À Découvrir :
SACHER-MASOCH, Leopold (von) – Theodora – La Pénitente

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Theodora

Rappelons-nous que l’écrivain autrichien du XIXe siècle, Sacher-Masoch, a décrit le plaisir particulier procuré à un individu par sa propre souffrance. Il a donné son nom au « masochisme » (lisez par exemple Les Batteuses d’hommes).

Deux flagellations différentes dans ces deux récits de Femmes slaves (1889) :

Theodora (Serbie)

« Théodora retira vivement une corde qu’elle avait autour des reins, et attacha au baron les bras derrière le dos. « Voilà ! murmura-t-elle ; maintenant, mon amour, nous allons pouvoir célébrer nos noces. » Puis, elle lui appliqua un vigoureux coup de poing dans le dos et le poussa devant elle en le frappant d’une baguette qu’elle venait de couper dans la haie voisine. »

La Pénitente (Petite-Russie) :

« La jeune femme, les dents serrées, la frappa à deux reprises du bout de son petit pied dédaigneux. D’un mouvement spontané la pénitente, de ses deux mains, s’empara de ce pied, chaussé d’une pantoufle brodée d’or, et le pressa contre ses lèvres. »

Traduction anonyme (1889).

Illustration : Les Batteuses d’hommes (1909).

Theodora.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 067 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
HUGO, Victor – Napoléon le petit (Livres 01 et 02)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 2h 38min | Genre : Histoire


Bruxelles, Maison du Pigeon

« Qu’on le sache donc, et qu’on se hâte, et, du moins, qu’on brise les chaînes, qu’on tire les verrous, qu’on vide les pontons, qu’on ouvre les geôles, puisqu’on n’a pas encore le courage de saisir l’épée ! Allons, consciences, debout ! éveillez-vous, il est temps !
[...]
On se réveillera.
Mais cela (l’indifférence du monde civilisé) ne sera pas ; on se réveillera.
Ce livre n’a pas d’autre but que de secouer ce sommeil. La France ne doit pas même adhérer à ce gouvernement par le consentement de la léthargie ; à de certaines heures, en de certains lieux, à de certaines ombres, dormir, c’est mourir.
[...]
Oui, on se réveillera !
Oui, on sortira de cette torpeur qui, pour un tel peuple, est la honte ; et quand la France sera réveillée, quand elle ouvrira les yeux, quand elle distinguera, quand elle verra ce qu’elle a devant elle et à côté d’elle, elle reculera, cette France, avec un frémissement terrible, devant ce monstrueux forfait qui a osé l’épouser dans les ténèbres et dont elle a partagé le lit.
Alors l’heure suprême sonnera. »

Napoléon le petit est un texte pamphlétaire de grande envergure historique, politique et littéraire, écrit en 1852.

Ce texte suit Histoire d’un crime du même auteur, relatant « en direct » les journées de décembre 1851, mais qui fut publié au retour d’exil de Victor Hugo.

Dans un style toujours incisif, riche et varié, avec aussi un art de la synthèse et de raccourcis magistraux, Victor Hugo déploie tout son talent littéraire et l’ampleur de sa réflexion sur les événements historiques sous Napoléon III.

Voici les livres premier et deuxième.
Nous retrouverons les « Journées de décembre 1851 », dès la prochaine partie.

Illustration : La « maison du Pigeon », qu’habita Victor Hugo, lors de son exil à Bruxelles en 1852 (photo de EmDee, licence Cc-By-Sa-3.0).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 190 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Décaméron (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Corinne & René Depasse | Durée : –h –min | Genre : Contes


Le Décaméron

L’histoire commence par la rencontre de dix amis, sept femmes et trois hommes, réfugiés dans une villa, aux environs de Florence, afin d’échapper à une épidémie de peste. Chacun d’entre eux racontera des histoires, pour passer le temps, et ponctuera la fin de chaque journée en chantant une canzone. La retraite, qui dure dix jours, donne naissance à cent nouvelles pleines d’esprit et de raffinement. L’auteur s’inspire de fabliaux français, de textes de l’Antiquité grecque et romaine et du folklore. Cette œuvre majeure de Boccace est souvent considérée comme fondatrice de la prose italienne. (Résumé Ebookslibresetgratuits).

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Décaméron de 1846, aux éditions Barbier.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 466 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BORNIER, Henri (de) – La Politique dans Corneille

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 40min | Genre : Essais


La Politique dans Corneille

Cet essai d’Henri, vicomte de Bornier (1825-1901), dramaturge, poète, écrivain et critique théâtral français, est paru dans le premier numéro de La Nouvelle Revue en 1879.

Le début : « Napoléon Ier disait : « Il y a un grand vide dans la tragédie française ; aussi, jusqu’à présent la tragédie sur notre théâtre, sauf quelques rares essais, est demeurée grecque ou romaine. Ce vide, d’où vient-il ? De l’absence complète d’une pensée supérieure à l’action dramatique, ou, si vous aimez mieux, d’un ressort caché qui fasse tout mouvoir. Les anciens avaient la fatalité à laquelle leurs dieux mêmes étaient soumis ; et cette intervention était toute naturelle, puisque les événements de leurs drames se mêlaient à leur religion. Chez nous, il n’en est pas de même : il existe une séparation complète entre le théâtre et l’Église ; celle-ci même frappe l’autre d’anathème ; il faut donc chercher ailleurs à défaut de la religion, qu’on ait recours à la politique. Oui, dans le drame moderne, la politique doit remplacer la fatalité. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 559 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Repas des gélinottes – La justice est la vertu des rois – Le Faux Ange Gabriel

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Contes


Le Faux Ange Gabriel

Les cent nouvelles du Décaméron de Boccace s’achèvent, sur notre site, avec ces trois contes :

Le Repas des gélinottes, ou Anecdotes sur un roi de France (Journée I, Nouvelle 5) :
« Un jour qu’on parlait de ses hauts faits à la cour de Philippe le Borgne, roi de France, qui se disposait à faire le même voyage, un courtisan s’avisa de dire qu’il n’y avait pas sous le ciel un plus beau couple que celui du marquis et de la marquise sa femme. »

La justice est la vertu des rois (Journée I, Nouvelle 9) :
« Le roi, qui jusqu’alors s’était montré insensible à tout, ne le fut point à ce discours ; et, comme s’il fût sorti d’un profond sommeil, il s’arma de vigueur, commença par punir sévèrement ceux qui avaient offensé cette dame, et fut, depuis, très-exact à réprimer les attentats commis contre l’honneur de sa couronne. »

Le Faux Ange Gabriel, ou L’Hypocrite puni (Journée IV,  Nouvelle 2) est une des nouvelles les plus riches en péripéties, avec le souhait final :

« C’est ainsi qu’un gueux de moine, après avoir longtemps trompé toute une ville par son hypocrisie, avoir abusé de la crédule vanité d’une femme, et avoir peut-être commis mille actions plus noires, mais moins éclatantes, fut démasqué aux yeux de tout un public, et qu’il porta la punition due à ses iniquités. Plaise au ciel qu’il puisse en arriver autant à tous ceux qui lui ressemblent ! »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Faux Ange Gabriel (Éditions Barbier, 1846).

> Écouter un extrait : Le Repas des gélinottes.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 720 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEJEAN, Guillaume Marie – La Traite des esclaves en Égypte et en Turquie

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 55min | Genre : Essais


La Traite des esclaves en Égypte et Turquie

Cet article peu complaisant de Guillaume Lejean (1824-1871), explorateur et géographe français, a été publié dans la Revue des deux mondes en août 1870.

Il a fait suite notamment à la publication de La Traite orientale, histoire des chasses à l’homme organisées en Afrique depuis quinze ans pour les marchés de l’Orient, par M. Berlioux (Lyon, 1870).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 802 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Le Dimanche – La Grisette – Une prédiction

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


Auguste Hervieu - Le Dimanche au Jardin des Tuileries (1835)

Dans cette deuxième sélection de Les Parisiens comme ils sont, Balzac, amer et ironique, caricature son époque, le temps de ces trois récits.

Le Dimanche :
« Dieu, comme l’assure la sainte histoire, travailla pendant six jours et se reposa le septième. Et tous les catholiques, apostoliques, romains, qui n’ont pas créé le monde, qui même ne font pas grand’chose dans la semaine, se reposent le septième jour catholiquement, apostoliquement, romainement. Or, ce jour de délassement est le dimanche, et, comme chacun a le droit de se délasser à sa manière, c’est assez ordinairement celui où bon nombre de chrétiens se fatiguent le plus. »

La Grisette :
« Et ainsi se renouvelle sans cesse, par une rotation reproductive, cette classe à part, macédoine sociale, à laquelle appartiennent ces petits êtres gentils à croquer, à l’air fripon, au nez retroussé, à la robe courte, à la jambe bien prise, qu’on nomme Grisettes. »

Une prédiction :
« Dans six mille ans d’ici, Paris étant devenu ce qu’est Palmyre ou Babylone, Ecbatane ou Thèbes, ou autres civilisations décédées, ce pays si célèbre n’est plus exploité que par des chercheurs de cubes en grès dont la vingt-troisième époque du globe éprouve le besoin pour sucrer son bol alimentaire. »

Illustration : Auguste Hervieu, Le Dimanche au Jardin des Tuileries (1835).

> Écouter un extrait : Le Dimanche.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 772 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHAKESPEARE, William – Le Roi Lear

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 3h 40min | Genre : Théâtre


Le Roi Lear

Deux histoires parallèles dans cette pièce de Shakespeare : celle du Roi Lear qui a décidé de partager son royaume entre ses trois filles mais qui, pour ce faire, veut savoir laquelle de ses filles l’aime le mieux afin de partager cet héritage en fonction du degré d’amour qu’elles déclareront. Gonerille et Régane qui le flattent outrageusement seront récompensées, Cordélia, sincère, refuse d’exprimer un amour qui va de soi et sera bannie. La pièce raconte comment les filles aimantes traiteront ce père trompé et les drames qui en découleront.

L’autre histoire est celle du Comte de Gloucester, vassal du roi qui a deux fils, l’un légitime et l’autre non. Le fils légitime qui hait son frère, le bâtard, trame contre ce dernier, le fait chasser et décide de l’assassiner.

L’aveuglement spirituel de Lear et celui bien réel de Gloucester que sera énucléé, feront de ces pères à la fois des bourreaux et des victimes et marqueront à jamais la vie de ceux qui les entourent.

Traduction: François Guizot (1787-1874).

> Écouter un extrait : Acte 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 021 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 45, début)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Biographies


Jacques Godefroy - De Famosis Latronibus investigandis

Vidocq, assez fier de lui et de ses méthodes se vante d’entrer dans la carrière littéraire et ridiculise les élucubrations d’un érudit sur le problème du vol.
Et ce n’est pas fini !!

Contenu du début du chapitre 45 :

Les trois catégories. – La science marche. – Les délits et les peines. – Expiation sans fin. – Roberto crédite experto. – La pénalité absurde. – Les ganaches et les voltigeurs. – Le mannequin. – Les classiques et les romantiques. – Le Rococo. – Toxicologie morale. – Les bons et les mauvais champignons. – La monocographie. – La méthode de Linné. – Les monstruosités. – Recherches d’une classification. – Une nomenclature. – Les suladomates et les balantiotomistes. – Analyse chimique. – La visite de l’érudit et le traité de famosis. – Les poches à la Boulard. – Une recette astrologique. – Argus et Briarée. – Il n’y a que la foi qui nous sauve.

Illustration : Jacques Godefroy, De Famosis Latronibus investigandis (1652).

Chapitre 45 (début).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 730 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALOT, Hector – Une bonne affaire

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9h 13min | Genre : Romans


Une bonne affaire

Avec son titre banal, Une bonne affaire est une sorte de thriller judiciaire à l’issue duquel notre héros, malmené pendant quelques centaines de pages, s’en sortira avec les honneurs (et l’amour).

« Bien que la supériorité de la nouvelle invention fût universellement reconnue, il y avait encore plusieurs raffineries qui s’en tenaient à l’ancien procédé : de ce nombre était celle de la Grande-Pinte.
- Elle y viendra, se disait Pascal.
Mais comme elle n’y venait pas, il eut la curiosité de chercher à savoir la cause de cette obstination ; alors il apprit que depuis longtemps on y consommait un noir décolorant qui avait la plus grande ressemblance avec le sien et que ce noir était fourni par Midoucet.
En pareille occurrence, le rôle de celui qui est armé d’un brevet est bien simple : il saisit les produits contrefaits et il traduit les contrefacteurs en police correctionnelle Mais Pascal avait horreur des procès et des moyens violents ; au lieu d’aller chez le président du tribunal lui demander une ordonnance pour saisir, il s’en alla tout simplement chez Midoucet. Depuis longtemps il avait envie de connaître celui qu’on accusait d’assassinat et d’incendie. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 641 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :