À Découvrir :
CLADEL, Léon – Madame la Générale à la jambe de bois

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Madame la Générale à la jambe de bois

Un moment de la guerre de 1870 raconté par Léon Cladel un soir d’Opéra. On jouait Les Huguenots : opéra en 5 actes, paroles de Eugène Scribe, musique de G. Meyerbeer.

On imagine l’émotion qui dut entourer la rencontre de Rochemont et de Madame la Générale à la jambe de bois.

« Des mains pieuses me relevèrent dans la rue au moment où des soldats impitoyables achevaient le massacre de nos bataillons. Si, blessée cruellement, je ne fus point passée par les armes, je le dois à la généreuse étrangère qui me recueillit sous son toit où bientôt on pratiqua sur moi, la mort m’eût été plus douce ! une de ces mutilations dont l’homme qui les subit se trouve comme ennobli, mais qui ravalent à jamais la femme astreinte à souffrir un tel dommage, en faisant d’elle un objet de douloureuse pitié. »

Madame la Générale à la jambe de bois.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 435 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
MARIE DE FRANCE – Laüstic, ou Lai du rossignol

Donneuse de voix : Aerendil Nubigena | Durée : 9min | Genre : Contes


Enluminure - Rossignol

Ce Lai du rossignol, poème romanesque du XIIe siècle, raconte l’histoire de deux amants qui, habitant l’un près de l’autre, se retrouvent à la fenêtre, la nuit. Mais la Dame est mariée et son Seigneur s’étonne de sa veille nocturne. Elle dit aller écouter le doux chant du rossignol. Le Seigneur empêche les amants de se revoir à jamais, mais non de s’aimer.

Découvrez ce lai dans sa langue originale et faites un retour dans le temps… vous verrez que le voile de l’ancien français est parfois translucide.

NB : un enregistrement de la traduction de ce lai en français moderne est également disponible sur notre site, à cette adresse.

Laüstic.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 685 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

IRVING, Washington – L’Orgueil du village

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


L'Orgueil du village

Washington Irving (1783-1859) est très présent sur notre site. Extrait de Livre d’esquisses, ce fort émouvant souvenir personnel suffirait à classer Irving parmi les grands auteurs américains.

L’Orgueil du village et sa fin bouleversante :

« Elle était trop faible pour se lever,  elle essaya de lui tendre sa main tremblante ; ses lèvres remuèrent comme si elle parlait, mais aucun mot ne fut articulé ; elle abaissa sur lui des regards où se peignait un sourire d’une inexprimable tendresse, et ferma les yeux pour toujours. [...]
J’ai vu bien des monuments où l’art a épuisé ses secrets pour éveiller la sympathie du spectateur, mais je n’en ai jamais rencontré qui parlât à mon cœur d’une façon plus touchante que ce simple, mais délicat souvenir d’innocence exhalée. »

Traduction : Théodore Lefebvre (1862).

Illustration : L’Orgueil du village (1865).

L’Orgueil du village.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 351 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOGÜÉ, Eugène-Melchior (de) – Le Maître de la mer

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12h 14min | Genre : Romans


Le Maître de la mer

Un puissant roman qui parle de conquêtes de mers, de terres, de cœurs à une époque où le mot « expansion coloniale » avait un sens noble…

« – Parbleu ! fit Cruas. Nous sommes en Égypte. Ici, c’est toujours le nez de Cléopâtre qui change la face de la terre.
- Ici et partout, appuya Revaz. Vous devez le savoir, monsieur l’historien, si vous avez mis vos bonnes lunettes pour lire l’histoire. Nous le savons encore mieux, nous autres médecins qui regardons la vie du côté où elle est vraie, à l’envers. Mon maître Ferroz me l’a dit souvent, on peut l’en croire : sur cent hommes qui tiennent les grands rôles de la comédie humaine, il y en a quatre-vingt-quinze qui ne jouent le leur que pour une femme. De loin, on les croit tout occupés de mener le monde ; on approche, on entre dans leur privé, on voit vite de quoi ils sont occupés, par qui et par où ils sont menés. Il suffit de peu de mots pour résumer tout le travail de leur vie gagner de l’argent, grimper au mât de cocagne social, pour satisfaire les besoins et les vanités d’une femme, légitime ou autre. Quand on le leur dit, ils prennent de grands airs ; ils se rebiffent, haussent les épaules, traitent ces vérités d’inventions de roman. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 523 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENARD, Maurice – De l’invisible

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Gardner et l'invisible

« Nous nous croyons libres. Le sommes-nous ? Les actes que nous accomplissons, avec la certitude de n’obéir qu’à notre volonté, ne sont-ils que le résultat de poussées, de suggestions, d’ordres tyranniques émanés de despotes insaisissables ? Peut-être avons-nous affaire à des despotes beaucoup plus forts que nous, et plus intelligents. L’humanité n’est peut-être que leur bétail, – un bétail dont ils se nourrissent. Quand nous souffrons, quand nous sommes malades, pourquoi ne l’auraient-il pas décidé, pour nous prendre de l’énergie, du fluide ou je ne sais quoi, et réparer ainsi leurs propres pertes physiologiques ? Quand nous mourons, serait-ce qu’ils nous tuent ? » (Gardner et l’invisible)

Dans ce conte ainsi que dans L’Œil fantastique, Maurice Renard relate deux expériences personnelles sur l’existence de l’invisible.
Déjà sur le site : L’Homme qui voulait être invisible.

Gardner et l’invisible.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 399 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEHR, Ernest – La Condition de la femme dans la Grèce antique

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 37min | Genre : Histoire


La Condition de la femme dans la Grèce antique

Cet essai limpide d’Ernest Lehr, avocat et historien (1835-1919), sur la condition (juridique) de la femme à Sparte et à Athènes a été publié dans La Bibliothèque universelle et Revue suisse en 1877.

« Il n’était qu’une seule classe de femmes qui, libres de toute contrainte domestique, pouvaient se mêler aux hommes et prendre part à leurs travaux comme à leur divertissements : c’étaient les courtisanes. Les anciens nous les montrent s’appliquant avec ardeur aux plus hautes études et égalant les hommes par la vivacité de leur esprit comme par l’étendue de leurs connaissances. Leur société offrait aux Grecs ces jouissances intellectuelles dont ils étaient si avides et qu’ils ne pouvaient trouver auprès de leurs femmes ou de leurs sœurs. Aussi les courtisanes athéniennes surent-elles s’approprier tout entière cette influence que la femme exerce toujours chez un peuple intelligent et libre. »

> Écouter un extrait : Chapitre 00.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 546 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 55)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Biographies


Daniel Vierge - La Misère

Vidocq aurait pu publier un opuscule intitulé Les Malheurs d’Adèle qui se prolongent dans le chapitre 55 contenant :

L’intérieur d’un fiacre. – Deux scélérats. – La morgue et le corps-de-garde. – Fausse humanité. – Les soldats compatissants. – L’implacable dix-huitième. – Le bon capitaine. – Qui donne ce qu’il a, donne ce qu’il peut. – Le retour au logis. – Un galetas. – Le délire. – Le bout de chandelle. – La reconnaissance.

Illustration : Daniel Vierge, La Misère (fin XIXe).

Chapitre 55.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 479 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FAYOT, Charles-Frédéric-Alfred – Un bal à Moscou

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 9min | Genre : Histoire


Un bal à Moscou

Cette chronique d’un bal à Moscou en l’année 1821, où l’écrivain politique Charles-Frédéric-Alfred Fayot (1797-1861) rencontre le tsar Alexandre Ier, est parue dans La Revue de Paris en 1829.

Le début : « Il y a huit ans, j’assistai, à Moscou, à un bal magnifique qui fut donné à l’empereur Alexandre par le corps de la noblesse, dans la vaste salle d’un grand bâtiment qui tient au vieux marché. L’édifice n’a point d’apparence ; il est sans effet extérieur. Cependant la salle est vaste et belle ; ses draperies étincellent d’or et de superbes dessins. Elles ont bien quelque chose d’un peu lourd, quoiqu’elles soient neuves et du goût d’hier. C’est que les Russes, pour les objets d’arts, n’ont guère d’autres modèles que quelques artisans allemands qui habitent Moscou et Dantzick. »

Un bal à Moscou.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 472 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HARAUCOURT, Edmond – À la fenêtre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 19min | Genre : Société


Isaac Israel - The Kalverstraat

Edmond Haraucourt (1856-1941) est l’auteur peu connu d’un poème très connu :

« Partir, c’est mourir un peu,
C’est mourir à ce qu’on aime :
On laisse un peu de soi-même
En toute heure et dans tout lieu.
C’est toujours le deuil d’un vœu,
Le dernier vers d’un poème ;
Partir, c’est mourir un peu.
C’est mourir à ce qu’on aime.
Et l’on part, et c’est un jeu,
Et jusqu’à l’adieu suprême
C’est son âme que l’on sème,
Que l’on sème à chaque adieu…
Partir, c’est mourir un peu. »

À la fenêtre est un article où il donne la parole à un vieillard qui justifie son agoraphobie profonde :

« Voyez ! cette masse qui s’écoule et que l’on a comparée à un torrent, trop de fois pour que j’ose encore me permettre cette image, ne sentez-vous point que sa fonction est de renverser ? Les avalanches descellent les digues et ne les bâtissent pas. Il suffit de regarder la foule pour comprendre sa puissance contre les obstacles et son impuissance pour les œuvres : elle est susceptible de faire place nette afin qu’autre chose surgisse dans le désert qu’elle a fait avec son passage ; mais qu’elle édifie, je l’en défie ! [...] La foule est grosse et voit gros. Les détails lui échappent et, d’ailleurs, l’intéressent peu. Elle a des conceptions d’ensemble, obtuses comme d’un être naïf, nerveuses comme d’un être souffrant. »

Illustration : Isaac Israel, The Kalverstraat, celebrating the birth of Princess Juliana of the Netherlands, 1 May 1909 (1909).

À la fenêtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 392 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SACHER-MASOCH, Leopold (von) – La Tante sourde (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


La Tante sourde.gif

Cette délicieuse nouvelle d’amour de Leopold von Sacher-Masoch (1835-1895) a été publiée dans La Revue universelle illustrée en 1880.

« – Mais, ma tante, deux amoureux ont à se dire bien des choses qui ne sont pas destinées à être entendues par les oreilles d’une tante, fût-ce une tante aussi bonne que vous. En votre présence, Ter Borch sera mal à l’aise, il manquera de courage pour me faire les doux aveux que j’attends de lui.
- Si ce n’est que cela, ma chère petite, tu lui diras que tu as une tante sourde, sourde comme un pot, et que vous pourrez causer sans la moindre gêne. »

Traduction anonyme (1888).

La Tante sourde.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 514 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :