans les chemins de la vie, s’arracher de vains droits, [...] et consumer les jours et les nuits dans des combats honteux pour s’élever à
l’opulence et aux grandeurs ! »

Traduction : Jean-Baptiste-Aimé Sanson de Pongerville (1792-1870).

La Sagesse épicurienne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 372 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HORACE – L’Art poétique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Poésie


Horace

Idées du poète latin Horace sur la poésie. Il ne fait pas de théories, ne compose pas un traité dogmatique et suivi, mais s’amuse plutôt à railler les mauvais écrivains. Il semble qu’il ait voulu traiter successivement de la poésie (en général), du poème (en tant qu’oeuvre particulière) et du poète, mais cette épître en vers est plutôt une conversation à bâtons rompus. Il énumère toutes les fautes contre la vraisemblance, l’unité, le bon goût, l’usage de la langue, et s’attache moins à diriger les apprentis poètes qu’à les décourager. La poésie doit être une image de la vie et une leçon pour l’humanité, comme elle l’était pour les Grecs.
Considérations intéressantes pour qui aime parcourir l’histoire de la poésie. Fait curieux : il ne dit pas un mot de la poésie lyrique, sa spécialité !
Traduit par Charles Batteux (1748).

L’Art poétique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 856 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LUCRÈCE – De natura rerum, ou De la nature des choses (Livre I)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 20min | Genre : Philosophie


De natura rerum

Lucrèce (environ 98-54 av. JC) se propose de traduire en vers la doctrine souvent obscure du Grec Épicure. Il veut briser les « forts verrous des portes de la nature », c’est-à-dire révéler au lecteur la nature du monde et des phénomènes naturels. Selon lui cette connaissance du monde doit permettre à l’homme de se libérer du fardeau des superstitions, notamment religieuses. Tout, y compris l’âme humaine et les dieux eux mêmes est entièrement constitué d’atomes dans le vide. En refusant une vie éternelle, l’épicurisme refuse aussi la peur de la mort : « La mort n’est donc rien pour nous et ne nous touche en rien, puisque la nature de l’âme apparaît comme mortelle. »
Lucrèce nous a laissé ce poème de 7600 vers en 6 chants consacrés aux atomes, aux hommes, à l’âme et au monde en général.
La traduction, très fidèle, est de Désiré Nisard (1806-1888).

De natura rerum, Livre I.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 939 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIRGILE – Protée et Aristée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


Virgile abeilles

Dans le livre IV des Géorgiques consacré à la vie et à l’élevage des abeilles, Virgile relate l’épisode dans lequel le berger Aristée, qui a vu périr les siennes, se plaint à sa mère Cyrène, épisode en étroite relation avec celui d’Orphée et Eurydice lu ici dans le même livre IV.

« Car tel est le bon plaisir de Neptune, dont Protée fait paître les monstrueux troupeaux et les phoques hideux au fond de la mer. C’est lui, mon fils, qu’il te faut d’abord saisir et lier, afin qu’il débrouille pour toi la cause de cette maladie et lui procure une issue favorable. [...] »

Traduction : Henri Goelzer (1853-1929).

Protée et Aristée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 236 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Poésie antique :