À Découvrir :
BOURGET, Paul – Dualité

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 55min | Genre : Nouvelles


Wassily Kandinsky - Rapallo en 1905

« Les artistes littéraires ne peuvent douter de la réalité qu’ils ont vue, – de leurs yeux vue, comme dit l’autre. En revanche, ils doutent de leur puissance à faire accepter comme vraies des complexités du cœur très contraires au type moyen de nature humaine que chacun de nous porte en soi.
Le vrai peut quelquefois n’être pas vraisemblable…
Je ne me dissimule point que c’est un cas de dualité sentimentale évidemment exceptionnel jusqu’à l’invraisemblance. Il paraîtra pourtant moins spécial et, sinon inexplicable, presque naturel, en admettant cette hypothèse que le grand principe du balancement des organes domine la vie psychologique, comme il domine la vie physiologique. », écrit Paul Bourget dans la préface.

Et le maître nous fait, à Rapallo où il était allé sur les conseils de Maupassant, le récit d’une Dualité sentimentale dont il a été le témoin très agissant, celle de Madame de Charme, alias Madame de Malines, alias Mme de Saint-Cygne ou plus simplement mademoiselle Blanche Ragot.

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 410 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
APOLLINAIRE, Guillaume – Dix Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Poésie


Apollinairer

Dix poèmes, pris au hasard, à ajouter à la trentaine déjà publiée. Deux citations d’Apollinaire à retenir pour mieux le connaître :
« L’acte de créer doit venir de l’imagination, de l’intuition, car il doit se rapprocher le plus de la vie, de la nature. »

« Je suis partisan acharné d’exclure l’intervention de l’intelligence, c’est-à-dire de la philosophie et de la logique dans les manifestations de l’art. L’art doit avoir pour fondement la sincérité de l’émotion et la spontanéité de l’expression : l’une et l’autre sont en relation directe avec la vie qu’elles s’efforcent de magnifier esthétiquement. »

> Écouter un extrait : Automne malade.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 380 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLATON – Lettres première et deuxième

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 18min | Genre : Philosophie


Platon

Voici les Lettres première et deuxième, attribuées à Platon, traduction Victor Cousin (1792-1867).

Platon est généralement considéré comme l’un des premiers philosophes occidentaux, sinon comme l’inventeur de la philosophie, au point que Whitehead a pu dire : « la philosophie occidentale n’est qu’une suite de notes de bas de page aux dialogues de Platon ». (Source : Wikipédia)

Lettre première : Dion à Denys ; bonheur et sagesse
« Songe combien tu t’es mal conduit à mon égard pour te mieux conduire envers les autres. »

Lettre deuxième : Platon à Denys ; bonheur et sagesse
« À l’avenir, tu feras bien, je crois, quand on te fera de ces rapports sur quelqu’un des miens, de m’écrire à moi-même et de m’en demander l’explication : je ne craindrai ni ne rougirai jamais de te dire la vérité. Voici notre position l’un à l’égard de l’autre. Je ne crois pas qu’il y ait un seul Grec qui ne nous connaisse : tout le monde parle de notre amitié, et la postérité aussi en parlera, sois-en bien persuadé, à cause des noms de ceux qu’elle unit, du temps qu’elle a duré et de l’éclat qu’elle a jeté. Que conclure de là ? Je vais te le faire comprendre en prenant les choses de plus haut. C’est une loi de la nature que la sagesse et la souveraine puissance se réunissent : elles se cherchent l’une l’autre, se poursuivent et finissent par se rencontrer. »

Notes en fichier supplémentaire.

Illustration : Platon.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Lettre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 070 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Contes et fabliaux du Moyen Âge (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


Le Bourgeois d'Abbeville

Quelques Fabliaux du Moyen Âge pour compléter la liste inaugurée en 2013 :

- Les Trois Larrons,
- Du Prud’homme qui retira de l’eau son compère,
- Du Convoiteux et de l’Envieux,
- Le Vilain devenu médecin,
- Les Jambes de bois,
- Le Tailleur du Roi et son sergent,
- Le Bourgeois d’Abbeville, ou La Housse coupée en deux.

« Ceux à qui dame nature a départi quelque talent devraient bien, pour amuser leur seigneur, s’exercer à mettre en fable ou en roman toutes les aventures jolies qu’ils apprennent. Dans un grand château où chaque jour vont et viennent tant de gens de toutes conditions et de tous pays, on entend conter mille historiettes agréables dont on pourrait aisément tirer parti. C’est ce que faisaient nos devanciers. [...] Mais malheureusement on devient paresseux. Nos ménétriers se contentent de leurs vieux contes, et ne se piquent plus, comme autrefois, de ragaillardir leurs auditeurs par des nouveautés. Je vais, moi, Messieurs, vous en donner une. C’est une aventure arrivée, il y a dix-neuf à vingt ans… »

Traduction : Louis Tarsot (1857-19?).

Illustration : Le Bourgeois d’Abbeville, par Albert Robida (1913).

Accéder au recueil complet Contes et fabliaux du Moyen Âge.

> Écouter un extrait : Les Jambes de bois.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 493 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HOUSSAYE, Arsène – Mademoiselle Salomé (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Mademoiselle Salomé

Arsène Houssaye, de son vrai nom Arsène Housset, né le 28 mars 1815 à Bruyères-et-Montbérault, mort le 26 février 1896 à Paris est un homme de lettres français. Il est également connu sous le pseudonyme d’Alfred Mousse. (Source : Wikipédia)

Mademoiselle Salomé est la première des Douze Nouvelles nouvelles parues en 1883.

« - Avec qui, monsieur, ai-je eu le plaisir de valser dans cette réunion selected ?
- Oh ! mon Dieu, mademoiselle, un nom ridicule ; je ne descends ni des croisés ni de l’Œil-de-Bœuf. Je m’appelle tout bêtement M. Arthur Dupont. Maintenant, si vous êtes curieuse de savoir ma profession, je suis auditeur au Conseil d’État, profession tout aussi ridicule que l’est mon nom.
Un physionomiste qui eût étudié la figure de la jeune fille aurait bien vu passer un nuage sur l’enjouement passionné de la valseuse. Elle retombait sur la terre du haut de son envolement amoureux.
Arthur Dupont ! porter dans le monde un nom qui n’est pas mondain, n’est-ce pas y paraître dans un habit mal fait, avec une cravate mal mise ? »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 580 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 19, début)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Charles Nodier - Les Sociétés secrètes de l'armée

Société secrète demeurée mystérieuse, l’association des Olympiens semble bien avoir existé. Mais a-t-elle eu une grande importance ? Charles Nodier aurait exagéré son rôle et son influence dans l’armée et Desmarets a voulu, dans ses mémoires, réduire son importance à rien.
Où est la vérité ?
Peut-être dans le récit de Vidocq du chapitre 19 consacré aux Olympiens et aux Philadelphes ?

« Les olympiens précédèrent de plusieurs années les philadelphes, avec lesquels ils se confondirent plus tard. L’origine de leur société est un peu antérieure à l’époque du sacre de Napoléon. On assure qu’ils se réunirent pour la première fois à l’occasion de la disgrâce de l’amiral Truguet, destitué parce qu’il avait voté contre le consulat à vie. »

Amateurs d’Histoire, voici le début de ce chapitre et ses sous-titres :

Je suis admis dans l’artillerie de marine. — Je deviens caporal. — Sept prisonniers de guerre. — Sociétés secrètes de l’armée ; les olympiens. — Duels singuliers. — Rencontre d’un forçat. — Le comte de L***, mouchard politique. — Il disparaît. — L’incendiaire. — On me promet de l’avancement.

Illustration : Charles Nodier, Les Sociétés secrètes de l’armée (1897).

Chapitre 19 (début).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 726 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HUGO, Victor – Napoléon le petit (Livres 03 à 09)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 6h 17min | Genre : Histoire


Bruxelles, Maison du Pigeon

« Louis Bonaparte venait d’inventer un massacre nouveau, le massacre des passants. »
Ce livre audio suit Napoléon le petit (Livres 01 et 02), avec le Livre 01 : L’Homme, et le Livre 02 : Le Gouvernement.

Il débute par le Livre 03 : Le Crime :
« Mais ce gouvernement, ce gouvernement horrible, hypocrite et bête, ce gouvernement qui fait hésiter entre l’éclat de rire et le sanglot, cette constitution-gibet où pendent toutes nos libertés, ce gros suffrage universel et ce petit suffrage universel, le premier nommant le président, l’autre nommant les législateurs, le petit disant au gros : Monseigneur, recevez ces millions, le gros disant au petit : Reçois l’assurance de mes sentiments ; ce sénat, ce conseil d’État, d’où toutes ces choses sortent-elles ? Mon Dieu ! est-ce que nous en sommes déjà venus à ce point qu’il soit nécessaire de le rappeler ? D’où sort ce gouvernement ? Regardez ! cela coule encore, cela fume encore, c’est du sang. Les morts sont loin, les morts sont morts. Ah ! chose affreuse à penser et à dire, est-ce qu’on n’y songerait déjà plus ? »

Un extrait, particulier pour Napoléon le petit, est publié ici, et l’on a dans Histoire d’un crime, sous-titrée « Déposition d’un témoin », tous les faits, extrêmement détaillés, retravaillés par l’auteur, avec recul et des informations heure par heure, concernant ces événements de décembre 1851.

Puis ce texte puissant se poursuit avec :

Livre 04 : Autres crimes.
Livre 05 : Le Parlementarisme, avec Mirabeau, la tribune la parole de la France.
Livre 06 : L’Absolution, Première forme, avec les chapitres sur la conscience humaine : « Jamais le droit et le crime ne se rencontrent ».
Livre 07 : L’Absolution, Deuxième forme, et ce que peut et doit être un serment.
Livre 08 : Le Progrès inclus dans le coup d’état, l’avenir est « devenu possible ».
Conclusion, le Livre 09 de ce livre audio : « Désespérer, c’est déserter. [...] Ce siècle proclame la souveraineté du citoyen et l’inviolabilité de la vie ; il couronne le peuple et sacre l’homme. »

C’est le regard net de Victor Hugo, posé sur ce drame humain et historique. Il a mis tout son immense talent d’écrivain, varié, éloquent, pour que l’on n’oublie, jamais, que l’on réfléchisse, toujours, que la Démocratie est une richesse bien fragile, et aussi que l’on espère.

« Un jour, avant peu, les sept nations qui résument toute l’humanité s’allieront et se fondront, comme les sept couleurs du prisme, dans une radieuse courbure céleste ; le prodige de la paix apparaîtra éternel et visible au-dessus de la civilisation, et le monde contemplera, ébloui, l’immense arc-en-ciel des Peuples-Unis d’Europe. » (Dernières phrases de Histoire d’un crime)

Victor Hugo exilé tisse ces pages, de si haut vol intellectuel, en 1852,
« Oh ! une plainte, un mot contre toi, France ! non, non ! on n’a jamais plus de patrie dans le cœur que lorsqu’on est saisi par l’exil. Ils feront leur devoir entier avec un front tranquille et une persévérance inébranlable. Ne pas te revoir, c’est là leur tristesse ; ne pas t’oublier, c’est là leur joie. »

Et chaque page de ce pamphlet si éblouissant, si remarquable par sa verve, sa réflexion, son ironie, sa spiritualité aussi, sa forme et son fond, serait à citer et à méditer, alors, ouvrons-les maintenant…

Illustration : La « maison du Pigeon », qu’habita Victor Hugo, lors de son exil à Bruxelles en 1852 (photo de EmDee, licence Cc-By-Sa-3.0).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 933 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Historiettes

Donneuse de voix : Domi | Durée : 56min | Genre : Contes


Paul Cézanne - Portrait d'un vieil homme

Paul Labbé (1855-1923) : pourquoi la petite Rose Deschamps, qui devait convoler à Pâques, ne se maria qu’à la Trinité, vous le saurez en lisant Le Trousseau.

Jean Lorédan (1853-1937) : Tonton (1904)
Ce brave Tonton ! Un homme qui cependant « avait tout ce qu’il faut pour être heureux, de l’argent, une retraite, l’indépendance, la considération… » C’est ce que disait justement, ce matin, le Phare de Quimper… Pauvre Tonton !

« Il est quelque chose de plus effrayant que la fatalité antique qui poussait forcément certaines races à des crimes monstrueux… C’est la misère ! La misère… cette épouvantable fatalité des temps modernes. »
Eugène Sue le montre dans Les Billes d’agate.

> Écouter un extrait : Le Trousseau.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 643 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MULLEM, Louis – La Tragédie du magnétisme

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


La Tragédie du magnétisme

Un Conte d’Amérique qui provoqua une grande curiosité à Boston.

La Tragédie du magnétisme (1890), très élégamment contée par Louis Mullem est un spectacle d’hypnotisme qui tint l’affiche pendant cent jours.

« Et choyés d’acclamations en délire, sur le galop final sonné par l’orchestre à grands renforts de cuivres et de tambours, les quatre clowns, tout à l’heure tragédiens hors ligne, se déhanchèrent en une gigue épileptique, en une bondissante pantomime où les précédentes scènes d’incantations, d’effusion, de séduction, d’exaltation, sautaient sur le mode grotesque ; fantoches désordonnés, énergumènes radieux, ils s’enfuirent enfin dans l’ouragan d’une ovation sans exemple dont les transports continuèrent longtemps encore après la chute du rideau. »

Quelques indications sur l’auteur sont consultables dans le billet consacré à L’Union libre.

Illustration : Séance d’hypnose, affiche du XIXe.

La Tragédie du magnétisme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 438 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – L’Aristocratique célibataire (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 46min | Genre : Nouvelles


L'Aristocratique célibataire

Nouvelle parue dans Les Aventures de Sherlock Holmes (1924).

Le début : « Le mariage de lord Saint Simon, et son curieux dénouement, a cessé depuis longtemps d’être un sujet d’intérêt dans le milieu aristocratique qui forme l’entourage de l’infortuné marié. De nouveaux scandales l’ont éclipsé, et leurs détails plus piquants ont détourné les conversations de ce drame, déjà vieux de quatre ans. Mais les faits qui s’y rattachent n’ont jamais été bien connus du public ; de plus, mon ami Sherlock Holmes a grandement participé à la solution du problème, et en publiant ces mémoires je croirais manquer à ma tâche en ne relatant pas cet étrange épisode. »

Traduction : Jeanne de Polignac (1861-1919).

L’Aristocratique célibataire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 813 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :