Livres audio gratuits pour "Victor Hugo" :


FERRAGUS – L’Âne par Victor Hugo

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 38min | Genre : Discours


L'Âne par Victor Hugo

Si l’on excepte la violente diatribe partisane contre Zola et les Naturalistes, qui frise ici le ridicule, on trouvera dans cette conférence, prononcée à Courbevoie le 7 novembre 1880 au profit de la bibliothèque populaire, de merveilleux et admirables éloges, pleins d’allant, de lyrisme, de flamme et de grâce, à la gloire de Victor Hugo, de la recherche de l’Idéal, des vertus humaines, du respect, de la lecture (et notamment de la lecture publique), de l’amitié (et notamment de l’amitié par le livre), de la République et de la Paix.
« Victor Hugo fait-il un rêve impossible ? Faisons-le avec lui, Messieurs ; car on gagne toujours quelque chose à souhaiter l’irréalisable, et, quand nous bornons trop nos désirs de justice et d’amour, nous les tuons. »

Remerciements aux bénévoles de la Bibliothèque Municipale de Lisieux (Calvados), en particulier ici à S. Pestel et A. Guézou, pour leur précieuse contribution au partage gratuit du savoir.

Licence Creative Commons

L’Âne par Victor Hugo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 000 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Plein Ciel (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Poésie


Dirigeables

Plein Ciel est un poème phare de La Légende des siècles de 1859, comme La Trompette du jugement, Le Satyre ou La Rose de l’infante. Il forme la deuxième partie de la section Vingtième Siècle.

Rappelons-nous qu’à cette époque, tous les esprits sont tournés vers la recherche du dirigeable. Théophile Gautier écrit : « L’humanité prend vraiment possession de son globe… Quand les ballons seront passés à l’état usuel, que deviendront les frontières, les douanes, les passeports et toutes ces vieilles formes de l’ancienne barbarie que nous appelons civilisation? Quelles guerres seront possibles lorsque les peuples se visiteront toujours comme des amis qui demeurent dans la même rue ? »

Parlant de l’« aéroscaphe », de la nef qu’il imagine, Hugo termine son chant par :

« Elle a cette divine et chaste fonction
De composer là-haut l’unique nation,
À la fois dernière et première,
De promener l’essor dans le rayonnement,
Et de faire planer, ivre de firmament,
La liberté dans la lumière. »

et prédit la réalisation par les ballons du bonheur d’une humanité fraternelle, issu du progrès scientifique.

O poètes, vous avez rêvé !

Plein Ciel.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 959 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GARCHINE, Vsevolod – Le Crapaud et la rose

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Contes


Le Crapaud et la rose

Aussi bien dans les récits de Jean Revel, de Jules Renard, d’Octave Mirbeau que dans le poème de Victor Hugo, le crapaud, laid, estropié et pustuleux inspire la pitié.
Celui du conte de Vsevolod Garchine (1855-1888) Le Crapaud et la rose est de la race des méchants et menace « la pauvre rose » de mort (thème récurrent chez cet auteur malade suicidaire).

« – Je t’avalerai, continuait-il sans quitter la fleur des yeux, et la pauvre rose vit avec effroi ses pattes gluantes se cramponner à sa tige. Le crapaud montait avec peine ; après chaque effort il regardait la fleur qui se balançait là-haut, et la fleur se sentait mourir.
- Mon Dieu, soupirait-elle, si je pouvais au moins mourir d’une autre mort. »

Un sombre conte russe qui, comme les trois nouvelles déjà publiées n’est pas spécialement destiné aux enfants…

Traduction anonyme (1890).

Le Crapaud et la rose.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 525 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Gab d’Olivier

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Contes


Roland et Charlemagne

Le Pèlerinage de Charlemagne, chanson de geste écrite en alexandrins vers 1150, parodiait les procédés de La Chanson de Roland en y mêlant banquets, épisodes comiques, vantardises des barons.
Anatole France s’en inspire dans le premier des neuf Contes de Jacques Tournebroche (1908), Le Gab d’Olivier qui commence ainsi :

« L’empereur Charlemagne et ses douze pairs, ayant pris le bourdon à Saint-Denis, firent un pèlerinage à Jérusalem. Ils se prosternèrent devant le tombeau de Notre-Seigneur et s’assirent devant les treize chaires de la grande salle où Jésus-Christ et les apôtres s’étaient réunis afin de célébrer le saint sacrifice de la messe. Puis ils se rendirent à Constantinople, désireux de voir le roi Hugon, qui était renommé pour sa magnificence. »

Suit le déroulement des gabs (plaisanteries, railleries)…

Et de même que Victor Hugo termine Le Mariage de Roland par « C’est ainsi que Roland épousa la belle Aude », Anatole France achève son Gab d’Olivier par :
«« Allons, dit Hugon. Ces Français ont Dieu et le Diable pour eux. [...] Approchez, mon gendre. »
Et il tendit la main à Olivier, qui la baisa.
L’empereur Charlemagne embrassa la princesse et lui dit :
« Hélène, je vous tiens pour ma fille et ma bru. Vous nous accompagnerez en France, et vous vivrez à notre cour. »
C’est ainsi qu’Olivier épousa la belle Hélène ! »

Le Gab d’Olivier.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 622 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FORNERET, Xavier – Réflexions sur la peine de mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Discours


Ancienne guillotine ayant servi jusqu'en 1848

Xavier Forneret (1809-1884), poète et romancier, (voir Le Diamant de l’herbe) s’occupa aussi de questions d’actualité d’ordre politique et social, comme la peine de mort dont il se révèle farouche partisan, ainsi qu’il le dit dans une Lettre à Victor Hugo qu’il fait suivre de Réflexions sur la peine de mort.
En effet, dans Le Dernier Jour d’un condamné et dans son Plaidoyer contre la peine de mort (Version 1, Version 2), Victor Hugo (1802-1885) se faisait le porte-paroles de ceux qui réclamaient l’abolition de ce châtiment. Il ne sera entendu en France qu’un siècle plus tard, en 1981, et aujourd’hui les sondages estiment à 50% le nombre de ceux qui réclament son rétablissement.

Le plaidoyer de Forneret écrit en 1851 témoigne, avec éloquence, de sa foi dans la cause qu’il défend comme celui de Hugo, à la pensée opposée, prononcé devant l’Assemblée Constituante en 1848. Une confrontation historique d’idées toujours actuelles..

Réflexions sur la peine de mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 206 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GIRARDIN, Delphine (de) – La Canne de M. de Balzac

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5h | Genre : Nouvelles


La Canne de M. de Balzac

Delphine de Girardin, née Gay (1804-1855), était déjà, à vingt ans, célèbre dans le cercle de Charles Nodier par ses Essais poétiques. « Delphine de Girardin a exercé une influence personnelle considérable dans la société littéraire contemporaine et dans son salon régulièrement fréquenté, entre autres, par Théophile Gautier, Honoré de Balzac, Alfred de Musset, Victor Hugo, Laure Junot d’Abrantès, Marceline Desbordes-Valmore, Alphonse de Lamartine, Jules Janin, Jules Sandeau, Franz Liszt, Alexandre Dumas père, George Sand et Fortunée Hamelin. » (Wikipédia)

Sa nouvelle La Canne de M. de Balzac (1836), très spirituellement écrite, fut très prisée. Il faut savoir qu’Honoré de Balzac qui aimait les beaux objets et, voulant faire parler de lui, se ruinait pour les acquérir, s’était fait fabriquer par un joaillier une gigantesque canne en jonc, au pommeau incrusté de grosses turquoises dont la chaînette était confectionnée, disait-on, avec un collier de jeune fille d’Ève Hanska à qui il écrivait en 1834 :
« Vous ne sauriez imaginer quel succès a eu ma canne, ce bijou qui menace de devenir européen… Tout le dandysme de Paris en a été jaloux ! Il paraît que ce sera matière à biographie ! »

Ce fut matière au récit de Madame Émile de Girardin qui confère à cette canne mystérieuse le pouvoir, semblable à celui de l’anneau de Gygès, de rendre invisible celui qui la touche de la main gauche. (NB : L’ Homme invisible de H.G.  Wells ne sera, hélas !, publiable qu’en 2017.)

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 203 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – La Trompette du jugement (Poème)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Poésie


François-André Vincent - Saint Jérôme dans le désert écoutant la Trompette du jugement

La Trompette du jugement est le dernier poème de Hors des temps qui clôt La Légende des siècles (Première série -1857) de Victor Hugo.

« Je vis dans la nuée un clairon monstrueux.
Et ce clairon semblait, au seuil profond des cieux,
Calme, attendre le souffle immense de l’archange.
[...]
Et c’était le clairon de l’abîme. Une voix
Un jour en sortira qu’on entendra sept fois
[...]

Ô lever en sursaut des larves pêle-mêle !
Oh ! la Nuit réveillant la Mort, sa sœur jumelle !
Pensif, je regardais l’incorruptible airain.
[...]
Une sinistre main sortait de l’infini.
Vers la trompette, effroi de tout crime impuni,
Qui doit faire à la mort un jour lever la tête,
Elle pendait énorme, ouverte, et comme prête
À saisir ce clairon qui se tait dans la nuit,
Et qu’emplit le sommeil formidable du bruit.
La main, dans la nuée et hors de l’Invisible,
S’allongeait. »

La Trompette du jugement.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 785 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BARBEY D’AUREVILLY, Jules – Les Prophètes du passé (Introduction)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Philosophie


Les Prophètes du passé

En 1851 paraissent simultanément et étonnent la critique Une vieille maîtresse, roman de mœurs aux pages sensuelles et passionnées, et Les Prophètes du passé, pamphlet catholique et monarchiste dont nous vous proposons l’Introduction dans laquelle Barbey d’Aurevilly, familier des philosophes, expose sa vision des temps modernes. Jugé très différemment, « duc de Guise des lettres françaises » et « scélérat plein de talent » (Lamartine), « formidable imbécile », à en croire Victor Hugo, « le seul artiste, au sens pur du mot, que produisit le catholicisme de son temps » selon Huysmans, il se montre dans cette préface très anti-luthérien, anti-cartésien, anti-socialiste, mais l’exposé de « sa » philosophie a le mérite d’être clair pour tout lecteur.

« Quelles que soient les prétentions de la Philosophie et la force relative des systèmes qu’elle a produits par la tête de ses plus illustres penseurs, elle n’est au fond, quand on y regarde, qu’un grand essai de méthode incessamment repris par l’intelligence humaine pour arriver à la Vérité. Pressez en effet et tordez cette notion de philosophie et vous verrez s’il en sortira jamais rien de plus sous une forme ou sous une autre qu’une pensée de méthode, un moyen d’investigation supérieure, une tentative de haute stratégie intellectuelle. »

« Il s’est rencontré deux espèces de Philosophie, la philosophie qui part de la conception de Dieu pour arriver à l’homme et aux Sociétés, et la philosophie qui ne veut partir que de la connaissance de l’homme pour s’élever à la notion supérieure de Dieu et des lois, conséquences de son être ; la philosophie enfin qui éclaire les obscurités du Fini par les clartés intelligibles de l’Infini, et celle qui, par des raisonnements auxquels il manque toujours des termes, croit pouvoir expliquer le Créateur par la créature. »

Les Prophètes du passé (Introduction).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 978 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "Victor Hugo" :