Livres audio gratuits pour "Victor Hugo" :


VINGTRINIER, Emmanuel et Joseph – Les Canuts

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 16h 41min | Genre : Romans


Dousset Canuts.JPG

Lyon : 1831-1834.
Une page célèbre de l’histoire ouvrière s’écrit à cette époque-là : les ouvriers tisserands, opprimés et exploités, découvrent l’action collective afin d’améliorer leur sort. Leur détermination se traduira d’ailleurs par le slogan : « Vivre en travaillant ou mourir en combattant ».

La révolte, l’insurrection, les barricades, mais aussi les manipulations en tous genres, Marius Jacquemin les vit à travers son engagement dans la lutte. Pourtant, cette guerre civile qui va ravager Lyon, il l’abhorre.

Apparemment marqués par cette période, Emmanuel et Joseph Vingtrinier, journalistes et historiens, nous font revivre ces événements à travers les destins opposés de deux frères : l’un canut, l’autre fabricant. L’évocation romanesque se double d’une relation précise des événements qui s’appuie sur une localisation minutieuse de l’action.
Ce combat emblématique de la classe ouvrière trouvera un large écho en France et en Europe : Victor Hugo, Karl Marx et Aristide Bruant l’évoqueront chacun à leur façon. Il sert encore de référence dans notre histoire syndicale contemporaine.

Illustration : composition personnelle.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 946 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – La Sauvage apprivoisée

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 2h 43min | Genre : Théâtre


La Sauvage apprivoisée

La Sauvage (ou La Mégère) apprivoisée est l’une des premières pièces de Shakespeare, probablement écrite en 1594.

Un amusant prologue met en scène un buveur invétéré auquel on fait croire alors qu’il se réveille après avoir trop bu, qu’il est en fait un Lord enfin guéri d’une très longue maladie et à qui l’on propose d’assister à une représentation théâtrale : La Sauvage apprivoisée.

A Padoue il signor Baptista a deux filles, Bianca la plus jeune, douce et tranquille, et Catharina l’aînée, tyrannique et langue de vipère.
Baptista a décidé que Bianca ne se marierait que lorsque Catharina aurait trouvé un époux. Les prétendants affluent auprès de Bianca tels Hortensio et Gremio. L’arrivée d’un troisième amoureux, Lucentio, donnera lieu à des changements de rôle entre maître et valets afin de mieux conquérir la gentille Bianca.
Mais de Catharina personne ne veut. Pourtant Petruchio décide qu’une telle femme est faite pour lui et que Catharina une fois domptée sera la meilleure des épouses. Commence alors un dressage fait de violence mais aussi de « complaisance insoutenable… qui consiste à annihiler le négatif de la mégère en faisant comme s’il n’était jamais que le positif d’une femme amoureuse, qui veut entendre, malgré elle, des roucoulements derrière ses sarcasmes. » (Pierre Cormary).
Lors du banquet final quand les trois couples formés durant la comédie sont réunis, un pari est ouvert : qui sera la femme la plus obéissante ?

Cette comédie de Shakespeare où l’on rit beaucoup car les situations sont cocasses et les dialogues savoureux pourrait sembler très misogyne. Toutefois le dernier vers nous laissent songeurs et nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander si la mégère ne s’est pas laissée apprivoiser pour mieux dompter son seigneur et maître !

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 511 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Dix Poètes, dix printemps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Eugène Grasset - La Belle Jardinière (1896)

Voici dix poèmes de dix grands auteurs français inspirés par le printemps. On pourrait y ajouter À la mi-carême de Musset, d’autres poèmes de Samain, de Hugo, de Verhaeren, etc… De quel poète vous sentez-vous le plus proche en ce huitième jour de printemps ?

> Écouter un extrait : Les Roses.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 051 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Hamlet

Donneur de voix : Ahikar | Durée : 4h 51min | Genre : Théâtre


Sharifzade en Hamlet

Le roi du Danemark, père d’Hamlet, est mort récemment. Son frère Claudius l’a remplacé comme roi et, moins de deux mois après, a épousé Gertrude, la veuve de son frère. Le spectre du roi apparaît alors et révèle à son fils qu’il a été assassiné par Claudius. Hamlet doit venger son père et pour mener son projet à bien simule la folie. Mais il semble incapable d’agir, sa pensée est comme paralysée…

Pour Goethe, Hamlet, c’est la tragédie d’une vérité qui ne parvient pas à éclater, c’est l’action paralysée par la pensée. Et derrière Hamlet il y a Shakespeare.

Shakespeare derrière Hamlet
Goethe s’inclinait devant Shakespeare, qu’il vénérait comme l’égal d’Homère. Toutefois il serait possible de mettre Homère au-dessus de Shakespeare, et non l’inverse. Pourquoi ? Parce que l’épopée est le retournement de la tragédie. « Je suis seul. Dieu est pour vous » nous dit Shakespeare dans Hamlet. Shakespeare est un vrai tragique, il n’est pas libre, il est prisonnier de son savoir. Shakespeare est l’essence même de la tragédie. Le propre du vrai tragédien est d’être seul. Pour dépasser la tragédie, pour la retourner et écrire une épopée, il faut pour cela que la vérité intérieure du poète coïncide avec la vérité extérieure. C’est pour cela que l’épopée est toujours un texte fondateur.

On s’accorde à situer la composition d’Hamlet dans les années 1600-1601.

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 67 715 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Othello

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 31min | Genre : Théâtre


Othello

La Tragédie d’Othello, ou Le More de Venise est une tragédie de William Shakespeare jouée pour la première fois en 1604.

Drame de la jalousie ou des jalousies, du doute qui ronge l’âme et le cœur.

Othello, un « noble Maure » tout juste marié à Desdemona, est nommé gouverneur de Chypre après qu’une tempête a détruit les navires Turcs que la flotte vénitienne, avec Othello à sa tête, devait combattre. Iago, qui convoitait la place de second d’Othello, échue à Cassio, tient le Maure de Venise pour responsable et décide de se venger de lui. Il va faire germer la jalousie dans l’esprit de son seigneur, en lui faisant croire que Desdemona le trompe avec Cassio.

« La jalousie! C’est le monstre aux yeux verts qui produit l’aliment dont il se nourrit. »

« Il vaut mieux être trompé tout à fait que d’avoir le moindre soupçon. »

« Être dans le doute c’est déjà être résolu. »

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 609 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – La Bataille de Waterloo

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Histoire


Thomas Jones Barker - La Bataille de Waterloo

2015 est le bicentenaire de la Bataille de Waterloo (18 juin 1815).

Outre L’Expiation, extrait des Châtiments de Hugo, et Waterloo écrit par Erckmann-Chatrian, il existe des textes célèbres, telle la bataille de Waterloo vue par Stendhal dans La Chartreuse de Parme, par Victor Hugo dans Les Misérables (Livre I) ou encore par Chateaubriand dans Les Mémoires d’outre-tombe que nous groupons dans cette courte anthologie.

« Bien qu’un succès de Napoléon m’ouvrit un exil éternel, la patrie l’emportait dans ce moment dans mon cœur ; mes voeux étaient pour l’oppresseur de la France, s’il devait, en sauvant notre honneur, nous arracher à la domination étrangère. » (Chateaubriand)

« Quelque chose de pareil à cette vision apparaissait sans doute dans les vieilles épopées orphiques racontant les hommes-chevaux, les antiques hippanthropes, ces titans à face humaine et à poitrail équestre dont le galop escalada l’Olympe, horribles, invulnérables, sublimes ; dieux et bêtes. » (Victor Hugo)

« Fabrice était surtout scandalisé de ce bruit qui lui faisait mal aux oreilles. L’escorte prit le galop ; on traversait une grande pièce de terre labourée, située au-delà du canal, et ce champ était jonché de cadavres. » (Stendhal)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 442 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Le Premier Janvier, Quatre Évocations poétiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Janus

Le nouvel an est une fête d’origine païenne qui vit le jour vers 46 avant notre ère, sous l’impulsion de Jules César qui décida que le 1er janvier serait le Jour de l’An.
Les Romains dédiaient ce jour à Janus, dieu païen des portes et des commencements, qui avait deux visages, l’un vers l’avant, l’autre vers l’arrière.

Pour commémorer le premier janvier 2015 (500ième anniversaire de la montée sur le trône de François Ier, vainqueur à Marignan en septembre 1515), nous vous proposons 4 courts poèmes :

- Victor Hugo (1802-1885), Premier Janvier,
- Arhur Rimbaud (1854-1891), Les Étrennes des orphelins,
- Tristan Derême (1889-1941), Bonne Année,
- Louisa Paulin (1888-1944), La Nouvelle Année.

agrémentés de vœux plutôt humoristiques :

« Que cette année vous soit heureuse ; que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune. » (Madame de Sévigné)

« Tous les hommes font la même erreur, de s’imaginer que bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent. » (Léon Tolstoï)

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » (Voltaire)

« Tenez, dit l’avare : voici un calendrier neuf, et qu’il vous fasse toute l’année ! » (Jules Renard)

« Je vous apporte mes vœux. – Merci, je tâcherai d’en faire quelque chose. » (Jules Renard)

« Je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j’ai été très mécontent de celui de l’année dernière. » (Alphonse Allais)

> Écouter un extrait : Premier janvier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 762 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FERRAGUS – L’Âne par Victor Hugo

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 38min | Genre : Discours


L'Âne par Victor Hugo

Si l’on excepte la violente diatribe partisane contre Zola et les Naturalistes, qui frise ici le ridicule, on trouvera dans cette conférence, prononcée à Courbevoie le 7 novembre 1880 au profit de la bibliothèque populaire, de merveilleux et admirables éloges, pleins d’allant, de lyrisme, de flamme et de grâce, à la gloire de Victor Hugo, de la recherche de l’Idéal, des vertus humaines, du respect, de la lecture (et notamment de la lecture publique), de l’amitié (et notamment de l’amitié par le livre), de la République et de la Paix.
« Victor Hugo fait-il un rêve impossible ? Faisons-le avec lui, Messieurs ; car on gagne toujours quelque chose à souhaiter l’irréalisable, et, quand nous bornons trop nos désirs de justice et d’amour, nous les tuons. »

Remerciements aux bénévoles de la Bibliothèque Municipale de Lisieux (Calvados), en particulier ici à S. Pestel et A. Guézou, pour leur précieuse contribution au partage gratuit du savoir.

Licence Creative Commons

L’Âne par Victor Hugo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 525 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "Victor Hugo" :