À Découvrir :
NADAUD, Marcel et PELLETIER, Maurice – L’Empoisonneuse de Choisy

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 28min | Genre : Nouvelles


Église de Choisy-le-Roi

Nadaud et Pelletier, spécialistes des Erreurs judiciaires nous ont déjà relaté Un drame paysan des environs de Gérardmer en 1905. Voici L’Empoisonneuse de Choisy qui se déroula en 1813 dans la banlieue de Paris.

Notons les agissements d’un juge d’instruction comique qui entremêle et n’arrive plus à distinguer la réalité des faits et des souvenirs de lectures de romans ! Intermède inattendu dans une nouvelle policière…

L’Empoisonneuse de Choisy.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 017 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
JAMES, Henry – Le Tour d’écrou

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 4h 59min | Genre : Romans


John Singer Sargent - Portrait d'Édouard et Marie-Louise Pailleron

Le Tour d’écrou (1898) passe aux yeux de beaucoup pour être l’histoire de revenants la plus ambiguë et la plus terrifiante jamais écrite en anglais. Le narrateur est une jeune institutrice, inexpérimentée et un peu naïve, envoyée dans une grande maison de campagne prendre en charge l’éducation de deux orphelins, un garçon, Miles, dix ans, et Flora huit ans, dont l’oncle, un riche célibataire, ne souhaite pas s’occuper. Sur place, la jeune femme découvre un cadre agréable, quoique intimidant, et tombe d’emblée sous le charme de ses deux élèves, adorables par leur beauté, leur docilité et leur ardeur au travail. Elle se lie en outre d’amitié avec la gouvernante de la maison, Mrs Grose, personne fruste mais chaleureuse. Cependant, les apparitions effrayantes – qu’elle est seule à percevoir – de deux inconnus, un homme et une femme, sèment le trouble dans son esprit et lui font craindre le pire pour ses deux élèves, sur qui ils semblent exercer une influence maléfique.
Dans cette histoire fantastique, souvent adaptée au cinéma et à la télévision, où le surnaturel se mêle au rationnel, Henry James excelle à entretenir le suspense. Faut-il ajouter foi aux visions de l’institutrice, ou celles-ci ne sont-elles que le fruit de son imagination morbide ?

Traduction : Jean-Maurice Le Corbeillier (1859-1936).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 18 610 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOILEAU, Nicolas – Les Femmes – SÉMONIDE D’AMORGOS – Sur les femmes (Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Société


Operateur Céphalique : Céans maitre Lustucru a un secret admirable qu'il a apporté de Managascar pour reforger et repolir sans faire mal ni douleur les testes des femmes acariatres, criardes...

Quelles charges contre les femmes ! À 23 siècles de distance, Sémonide d’Armorgos, poète iambique grec du septième siècle av. JC et Nicolas Boileau sont sans pitié à l’égard des épouses.

Le poème de 118 vers de Sémonide Sur les femmes est la première œuvre misogyne de la littérature occidentale. Toutes – ou presque – les dix races de femmes incarnent le mal : la femme-terre la bêtise, la femme-mer l’hypocrisie, la femme-singe la laideur, la femme-chienne l’indécence, etc. La seule acceptable est la femme-abeille. (Traduction : Louis Humbert (1845-1921))

La Satire X de Boileau Les Femmes est une mise en garde adressée à Alcippe sur le point de convoler. Quelle que soit la fiancée choisie, elle deviendra invivable après le mariage :

« L’épouse que tu prends, sans tache en sa conduite,
Aux vertus, m’a-t-on dit, dans Port-Royal instruite,
Aux lois de son devoir règle tous ses désirs.
Mais qui peut t’assurer qu’invincible aux plaisirs,
Chez toi, dans une vie ouverte à la licence,
Elle conservera sa première innocence
[...]
Peut-être avant deux ans, ardente à te déplaire,
Éprise d’un cadet, ivre d’un mousquetaire,
Nous la verrons hanter les plus honteux brelans,
Donner chez la Cornu rendez-vous aux galans
[...]
Combien n’a-t-on point vu de belles aux doux yeux,
Avant le mariage anges si gracieux,
Tout à coup se changeant en bourgeoises sauvages,
Vrais démons apporter l’enfer dans leurs ménages,
Et, découvrant l’orgueil de leurs rudes esprits,
Sous leur fontange altière asservir leurs maris. »

L’Histoire ne dit pas si Alcippe s’est marié !

Illustration : Operateur Céphalique : Céans maitre Lustucru a un secret admirable qu’il a apporté de Managascar pour reforger et repolir sans faire mal ni douleur les testes des femmes acariatres, criardes… (Estampe, XVIIIe).

Satire X : Les Femmes (Boileau).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 548 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NORMAND, Jacques – Les Écrevisses (Poème)

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 5min | Genre : Poésie


S. Arcos - Les Écrevisses

Dénichée par René Depasse, à qui je serre amicalement… la pince, cette Fantaisie en vers nous entraîne dans les affres d’une passion « dévorante » peu commune, en cette ville de perdition qu’est Paris ! Brrrr !… tremblez bonnes gens, en écoutant la navrante histoire de cet honnête bourgeois de province, perverti par son irrésistible attirance pour l’écrevisse, ce crustacé de malheur, et pour les jolies femmes ! Parviendra-t-il à retrouver le droit chemin ?

Licence Creative Commons

Les Écrevisses.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 548 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Quand un homme se souvient

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Contes


Quand un homme se souvient

Quand un homme se souvient (1901) est un nouveau récit de Jack London, du temps où en Alaska les chercheurs d’or finissaient parfois tragiquement leurs parties de dés ou de cartes.

« Il battit les cartes, les donna et Uri coupa le valet de pique. Ils abattirent leurs jeux. Uri était sans atouts, alors que Fortuné montrait l’as deuxième. La liberté lui paraissait bien proche, tandis qu’ils comptaient les cinquante pas.
- Si Dieu diffère sa vengeance et que tu m’abattes, les chiens et le reste t’appartiennent.Tu trouveras un acte de vente bien en règle dans ma poche, déclara Uri, se tenant droit devant lui, la poitrine offerte. Fortuné chassa de son esprit la vision du soleil étincelant sur les mers et se prépara à tirer. Il y mit le plus grand soin. Deux fois il abaissa son arme, tandis que la brise du printemps battait les pins. Puis, se ravisant, il mit un genou à terre, empoigna le revolver à deux mains et fit feu. »

Traduction : Louis Postif (1887-1942).

Illustration : Dîner de mineurs du Klondike, vers 1898.

Quand-un homme se souvient.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 618 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Œuvre intégrale)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 30h 36min | Genre : Romans


Elisabeth Vigée-lebrun - La Reine Louise de Prusse (1801)

Camilla, ou Peinture de la jeunesse est un long roman de Fanny Burney.

Camilla est une jeune fille de 17 ans. Elle vit paisiblement avec ses parents, son frère et ses deux sœurs. Elle est bonne, généreuse, gaie, elle adore sa famille, mais son étourderie, pardonnable toutefois à son âge et une suite de malentendus, de non-dits, et de mauvaises rencontres, va l’amener aux portes du désespoir et de la mort.

- Tome 01,
- Tome 02,
- Tome 03,
- Tome 04,
- Tome 05.

Illustration : Elisabeth Vigée-lebrun, La Reine Louise de Prusse (1801).

Je remercie chaleureusement Lemuelson, un très aimable audio lecteur, qui m’a fait le plaisir et l’honneur de me demander cette lecture, et qui m’a m’envoyé les références quasi introuvables malgré mes recherches.


Page vue 2 603 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BURNEY, Fanny – Camilla (Tome 05)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h 55min | Genre : Romans


Elizabeth Vigée-Lebrun - La Baigneuse

Les choses deviennent de plus en plus difficiles.
Camilla a accumulé les dettes, sans le vouloir. Elle est désespérée parce qu’elle n’arrive pas à rembourser ses créanciers. Vers qui peut-elle se tourner ?
Les prodigalités de ses deux neveux ont mis sir Hugh Tyrold dans une situation difficile, Tyrold ne peut plus, lui non plus, faire face aux dettes de ses enfants. Edgar a quitté l’Angleterre, peut-être pour toujours. Camilla touche le fond du remords et du désespoir, elle voudrait mourir…

Traduction anonyme (1798).

Illustration : Elizabeth Vigée-Lebrun, La Baigneuse (1792).

Accéder à l’œuvre intégrale.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 633 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARNAULT, Antoine Vincent – Nouvelles Fables (Poèmes, Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Poésie


Antoine Vincent Arnault

Une dizaine des Nouvelles Fables d’Antoine Vincent Arnault (1766-1834), « fables faites sous l’inspiration du caprice » écrit l’auteur, homme politique, ami de Napoléon, poète et dramaturge, deux fois élu à l’Académie française.
Le ton de ses fables est souvent satirique, et le comparer à La Fontaine n’est pas un compliment exagéré, comme vous le jugerez vous-même.

L’Habit de laine et l’habit de soie

« Plus grognon même encor que de coutume,
Sous son toit, l’autre jour, Dom Pourceau déclamait
Ce monologue, que ma plume
Mot pour mot ici vous transmet.
« Est-il prétention plus vaine
Que celle de Robin Mouton ?
Il se croit mon égal, dit-on !
Avec son gros habit de laine,
Il m’ose discuter le pas !
Quoiqu’il n’ait pas le sens d’une oie,
Le faquin ne voit-il donc pas
Que je porte un habit de soie ? »

Illustration : Portrait d’Antoine Vincent Arnault, par François-André Vincent (1801).

> Écouter un extrait : Le Grabat.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 483 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRÉVILLE, Henry – L’Expiation de Savéli

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 3min | Genre : Romans


L'Expiation de Savéli

Henry Gréville, pseudonyme de Alice Marie Céleste Durand née Fleury (1842-1902).

Extrait : « - Écoute, seigneur, dit Ilioucha, tu vas mourir, parce que tu es dur et cruel envers nous, et que tu es sourd à la voix de la miséricorde…
Inconsciemment, cet homme inculte employait un langage élevé, presque biblique, celui des Écritures qu’on lit en slavon aux offices de l’Église russe.
- Nous voulons ta mort, continua-t-il, parce qu’elle seule nous délivrera de toi, mais nous ne voulons pas la perte de ton âme. Repens-toi, et fais ta prière à Dieu pour qu’il reçoive ton âme pécheresse dans son royaume céleste.
Bagrianof agita encore ses doigts sur sa poitrine.
- Il ne peut pas même faire le signe de la croix, dit un des conjurés. Délions-lui la main droite afin qu’il puisse prier.
Ilioucha dégagea aussitôt la main droite de Bagrianof, qui s’en servit pour indiquer les images et l’Évangile qui était ouvert devant, sur un pupitre. Cet homme impitoyable, cet insolent seigneur, priait dévotement matin et soir, et ne se couchait jamais sans avoir lu quelques versets des Écritures. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 679 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SOULIÉ, Frédéric – Le Second Mari

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Société


Le Second Mari

En présentant en 2010 Frédéric Soulié (1800-1847), bien délaissé aujourd’hui, nous le disions « aussi célèbre à son époque que Balzac et Eugène Sue ». Il est temps de réparer cet oubli…

« Ce que j’appelle Le Second Mari (1841) est un type particulier à la nation française, particulier même au territoire parisien, et qui, n’ayant pas d’aïeux directs dans le passé, n’aura pas d’enfants légitimes dans l’avenir.
Et cependant le second mari a eu une foule de prédécesseurs et aura des myriades de successeurs. Aux yeux du vulgaire, tous sont de la même famille ; aux yeux du philosophe, il y a un abîme entre le second mari et tout ce qui lui ressemble. Le corail est pour la plèbe une pierre comme la malachite ; le naturaliste sait seul que c’est un animal.
Voyons maintenant ce que c’est que le second mari. » (au temps de Balzac.)

Illustration : Le Second Mari (1840-1842).

Le Second Mari.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 632 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :