Livres audio gratuits pour 'René Depasse' :


BRUNETIÈRE, Ferdinand – Le Mal du siècle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Essais


Ferdinand Brunetière

Ferdinand Brunetière, auteur, critique littéraire et académicien français (1849-1906), s’est passionné pour les lettres du moyen-âge au naturalisme et garde son style passionné dans ses articles et ses conférences de professeur à la Sorbonne.

Est recommandée aux étudiants en littérature cette étude du Mal du siècle (1880).

« Qu’est-ce que le mal du siècle ? Il serait difficile, mais heureusement fort inutile, de le définir ; On ne débute pas en physiologie par une définition de la vie, non plus qu’en psychologie par une définition de l’âme. Savoir, c’est connaître par les causes. Ce sont les causes du mal du siècle qu’il s’agit d’analyser d’abord : la définition viendra plus tard, ou elle ne viendra pas ; ce n’est pas une affaire. »

Illustration : Ferdinand Brunetière dans son bureau.

Le Mal du siècle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 634 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – Le Dernier Voyage – Vers le bonheur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Honoré Daumier - Le Compartiment de troisième classe (1862)

Deux nouvelles de Mirbeau, « l’irrécupérable » (selon Jean Paul Sartre) qui osait dire :
« Il n’y a pas de pires ignorants, de pires imbéciles, de pires réactionnaires, par conséquent de plus dangereuses bêtes que ce qu’on appelle les hommes d’esprit. »

Le Dernier Voyage
« Est-ce une mort subite ? ou bien est-ce un crime ? se demandaient, près de moi deux voyageurs.
- C’est un crime ! proférai-je… Un meurtre… Un vrai meurtre… Je le sais… »

Vers le bonheur, ou Comment une lune rose peut faire cesser une lune de miel.

Illustration : Honoré Daumier, Le Compartiment de troisième classe (1862).

Le Dernier Voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 848 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 24)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Biographies


Une arrestation par Vidocq

Maintenant que Vidocq est devenu agent secret, donc « mouchard », il a du mal à cacher aux truands sa nouvelle identité.

« Je n’ignorais pas quel mépris s’attache au ministère que je remplissais… Ne me dévouais-je pas chaque jour dans l’intérêt de la société ? C’était le parti des honnêtes gens que je prenais contre les artisans du mal, et l’on me méprisait !… J’allais chercher le crime dans l’ombre, je déjouais des trames homicides, et l’on me méprisait !… Harcelant les brigands jusque sur le théâtre de leurs forfaits, je leur arrachais le poignard dont ils s’étaient armés, je bravais leur vengeance et l’on me méprisait ! »

Contenu du chapitre XXIV :

Je revois Saint-Germain. — Il me propose l’assassinat de deux vieillards. — Les voleurs de réverbères. — Le petit-fils de Cartouche. — Discours sur les agents provocateurs. — Grandes perplexités. — Annette me seconde encore. — Tentative de vol chez un banquier de la rue Hauteville. — Je suis tué. — Arrestation de Saint-Germain et de Boudin, son complice. — Portraits de ces deux assassins.

Illustration : Une arrestation par Vidocq (1903).

Accéder à l’œuvre intégrale.

Chapitre 24.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 170 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLÉMONT, Émile – Ève exilée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


James Jacques Joseph Tissot - Adam et Ève expulsés du Paradis

Cueilli dans Les Beaux Rêves d’Émile Blémont cet assez long poème très hugolien donne la parole à Dieu justifiant la chasse du paradis terrestre de nos ancêtres :

Ève exilée (1909)

« Sans l’épreuve du mal, le bien n’existe pas ;
Ce que vaut la clarté, le saurais-tu sans l’ombre ?
On doit, pour se mouvoir dans l’espace et le nombre,
Accepter l’âpre effort, puis la loi du trépas.

Vous cherchiez mon secret et je vous le confie.
Ne soyez pas pour vous plus cruels que le sort ;
Fiers de l’amour fécond, ne craignez point la mort ;
Elle est la sœur paisible et sombre de la vie. »

Illustration : James Jacques Joseph Tissot, Adam et Ève expulsés du Paradis (1896-1902).

Ève exilée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 808 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DURAS, Claire (de) – Le Marchand de Zamora

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Wilhelm Gail - Picadors dans une taverne espagnole

Le Marchand de Zamora

« Eh bien ! dit le marchand rendu plus causeur par la gaîté du vin, eh bien ! je vais vous conter une petite histoire, vous en saisirez la leçon si vous avez du sens d’attention. »

Cette « petite histoire » s’inscrit dans la nouvelle Le Marchand de Zamora, de Claire de Duras (1777-1828), amie de Chateaubriand et de Madame de Staël, surtout connue par son roman Ourika (Version 1, Version 2).

Le sujet : Gaspar, riche marchand espagnol, sympathique, philosophe à ses heures conseille un hôte, chez qui il est descendu, fort embarrassé pour trouver une situation glorieuse à son fils, en lui racontant une aventure semblable qu’un de ses amis défunt Gavino a vécue avec ses fils Pedro et Fabrice. L’hôte en « saisira-t-il la leçon » ?

C’est bien narré et historiquement intéressant.

Illustration : Wilhelm Gail, Picadors dans une taverne espagnole (1842).

Le Marchand de Zamora.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 602 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARÈNE, Paul – Un paysan perverti – Tremblement de terre à Lesbos

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Lesbos

Les Ogresses (1891), recueil de 42 nouvelles de Paul Arène termine la première ainsi :
« Figure-toi, ami lecteur, que les braves garçons, ingénus sous leur air sceptique, dont ce livre te dira les aventures d’amour, sont tous un peu cousins de celui qui, malgré trahison et déboires, obstinément, jusqu’à la mort, avait cru à la bonté possible des « ogresses ».»

Voici deux illustrations de la vie d’« ogresses ».

Un paysan perverti
« À part cela, il aime à rire, ce représentant des antiques vertus ! Il aime à rire, à trinquer avec les amis, et quand une petit servante sentant bon l’embrasse par malice et l’appelle « mon oncle », il ne se fâche pas trop fort, trouvant un certain agrément à comparer ces fraîches frimousses avec la peau de châtaigne sèche dont les ans ont gratifié sa femme la vieille mère Cochevis. »

Tremblement de terre à Lesbos
« Une autre fois déjà, il y a longtemps, du temps des dieux, Lesbos vit ses temples blancs s’écrouler sur ses falaises de porphyre… une inscription le constate, un fragment d’inscription plutôt, débris de marbre trouvés à Lemnos. »

Illustration : Ruines de Lesbos, par Tedmek (domaine public).

Un paysan perverti.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 317 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MÉRIMÉE, Prosper – Les Bohémiens

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Poésie


Mihály Munkácsy - Famille de bohémiens

Les Bohémiens est un long poème de Pouchkine traduit en prose par Prosper Mérimée en 1890.

« Ainsi par le pouvoir des vers, dans ma mémoire obscurcie, revivent les visions des jours écoulés parmi la liesse ou l’ennui. Dans ces lieux, longtemps, longtemps a retenti l’effrayante voix de la guerre. Là le Russe a marqué une frontière à Stamboul. Là notre vieil aigle, à la double tête, entend redire encore ses gloires passées. C’est là, au milieu de la steppe, sur des retranchements en ruines, que je rencontrai les chariots des Bohémiens, ces paisibles fils de la liberté. »

Illustration : Mihály Munkácsy, Famille de bohémiens (XIXe).

Les Bohémiens.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 385 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KLEIST, Heinrich (von) – Sainte Cécile, ou La Puissance de la musique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Nouvelles


Guido Reni - Sainte Cécile

Sainte Cécile, ou La Puissance de la musique (1810) de l’Allemand Heinrich von Kleist se passe à Aachen (Aix la chapelle).

Au XVIe siècle, Aix-la-Chapelle souffrit beaucoup des guerres de religion. Les protestants s’en emparèrent et de 1560 à 1580 tentèrent, sans grand succès, de la convertir à la Réforme.

Ce récit est celui d’un échec de ces tentatives :

« Quatre frères, ayant appris que les nonnes du couvent de Sainte-Cécile, situé aux portes de la ville, se disposaient à célébrer la Fête-Dieu, échauffés par le fanatisme, par la jeunesse et par l’exemple, résolurent de donner à la ville d’Aachen le spectacle d’un iconoclaste. »

Traduction : A.-I. (Adrienne J. Cherbuliez, 1804-18..) et Joël Cherbuliez (1806-1870).

Illustration : Guido Reni, Sainte Cécile (1606).

Sainte Cécile, ou La Puissance de la musique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 179 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour René Depasse :