À Découvrir :
MIRBEAU, Octave – Interview

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 32min | Genre : Théâtre


Santiago Rusiñol - Café Montmartre

Octave Mirbeau se livre ici à une satire du journalisme de son époque et met en lumière sa « toute puissance ». Un marchand de vins se voit ainsi arbitrairement accusé d’un assassinat qu’il n’a pas pu commettre… Toute la causticité et l’humour de ce pamphlétaire se retrouvent dans cette pièce.

« Chapuzot. – À qui j’ai l’honneur de parler ?

L’Interviewer. – C’est juste… L’interviewer en chef du Mouvement.

Chapuzot. - Plaît-il ?

L’Interviewer. - L’interviewer en chef du Mouvement.

Chapuzot (obtus). – Ah !

L’Interviewer (avec pitié). – Vous ne connaissez pas Le Mouvement ? Le journal le plus littéraire… le mieux informé.., le plus répandu… douze millions de lecteurs !… un journal qui donne en prime à ses abonnés des automobiles, des maisons de campagne… des titres de rentes… des maîtresses bien dressées… Alors, qu’est-ce que vous connaissez ? »

Interview.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 245 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
GARROS, Paul (de) – Le Cœur incertain

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 30min | Genre : Romans


Paul de Garros - Le Cœur incertain

Rémy Boisléger, jeune homme un peu escroc sur les bords et Madame la riche baronne de Prévillac, assez méchante mère sont les seuls personnages vraiment antipathiques du roman Le Cœur incertain. Le baron de Prévillac est un père jovial, Léa est plus victime que responsable, la vieille institutrice Mademoiselle Varlet la bonté même et le jeune infirme, le pauvre petit Lucien, un amour d’enfant dont la gentillesse joue un grand rôle.
Le couple héros de l’histoire est formé de Marguerite Verdier, jeune fille puis jeune femme parfaite à tous égards et de son fiancé puis époux Max Duplan, honnêtement irréprochable, mais panier percé conscient de sa nullité en tout. C’est sa conduite qui donne le titre à ce récit fertile en rebondissements et agréable à lire de Paul de Garros (1867-1923), dont quatorze œuvres plus courtes sont sur notre site.

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 03.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 434 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STEVENSON, Robert Louis – L’Île au trésor (Version 2)

Donneur de voix : Vincent de l’Épine | Durée : 8h 33min | Genre : Romans


L'Île au trésor

« Profitant de ce répit, je rechargeai sans plus attendre l’amorce de mon pistolet qui avait raté, et lorsque celui-ci fut en état, pour plus de sécurité je me mis à vider l’autre et à le recharger entièrement de frais.

En présence de ma nouvelle occupation, Hands demeura tout ébaubi : il commençait à s’apercevoir que la chance tournait contre lui ; et après une hésitation visible, lui aussi se hissa pesamment dans les haubans et, le poignard entre les dents, se mit à monter avec lenteur et maladresse. Cela lui coûta un temps infini et maint grognement, de tirer après lui sa jambe blessée ; et j’avais achevé en paix mes préparatifs, qu’il n’avait pas encore dépassé le tiers du trajet. À ce moment, un pistolet dans chaque main, je l’interpellai :
- Un pas de plus, maître Hands, et je vous fais sauter la cervelle !… Les morts ne mordent pas, vous savez bien, ajoutai-je avec un ricanement. »

Dans L’Île au Trésor, Stevenson montre son immense talent de narrateur : il sait trouver l’exact équilibre entre le réalisme et le romanesque, et les aventures du jeune Jim Hawkins sont palpitantes tout en restant ancrées dans une réalité toujours crédible.
Stevenson sait aussi peupler son univers de personnages réalistes, toujours complexes et ambivalents… Et puis surtout il y a Long John Silver !

Traduction : Déodat Serval (1878-1938).

Un immense merci aux Cap Horniers de Quimper, qui m’ont autorisé à utiliser leur interprétation de Quinze Marins, la chanson de Michel Tonnerre qui est une adaptation française de la célèbre chanson des pirates de L’Île au trésor. Merci également aux enfants de Michel Tonnerre pour leur autorisation.

Illustration pour la première édition française de L’Île au trésor (Hetzel, 1885), par George Roux (1850-1929).

Vous pouvez aussi suivre les aventures de Jim Hawkins sur la carte de l’île au trésor, dessinée par Stevenson.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 766 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Monsieur François (Souvenir de 1848)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 6min | Genre : Histoire


H. Senillon - Le Café de la Rotonde au Palais-Royal

Ivan Tourgueniev avait trente ans quand il rencontra l’énigmatique Monsieur François qui lui inspira le livre qu’il publia peu avant sa mort en 1883.

Souvenir de 1848 est le sous-titre de Monsieur François et nous apporte quantité de révélations sur cette troisième révolution française, après celles de 1789 et de 1830.
« Elle se déroule à Paris du 22 au 25 février 1848. Sous l’impulsion des libéraux et des républicains, le peuple de Paris, à la suite d’une fusillade, se soulève à nouveau et parvient à prendre le contrôle de la capitale. Louis-Philippe, refusant de faire tirer sur les Parisiens, est donc contraint d’abdiquer en faveur de son petit-fils, Philippe d’Orléans, le 24 février 1848.
Le même jour, dès 15 heures, la Seconde République est proclamée par Alphonse de Lamartine, entouré des révolutionnaires parisiens. Vers 20 heures, un gouvernement provisoire est mis en place, mettant ainsi fin à la Monarchie de Juillet. » (Wikipédia)

À cette époque Tourgueniev vivait à Paris et ses entretiens avec Monsieur François ne portent pas seulement sur la politique. Cet inconnu intrigue beaucoup notre auteur et a quelques phrases prophétiques.

« Je ne pus rien apprendre de plus, et qui était ce M. François ? La question resta une énigme.
Il y a de ces oiseaux de mer qui n’apparaissent que pendant la tempête. Les Anglais les nomment stormypétrels. Ils voient bas dans l’air troublé, en rasant de leurs ailes les crêtes des vagues furieuses, et disparaissent dès que le temps redevient serein. »

Traduction anonyme (1885).

Illustration : H. Senillon, Le Café de la Rotonde au Palais-Royal.

Monsieur François.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 955 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOURGET, Paul – Le Danseur mondain (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 29min | Genre : Romans


Le Danseur mondain

Renée tombe amoureuse de Neyrial, maître de danse dans un hôtel de la Riviera, qui est également très attiré par la jeune femme… Mais ce dernier a un passé suspect. Autrefois il était employé chez un avocat, lequel était aussi un bibliophile passionné, et il a volé quelques volumes en éditions rarissimes. Le vol étant découvert, Neyrial (de son vrai nom, Pierre-Stéphane Beurtin) a dû partir…

Extrait : « Du coup, ce témoignage, apporté par Renée, ruinait à fond l’édifice d’hypothèses construit par Jaffeux. Si ce garçon avait été le séducteur accusé par son ancien patron, se serait-il déshonoré, gratuitement, aux yeux de la jeune fille ? Non, puisque c’était là se l’aliéner à jamais. Impossible d’imaginer qu’en agissant de la sorte il se ménageât un moyen de pression sur le vrai coupable. Celui-ci ne voyait plus qu’un seul motif à cette attitude, adoptée à deux reprises, dans ce bureau de commissariat d’abord, puis tout à l’heure dans le jardin. Le voleur de livres, qui s’était perdu par cette première faute, avait eu pitié du voleur du bijou. Cette pitié expliquait également le prêt des mille francs. Si Gilbert n’avait pas eu dans les oreilles ce rire de tout à l’heure et son insultante ironie, combien l’eût touché cette triple preuve d’une si généreuse sympathie ! À cette minute, et trop près de cette scène, ce bienfait lui était plus qu’odieux, intolérable. Le fils d’officier, chatouilleux, par éducation et par hérédité, sur le point d’honneur, frémissait encore de l’affront, et que l’auteur de cet affront eût eu, à son égard, de telles magnanimités, achevait de le jeter dans un état de gêne morale tel qu’il n’en avait jamais éprouvé de pareil. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 217 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.-H. – Six Contes (1912)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


John Whitehead Walton - Anxious Moments (1894)

Rosny aîné présente ainsi son recueil d’une trentaine de Contes (1912) :

« Les contes de la première série offrent tous quelque particularité. Ceux de la seconde série ont surtout pour but de divertir le lecteur — ce qui est, au reste, un but fort ambitieux. »

Après La Bonne Blague, Le Condamné à mort et Après le naufrage, voici six récits tous très originaux :

- Le Mage rustique,
- Le Clou,
- Un soir,
- Au fond des bois,
- La Marchande de fleurs,
- Dans le néant.

« Vous avouerez que, après une telle aventure, il est bien naturel que je ne croie pas seulement à la science et à la réalité mesurables, mais aussi à l’instinct, à l’intuition, à ces réalités subtiles qui pénètrent toutes choses, comme les physiciens disent de l’éther. » (Le Mage rustique)

Illustration : John Whitehead Walton, Anxious Moments (1894).

> Écouter un extrait : Le Mage rustique.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 060 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FINTZEL-ROMANOVA, Natalia – La Valse des matadors

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 1h 25min | Genre : Contemporains


Natalila Fintzel-Romanova - La Valse des matadors

Au sein d’une troupe épinglée en pleine répétition, il y a une metteure en scène (un peu débordée), une jeune première (très ambitieuse et sollicitée), une actrice comique (qui ne fait rire qu’elle-même), une diva aux méthodes de travail obsolètes et un comédien qui garde au chaud les secrets de chacun.
Face au public, ils sont complices, se sourient, s’aiment. En coulisses, ils se détestent, se jalousent, se déchirent. Pendant plus d’une heure, règlements de comptes, répliques vachardes, phrases assassines, déploiement d’ego démesurés se succèdent. Mais quand vient le moment de jouer, le miracle a lieu, comme chaque fois…

« Toute ressemblance avec des situations ou personnages existants ou ayant existé est purement authentique et intentionnelle. »

Avec l’aimable participation de Magali, qui a lu les didascalies.

Avec l’aimable autorisation des Éditions de la Rue nantaise.

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 469 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAMPAGNAC, Jean-Baptiste-Joseph – Parricide causé par la monomanie du meurtre – Assassins de la vallée de Montmorency – Assassinat commis par méprise

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Société


Château de La Rochefoucauld

Participez rétrospectivement aux trois jurys de la Chronique du crime et de l’innocence.

Parricide causé par la monomanie du meurtre :

« Que veux-tu faire ? lui demanda la femme Blanchier. – C’est une fosse pour enterrer ma mère. – Comment ! ajoute la voisine, ta mère est morte ? – Oui, je l’ai tuée ; et si vous ne voulez pas le croire, allez la voir. »

Assassins de la vallée de Montmorency :

« Daumas-Dupin n’avoua pas positivement son crime, mais quand on lui adressait des questions à ce sujet, il disait aussitôt : Ne parlons pas de cela… oublions le passé. »

Assassinat commis par méprise :

« Jeunes gens, fixez vos regards sur ma triste destinée ; si l’hymen a pour vous des charmes, essayez du moins d’éviter les amertumes de cet esclavage : mieux vaut être prêtre ou soldat, que d’avoir une compagne semblable à la mienne. »

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 990 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – Les Borgia

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 7h 30min | Genre : Histoire


John Collier - A Glass of Wine with Caesar Borgia

Parmi les Crimes célèbres, les plus odieux sont certainement ceux des Borgia, parce qu’ils ont été commis par un pape et par un cardinal, qui auraient dû incarner toutes les qualités du christianisme.

Cette famille est tristement célèbre par ses fameux « poisons des Borgia », et par les empoisonnements, fratricides, incestes, vols, viols, trahisons d’un père et de son fils, dont le nom est resté dans la mémoire collective comme les symboles de la décadence de l’Église à la fin du Moyen-Age.

Pour faciliter la lecture, le texte a été découpé de façon aléatoire, en plages de 20-25 minutes environ. L’archive zip contient le texte intégral.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 963 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Dictionnaire philosophique : Du juste et de l’injuste – Égalité – Idée – Inquisition – Morale – Sensation

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Philosophie


Exécution des criminels condamnés par l'Inquisition (1760)

Six articles du Dictionnaire philosophique de Voltaire où il traite entre autres de l’Égalité et de l’Inquisition, thèmes actuels de discussion…

Du juste et de l’injuste :
« Quand il est incertain si une action qu’on te propose est juste ou injuste, abstiens-toi. Qui jamais a donné une règle plus admirable ? quel législateur à mieux parlé ? »

Égalité :
« Il est impossible dans notre malheureux globe que les hommes vivant en société ne soient pas divisés en deux classes, l’une de riches qui commandent, l’autre de pauvres qui servent ; & ces deux se subdivisent en mille, & ces mille ont encor des nuances différentes. »

Idée :
« Qu’est-ce qu’une idée ?
C’est une image qui se peint dans mon cerveau.
Toutes vos pensées sont donc des images ?
Assurément ; car les idées les plus abstraites ne sont que les filles de tous les objets que j’ai aperçus. »

Inquisition :
« On est emprisonné sur la simple dénonciation des personnes les plus infâmes, un fils peut dénoncer son père, une femme son mari ; on n’est jamais confronté avec ses accusateurs, les biens sont confisqués au profit des juges. »

Morale :
« Les Chrétiens avaient une morale ; mais les Payens n’en avaient point.
Ah Mr. le Beau , où avez-vous pris cette sottise ? eh qu’est-ce donc que la morale de Socrate, de Zaleucus, de Curondas, de Cicéron, d’Épictète, de Marc-Antonin ? »

Sensation :
« Toutes les facultés du monde n’empêcheront jamais les philosophes de voir que nous commençons par sentir, & que notre mémoire n’est qu’une sensation continuée. Un homme qui naîtrait privé de ses cinq sens, serait privé de toute idée, s’il pouvait vivre. Les notions métaphysiques ne viennent que par les sens. »

Illustration : Exécution des criminels condamnés par l’Inquisition (1760).

> Écouter un extrait : Égalité.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 264 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :