⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Livres audio gratuits pour 'Russie' :


SOLLOGOUB, Vladimir Alexandrovitch – Serge (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 41min | Genre : Nouvelles


Serge

Portrait d’un jeune militaire noble qui sacrifie son amour en province pour la vie mondaine de Pétersbourg…

« Il allait chaque jour chez les Karpènetoff, non qu’il les aimât, mais parce qu’il en avait pris l’habitude. Olympiade était celle des trois sœurs qui lui plaisait le plus. Il s’étonnait que, sentant cette préférence, elle se fût donnée à lui de tout cœur. Privée de distraction, de la connaissance du monde, ne prenant aucun intérêt aux affaires, elle regardait l’amour comme la seule occupation qui pût l’attacher, comme l’étoile de sa vie. L’image du jeune garde, avec ses épaulettes brillantes, ses éperons, son air distingué, la poursuivait partout et la mettait hors d’elle-même. Serge savait cela, et, quoiqu’il n’eût aucun but, il se rapprochait de la jeune fille et enflammait de plus en plus son imagination. »

Traduction : Eugène de Lonlay (1815-1886).

Serge.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 368 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – Le Joueur (Version 2)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 4h 54min | Genre : Romans


Roulette

À Roulettenbourg, vit un général russe, veuf et désargenté, avec toute sa compagnie : sa belle-fille, la très convoitée Pauline ; sa fiancée, Mlle Blanche ; un Français qui détient des hypothèques sur ses biens ; ses enfants et leur précepteur, Alexeï Ivanovitch…
C’est ce dernier qui raconte.
Inextricablement liés par l’amour ou par l’argent, tous attendent la mort de la babouschka, la vieille tante, dont l’héritage réglerait bien des problèmes. Mais voici qu’elle débarque à l’improviste et se prend au jeu de la roulette…

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936).

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 04.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 505 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHEKHOV, Anton – Les Huîtres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Contes


Une huître

Ce conte d’Anton Tchekhov fut publié en français dans L’Humanité le mardi 29 décembre 1908.

Les Huîtres relatent la découverte de cet animal marin par un enfant russe de sept ans.

«« Ha ! Ha ! Il mange maintenant la coquille ! » dit la foule, qui éclate de rire. »

Traduction anonyme (1908).

Illustration : Une huître (photo de Dudva, licence Cc-By-Sa-4.0).

Les Huîtres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 376 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – Carnet d’un inconnu

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 9h 24min | Genre : Romans


Carnet d'un inconnu

Roman connu aussi sous le titre : Le Bourg de Stépantchikovo et sa population.

Le jeune narrateur, Serge Alexandrovitch Sérioja, est appelé auprès de son oncle, Yégor Ilyitch, qui semble vivre des événements pénibles et confus. En effet, le caractère fantasque de la plupart des membres de la famille et la présence d’un drôle de parasite manipulateur créent la plus grande des confusions.

Traduction : J.-Wladimir Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 502 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – La Dame de pique (Version 2)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 1h 12min | Genre : Nouvelles


Irene Vlassova - La Dame de pique

« En longue procession, tous les invités à la cérémonie s’inclinèrent pour la dernière fois devant celle qui, depuis si longtemps, avait été un épouvantail pour leurs amusements. […]

À son tour, Hermann s’avança vers le tombeau. Il s’agenouilla un moment sur les dalles jonchées de branches de sapin. Puis il se leva, et, pâle comme la mort, il monta les degrés du catafalque et s’inclina quand tout à coup il lui sembla que la morte le regardait d’un air moqueur en clignant un œil. Hermann, d’un brusque mouvement, se rejeta en arrière et tomba à la renverse. »

Traduction : Prosper Mérimée (1803-1870).

Illustration : The Queen of Spades par Irène Vlassova, avec l’aimable autorisation de l’artiste. Tous droits réservés.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 394 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Le Chant de l’amour triomphant (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Le Chant de l'amour triomphant

Cette sobre nouvelle à caractère (à peine) fantastique est parue dans la Nouvelle Revue en 1881 et reprise dans le recueil Œuvres dernières édité chez Hetzel en 1885.

« Elle s’endormit vers le matin, et elle eut un rêve singulier : il lui sembla qu’elle entrait dans une vaste chambre à voûte surbaissée, comme elle n’en avait jamais vu. Tous les murs sont couverts de carreaux émaillés d’un bleu pâle, avec des filigranes d’or ; de fines colonnettes d’albâtre ciselées soutiennent la voûte en marbre, et cette voûte, ainsi que les colonnettes, semble à demi transparente. Une lumière rose pénètre de partout dans la chambre, éclairant tous les objets d’une façon monotone et mystérieuse. Des coussins de brocart sont amoncelés sur un tapis étroit placé au milieu d’un plancher en mosaïque uni comme une glace. Dans les coins fument légèrement des brûle-parfums qui représentent des animaux monstrueux. Nulle part de fenêtres. Une porte, recouverte d’un rideau de velours sombre, se dresse silencieuse dans un enfoncement de la muraille. Voici que cette porte s’ouvre… et entre Muzio. Les yeux fixés sur Valeria, il s’avance rapidement vers elle. Il salue,ouvre les bras, il rit… Elle ne peut bouger… Des bras durs entourent sa taille, des lèvres sèches la brûlent, elle tombe à la renverse sur les coussins du tapis… »

Traduction anonyme (1881).

Le Chant de l’amour triomphant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 391 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARINE, Nikolaï – Deux Contes coréens

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Contes


Les Deux Pierres

Aux quinze Contes coréens publiés sur le site viennent s’ajouter :

- la jolie histoire symbolique pour tous : Les Deux Pierres,

- et Un ami indigne plus local :

« Soudain, un dragon en surgit. Blanc et transparent comme une vapeur, il s’élevait dans le ciel pur jusqu’à la lune et tous ceux qui ne dormaient pas purent l’apercevoir. « N’aie pas peur de moi, s’écria le dragon. »»

Illustration : Rochers dans une rivière, par lmoiarzabal (licence CC0).

Les Deux Pierres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 535 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Scènes de la vie russe : Jacques Passinkof

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 26min | Genre : Nouvelles


Jacques Passinkof.gif

Extrait des Scènes de la vie russe, Jacques Passinkof est paru en 1877 dans une traduction de Xavier Marmier (1808-1892).

« Passinkof se montrait très prévenant et très poli envers chacun, sans être obséquieux. Si on le repoussait, il ne s’humiliait pas, et il ne se fâchait pas ; il se retirait en silence à l’écart, et attendait un autre moment. Ce fut ainsi qu’il agit à mon égard. Il y avait environ un mois que j’étais à l’école. Par un beau jour d’été, en me rendant au jardin, après un de nos jeux bruyants, je le vis assis sur un escabeau sous les larges rameaux d’un lilas. Il tenait un livre à la main, et en m’approchant de lui, je lus sur la couverture de ce livre : Schiller’s Werke (Oeuvres de Schiller). Je m’arrêtai :
« Est-ce que vous savez l’allemand ? » lui demandai-je.
Quand j’y songe, je me fais encore un reproche de l’accent dédaigneux avec lequel je lui adressai cette question. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 116 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Russie :