Livres audio gratuits pour 'Théophile Gautier' :


GAUTIER, Théophile – L’Enfant aux souliers de pain

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Contes


Albert Anker - Ruedi Anker sur son lit de mort

« Écoutez cette histoire que les grand’mères d’Allemagne content à leurs petits enfants, – l’Allemagne, un beau pays de légendes et de rêveries, où le clair de lune, jouant sur les brumes du vieux Rhin, crée mille visions fantastiques.

Une pauvre femme habitait seule, à l’extrémité du village, une humble maisonnette : le logis était assez misérable et ne contenait que les meubles les plus indispensables. »

La suite de L’Enfant aux souliers de pain est contée avec sobriété par Théophile Gautier, qui évite le pathétique facile en relatant la mort du petit Hanz.

L’Enfant aux souliers de pain.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 810 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Jean et Jeannette

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 45min | Genre : Romans


Jean et Jeannette

Théophile Gautier, dans Jean et Jeannette, amusant pastel du XVIIIème siècle, s’inspire des travestissements du Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux, auquel il fait référence.
Lassée de ses soupirants de la haute société et cherchant l’amour vrai, la marquise de Champrosé, une jeune veuve de 18 ans, décide d’accompagner sa servante et confidente, Justine, au bal du Moulin-Rouge. De son côté, le vicomte de Candale, lassé, lui-aussi, de ses danseuses de l’Opéra, accompagne maître Bonnard à ce même bal. Se faisant passer pour M. Jean, arrivant d’Auxerre, il invite à danser Jeannette qui n’est autre que la marquise déguisée en grisette et il tombe amoureux de cette jolie roturière.
« Les coups de foudre étaient à la mode, en ce temps où l’on avait beaucoup abrégé les formalités gothiques dont s’entourait la pruderie de nos aïeux, et il était convenu que les cœurs faits l’un pour l’autre pouvaient s’entendre à première vue sans se faire languir par tous ces soins mortels. »
Gautier excelle dans ses descriptions de la société et accentue le plaisant par le gros comique dans la caricature des quatre soupirants frustrés de la marquise.

> Écouter un extrait : Chapitre 01 à 04.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 242 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Malaga, le cirque et le théâtre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Voyages


Malaga, les arènes au XIXème siècle

De son voyage, en 1845, au-delà des Pyrénées, Théophile Gautier a rapporté un carnet très riche d’impressions.
Malaga, le cirque et le théâtre a quatre centres d’intérêt :
1. La description minutieuse d’un périple en Andalousie de Grenade à Malaga
« Un voyage en Espagne est encore une entreprise périlleuse et romanesque ; il faut payer de sa personne, avoir du courage, de la patience et de la force ; l’on risque sa peau à chaque pas ; sans compter les privations de tous genres, l’absence des choses les plus indispensables à la vie, le danger de routes vraiment impraticables pour tout autre que des muletiers andalous, une chaleur infernale, un soleil â fendre le crâne, vous avez les factieux, les voleurs et les hôteliers, gens de sac et de corde dont la probité se règle sur le nombre de carabines que vous portez avec vous. »
2. L’assistance à une corrida dans les arènes de Malaga :
« Montés (un célèbre torero), au lieu de s’avancer comme d’habitude au milieu de l’arène, se posa à une vingtaine de pas de la barrière pour avoir un refuge en cas de malheur ; il était fort pâle, et, sans se livrer à aucune de ces gentillesses, coquetteries du courage qui lui ont valu l’admiration de l’Espagne, il déploya la muleta écarlate et appela le taureau, qui ne se fit pas prier pour venir. »
3. Une soirée au théâtre très « espagnole ».
4. Des réflexions profondes sur la littérature espagnole, ancienne et contemporaine.

La fin est la constatation du poète désabusé :
« Il ne faut donc pas trop blâmer la foule qui, en attendant, envahit le cirque et va chercher les émotions où elles se trouvent ; après tout, ce n’est pas la faute du peuple si les théâtres ne sont pas plus attrayans ; tant pis pour nous, poètes, si nous nous laissons vaincre par les gladiateurs. En somme, il est plus sain pour l’esprit et le cœur de voir un homme de courage tuer une bête féroce en face du ciel que d’entendre un histrion sans talent chanter un vaudeville obscène, ou débiter de la littérature frelatée devant une rampe fumeuse. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 822 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Le Pavillon sur l’eau

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Contes


Le Pavillon sur l'eau

Le Pavillon sur l’eau est l’adaptation d’un conte chinois (traduit en français en 1827) que Théophile Gautier a refait en le sinisant plus que l’original.

« Au bout de quelques instants il sortit du pavillon, tenant un carré de papier argenté et coloré, sur lequel il avait improvisé une déclaration d’amour en vers de sept syllabes. Il roula sa pièce de vers, l’enferma dans le calice d’une fleur et enveloppa le tout d’une large feuille de nénuphar qu’il posa délicatement sur l’eau. »
Conte poétique plein de délicatesse évoquant l’amour naissant de Tchin-Sing et de sa voisine Ju-Kiouan

Le Pavillon sur l’eau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 395 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Cinq Émaux et camées (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Émaux et camées

Voici cinq des quarante-six Émaux et camées (1852-1872) ciselés par Théophile Gautier, le « poète impeccable » à qui Baudelaire dédia ses Fleurs du mal.
Seul Le monde est méchant n’est pas de facture parnassienne, mais Le Poème de la femme, Marbre de Paros et Affinités secrètes, madrigal panthéiste – dont voici le début – sont marmoréens :

« Dans le fronton d’un temple antique,
Deux blocs de marbre ont, trois mille ans,
Sur le fond bleu du ciel attique,
Juxtaposé leurs rêves blancs. »

Que dire de la première strophe de Tristesse en mer :

« Les mouettes volent et jouent ;
Et les blancs coursiers de la mer,
Cabrés sur les vagues, secouent
Leurs crins échevelés dans l’air ? »

Et, en ce mois d’octobre, comment rester insensible à cette évocation de Ce que disent les hirondelles, chanson d’automne :

« Déjà plus d’une feuille sèche
Parsème les gazons jaunis ;
Soir et matin, la brise est fraîche :
Hélas ! les beaux jours sont finis !

On voit s’ouvrir les fleurs que garde
Le jardin, pour dernier trésor :
Le dahlia met sa cocarde,
Et le souci sa toque d’or.

La pluie au bassin fait des bulles ;
Les hirondelles sur le toit
Tiennent des conciliabules :
Voici l’hiver, voici le froid. »

Le Poème de la femme, Marbre de Paros.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 817 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Le Maître de chausson

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Histoire


La Savate

« En 2013 la fédération de savate boxe française comptabilise 48 700 licenciés dans plus de 730 clubs. Les femmes aussi pratiquent la discipline : elle sont plus de 14 000 pratiquantes et représentent ainsi 1/3 des licenciés. » (Wikipédia)

Théophile Gautier dans Le Maître de chausson nous propose un historique de cette discipline sportive, avec les précisions descriptives qu’on lui connaît émaillées de remarques ironiques sur la société de son temps :
« Maintenant les hommes ne portent plus l’épée ; la police défend d’avoir des armes sur soi, et l’on est puni de 15 francs d’amende pour avoir un poignard dans sa poche, ce qui fait que tout homme qui rentre chez lui après la brune est à la merci des voleurs et des assassins qui, risquant d’avoir la tête coupée, se moquent parfaitement de payer 15 francs en sus pour port illégal de poignard… Pour notre part, nous regrettons l’épée ; avec l’usage de porter l’épée s’est en allée la vieille urbanité française ; on est toujours poli avec un interlocuteur qui peut vous entrer quelques pouces de fer dans le ventre si vos manières n’ont pas l’aménité convenable. »

« La savate, que l’on appelle aujourd’hui chausson, par euphémisme, est la boxe française, avec cette différence que la savate se travaille avec les pieds, et la boxe avec les poings. Vous voyez que la savate est une science profonde, qui exige beaucoup de sang-froid, de réflexion, de calcul, d’agilité et de force ; c’est le plus beau développement de la vigueur humaine, une lutte sans autres armes que les armes naturelles, et où l’on ne peut jamais être pris au dépourvu. »

Le Maître de chausson.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 700 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Autobiographie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Biographies


Théophile Gautier, par Théodore Chassériau

A 56 ans (il mourra cinq ans plus tard), Théophile Gautier nous donne des renseignements précieux sur lui-même, ses contemporains, les grandes rencontres de sa vie, la genèse de ses ouvrages dans cette Autobiographie qui commence ainsi :

« Au premier coup d’œil, cela semble bien simple de rédiger des notes sur sa propre vie. On est, on le croit du moins, à la source des renseignements, et l’on serait mal venu ensuite de se plaindre de l’inexactitudes des biographes. « Connais-toi toi-même » est un bon conseil philosophique, mais plus difficile à suivre qu’on ne pense, et je découvre à mon embarras que je ne suis pas aussi bien informé sur mon propre compte que je me l’imaginais. Le visage qu’on regarde le moins est son visage à soi. »

pour se terminer par ce bilan :

« En tout quelque chose comme trois cents volumes, ce qui fait que tout le monde m’appelle paresseux et me demande à quoi je m’occupe. Voilà, en vérité, tout ce que je sais sur moi. »

Autobiographie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 408 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Les Roués innocents

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 50min | Genre : Romans


Nicolas Lancret - Fête galante

Pastiche, sans doute, du roman sentimental du XIX siècle, Les Roués innocents (1846) a pour héros un jeune étudiant provincial, Henri Dalberg, qui s’est laissé corrompre par les mœurs parisiennes. Ses deux mauvais génies libertins sans scrupules sont Amine, fausse et ensorcelante ingénue, et le baron Rudolphe : « Cet homme ébloui, fasciné, comprit que lui, le roué, l’usé, le blasé, n’avait jamais vécu. De la femme il ne connaissait que le spectre, de l’amour que l’ombre, et il se sentit pris d’une amère tristesse en écoutant les strophes désordonnées de cet hymne de passion. Il devint envieux de Dalberg comme l’eunuque l’est du sultan, le critique du poète, la vieille femme de la jeune fille et le pauvre du riche. »
Théophile Gautier ne révèle qu’à la fin, vaudevillesque, le mystère qui entoure la belle Florence et la fraîche et innocente Calixte, fiancée d’Henri Dalberg, autres personnages captivants du roman…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Théophile Gautier :