Livres audio gratuits pour "Victor Hugo" :


SHAKESPEARE, William – Othello

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 31min | Genre : Théâtre


Othello

La Tragédie d’Othello, ou Le More de Venise est une tragédie de William Shakespeare jouée pour la première fois en 1604.

Drame de la jalousie ou des jalousies, du doute qui ronge l’âme et le cœur.

Othello, un « noble Maure » tout juste marié à Desdemona, est nommé gouverneur de Chypre après qu’une tempête a détruit les navires Turcs que la flotte vénitienne, avec Othello à sa tête, devait combattre. Iago, qui convoitait la place de second d’Othello, échue à Cassio, tient le Maure de Venise pour responsable et décide de se venger de lui. Il va faire germer la jalousie dans l’esprit de son seigneur, en lui faisant croire que Desdemona le trompe avec Cassio.

« La jalousie! C’est le monstre aux yeux verts qui produit l’aliment dont il se nourrit. »

« Il vaut mieux être trompé tout à fait que d’avoir le moindre soupçon. »

« Être dans le doute c’est déjà être résolu. »

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 318 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – La Bataille de Waterloo

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Histoire


Thomas Jones Barker - La Bataille de Waterloo

2015 est le bicentenaire de la Bataille de Waterloo (18 juin 1815).

Outre L’Expiation, extrait des Châtiments de Hugo, et Waterloo écrit par Erckmann-Chatrian, il existe des textes célèbres, telle la bataille de Waterloo vue par Stendhal dans La Chartreuse de Parme, par Victor Hugo dans Les Misérables (Livre I) ou encore par Chateaubriand dans Les Mémoires d’outre-tombe que nous groupons dans cette courte anthologie.

« Bien qu’un succès de Napoléon m’ouvrit un exil éternel, la patrie l’emportait dans ce moment dans mon cœur ; mes voeux étaient pour l’oppresseur de la France, s’il devait, en sauvant notre honneur, nous arracher à la domination étrangère. » (Chateaubriand)

« Quelque chose de pareil à cette vision apparaissait sans doute dans les vieilles épopées orphiques racontant les hommes-chevaux, les antiques hippanthropes, ces titans à face humaine et à poitrail équestre dont le galop escalada l’Olympe, horribles, invulnérables, sublimes ; dieux et bêtes. » (Victor Hugo)

« Fabrice était surtout scandalisé de ce bruit qui lui faisait mal aux oreilles. L’escorte prit le galop ; on traversait une grande pièce de terre labourée, située au-delà du canal, et ce champ était jonché de cadavres. » (Stendhal)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 811 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Le Premier Janvier, Quatre Évocations poétiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Poésie


Janus

Le nouvel an est une fête d’origine païenne qui vit le jour vers 46 avant notre ère, sous l’impulsion de Jules César qui décida que le 1er janvier serait le Jour de l’An.
Les Romains dédiaient ce jour à Janus, dieu païen des portes et des commencements, qui avait deux visages, l’un vers l’avant, l’autre vers l’arrière.

Pour commémorer le premier janvier 2015 (500ième anniversaire de la montée sur le trône de François Ier, vainqueur à Marignan en septembre 1515), nous vous proposons 4 courts poèmes :

- Victor Hugo (1802-1885), Premier Janvier,
- Arhur Rimbaud (1854-1891), Les Étrennes des orphelins,
- Tristan Derême (1889-1941), Bonne Année,
- Louisa Paulin (1888-1944), La Nouvelle Année.

agrémentés de vœux plutôt humoristiques :

« Que cette année vous soit heureuse ; que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune. » (Madame de Sévigné)

« Tous les hommes font la même erreur, de s’imaginer que bonheur veut dire que tous les vœux se réalisent. » (Léon Tolstoï)

« J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. » (Voltaire)

« Tenez, dit l’avare : voici un calendrier neuf, et qu’il vous fasse toute l’année ! » (Jules Renard)

« Je vous apporte mes vœux. – Merci, je tâcherai d’en faire quelque chose. » (Jules Renard)

« Je ne prendrai pas de calendrier cette année, car j’ai été très mécontent de celui de l’année dernière. » (Alphonse Allais)

> Écouter un extrait : Premier janvier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 435 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FERRAGUS – L’Âne par Victor Hugo

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 38min | Genre : Discours


L'Âne par Victor Hugo

Si l’on excepte la violente diatribe partisane contre Zola et les Naturalistes, qui frise ici le ridicule, on trouvera dans cette conférence, prononcée à Courbevoie le 7 novembre 1880 au profit de la bibliothèque populaire, de merveilleux et admirables éloges, pleins d’allant, de lyrisme, de flamme et de grâce, à la gloire de Victor Hugo, de la recherche de l’Idéal, des vertus humaines, du respect, de la lecture (et notamment de la lecture publique), de l’amitié (et notamment de l’amitié par le livre), de la République et de la Paix.
« Victor Hugo fait-il un rêve impossible ? Faisons-le avec lui, Messieurs ; car on gagne toujours quelque chose à souhaiter l’irréalisable, et, quand nous bornons trop nos désirs de justice et d’amour, nous les tuons. »

Remerciements aux bénévoles de la Bibliothèque Municipale de Lisieux (Calvados), en particulier ici à S. Pestel et A. Guézou, pour leur précieuse contribution au partage gratuit du savoir.

Licence Creative Commons

L’Âne par Victor Hugo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 169 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Plein Ciel (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Poésie


Dirigeables

Plein Ciel est un poème phare de La Légende des siècles de 1859, comme La Trompette du jugement, Le Satyre ou La Rose de l’infante. Il forme la deuxième partie de la section Vingtième Siècle.

Rappelons-nous qu’à cette époque, tous les esprits sont tournés vers la recherche du dirigeable. Théophile Gautier écrit : « L’humanité prend vraiment possession de son globe… Quand les ballons seront passés à l’état usuel, que deviendront les frontières, les douanes, les passeports et toutes ces vieilles formes de l’ancienne barbarie que nous appelons civilisation? Quelles guerres seront possibles lorsque les peuples se visiteront toujours comme des amis qui demeurent dans la même rue ? »

Parlant de l’« aéroscaphe », de la nef qu’il imagine, Hugo termine son chant par :

« Elle a cette divine et chaste fonction
De composer là-haut l’unique nation,
À la fois dernière et première,
De promener l’essor dans le rayonnement,
Et de faire planer, ivre de firmament,
La liberté dans la lumière. »

et prédit la réalisation par les ballons du bonheur d’une humanité fraternelle, issu du progrès scientifique.

O poètes, vous avez rêvé !

Plein Ciel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 137 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARCHINE, Vsevolod – Le Crapaud et la rose

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Contes


Le Crapaud et la rose

Aussi bien dans les récits de Jean Revel, de Jules Renard, d’Octave Mirbeau que dans le poème de Victor Hugo, le crapaud, laid, estropié et pustuleux inspire la pitié.
Celui du conte de Vsevolod Garchine (1855-1888) Le Crapaud et la rose est de la race des méchants et menace « la pauvre rose » de mort (thème récurrent chez cet auteur malade suicidaire).

« – Je t’avalerai, continuait-il sans quitter la fleur des yeux, et la pauvre rose vit avec effroi ses pattes gluantes se cramponner à sa tige. Le crapaud montait avec peine ; après chaque effort il regardait la fleur qui se balançait là-haut, et la fleur se sentait mourir.
- Mon Dieu, soupirait-elle, si je pouvais au moins mourir d’une autre mort. »

Un sombre conte russe qui, comme les trois nouvelles déjà publiées n’est pas spécialement destiné aux enfants…

Traduction anonyme (1890).

Le Crapaud et la rose.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 648 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Gab d’Olivier

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Contes


Roland et Charlemagne

Le Pèlerinage de Charlemagne, chanson de geste écrite en alexandrins vers 1150, parodiait les procédés de La Chanson de Roland en y mêlant banquets, épisodes comiques, vantardises des barons.
Anatole France s’en inspire dans le premier des neuf Contes de Jacques Tournebroche (1908), Le Gab d’Olivier qui commence ainsi :

« L’empereur Charlemagne et ses douze pairs, ayant pris le bourdon à Saint-Denis, firent un pèlerinage à Jérusalem. Ils se prosternèrent devant le tombeau de Notre-Seigneur et s’assirent devant les treize chaires de la grande salle où Jésus-Christ et les apôtres s’étaient réunis afin de célébrer le saint sacrifice de la messe. Puis ils se rendirent à Constantinople, désireux de voir le roi Hugon, qui était renommé pour sa magnificence. »

Suit le déroulement des gabs (plaisanteries, railleries)…

Et de même que Victor Hugo termine Le Mariage de Roland par « C’est ainsi que Roland épousa la belle Aude », Anatole France achève son Gab d’Olivier par :
«« Allons, dit Hugon. Ces Français ont Dieu et le Diable pour eux. [...] Approchez, mon gendre. »
Et il tendit la main à Olivier, qui la baisa.
L’empereur Charlemagne embrassa la princesse et lui dit :
« Hélène, je vous tiens pour ma fille et ma bru. Vous nous accompagnerez en France, et vous vivrez à notre cour. »
C’est ainsi qu’Olivier épousa la belle Hélène ! »

Le Gab d’Olivier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 737 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FORNERET, Xavier – Réflexions sur la peine de mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Discours


Ancienne guillotine ayant servi jusqu'en 1848

Xavier Forneret (1809-1884), poète et romancier, (voir Le Diamant de l’herbe) s’occupa aussi de questions d’actualité d’ordre politique et social, comme la peine de mort dont il se révèle farouche partisan, ainsi qu’il le dit dans une Lettre à Victor Hugo qu’il fait suivre de Réflexions sur la peine de mort.
En effet, dans Le Dernier Jour d’un condamné et dans son Plaidoyer contre la peine de mort (Version 1, Version 2), Victor Hugo (1802-1885) se faisait le porte-paroles de ceux qui réclamaient l’abolition de ce châtiment. Il ne sera entendu en France qu’un siècle plus tard, en 1981, et aujourd’hui les sondages estiment à 50% le nombre de ceux qui réclament son rétablissement.

Le plaidoyer de Forneret écrit en 1851 témoigne, avec éloquence, de sa foi dans la cause qu’il défend comme celui de Hugo, à la pensée opposée, prononcé devant l’Assemblée Constituante en 1848. Une confrontation historique d’idées toujours actuelles..

Réflexions sur la peine de mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 323 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "Victor Hugo" :