Livres audio gratuits pour 'Vincent de l’Épine' :


CHOPIN, Kate – L’Enfant de Désirée

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


L'Enfant de Désirée

« Quand le bébé eut trois mois environ, Désirée se réveilla un matin avec la conviction que quelque chose menaçait sa paix. Une chose d’abord si subtile qu’elle était impossible à saisir. Comme un vague avertissement, troublant ; un air mystérieux chez les nègres ; des visites inattendues de lointains voisins qui avaient peine à justifier leur venue. Et puis, chez son mari, un changement d’attitude étrange et terrible, dont elle n’osait pas demander la cause. [...] Et, à voir comment il traitait les esclaves, on l’aurait cru soudain possédé par l’esprit de Satan. »

L’Enfant de Désirée (Desirée’s Baby) est paru en 1893 dans le magazine Vogue, mais se déroule dans la Louisiane créole et esclavagiste d’avant la Guerre de Sécession.

La nouvelle, très connue, est emblématique du style simple, court et percutant de la grande romancière ; elle y aborde en même temps les thématiques de l’esclavage et de la liberté féminine.

Traduction de Marie-Claude Peugeot, parue dans le recueil de nouvelles Une femme respectable (Éditions de la Belle Étoile). Avec l’aimable autorisation des Éditions de la Belle Étoile et des Éditions des Syrtes. Tous droits réservés.

Illustration : Transition, par Heide Presse, avec l’aimable autorisation de l’artiste. Tous droits réservés.

L’enfant de Désirée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 407 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HARVEY, William Fryer – Dans la chaleur d’août

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Dans la chaleur d'août

« – Voilà ! Que pensez-vous de ça ? » dit-il, avec une évidente fierté. L’inscription sur la pierre tombale, que je pus lire pour la première fois, était la suivante :

EN MÉMOIRE DE JAMES CLARENCE WITHENCROFT […]

Pendant un moment je restai silencieux. Puis un frisson glacé parcourut ma colonne vertébrale. Je lui demandai où il avait vu ce nom.
- Oh, je ne l’ai vu nulle part, répondit Mr. Atkinson. J’avais besoin d’un nom, et j’ai mis le premier qui m’est venu à l’esprit. Que voulez-vous savoir ?
- C’est une étrange coïncidence, mais il se trouve que c’est mon nom. »

Dans la chaleur d’août (August Heat) est paru en 1910 dans le recueil Midnight House and Other Tales.
La nouvelle a été adaptée plusieurs fois comme pièce radiophonique, notamment dans l’excellente émission de CBS Radio Suspense ! en 1945.

Traduction : Vincent de l’Épine pour Litteratureaudio.com.

Illustration : composition personnelle à partir de :

- Tombe Hawkins, par John Wheeler, RecordAGrave.com (licence CC-BY-3.0).
- The sun’s heat, par Gianni Del Bufalo (licence CC-BY-2.0).

Dans la chaleur d’août.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 005 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MÉRIMÉE, Prosper – La Vénus d’Ille (Version 2)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 1h 14min | Genre : Nouvelles


La Vénus d'Ille

« Impossible de voir quelque chose de plus parfait que le corps de cette Vénus ; rien de plus suave, de plus voluptueux que ses contours ; rien de plus élégant et de plus noble que sa draperie. [...]

Quant à la figure, jamais je ne parviendrai à exprimer son caractère étrange, et dont le type ne se rapprochait de celui d’aucune statue antique dont il me souvienne. Ce n’était point cette beauté calme et sévère des sculpteurs grecs, qui, par système, donnaient à tous les traits une majestueuse immobilité. Ici, au contraire, j’observais avec surprise l’intention marquée de l’artiste de rendre la malice arrivant jusqu’à la méchanceté. [...] Dédain, ironie, cruauté, se lisaient sur ce visage d’une incroyable beauté cependant. En vérité, plus on regardait cette admirable statue, et plus on éprouvait le sentiment pénible qu’une si merveilleuse beauté pût s’allier à l’absence de toute sensibilité. »

La Vénus d’Ille est paru en 1837, dans la Revue des deux Mondes.

Illustration : Composition personnelle, d’après Vénus de Lély (British Museum, licence CC-By-Nc-Sa-2.0).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 197 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JAMES, Montague Rhodes – Le Frêne

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Le Frêne

« Mrs. Mothersole, comme le rapporta un témoin de l’époque, fit une telle impression sur toute l’assistance, oui, même sur le bourreau, que tous ceux qui l’ont vue ont toujours affirmé qu’elle semblait l’incarnation d’un démon fou.

Et pourtant, la sorcière n’offrit aucune résistance aux officiers de la loi ; seulement elle jeta sur tous ceux qui posaient la main sur elle un regard si terrible et si venimeux qu’il vous hantait l’esprit pour les six mois à venir rien que d’y penser.
Toutefois, les seules paroles qu’on lui prête n’ont visiblement aucun sens :
« Il y aura des invités à Castringham Hall ».
Ce qu’elle répéta à plusieurs reprises à voix basse. »

Le Frêne (The Ash-tree) figurait dans le recueil Ghost Stories of an Antiquary, paru en 1904.

Traduction : Vincent de l’Épine pour Litteratureaudio.com.

Illustration : Almindelig Ask, par Leif Bolding (licence Cc-By-Sa-3.0).

Le Frêne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 313 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JACOBS, William Wymark – La Patte de Singe

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 31min | Genre : Nouvelles


La Patte de Singe

« – Et qu’est-ce qu’elle a de spécial, cette patte de singe ?,  demanda Mr White, la prenant des mains de son fils. [...]

- Un vieux fakir l’a ensorcelée, dit le sergent-major. Un très saint homme. Il voulait montrer que le destin régit la vie des hommes, et que ceux qui voulaient interférer avec lui le faisaient à leurs risques et périls. Il y plaça un charme afin que trois hommes différents puissent chacun lui faire exaucer trois vœux.

Son ton était si impressionnant que ses interlocuteurs prirent conscience que leurs petits rires n’étaient pas de circonstance.

- Eh bien, pourquoi donc n’avez-vous pas fait trois vœux, Monsieur ?, demanda intelligemment Herbert White. [...]

- Mais je les ai faits, dit-il doucement, tandis que son visage marbré pâlissait. »

La Patte de singe (The monkey’s paw, 1902) est un texte très connu dans le monde anglo-saxon. La nouvelle a fait l’objet de nombreuses adaptations au théâtre, au cinéma, à la radio et à la télévision. En Grande-Bretagne, c’est une œuvre fréquemment étudiée à l’école.

Traduction : Vincent de l’Épine pour Littératureaudio.com.

Illustration : Maurice Greiffenhagen, The monkey’s paw, pour le recueil The Lady of the barge (1902).

La Patte de singe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 466 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VON ARNIM, Elizabeth – La Bienfaitrice

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 7h 34min | Genre : Romans


La Bienfaitrice

« Combien peu il faudrait souvent pour rendre heureux des gens qui vivent dans le malaise, la discorde ou le tourment ! Oh, que n’était-elle indépendante ! Que n’avait-elle la liberté, le pouvoir de faire le bien ! Avec quelle joie elle embrasserait cette carrière : consoler ceux qui pleurent, nourrir ceux qui ont faim, mettre du soleil dans les existences sombres ! »

Dans La Bienfaitrice (The Benefactress, 1901), la jolie Anna Estcourt fait l’amer constat que le mariage est la seule voie possible pour elle, comme pour tant d’autres jeunes femmes de son époque.
Mais un évènement inattendu va lui apporter l’indépendance tant désirée. Anna n’a alors qu’une idée : utiliser son argent pour faire le bien autour d’elle. Elle va découvrir qu’il y a souvent un abyme entre les bonnes résolutions et leur réalisation dans le monde réel.
Avec son humour mordant, son ironie subtile, et sa galerie de personnages drôles et attachants, Elizabeth Von Arnim (1866-1941) évoque avec force l’indépendance féminine. Elle nous dit aussi que la générosité est un art difficile dans un monde qui n’est absolument pas prêt à la recevoir.

Traduction anonyme parue dans Le Temps entre le 29 juillet et le 3 septembre 1904.

Illustration : Edward Killingworth Johnson, Feeding the Doves (détail, XIXe).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 749 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HÉMON, Louis – Lizzie Blakeston

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 1h 45min | Genre : Nouvelles


Lizzie Blakeston

« L’harmonie exorbitante qui s’échappait à flots du piano mécanique s’emparait d’elle comme une main impérieuse, faisait monter vers le ciel en geste d’offrande ses minces souliers jaunes, rythmait le mouvement de ses bras balancés, la courbait et la relevait, enveloppait ses moindres gestes dans une irrésistible cadence, et saisie d’une glorieuse ivresse, Lizzie sautait, pirouettait et se trémoussait dans l’étau de la mesure, offrant au monde obscurci un sourire vague et des yeux hallucinés. »

Avec Lizzie Blakeston (1908), l’auteur de Maria Chapdeleine nous dépeint le destin d’une jeune fille dans les bas quartier de Londres au début du XXe siècle ; il nous dit combien il est difficile de d’atteindre ses rêves, et combien peut être douloureux aussi le retour à la réalité.

Illustration : Guillaume Charles Brun, Un panier de rubans (1869, détail).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 555 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ORWELL, George – 1984

Donneurs de voix : Pauline Pucciano & Vincent de l’Épine | Durée : 12h 12min | Genre : Romans


1984

George Orwell, écrivain et journaliste britannique, de son vrai nom Eric Arthur Blair, traverse la première moitié du 20ème siècle (1903-1950) avec des engagements politiques forts contre l’impérialisme britannique, pour la justice sociale et le socialisme libertaire, et aux côtés des républicains lors de la guerre d’Espagne. Ses deux oeuvres les plus célèbres sont parues après la seconde guerre mondiale : La Ferme des Animaux (1945) et 1984 (1949).

Roman impitoyable et puissant, à l’image de l’univers qu’il décrit, 1984 ne cesse de surprendre les lecteurs par l’acuité de sa vision. Le totalitarisme imaginé par Orwell est une synthèse glaçante de tous les totalitarismes réels et imaginaires : une machine sociale extraordinairement intelligente et efficace pour broyer l’individu.

Winston Smith, londonien, 39 ans, teint blafard, souffrant d’un ulcère variqueux, est un modeste fonctionnaire du Ministère de la Vérité, dont le travail consiste à « rectifier » sans cesse les archives du Times pour la plus grande gloire du Parti qui dirige l’Océanie. Son quotidien, entre la pénurie de lames de rasoir, les soirées obligatoires au Centre Communautaire, et la vie de quartier dans un logement vétuste, où il est surveillé nuit et jour par un écrantel, lui devient peu à peu insupportable…

Traduction : Pauline Pucciano et Vincent de l’Épine.

Illustration : 1984, par Jordan L’Hôte (licence Cc-By-3.0).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 497 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Vincent de l’Épine :