Livres audio gratuits pour 'Victor Hugo' :


HUGO, Victor – Quiberon (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 11min | Genre : Poésie


Jean Sorieul - Combat de Quiberon en 1795 (détail, 1850)

« Par ses propres fureurs le Maudit se dévoile. »

Du 11 au 17 février 1821, Victor Hugo écrit une ode sur Quiberon inspirée par l’Affaire de Quiberon (1795).

Charles de Sombreuil, né en 1770, est mort fusillé à Vannes (Morbihan, en Bretagne) le 28 juillet 1795, pour sa participation à l’expédition de Quiberon.
Lui ainsi que trois nobles et onze prêtres sont fusillés.

Chateaubriand dans ses Mémoires d’outre-tombe, et Madame de Staël dans ses Considérations sur la Révolution française, évoquent ce bien triste événement et ce sang versé.

Ce poème est le quatrième du recueil Odes et ballades.

Illustration : Jean Sorieul, Combat de Quiberon en 1795 (détail, 1850).

Licence Creative Commons

Quiberon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 967 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – L’Avenir – Du génie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Essais


Jean-Jacques Champin - Fête de la Fraternité à l'arc de triomphe de l'Etoile : défilé après la distribution des drapeaux, le soir du 20 avril 1848

Depuis l’exil (1876-1885) de Actes et paroles est la suite de cinq textes dont le premier est L’Avenir.

Le vœu du prophète Hugo ne s’est pas, hélas !, réalisé :
« Au vingtième siècle, il y aura une nation extraordinaire. Cette nation sera grande, ce qui ne l’empêchera pas d’être libre. Elle sera illustre, riche, pensante, pacifique, cordiale au reste de l’humanité. Elle aura la gravité douce d’une aînée. [...] Quiconque voudra aura sur un sol vierge un toit, un champ, un bien-être, une richesse, à la seule condition d’élargir à toute la terre l’idée patrie ; et de se considérer comme citoyen et laboureur du monde… Nulle part l’entrave, partout la norme. Le collège normal, l’atelier normal, l’entrepôt normal, la boutique normale, la ferme normale, le théâtre normal, la publicité normale, et à côté la liberté. La liberté du cœur humain respectée au même titre que la liberté de l’esprit humain, aimer étant aussi sacré que penser.

Un peuple fouillant les flancs de la nuit et opérant, au profit du genre humain, une immense extraction de clarté. Voilà quelle sera cette nation.

Cette nation aura pour capitale Paris, et ne s’appellera point la France ; elle s’appellera l’Europe.

Elle s’appellera l’Europe au vingtième siècle, et, aux siècles suivants, plus transfigurée encore, elle s’appellera l’Humanité. »

Il y a 16 ans que le vingtième siècle est terminé…

L’essai Du génie (1834) ne connaît pas le même échec. Consacré à l’éloquence il s’achève par cette exhortation lyrique :

« Poëtes, ayez toujours l’austérité d’un but moral devant les yeux. N’oubliez jamais que par hasard des enfants peuvent vous lire. Ayez pitié des têtes blondes.On doit encore plus de respect à la jeunesse qu’à la vieillesse.
L’homme de génie ne doit reculer devant aucune difficulté ; il fallait de petites armes aux hommes ordinaires ; aux grands athlètes, il leur fallait les cestes d’Hercule. »

Illustration : Jean-Jacques Champin, Fête de la Fraternité à l’arc de triomphe de l’Etoile : défilé après la distribution des drapeaux, le soir du 20 avril 1848 (détail).

L’Avenir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 833 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Trois Odes (Poèmes)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 26min | Genre : Poésie


Victor Hugo

« Le Poète en des temps de crime,
Fidèle aux justes qu’on opprime
Célèbre, imite les héros ;
Il a, jaloux de leur martyre,
Pour les victimes une lyre
Une tête pour les bourreaux. »

Victor Hugo, fils d’un père général d’Empire et d’une mère nantaise, d’origine vendéenne, royaliste, délaisse les mathématiques pour lesquelles il a des aptitudes et embrasse la carrière littéraire. Sa vocation est précoce, il admire Chateaubriand. Il perd sa mère en 1821. Il a 19ans.

À 20 ans, il publie les Odes, réunies et publiées en 1828 avec d’autres textes poétiques.
Ces poèmes sont d’inspiration monarchiste et catholique et les éditions successives montrent une évolution vers le libéralisme politique.

L’Ode 1ère présente le Poète dans les révolutions, le rôle du poète.

L’Ode 2ème, La Vendée, dédicacée à Chateaubriand qui évoque lui-même la guerre de Vendée dans ses Mémoires d’outre-tombe.

L’Ode 11ème, Buonaparte, est citée par Chateaubriand dans son Livre 22 des Mémoires d’outre-tombe, traitant de l’Histoire.

Illustration : Victor Hugo.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Le Poète dans les révolutions.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 703 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – À l’Homme (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Johannes Vermeer - L'Astronome

Ce long poème lyrique, philosophique et religieux, extrait de La Légende des siècles, de Victor Hugo s’adresse À l’Homme pour l’encourager à chercher la Vérité qui lui échappera toujours, hélas !

« Il est pourtant, ce Dieu. Mais sous son triple voile
La lunette avançant fait reculer l’étoile.
C’est une sainte loi que ce recul profond.
Les hommes en travail sont grands des pas qu’ils font ;
Leur destination, c’est d’aller, portant l’arche ;
Ce n’est pas de toucher le but, c’est d’être en marche ;
Et cette marche, avec l’infini pour flambeau,
Sera continuée au delà du tombeau.
C’est le progrès. Jamais l’homme ne se repose,
Et l’on cherche une idole, et l’on trouve autre chose.
Cherchez l’Âme ; elle échappe ; allez, allez toujours !

Teutatès, Mahomet, Jésus, les antres sourds,
Les forêts, le druide et le mage, et ces folles
Augustes, qu’Apollon emplissait de paroles,
Et les temples du sang des génisses fumants,
N’arrivent qu’à des cris et qu’à des bégaiements.
L’à peu près, c’est la fin de toute idolâtrie.
La vérité ne sort que difforme et meurtrie
De l’effort d’engendrer, et quel que soit l’œil fier
Du fœtus d’aujourd’hui sur l’embryon d’hier,
Quelque mépris qu’Orphée inspire à Chrysostome,
Quel que soit le dédain du koran pour le psaume,
Et quoi que Jéhova tente après Jupiter,
Quoi que fasse Jean Huss accouchant de Luther,
Quoi qu’affirme l’autel, quoi que chante le prêtre,
Jamais le dernier mot, le grand mot, ne peut être
Dit dans cette ombre énorme où le ciel se défend,
Par la religion, toujours en mal d’enfant. »

À l’Homme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 869 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Claude Gueux (Version 2)

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h 17min | Genre : Nouvelles


Victor Hugo par Charles Hugo, 1850-1855

« Il y a sept ou huit ans, un homme nommé Claude Gueux, pauvre ouvrier, vivait à Paris. Il avait avec lui une fille qui était sa maîtresse, et un enfant de cette fille. [...] L’ouvrier était capable, habile, intelligent, fort maltraité par l’éducation, fort bien traité par la nature, ne sachant pas lire et sachant penser. »

À travers l’histoire tragique d’un ouvrier devenu criminel, Victor Hugo condamne, dans ce texte de 1834, non seulement la peine de mort mais aussi une société et l’ensemble de ses rouages ; parmi eux, la politique pénale.
Cette œuvre, aussi capitale que la peine qu’elle dénonce, préfigure l’engagement d’un Albert Camus ou d’un Robert Badinter, entre autres.

« Messieurs, il se coupe trop de têtes par an en France. Puisque vous êtes en train de faire des économies, faites-en là-dessus. »

Le texte original n’est pas structuré en chapitres mais, par commodité, j’ai divisé le corps du récit en deux parties.

Illustration : Victor Hugo par Charles Hugo (1850-1855).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 150 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Le Sacre de la femme (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Janez Andrej Herrlein - La Création d'Ève

Voici le poème qui inaugure la première série de La Légende des siècles (1859).

Victor Hugo, dans cette œuvre magnifique, Le Sacre de la femme, nous peint la création du monde et nous annonce la première maternité d’Ève.

« C’était aux premiers temps du globe ; et la clarté
Brillait sereine au front du ciel inaccessible,
Étant tout ce que Dieu peut avoir de visible ;
Tout s’illuminait, l’ombre et le brouillard obscur ;
Des avalanches d’or s’écroulaient dans l’azur. [...] »

Le second poème, bien plus célèbre, est La Conscience qui s’achève par le fameux vers :

« L’œil était dans la tombe et regardait Caïn. »

Le Sacre de la femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 069 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Poèmes sur le bonheur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Poésie


Vincent van Gogh - Intérieur d'un restaurant

Le bonheur n’est pas le même pour tous les poètes. Il peut résider dans le souvenir du 14 juillet ou dans la grâce de la belle Uranie.

Ces quatre petits poèmes sont de quatre grands auteurs : Musset, Hugo, Rimbaud et Voltaire.

Sur le bonheur, de Musset, Voltaire, Rimbaud Hugo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 901 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Hernani

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 7min | Genre : Théâtre


Hernani

Hernani, ou L’Honneur castillan est une pièce de théâtre de Victor Hugo représentée pour la première fois à la Comédie-Française le 25 février 1830 et publiée la même année.
La vigueur provocante du style, l’audace des situations enthousiasmèrent la jeunesse et déclenchèrent le jour de la première la furieuse « bataille d’Hernani » entre classiques et romantiques.
Pièce parmi les plus célèbres de V. Hugo, Hernani consacra le genre du drame romantique.

Bien qu’il soit voué à la vengeance, bien qu’elle soit promise au duc Gomez, Hernani et Dona Sol s’aiment. L’intensité de cette passion déchire le cœur du héros. Parce que le père du roi Don Carlos, futur Charles Quint, a tué le sien, il se doit d’exécuter son fils ; toutefois, son cœur lui souffle de vivre. Unis et désunis par une femme, les trois hommes doivent choisir entre l’honneur et l’amour.

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 618 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Victor Hugo :