À Découvrir :
DOSTOÏEVSKI, Fedor – La Confession de Stavroguine

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 45min | Genre : Romans


La Confession de Stavroguine

La Confession de Stavroguine à l’évêque Tykhon, censurée, a été supprimée de l’édition originale de Les Possédés (1879) de Dostoïevski et publiée seulement en 1922 comme fragment inédit.
En 1879, l’auteur est plutôt conservateur, car pour lui une vie dans Dieu, nihiliste, est très dangereuse. Toute son œuvre est basée sur le danger de la perte des valeurs, d’où la célèbre formule « Si Dieu n’existe pas, tout est permis ». Nicolas Vsévolodovitch Stavroguine, le prince mystérieux, le ténébreux nihiliste, le possédé, le déraciné qui ne se laisse jamais dévoiler est devenu presque athée, au contact de la civilisation occidentale mais on le devine parfois plutôt chrétien ; il en va de même pour ses aventures amoureuses. Son nihilisme n’a pas pour conséquence l’indifférence au Bien et au Mal, mais une obsession pour la bassesse. Stavroguine a violé la petite Matriocha. L’enfant éprouve un sentiment de honte et de déshonneur. Elle croit même avoir « tué Dieu », comme si le nihilisme était passé dans son corps. L’auteur se garde bien de prendre position. L’intéressent seulement les confrontations d’idées, l’homme en lutte avec ses doutes. Tout ici n’est clarifié qu’avec le dialogue où s’affrontent Stavroguine et le moine Tikhon.
Notons cette précision de Dostoïevski : « Cette confession écrite est le produit, à mon sens, d’un auteur en état de crise, son œuvre est celle du diable qui le possédait. Le sentiment qui a poussé à écrire ce document est exactement celui qu’éprouve un malade souffrant d’un mal aigu et s’agitant dans son lit pour trouver une position qui lui apporterait un allégement, tout au moins momentané, ou sinon un allégement, un changement de douleur. »

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 987 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
RICHOMME, Fanny – Irène, ou Les Amours du bon vieux temps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Contes


Joseph Noel Paton - Hespérus

Fanny Richomme, femme de lettres a publié plusieurs œuvres (par exemple, Grain de sable, ou Le Sorcier d’Alltenbourg), mais est surtout connue comme la fondatrice du Journal des femmes (1832) qui voulait s’approprier des domaines destinés, dans la société, aux hommes (sciences, politique…) et dont les rédactrices étaient uniquement des femmes de lettres, comme Delphine Gay ou George Sand.

Le charmant et cruel petit conte Irène, ou Les Amours du bon vieux temps nous transporte au quinzième siècle quand « vivait Guillaume de Balaun, noble châtelain des environs de Montpellier. Guillaume avait juré amour et foi à la belle Irène, veuve à vingt ans du vieux seigneur de Joviac. Irène aimait Guillaume. » L’ami Pierre affirme à Guillaume : « le plus doux plaisir de l’amour : c’est le raccommodement. Quel charme il y a dans ce mot ! Quelle piquante volupté l’on retrouve dans ces caresses qui déjà vous semblaient languissantes ! La crainte de les avoir perdues sans retour leur rend leur première vivacité. »
Guillaume fait l’essai… qui manque de peu d’échouer !
« Oh ! comme on aimait bien jadis, et qu’il était grand l’empire des belles dans le bon vieux temps ! »
C’était l’époque où l’amoureux s’arrachait une dent ou se crevait un œil pour donner un gage d’amour à la fiancée qui le demandait.
« Il serait joli, ma foi, que le dix-neuvième siècle, si peu sentimental, vînt enregistrer un arrêt d’amour. »

Irène, ou Les Amours du bon vieux temps.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 040 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TWAIN, Mark – L’Homme au message

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles

Mark Twain (1907)

« Il y a quelques jours, au commencement de février 1900, je reçus la visite d’un de mes amis qui vint me trouver à Londres où je réside en ce moment. Nous avons tous deux atteint l’âge où, en fumant une pipe pour tuer le temps, on parle beaucoup moins volontiers du charme de la vie que de ses propres ennuis. […] »

Traduction : Gabriel de Lautrec (1867-1938).

L’Homme au message.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 752 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TWAIN, Mark – Les Droits de la femme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Nouvelles


Mark Twain (1907)

« L’année dernière, j’avais planté ma tente dans une petite ville d’Indiana. Je me tenais sur le seuil de la porte pour recevoir les visiteurs, lorsque je vis arriver une députation de femmes ; elles me déclarèrent qu’elles faisaient partie de l’Association féministe et réformiste des droits de la femme de Bunkumville, et me demandèrent l’autorisation d’entrer dans ma tente sans payer. […] »

Traduction : Gabriel de Lautrec (1867-1938).

Les Droits de la femme.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 008 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TWAIN, Mark – Extraits du journal d’Adam

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Mark Twain (1907)

« Lundi – Cette nouvelle créature aux longs cheveux est bien encombrante. Elle traîne partout et me suit toujours. Je déteste cela, je ne suis pas habitué à la société. Je voudrais qu’elle reste avec les autres animaux. Il fait gris aujourd’hui, le vent est à l’est ; je crois que « nous » aurons de la pluie. […] »

Traduction : Gabriel de Lautrec (1867-1938).

Extraits du journal d’Adam.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 060 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MUSSET, Alfred (de) – Namouna

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 57min | Genre : Poésie


Alfred de Musset

« Le sofa sur lequel Hassan était couché
Était dans son espèce une admirable chose.
Il était de peau d’ours, mais d’un ours bien léché ;
Moelleux comme une chatte, et frais comme une rose
Hassan avait d’ailleurs une très noble pose,
Il était nu comme Ève à son premier péché. [...] »

Namouna, Chant premier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 142 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PINDARE – Poésies (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11min | Genre : Poésie


Pindare (Musée Capitolin de Rome, Copie romaine d'une buste grec du Ve s. av. JC)

Une sélection de vers composés par le poète lyrique grec Pindare (518-438 av. JC).

Traduction : Ernest Falconnet (1815-1891).

Olympiques, 5.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Olympiques, 11.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 23 626 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SÉNÈQUE – Sur la vieillesse

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 8min | Genre : Philosophie


Sénèque par Rubens

Sénèque, dans la douzième de ses Lettres à Lucilius, aborde deux thèmes chers à la réflexion stoïcienne : la vieillesse et la mort volontaire.

« De quelque côté que je me tourne, tout ce que je vois me démontre que je suis vieux. [...] »

Traduction : Joseph Baillard (1838).

Sur la vieillesse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 24 300 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Solitude

Donneuse de voix : Victoria | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Eugène Lami - Souvenir

« Depuis quelque temps j’endure cet abominable supplice d’avoir compris, d’avoir découvert l’affreuse solitude où je vis, et je sais que rien ne peut la faire cesser, rien, entends-tu ! Quoi que nous tentions, quoi que nous fassions, quels que soient l’élan de nos coeurs, l’appel de nos lèvres et l’étreinte de nos bras, nous sommes toujours seuls. […] »

Solitude.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 25 355 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SCHOELCHER, Victor – Décret du 27 avril 1848 abolissant l’esclavage

Donneur de voix : Prof. Tournesol | Durée : 4min | Genre : Histoire


Victor Schoelcher (Statue en Martinique)

En 1848, le ministre de la marine et des colonies, Arago, n’envisage pas une abolition immédiate de l’esclavage. Victor Schoelcher va le pousser dans la voie d’une action rapide.

Par ce décret, l’esclavage est aboli. Son application s’effectuera toutefois de façon aléatoire.

Décret du 27 avril 1848 abolissant l’esclavage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 778 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :