⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Livres audio gratuits pour 'Russie' :


GORBOUNOV, Constantin – Une Ophélie tchérémisse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Nouvelles


Tcheremisses

Ophélie, fille de Polonius et éprise d’Hamlet perd son père et séparée d’Hamlet, devient folle et se noie dans un ruisseau. Karatchaika, fille d’Iwak, prête à épouser Azamat et arrachée à lui, perd la raison et se noie dans la rivière.

Cette nouvelle (1889) écrite par Constantin Gorbounov (dont nous ne savons pas grand chose) se passe chez les Tcherémisses, peuple finno-ougrien de Russie intégré dans l’empire au seizième siècle.

« Il me raconta qu’elle était orpheline, « sans raison, » c’est-à-dire folle, et que voilà plus d’un an qu’en toute saison, hiver et été, elle se tenait à l’entrée du village, demandant à tous les passants s’ils n’avaient pas vu son Azamat.

Je ne l’ai plus revue, la jolie Karatchaïka ayant disparu ce même été. Une autre fois que je dus m’arrêter pour quelques heures à Sarkino, on me conta la lamentable histoire de cette Ophélie tchérémisse. »

Traduction anonyme pour La Revue des Deux Mondes (1891).

Une Ophélie tchérémisse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 399 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – La Centenaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


La centenare

« Babouchka, veux-tu prendre ces cinq kopecks ? Tu achèteras un petit pain.

- Quoi ? Cinq kopecks ? merci, je les prends.

- Prends-les sans t’offenser, babouchka.

Elle les prend. On voit bien que ce n’est pas une mendiante, elle n’en est pas là. Elle a pris l’argent d’une manière très-convenable, pas du tout comme une aumône, par amabilité, en quelque sorte, par bonté d’âme. Du reste, elle est peut-être contente : qui donc lui parle jamais, à la pauvre vieille ? Et non-seulement aujourd’hui on lui parle, mais on s’intéresse à elle, on lui témoigne de la sympathie. »

Dostoïevski termine par ces mots : « Que Dieu bénisse la vie et la mort des simples bonnes gens ! »

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936).

La Centenaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 788 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOïEVSKI, Fedor – Le Rêve d’un drôle d’ homme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Nouvelles


Dostoievski 1

« Je suis un drôle d’homme. Maintenant, on me traite de fou… Il faut dire qu’aujourd’hui je ne me fâche plus des plaisanteries. Je suis plutôt amusé quand on rit de moi. Je rirais même franchement, comme les autres, si je ne voyais avec tristesse que les moqueurs ne connaissent pas la Vérité, que je connais, moi. Et il est bien pénible d’être seul à connaître la Vérité. Mais « ils » ne comprendront pas ; non ! « ils » ne comprendront pas ! »

Traduction : J. Wladimir Bienstock (1868-1933) et John-Antoine Nau (1860-1918).

Le Rêve d’un drôle d’homme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 22 667 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NEKRASSOV, Nikolaï – Le Gel au nez rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


Nekrassov

Nikolaï Nekrassov (1821-1878), né et mort à Saint-Pétersbourg, poète, écrivain politique, critique et éditeur a souvent été comparé à Dostoïevski avec cette différence cependant que, athée, il ignore le mysticisme et est un révolutionnaire plutôt à la mode occidentale. Ses sujets de prédilection sont les représentations de la vie populaire, et il aboutit toujours à un abîme de sombre désolation. Le Gel au nez rouge est une évocation allégorique de l’hiver russe, le terrible seigneur qui règne sur un monde de misères et de souffrances.

« La rafale mugit dans le jardin et secoue la maison. Je crains que le vent brise le vieux chêne que notre père a planté et ce saule qui nous vient de notre mère, ce saule dont tu fis si étrangement l’emblème de notre destinée. Ses feuilles pâlirent durant la nuit où mourut notre pauvre mère… Ah ! quels grelons y crépitent ! Chère amie, n’as-tu pas compris depuis longtemps que, sauf les pierres, tout pleure chez nous? »

« Il y a trois grands malheurs : épouser une esclave, être mère d’esclaves, se soumettre à un esclave jusqu’à la tombe, et les trois malheurs pèsent sur la femme de la terre russe. »

Traduction : F. Brouez (1888).

Le Gel au nez rouge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 512 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – Les Frères Karamazov

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22h | Genre : Romans


Les Frères Karamazov

Les Frères Karamazov est « le roman le plus imposant qu’on ait jamais écrit » selon Sigmund Freud. Il raconte, certes, une histoire mais constitue surtout un tableau de la vie en Russie à l’époque de Dostoïevski. Les problèmes philosophiques, religieux et moraux de l’existence de Dieu, l’expiation des péchés dans la souffrance, l’absolue nécessité d’une force morale au sein d’un univers irrationnel et incompréhensible, la lutte éternelle entre le bien et le mal, la valeur suprême de la liberté individuelle, etc. (sans qu’aucun courant d’idées ne semble être favorisé plutôt qu’un autre) sont le sujet de dialogues entre des personnages principaux très contrastés qui s’affrontent, et il est parfois difficile de se concentrer pour suivre les subtilités de certains points de vue !

Le père, Fédor Karamazov, vieux bouffon libertin, a trois fils dont deux le haïssent… Par qui a-t-il été assassiné ? Telle est l’intrigue. Le troisième, Alioscha est presque un saint et joue un rôle capital dans cette très longue œuvre où les femmes déterminent des comportements plus russes qu’occidentaux.

Un roman complexe exprimant des idées qui pouvaient déplaire à la censure de l’époque.

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936) et Charles Morice (1860-1919).

> Écouter un extrait : 01. Une rencontre malencontreuse.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 65 691 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDREÏEV, Léonid – Les Sept Pendus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 40min | Genre : Nouvelles


Andreiev

Sept terroristes, hommes et femmes, attendent dans l’isolement de leurs cellules qu’on vienne les chercher pour les pendre. Andreïev s’introduit dans leur prison pour nous livrer leurs dernières pensées. Ce n’est pas tant la mort qui les effraie tous – après tout, on doit bien mourir un jour ou l’autre -, que de connaître l’instant où elle aura lieu. Les Sept Pendus offre une étude psychologique bouleversante de l’être humain face à la mort programmée. Bien sûr on pense au Dernier Jour d’un condamné de Victor Hugo écrit quatre-vingts ans plus tôt, mais nous sommes ici en Russie en 1908.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 199 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Moumou (Version 2)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 21min | Genre : Nouvelles


Moujiks

Le cocher François, le chien Pierrot, des êtres simples mis en scène par Maupassant dans ses nouvelles et qui nous ont émus pour longtemps.
Comme lui, Tourgueniev, auteur russe, a su créer des personnages dont le sort nous apitoie.
Entrez dans l’histoire du cocher Guérassime et de Moumou, sa petite chienne à la triste destinée.

Traduction : Xavier Marmier (1808-1892).

Moumou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 081 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Moumou

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Nouvelles


Moumou

Extraite de Scènes de la vie rustique, une histoire d’amour entre un brave sourd-muet :

« Cependant l’homme s’habitue à tout, et Guérassime finit par s’accoutumer à sa monotone existence. Ses devoirs étaient fort restreints. Ils consistaient à nettoyer la cour, à préparer les provisions d’eau et de bois pour la cuisine et les appartements, à écarter du logis les vagabonds, et à faire bonne garde pendant la nuit. Il accomplissait sa mission avec un soin minutieux. »

et sa petite chienne Moumou :

« Elle se montrait docile et caressante pour tous, mais elle n’aimait que Guérassime, et celui-ci, de son côté, l’aimait extrêmement. Il l’aimait tant, qu’il ne pouvait voir sans contrariété les autres domestiques s’occuper d’elle, soit qu’il craignît qu’on ne lui fit quelque mal, soit qu’il fût jaloux de son affection. »

Traduction : Xavier Marmier (1808-1892).

Moumou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 327 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Russie :