Livres audio gratuits pour 'Russie' :


TCHEKHOV, Anton – Le Point d’exclamation

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Point d exclamation

Cette nouvelle amusante de Tchekhov, Le Point d’exclamation, est révélatrice du niveau d’instruction exigé en Russie des secrétaires de collèges autour des années 1880…

Traduction : Léon Golschmann (1861-19?) et Ernest Jaubert (1856-1942).

Le Point d’exclamation.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 409 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZAMIATINE, Eugène – La Montre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Eugène Zamiatine

Evgueni Zamiatine (1884-1937), mort à Paris, est un écrivain russo-soviétique, également ingénieur naval et professeur. Son œuvre est constamment animée par une volonté hérétique qui lui vaudra les foudres de la censure des gouvernements tsariste, puis communiste. Il ose écrire à Staline : « Pour moi, en tant qu’écrivain, être privé de la possibilité d’écrire équivaut à une condamnation à mort. Les choses ont atteint un point où il m’est devenu impossible d’exercer ma profession, car l’activité de création est impensable si l’on est obligé de travailler dans une atmosphère de persécution systématique qui s’aggrave chaque année. »

La nouvelle La Montre (1934) n’a rien à voir avec sa position politique ; écrite avec un certain humour, elle déroute parfois le lecteur mais l’égarement ne dure pas longtemps !

« C’est un récit historique : les événements décrits ici remontent à cette époque romantique où en Russie on comptait encore par années et non par « quinquennes » ; à cette époque la vodka fut considérée comme un poison bourgeois et ceux qui cherchaient l’oubli buvaient de l’eau de Cologne ; dans le glacial désert bleu des rues péterbourgeoises des détonations résonnaient toute la nuit et de facétieux brigands ne laissaient aux passants que leur col et leur cravate. »

Traduction anonyme (1935).

La Montre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 795 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Terres vierges

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 10h 51min | Genre : Romans


Ivan Tourgueniev

Terres vierges est le dernier roman d’Ivan Tourgueniev, publié en 1877. N’ayant cessé toute sa vie de dénoncer le servage, il y décrit avec sympathie la vaine tentative d’une bande d’anarchistes pour « aller au peuple », en vivant comme de simples paysans et en renonçant au luxe et au confort d’une existence bourgeoise. Le héros, Néjdanov, jeune Pétersbourgeois, est le fils illégitime d’un aristocrate, qui souhaite radicaliser les paysans en leur prêchant la révolution. Il se voit offrir un poste de précepteur par un membre de la noblesse, qu’il accompagne dans son domaine. Il y rencontre Marianne, la nièce de son employeur, dont il tombe amoureux et qu’il va entraîner dans une périlleuse entreprise.
D’aucuns ont vu dans ce roman une réponse aux Démons ou Possédés de Dostoïevski (1872), dans lequel l’auteur s’en prenait aux nihilistes sans foi ni loi, soucieux de renverser l’ordre établi.

Traduction : Émile Durand-Gréville (1838-1914)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 740 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHESTOV, Léon – Dix Aphorismes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Philosophie


Léon Chestov

L’œuvre du philosophe russe Léon Chestov (1866-1938) est méconnue. Probablement parce qu’elle se situe en dehors des grands systèmes de la philosophie. Il est difficile de résumer la pensée de Chestov qui passe par la philosophie, ses différents systèmes de pensées, pour s’en dégager et aborder les questions à ses yeux essentielles, notamment religieuses et spirituelles.
Il a laissé de très nombreux écrits philosophiques, dont, par exemple :

- La Philosophie de la tragédie, Dostoïevski et Nietzsche,
- Kierkegaard et la philosophie existentielle,
- La Nuit de Gethsemani,
- Essai sur la philosophie,
- L’Idée de bien chez Tolstoï et Nietzsche (Philosophie et Prédication).

Il rencontre André Gide, donne des cours de philosophie religieuse à la Sorbonne, collabore à des revues.
En Allemagne, il rencontre aussi Heidegger et Max Scheler. On pense que Qu’est-ce que la métaphysique (1929) de Heidegger, est inspiré des conversations des deux hommes.
Il dialogue avec Dostoïevski, Tertullien, Plotin, Platon, Luther, Tolstoï, Mozart, Spinoza, Blaise Pascal, Kierkegaard, Kant avec qui il « discute » comme s’ils étaient dans le paradis ou l’enfer des philosophes et des artistes…

Les Dix Aphorismes sont d’une lecture aisée qui ne s’adresse pas aux « spécialistes ». Deux passages montrant combien le style est accessible :

« L’essai d’une « critique littéraire scientifique » de Taine était mort-né. La critique ne peut ni ne doit être scientifique, c’est-à-dire s’embourber dans un système de données logiquement reliées entre elles. Le critique « a vu » de ses propres yeux ce dont parle le poète, il a donc le droit d’user de tous les privilèges qu’Apollon accorde à ses élus. Si l’arbitraire est permis au poète, en d’autres termes si la grande charte de la liberté appartient au poète, s’il est autorisé à chercher la liberté dans notre pauvre monde emprisonné dans ses lois de fer, le critique veut et peut exiger le même droit. »
« « Une énigme qui vaut la peine d’être méditée. » Autrement dit : je ne sais pas encore, mais quand j’aurai réfléchi, je saurai. La connaissance apparaîtra donc comme le résultat de ma réflexion humaine, uniquement de ma réflexion. Il n’y a pas d’autre source de la connaissance. Il n’y a pas de livre sacré, pas d’être supérieur à questionner et dont on puisse recevoir la réponse. Il n’y a qu’une seule source : la vie et notre raison. Cela veut dire que les énigmes resteront à jamais des énigmes, car jamais nous n’aurons foi dans l’infaillibilité de notre raison et dans la totalité de notre expérience. Et il faut ajouter que jamais nous ne cesserons de chercher à deviner. »

Traduction anonyme (1929).

Dix Aphorismes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 553 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Cachtannka

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Cachtannka

Assez rares sont les contes de Tchekhov destinés aux jeunes enfants, tel Cachtannka (Châtaigne), nom d’une petite chienne de compagnie d’un menuisier et de son fils, qui se retrouve seule en pleine nuit d’un hiver glacial, en Russie. Recueillie par un homme hospitalier, dompteur d’animaux, elle est soignée, choyée, et apprend le métier de chienne de cirque avec ses nouveaux compagnons, un jars et un chat (le cochon n est que figurant). Lorsqu’au cours d’un spectacle, elle retrouve dans le public ses anciens maîtres…

Tchekhov nous offre une leçon de respect et de tolérance à travers l’amour porté à cette créature vivante, qui est presque un personnage. Les autres animaux aussi portent des noms, ce qui leur confère leur humanité et un destin reconnaissables par tous. C’est avec eux que Châtaigne commencera son apprentissage d’artiste de cirque pleine de talent.
Mais la voix de son premier maître… et finie la carrière !

Traduction : V. Ratsky (1905).

Illustration : Stella, photographie de Roberto Ferrari (licence Cc-By-Sa-.0)

Cachtannka.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 318 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOROCHEVITCH, Vlass – Dans une impasse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Vlass Dorochevitch

Vlass Dorochevitch (1865-1922) nous a laissé trois histoires sous la rubrique Petites Gens de Moscou.

Dans une impasse s’ajoute à la collection des histoires d’ivrogneries qui pullulent sous la plume des « grands » auteurs comme des inconnus.

Ce sont quelques-unes des aventures de « Miracle », pilier de cabaret que nous présente l’auteur qui apprécie peu ce milieu de marchands.

« Elle portait, cette voix tonitruante, avec laquelle Miracle brisait les vitres, dans tout le cul-de-sac ; on l’entendait de partout, elle volait jusque dans l’étage souterrain de la maison Speciftzef, où dès l’aurore était assise à sa couture la femme du Miracle, Olympe Ivanovna. »

Pauvre Olympe Ivanovna !

Traduction : Albert Bordeaux (1865-1937).

Dans une impasse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 203 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – Guerre et paix (Première Partie : Chapitre 02)

Donneurs de voix : Esperiidae & | Durée : 4h 37min | Genre : Romans

Nicolas Toussaint Charles

À Braunau, en Autriche, le commandant en chef Koutouzov passe en revue un régiment où l’on retrouve Dologhov dégradé. André Bolkonsky y est aide de camp zélé et observateur. Aspirant hussard, Nicolas Rostov se lie avec son supérieur Denissov.

Les Français emmenés par l’audace de Murat passent le pont de Thabor et menacent la jonction des deux armées. Afin d’emmener le plus gros de l’armée vers les Autrichiens, Koutouzov envoie le détachement du général Bagration en barrage. Mais, à cause d’une erreur d’appréciation de Murat, la bataille ne s’engage pas directement.

Malgré de lourdes pertes, Bagration parvient à rejoindre Koutouzov. Nicolas Rostov est blessé, tandis que le prince André se désillusionne du pouvoir.

Extrait :
« Ah ! si j’avais pu y vivre, je n’aurais rien désiré de plus, pensait Rostow… rien ! Je sens en moi tant d’éléments de bonheur, en moi et en ce beau soleil… tandis qu’ici… des cris de souffrance… la peur… la confusion… la hâte… on crie de nouveau, tous reculent et me voilà courant avec eux… et la voilà, la voilà, la mort, au-­dessus de moi !… Une seconde encore, et peut-­être ne verrai-­je plus jamais ni ce soleil, ni ces eaux, ni ces montagnes !… »

Guerre et paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

> Écouter un extrait : Chapitre 02, 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 423 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Le Drame

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Anders Zorn - La Lecture

Le Drame d’Anton Tchekhov voisine dans un recueil de nouvelles avec Pensionnaires, Angoisse et Il a trop exagéré déjà enregistrés

Au lecteur de décider si ce « drame » est une « comédie » ou une « tragédie ». Nous ne l’influencerons pas…

Traduction : Léon Golschmann (1861-19?) et Ernest Jaubert (1856-1942).

Le Drame.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 232 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Russie :