Livres audio gratuits pour 'Vincent de l’Épine' :


HOWARD, Robert Ervin – Une sorcière viendra au monde

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 2h 11min | Genre : Nouvelles


Une sorcière viendra au monde

«« Chaque siècle, une sorcière viendra au monde », dit l’ancienne malédiction.

Et ainsi en a-t-il toujours été. Certaines furent tuées à leur naissance, comme ils ont tenté de le faire avec moi. Certaines parcoururent la terre sous la forme de sorcières, fières filles de Khauran, la lune infernale brûlant sur leur sein d’ivoire.
Toutes furent nommées Salomé. Je suis Salomé moi aussi. J’ai toujours été Salomé, la sorcière. Je serai toujours Salomé la sorcière, même lorsque les montagnes de glace seront descendues du pôle et auront réduit les civilisations en ruines, même lorsqu’un nouveau monde aura émergé des cendres et de la poussière, et même alors, il y aura encore des Salomé parcourant la terre afin de piéger les cœurs des hommes par leurs sortilèges, dansant devant les rois du monde, et contemplant les têtes des hommes sages, tranchées pour leur bon plaisir. »

Une sorcière viendra au monde (A Witch Shall Be Born) est une nouvelle de Robert E. Howard publiée en 1934 dans Weird Tales. Elle s’inscrit dans le cycle des aventures de Conan le Cimmérien. Elle contient l’une des scènes les plus mémorables de la série, la crucifixion de Conan, qui figure dans le film Conan le Barbare de John Milius (1982).

Plusieurs thèmes chers à Robert E. Howard y sont abordés : la dualité, avec les deux sœurs Taramis et Salomé, ainsi que l’opposition entre le barbare et l’homme civilisé.

Traduction : Vincent de l’Épine pour Littératureaudio.com.

Illustration : Couverture de Weird Tales, décembre 1934, par Margaret Brundage.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 274 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – Guerre et paix (Seconde Partie : Chapitre 03)

Donneurs de voix : Esperiidae & | Durée : 3h 44min | Genre : Romans


Alfred Stevens - Mélancolie

Alors que le prince est à l’étranger, les Bolkonsky arrivent à Moscou. Natacha leur rend visite, mais le vieux prince refuse de la voir et Marie se montre distante. Déçue et irritée, elle se lamente de l’absence de son fiancé. Lors d’une nuit à l’opéra, elle fait la connaissance d’Hélène, parvenue au comble de la notoriété, et de son frère Anatole. Éblouie par le charme de celui-ci, elle se laisse séduire pendant une soirée organisée par sa sœur. Une lettre passionnée d’Anatole la décide à fuir avec lui et à rompre avec André. Mais Sonia l’en empêche et lorsque Pierre découvre l’affaire, il révèle qu’Anatole est déjà marié. Natacha tente de mettre fin à ses jours. Touché par sa détresse, il lui révèle, à demi-mot, son amour. Une nouvelle existence s’offre à lui…

Guerre et paix est un roman de l’écrivain russe Léon Tolstoï. Publié en feuilleton entre 1865 et 1869 dans Le Messager russe, ce livre narre l’histoire de la Russie à l’époque de Napoléon Ier, notamment la campagne de Russie en 1812. Léon Tolstoï y développe une théorie fataliste de l’histoire où le libre arbitre n’a qu’une importance mineure et où tous les événements n’obéissent qu’à un déterminisme historique inéluctable.

Traduction : Irène Paskévitch (1835-1925).

Illustration : Alfred Stevens, Mélancolie (1876).

> Écouter un extrait : Chapitre 03.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 056 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Le Secret de Lady Audley (Tome 02)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 28min | Genre : Romans


Le Secret de Lady Audley

« – Je n’ai aucun doute que vous n’ayez été inquiète, lady Audley, dit Robert après un moment de silence, fixant les yeux de milady comme ils erraient furtivement sur lui. Il n’y a personne pour qui la vie de mon oncle puisse être d’une plus grande valeur que pour vous. Votre bonheur, votre prospérité, votre sécurité dépendent entièrement de son existence.
[...]
Les yeux de milady rencontrèrent ceux de Robert et eurent un certain rayonnement de triomphe dans leur éclat.
- Je sais cela, dit-elle, ceux qui me frappent doivent passer sur lui pour me frapper.
Elle indiqua le dormeur en disant ces mots, les yeux toujours fixés sur Robert Audley. Elle le défiait avec ses yeux bleus, dont l’éclat était accru par un air de triomphe. Elle le défiait avec son sourire calme, un sourire de beauté fatale, plein de pensées dissimulées et de voies mystérieuses. »

Dans ce deuxième et dernier tome de son célèbre roman (dont la première partie est déjà disponible sur notre site), le lecteur pourra suivre le terrible affrontement entre Robert Audley et sa tante Lady Audley.

Traduction : Judith Bernard-Derosne (1827-1912).

Illustration : George Romney, Portrait of Elizabeth, Duchess-Countess of Sutherland (1782).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 119 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Le Secret de Lady Audley (Tome 01)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 39min | Genre : Romans


Le Secret de Lady Audley

« Une altération subite s’opéra sur le visage de Lady Audley ; la jolie teinte rosée s’évanouit de ses joues et les laissa blanches comme de la cire, et des étincelles de colère brillèrent dans ses yeux bleus.
- Que vous ai-je fait, Robert Audley, s’écria-t-elle irritée, pour me haïr ainsi ?
Il lui répondit avec beaucoup de gravité.
- J’avais un ami, Lady Audley, que j’aimais très profondément, et depuis que je l’ai perdu, je crains que mes sentiments envers les autres ne se soient étrangement emplis d’amertume. […]
- Vous paraissez avoir une vraie passion pour discuter ces horribles sujets, dit-elle presque d’un air dédaigneux, vous auriez dû être juge d’instruction.
- Je pense quelquefois que j’en aurais fait un excellent.
- Pourquoi ?
- Parce que je suis patient. »

Le Secret de Lady Audley est l’un des romans les plus connus de Mary Elizabeth Braddon (1835-1915). Publié en feuilleton en 1862, il a rencontré un immense succès, non seulement auprès du public, mais aussi auprès d’écrivains célèbres comme Thomas Hardy ou Stevenson. Il fut régulièrement réédité depuis sa publication, et adapté plusieurs fois au théâtre et au cinéma.

Mary Elizabeth Braddon, romancière très prolifique, souvent comparée à Wilkie Collins, excelle tout comme lui dans les « romans à sensations », redoutables page-turners du XIXème siècle.

Traduction : Judith Bernard-Derosne (1827-1912).

Illustration : George Romney, Portrait of Elizabeth, Duchess-Countess of Sutherland (1782).

Accéder au Tome 02.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 407 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POUCHKINE, Alexandre – La Dame de pique (Version 2)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 1h 12min | Genre : Nouvelles


Irene Vlassova - La Dame de pique

« En longue procession, tous les invités à la cérémonie s’inclinèrent pour la dernière fois devant celle qui, depuis si longtemps, avait été un épouvantail pour leurs amusements. […]

À son tour, Hermann s’avança vers le tombeau. Il s’agenouilla un moment sur les dalles jonchées de branches de sapin. Puis il se leva, et, pâle comme la mort, il monta les degrés du catafalque et s’inclina quand tout à coup il lui sembla que la morte le regardait d’un air moqueur en clignant un œil. Hermann, d’un brusque mouvement, se rejeta en arrière et tomba à la renverse. »

Traduction : Prosper Mérimée (1803-1870).

Illustration : The Queen of Spades par Irène Vlassova, avec l’aimable autorisation de l’artiste. Tous droits réservés.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 150 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MACHEN, Arthur – Le Grand Dieu Pan

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 2h 28min | Genre : Romans


Le Grand Dieu Pan

« Villiers, cette femme, si je puis l’appeler une femme, a corrompu mon âme.
La nuit même de mes noces me vit assis, dans la chambre d’hôtel, et qui l’écoutais parler. Je l’écoutais parler, je l’écoutais parler, de cette voix merveilleuse, parler de choses que maintenant encore, je n’oserais pas chuchoter à la plus noire des nuits, dans la plus vaste des solitudes. Vous, Villiers, vous croyez connaître la vie, Londres et ce qui va et vient dans cette cité d’épouvantes. […] Mais vos rêves les plus fantastiques, les plus hideux, n’ont pu enfanter l’ombre de ce que j’ai entendu – et vu. Oui, vu, j’ai vu l’incroyable, des choses telles que parfois, arrêté au milieu des rues, je me demandais comment un homme pouvait les avoir vues – et vivre. »

Le Grand Dieu Pan d’Arthur Machen (1863-1947), maintenant reconnu comme un classique de la littérature fantastique, dut affronter à sa sortie en 1894 les foudres de la critique victorienne qui y voyait une œuvre dégénérée et sinistre, avec des références sexuelles implicites.

Pourtant, Arthur Machen sait mieux que quiconque dépeindre la sourde terreur qui s’empare de l’homme face à l’indicible. Dans de cossus salons victoriens, des gentlemen frémissent d’horreur en refermant des livres interdits. L’horreur est au-delà des mots, elle ne peut être évoquée que par allusions, à voix basse.

Pour Stephen King, Le Grand Dieu Pan est l’un des meilleurs récits d’épouvante jamais écrit, et peut-être le meilleur en langue anglaise. Il fut aussi une inspiration pour Lovecraft, qui admirait le talent de Machen pour distiller au fil des pages une angoisse sourde et insidieuse.

Traduction : Paul-Jean Toulet (1867-1920).

Illustration : Carlos Schwabe, Le Faune (1923).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 375 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TROLLOPE, Anthony – Alice Dugdale

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 2h 56min | Genre : Romans


Alice Dugdale

« – Les demoiselles Wanless auront très peu d’argent, John – selon les standards d’une telle famille. Mais Sir Wanless a une grande influence. […] Et puis – as-tu déjà vu plus séduisante jeune fille que Georgiana Wanless ?
Le major pensa bien qu’il en connaissait une, mais il ne répondit pas à la question.
- Et elle a toutes les qualités que peut avoir une jeune fille. Ses manières sont parfaites, et son éducation également. Bien sûr, l’assiduité aux tâches domestiques est admirable. S’il faut laver le linge, celle qui lave son linge est une excellente femme. Mais les esprits élevés ne se trouvent généralement pas parmi ces choses mesquines.
- Je ne suis pas bien sûr de cela, mère.
- C’est pourtant le cas. Comment trouver du temps pour enrichir son esprit quand chaque heure du jour est consacrée à des tâches domestiques ? S’occuper des vêtements des enfants est certes un devoir, mais c’est aussi un obstacle.
- Vous parlez d’Alice.
- Bien sûr que je parle d’Alice. »

Alice Dugdale (1878) décrit les errements et les hésitations du Major Rossiter, tiraillé entre le charme aristocratique de la belle Georgiana Wanless, et la douceur simple de son amie d’enfance, Alice Dugdale.
Le lecteur suivra avec délectation les stratagèmes élaborés de Lady Wanless pour marier ses cinq filles.

Traduction : Vincent de L’Épine pour Littérature Audio.

Illustration : William-Adolphe Bouguereau, Tentation (ca. 1880, détail).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 749 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOWARD, Robert Ervin – Les Dieux du Nord

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 27min | Genre : Nouvelles


Les Dieux du Nord

«« Je ne saurais dire », dit Conan, « si tu es de Vannaheim, et mon ennemie, ou d’Asgard et mon alliée. J’ai beaucoup voyagé, mais jamais je n’ai vu une femme telle que toi. L’éclat de ta chevelure m’aveugle. Jamais je n’ai vu sa semblable, même chez les plus belles filles des Aesir. Par Ymir – »
« Qui es-tu pour jurer par Ymir ? » se moqua-t-elle. « Que sais-tu des dieux de glace et de neige, toi qui es venu du sud pour chercher aventure chez un peuple étranger ? »
« Par les dieux noirs de ma propre race ! » s’écria-t-il avec colère. « Bien que je ne sois pas un Aesir aux cheveux d’or, personne n’a mieux combattu que moi ! En ce jour j’ai vu quatre vingtaines d’hommes tomber, et moi seul ai survécu sur cette plaine où les bandits de Wulfhere ont rencontré les loups de Bragi. Dis-moi, femme, as-tu aperçu l’éclat des cottes de mailles dans la plaine enneigée, ou as-tu vu des hommes en armure se déplacer sur les champs de glace ? »

Conan le Barbare, popularisé dans les années 1980 par le cinéma, est né dans les années 1930 sous la plume de Robert E. Howard, considéré comme un des fondateurs de l’Heroic fantasy. Avec sa description de l’âge Hyborien, il compose un monde sombre et foisonnant, violent et sensuel, dont la cohérence annonce déjà les univers qui seront inventés beaucoup plus tard par J.R.R. Tolkien ou George R.R. Martin.

Traduction : Vincent de L’Épine pour Littérature Audio.

Illustration : Wanderer Fantasy Mountains Landscape Human (domaine public).

Les Dieux du Nord.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 042 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Vincent de l’Épine :