À Découvrir :
LORRAIN, Jean – Le Scrupule – Laide – Colloque sentimental

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Karl Buchholz - Parc en automne

Jean Lorrain vous est présenté dans L’Homme aux têtes de cire.

« Lorrain se crée un personnage, avec une volonté affichée de provoquer le scandale. Corseté, fardé, drogué, déguisé, travesti, il fait de sa vie comme de son apparence une œuvre d’art et une provocation, celle d’un « dandy de la fange », qui fréquente à la fois les salons du Tout-Paris et les marlous des mauvais quartiers. »

Le Scrupule et Laide relatent deux échecs amoureux. Colloque sentimental (1893) emprunte son titre au Colloque sentimental des Fêtes galantes (1869) de Verlaine.

« Dans le vieux parc solitaire et glacé
Deux formes ont tout à l’heure passé.

Leurs yeux sont morts et leurs lèvres sont molles,
Et l’on entend à peine leurs paroles. »

Deux échantillons de la belle prose parnassienne de Jean Lorrain :

« Oh ! la tristesse de ce jardin parisien d’octobre se délabrant lentement vis-à-vis l’agonie de cette femme au visage passionné et crispé, au regard dévorant, à la pâleur de morte ! Mais combien plus triste encore le silence hostile gardé par ces deux êtres de luxe et d’élégance en cette somptueuse chambre de poitrinaire, où la nuance adoucie des tentures, le contournement raffiné des meubles et jusqu’au parfum musqué du lilas blanc s’entassant là pour étouffer de tenaces relents d’éther et de phénol, semblaient vouloir faire une apothéose à la mort. »

« Lors de cette rencontre, dont elle devait mourir, Dinah entrait dans sa quarantième année, l’âge ou la femme avertie par les regards moins désirants des hommes sent flamber en elle une d’autant plus inapaisable ardeur, qu’elle en connaît la durée éphémère. Comme la phtisique dont les instants sont comptés, elle apporte dans tout, en amour surtout, une fébrile hâte de sentir et de jouir, et puis c’est un châtiment des courtisanes de ne connaître la tendresse amoureuse que tard dans la vie et d’adorer à quarante ans, avec des dévouements et des délicatesses presque maternelles, de beaux gars indifférents, qui les trompent avec leurs filles de chambre et renouvellent ainsi l’éternelle et sanglante trahison des sexes vis-à-vis l’un de l’autre, l’éternelle agonie d’une âme par une âme qu’on appelle l’amour. »

Illustration : Karl Buchholz, Parc en automne (188?).

> Écouter un extrait : Le Scrupule.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 567 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
CHAMPAGNAC, Jean-Baptiste-Joseph – La Belle Tonnelière – Parricide commis par deux frères aidés par leur mère

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Empoisonnement à l'arsenic

Deux nouvelles se passant au 18ème siècle :

La Belle Tonnelière est une histoire compliquée d’héritage qui s’achève par un empoisonnement :

« Pour prévenir l’infidélité des héritiers, qui auraient pu facilement soustraire un testament olographe qui les dépouillait, il en fit déposer un double chez un notaire, et garda la première minute dans ses papiers. Il fit ensuite un codicile, par lequel, après avoir confirmé son testament, il faisait des legs à ses héritiers des deux branches ; mais à condition qu’ils consentiraient à l’exécution du testament ; sans quoi, leurs legs étaient révoqués. »

Parricide commis par deux frères aidés par leur mère a un titre clair :

« Le parricide est un crime si anti-naturel, que les législateurs de l’antiquité, le regardant comme impossible, n’avaient pas voulu le comprendre dans les cas prévus par les lois. À Rome, il fut ignoré pendant six cents ans ; mais depuis, trop d’exemples ont prouvé que la méchanceté de l’homme était capable d’enfanter les attentats les plus énormes, que rien ne pouvait lui servir de frein. Le fait suivant est de nature à fortifier cette assertion. »

La Belle Tonnelière.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 508 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TIBULLE – Poésies (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Lawrence Alma Tadema - Tibulle chez Délie (1866)

Une sélection de poèmes composés par le poète latin Tibulle (environ 54-19 av. JC).

Traduction : Charles Héguin de Guerle (1862).

À Délie.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


La Purification des champs.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 450 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PROPERCE – Élégies (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Poésie


Praxitèle - Phryné (Musée du Louvre) - élégies

Une sélection des Élégies composées par le poète latin Properce (environ 47-15 av. JC).

Traduction : Jules-Charlemagne Genouille (1834).

Élégie 02.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Élégie 03.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 266 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Metzengerstein

Donneur de voix : Memebut | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Edgar Allan Poe

« À l’époque dont je parle existait dans le centre de la Hongrie une croyance secrète, mais bien établie, aux doctrines de la métempsycose. De ces doctrines elles-mêmes, de leur fausseté ou de leur probabilité, – je ne dirai rien. J’affirme, toutefois, qu’une bonne partie de notre crédulité vient, comme dit La Bruyère, qui attribue tout notre malheur à cette cause unique — de ne pouvoir être seuls. »

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

Metzengerstein.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 25 355 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERHAEREN, Émile – Poésies (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


émile Verhaeren (par Théo van Rysselberghe)

Une sélection de poèmes composés par le poète belge Émile Verhaeren (1855-1916).

Ardeur des sens.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


C’est la bonne heure.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 807 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTESQUIEU – L’Esclavage des nègres

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2min | Genre : Histoire


Montesquieu (1728)

« Si j’avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d’Europe ayant exterminé ceux de l’Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l’Afrique pour s’en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l’on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. [...] »

L’Esclavage des nègres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 40 861 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MONTAIGNE, Michel (de) – Comme nous pleurons et rions d’une même chose (Essais I, 37)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Philosophie


Michel de Montaigne

« Quand nous rencontrons dans les histoires, qu’Antigonus sut très mauvais gré à son fils de lui avoir présenté la tête du Roi Pyrrhus, son ennemi, qui venait sur l’heure même d’être tué combattant contre lui, et que, l’ayant vue, il se prit bien fort à pleurer [...] » (Livre I, Chapitre 37)

Essais, I, 37 : Comme nous pleurons et rions d’une même chose.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 52 894 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Monologue de Lorenzo

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4min | Genre : Théâtre


Alfred de Musset

Extrait de Lorenzaccio, Acte 3, Scène 3.

« Tu me demandes pourquoi je tue Alexandre ? Veux-tu donc que je m’empoisonne, ou que je saute dans l’Arno? Veux-tu donc que je sois un spectre, et qu’en frappant sur ce squelette, il n’en sorte aucun son ? [...] »

Monologue de Lorenzo.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 20 872 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENARD, Jules – Crime de village (et autres nouvelles)

Donneuse de voix : Martine L. Rambaud | Durée : 1h 31min | Genre : Nouvelles


Jules Renard

« La nuit était venue doucement, et le père Rollet, les bras croisés, en manches de chemise, en gilet bleu passé à larges poches, fumait sa pipe courte et noire sur un petit banc de bois quʹil avait cloué sous lʹunique fenêtre de sa chaumière. Il ne pensait pas à grand-chose et écoutait la voix de crécelle des rainettes qui chantaient dans les buis [...] »

Accéder aux autres nouvelles du recueil Crime de village

> Écouter un extrait : Crime de village.


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 040 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :