Livres audio gratuits pour 'Victor Hugo' :


DIVERS – Dix Poètes, dix printemps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Eugène Grasset - La Belle Jardinière (1896)

Voici dix poèmes de dix grands auteurs français inspirés par le printemps. On pourrait y ajouter À la mi-carême de Musset, d’autres poèmes de Samain, de Hugo, de Verhaeren, etc… De quel poète vous sentez-vous le plus proche en ce huitième jour de printemps ?

> Écouter un extrait : Les Roses.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 708 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – La Bataille de Waterloo

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Histoire


Thomas Jones Barker - La Bataille de Waterloo

2015 est le bicentenaire de la Bataille de Waterloo (18 juin 1815).

Outre L’Expiation, extrait des Châtiments de Hugo, et Waterloo écrit par Erckmann-Chatrian, il existe des textes célèbres, telle la bataille de Waterloo vue par Stendhal dans La Chartreuse de Parme, par Victor Hugo dans Les Misérables (Livre I) ou encore par Chateaubriand dans Les Mémoires d’outre-tombe que nous groupons dans cette courte anthologie.

« Bien qu’un succès de Napoléon m’ouvrit un exil éternel, la patrie l’emportait dans ce moment dans mon cœur ; mes voeux étaient pour l’oppresseur de la France, s’il devait, en sauvant notre honneur, nous arracher à la domination étrangère. » (Chateaubriand)

« Quelque chose de pareil à cette vision apparaissait sans doute dans les vieilles épopées orphiques racontant les hommes-chevaux, les antiques hippanthropes, ces titans à face humaine et à poitrail équestre dont le galop escalada l’Olympe, horribles, invulnérables, sublimes ; dieux et bêtes. » (Victor Hugo)

« Fabrice était surtout scandalisé de ce bruit qui lui faisait mal aux oreilles. L’escorte prit le galop ; on traversait une grande pièce de terre labourée, située au-delà du canal, et ce champ était jonché de cadavres. » (Stendhal)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 034 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Le Premier Janvier, Quatre Évocations poétiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Janus

Le nouvel an est une fête d’origine païenne qui vit le jour vers 46 avant notre ère, sous l’impulsion de Jules César qui décida que le 1er janvier serait le Jour de l’An.
Les Romains dédiaient ce jour à Janus, dieu païen des portes et des commencements, qui avait deux visages, l’un vers l’avant, l’autre vers l’arrière.

Pour commémorer le premier janvier 2015 (500ième anniversaire de la montée sur le trône de François Ier, vainqueur à Marignan en septembre 1515), nous vous proposons 4 courts poèmes :

- Victor Hugo (1802-1885), Premier Janvier,
- Arhur Rimbaud (1854-1891), Les Étrennes des orphelins,
- Tristan Derême (1889-1941), Bonne Année,
- Louisa Paulin (1888-1944), La Nouvelle Année.

agrémentés de vœux plutôt humoristiques :

« Que cette année vous soit heureuse ; que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune. » (Madame de Sévigné)

« Tous les hommes font la même erreur, de s’imaginer que bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent. » (Léon Tolstoï)

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » (Voltaire)

« Tenez, dit l’avare : voici un calendrier neuf, et qu’il vous fasse toute l’année ! » (Jules Renard)

« Je vous apporte mes vœux. – Merci, je tâcherai d’en faire quelque chose. » (Jules Renard)

« Je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j’ai été très mécontent de celui de l’année dernière. » (Alphonse Allais)

> Écouter un extrait : Premier janvier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 503 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Plein Ciel (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Poésie


Dirigeables

Plein Ciel est un poème phare de La Légende des siècles de 1859, comme La Trompette du jugement, Le Satyre ou La Rose de l’infante. Il forme la deuxième partie de la section Vingtième Siècle.

Rappelons-nous qu’à cette époque, tous les esprits sont tournés vers la recherche du dirigeable. Théophile Gautier écrit : « L’humanité prend vraiment possession de son globe… Quand les ballons seront passés à l’état usuel, que deviendront les frontières, les douanes, les passeports et toutes ces vieilles formes de l’ancienne barbarie que nous appelons civilisation? Quelles guerres seront possibles lorsque les peuples se visiteront toujours comme des amis qui demeurent dans la même rue ? »

Parlant de l’« aéroscaphe », de la nef qu’il imagine, Hugo termine son chant par :

« Elle a cette divine et chaste fonction
De composer là-haut l’unique nation,
À la fois dernière et première,
De promener l’essor dans le rayonnement,
Et de faire planer, ivre de firmament,
La liberté dans la lumière. »

et prédit la réalisation par les ballons du bonheur d’une humanité fraternelle, issu du progrès scientifique.

O poètes, vous avez rêvé !

Plein Ciel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 970 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – La Trompette du jugement (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Poésie


François-André Vincent - Saint Jérôme dans le désert écoutant la Trompette du jugement

La Trompette du jugement est le dernier poème de Hors des temps qui clôt La Légende des siècles (Première série -1857) de Victor Hugo.

« Je vis dans la nuée un clairon monstrueux.
Et ce clairon semblait, au seuil profond des cieux,
Calme, attendre le souffle immense de l’archange.
[...]
Et c’était le clairon de l’abîme. Une voix
Un jour en sortira qu’on entendra sept fois
[...]

Ô lever en sursaut des larves pêle-mêle !
Oh ! la Nuit réveillant la Mort, sa sœur jumelle !
Pensif, je regardais l’incorruptible airain.
[...]
Une sinistre main sortait de l’infini.
Vers la trompette, effroi de tout crime impuni,
Qui doit faire à la mort un jour lever la tête,
Elle pendait énorme, ouverte, et comme prête
À saisir ce clairon qui se tait dans la nuit,
Et qu’emplit le sommeil formidable du bruit.
La main, dans la nuée et hors de l’Invisible,
S’allongeait. »

La Trompette du jugement.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 693 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – La Conscience (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


title=

La Conscience, second poème de La Légende des siècles et célèbre entre tous, était, curieusement, absent de notre site. Toutes nos excuses à Victor Hugo.

« Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
Échevelé, livide au milieu des tempêtes,
Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
Comme le soir tombait, l’homme sombre arriva
Au bas d’une montagne en une grande plaine ;
Sa femme fatiguée et ses fils hors d’haleine
Lui dirent : « Couchons-nous sur la terre, et dormons. »
Caïn, ne dormant pas, songeait au pied des monts.

Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres,
Il vit un œil, tout grand ouvert dans les ténèbres,
Et qui le regardait dans l’ombre fixement
[...]
Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
L’œil était dans la tombe et regardait Caïn. »

La Conscience.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 364 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Cinq Poèmes contre la guerre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


La Guerre

Ces cinq poèmes dénonçant l’absurdité et les horreurs de la guerre ont les références suivantes :
- Bêtise de la guerre : L’Année terrible (1872),
- Depuis six mille ans la guerre : Les Chansons des rues et des bois (1865),
- La Fiancée du timbalier : Odes et ballades (1826),
- Cri de guerre du Mufti : Les Orientales (1829),
- C’est à coups de canon qu’on rend le peuple heureux : Les Quatre Vents de l’esprit (1881).

Ces textes prouvent que les idées de Victor Hugo, qui ont évolué dans certains domaines, n’ont pas varié, pendant toute sa vie, dans son expression de la haine de la guerre.

« C’est à coups de canon qu’on rend le peuple heureux.
Nous sommes revenus de tous ces grands mots creux :
- Progrès, fraternité, mission de la France,
Droits de l’homme, raison, liberté, tolérance.
[...]
Parler, c’est abuser ; penser, c’est usurper.
La voix sert à se taire et l’esprit à ramper.
Le monde est à plat ventre, et l’homme, altier naguère,
Doux et souple aujourd’hui, tremble. – Paix ! dit la guerre. »

> Écouter un extrait : Bêtise de la guerre.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 084 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Religions et religion : Philosophie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Poésie


Religions et religion

Dans Philosophie, extrait de La Légende des siècles, Victor Hugo attaque violemment toutes les religions (la catholique est l’objet de propos très virulents).  Pour lui les religions ne sont pas la religion.

« Homme, qu’est-ce que c’est que tes cérémonies
Misérables, devant les choses infinies ?
[...]
Renonce à fatiguer le réel de tes songes ;
L’Ombre, en bas comme en haut, repousse tes mensonges ;
[...]
Mais quant au dogme, neuf et jeune, ou vieux et fruste,
Quant aux saints fabliaux, quant aux religions
Inoculant l’erreur dans leurs contagions,
Semant les fictions, les terreurs, les présages,
Quant à tous ces docteurs, à ces essaims de sages
Qui vont l’un maudissant ce que l’autre a béni,
Qui, volant, bourdonnant, harcelant l’infini,
Feraient abriter Dieu sous une moustiquaire.
[...]
Toute religion, homme, est un exemplaire
De l’impuissance ayant pour appui la colère.
[...]
Rome, l’entremetteuse et la marchande d’âmes,
Rit, et se prostitue, une tiare au front
[...]
Et dire que la terre est tout entière en proie
Aux affirmations de ces prêtres sans joie,
Sans pitié, sans bonté, sans flambeau, sans raison,
Dont l’ombre, l’ombre, l’ombre et l’ombre est l’horizon. »

Ce très long poème n’est qu’une partie de Religions et religion !

Religions et religion : Philosophie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 701 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Victor Hugo :