À Découvrir :
CONAN DOYLE, Arthur – L’Aventure de la pensionnaire voilée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Arthur Conan Doyle

« En réalité, Monsieur Holmes, vous n’auriez guère dit d’un visage humain, voilà ce que je puis en dire. Notre laitier en avait eu un aperçu en passant devant nos fenêtres, il a laissé échapper de ses bras l’ensemble de sa charge, et le lait s’est répandu partout dans notre jardin. Cela vous donne une idée du visage de la dame. »

Pour exciter la curiosité…

Traduction : Carole pour Litterature Audio.com.

Illustration de Frank Wiles pour The Adventure of the veiled lodger, publié en 1927 dans The Strand Magazine.

Accéder à la liste complète des Aventures de Sherlock Holmes

L’Aventure de la pensionnaire voilée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 514 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
RILKE, Rainer Maria – Élégies de Duino

Donneur de voix : Vincent Planchon | Durée : 1h 15min | Genre : Poésie


John William Waterhouse - Miranda The Tempest 1916

L’Homme, parangon des éphémères, ne peut rien garder pour lui. Proches ou lointains, tout le quitte, lui, le traversé de toute part. Ici fleurissent les élégies, dans l’abîme de l’insondable. Rythme de l’intime, une rose dans le désert, l’amour pour nul objet. Au lieu pur qui nous féconde.

Avec la chaleureuse autorisation du traducteur, Gérard Signoret.

(2e version par le même donneur de voix.)

> Écouter un extrait : Première Élégie.

Page vue 16 517 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUSTEN, Jane – Raison et sensibilité (Tome 02, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 53min | Genre : Romans


Raison et sensibilité

Suite des amours contrariés de Maria et Elinor Dashwood.

« L’heure du thé les réunit. Maria était alors dans un état d’émotion presque douloureux à force d’être vif. Chaque coup de marteau dans les maisons voisines la faisait rougir et pâlir lorsqu’elle voyait qu’elle s’était trompée. Enfin un beaucoup plus fort fut l’annonce d’une visite. Aucune autre personne que celle à qui elle avait écrit ne pouvait savoir encore leur arrivée. Elinor ne douta pas qu’on ne vînt annoncer M. Willoughby et Maria s’approcha de la porte par un mouvement involontaire, l’ouvrit, écouta au dessus de l’escalier et entendit une voix d’homme demander si mesdames Dashwood étaient au logis ; elle rentra dans un trouble qui tenait presque du délire, et s’approchant d’Elinor, elle lui dit en se jetant dans ses bras : – Oh, c’est lui, c’est bien lui ! Elinor lui avait à peine dit : Au nom du ciel ! chère Maria, calmez-vous, que la porte s’ouvre, et le colonel Brandon paraît. Maria au désespoir, sort de la chambre, même sans le saluer. Il la suivit des yeux avec un étonnement douloureux. »

Traduction : Isabelle de Montolieu (1751-1832).

> Écouter un extrait : Chapitre 21.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 220 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DROZ, Gustave – Un coup de canif – Le Jardin du Roi

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Nouvelles


Gustave Droz

Gustave Droz (1832-1893), peintre, journaliste et romancier, auteur notamment de Monsieur, Madame et Bébé qui connut un succès phénoménal en Europe et aux États-Unis dans les années 1870. En France, pas moins de 121 éditions se succèdent entre 1866 et 1884 (Wikipédia). Il faut dire que Zola, Huysmans et Jules Renard le détestèrent, mais un historien du Réalisme n’hésite pas à écrire : « Sa plume se fait alerte, capricieuse ; souvent même, elle pousse très loin l’amour du laisser-aller, mais cette négligence encore, au milieu d’une foule de saillies légères et de réflexions badines, revêt des airs de grâce naturelle et dégagée ».

Ce jugement d’un académicien français convient à ces deux nouvelles :

Un coup de canif qui se passe au moment où la lune rousse succède à la lune de miel dans un couple de jeunes mariés.

Le Jardin du Roi :
« On est là dans un lieu qui appartient au passé. Il y a là, dans la grille d’entrée, dans ces cahutes empaillées et ces allées palissadées de treillage rustique, dans ces maisonnettes à petits carreaux, cachées dans le lierre, dans ces pignons élevés, ces mansardes d’une autre époque, un petit air vieillot qui vous rajeunit de quatre-vingts ans ; il semble que rien ne soit changé depuis Louis XVI, et j’y éprouve les mêmes impressions qu’au Petit-Trianon. »
Car Le Jardin du Roi n’est autre que le jardin des plantes de Paris, son parc zoologique et les quartiers avoisinants où notre guide Droz fait un pèlerinage en 1868.

Illustration : Gustave Droz (Atelier Nadar).

Un coup de canif.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 767 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COLLINS, Wilkie – C’était écrit

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 11h 25min | Genre : Romans


Gustav Klimt - Love (1895)

Le père d’Iris souhaite voir sa fille épouser un jeune homme riche, sérieux et profondément épris. Mais, si elle a énormément d’amitié fraternelle pour Hugues Montjoie, elle aime un autre homme, Lord Harry, beau jeune homme dans toute la force de l’âge et de l’intelligence, à la belle prestance, au sourire séduisant et amoureux d’Iris, lui aussi. Malheureusement, c’est un être extravagant, en rébellion contre toutes les lois, à la vie dissolue, appelé « le bandit irlandais ». Mais, comme dit Victor Hugo, « on voit des biches qui remplacent leurs beaux cerfs par des sangliers ». Alors qu’Iris a renoncé, à contrecœur, à ce mariage, son chemin va de nouveau croiser celui de Lord Harry.

Traduction : Hephell (18?-1894?).

Illustration : Gustav Klimt, Love (1895).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 084 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEPRINCE DE BEAUMONT, Jeanne Marie – La Belle et la Bête (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 32min | Genre : Contes


La Belle et la Bête

Jeanne-Marie Leprince de Beaumont, née le 26 avril 1711 à Rouen et morte le 8 septembre 1780 à Chavanod, est une pédagogue, journaliste et écrivaine française. Elle est l’auteur d’une soixantaine de volumes de contes pour enfants, comme La Belle et la Bête, devenus des classiques de la littérature d’enfance et de jeunesse. Elle est considérée comme l’un des premiers auteurs de ce genre. (Source : Wikipédia)

Illustration : La Belle et la Bête (édition de 1870, Hachette).

La Belle et la Bête.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 713 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Messire Roger – Saladin

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


Saladin

Deux bienfaits qui ne furent pas perdus…

Messire Roger (Dixième Journée, Première Nouvelle)

Le florentin Messire Roger de Figiovan donne au roi Alphonse d’Espagne des conseils qui lui valent la reconnaissance de Sa Majesté.

Saladin (Dixième Journée, Neuvième Nouvelle)

Note historique : Lieutenant dans les armées de Nûr al-Dîn, Saladin succède au prince de Syrie. En 1177, il engage la lutte contre les croisés qu’il défait en juillet 1187 à Hattin. En octobre, il enlève Jérusalem. C’est le djihad, la guerre sainte. Mais fin politique, il se montre magnanime. Des leaders arabes se réfèrent aujourd’hui encore à sa légende.

À l’époque des Croisades, Saladin témoigne sa reconnaissance à un chrétien qui lui avait offert l’hospitalité.

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Saladin (Éditions Barbier, 1846).

Messire Roger.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 360 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SACHER-MASOCH, Leopold (von) – La Vénus à la fourrure

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 5h 27min | Genre : Romans


Le Titien - Vénus au miroir

« – Soyez-le donc, soyez arrogante, soyez despote, criai-je complètement exalté ; seulement soyez à moi, soyez mienne à jamais !
Je me jetai à ses pieds et étreignis ses genoux.
- Cela finira mal, mon ami, dit-elle sévèrement, sans s’exciter.
- Oh ! que cela puisse même ne jamais finir, m’écriai-je hors de moi, fou d’amour, la mort seule peut nous séparer. Si tu ne veux pas être à moi, toute à moi et à tout jamais, je veux être ton esclave, te servir, tout supporter de toi, mais ne me repousse pas. »

Dans ce roman érotique d’inspiration autobiographique (1870), nous retrouvons les ingrédients du masochisme selon Leopold von Sacher-Masoch, déjà entrevus dans les nouvelles Les Batteuses d’hommes, La Dompteuse, Theodora ou La Hyène de la Poussta : domination féminine, humiliation, flagellation, fétichisme…

Traduction : Raphaël Ledos de Beaufort (1853-1917).

Illustration : Le Titien, Vénus au miroir (ca. 1555).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 670 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SOULIÉ, Frédéric – Les Drames invisibles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles


Les Drames invisibles

Les Drames invisibles, publié par Frédéric Soulié en 1868, est un dialogue entre un jeune étudiant pauvre et son voisin, un sage vieillard, qui le met en garde en lui racontant les dessous de plusieurs affaires qui montrent combien les apparences peuvent être trompeuses et que, comme on dit, « la richesse ne fait pas le bonheur ».

« – Leur bonheur ! fit le voisin avec un accent plein d’amertume ; leur bonheur ! répéta-t-il. Oh ! oui, la surface est riante, dorée, et fleurie et resplendissante. Mais déchirez ce voile, pénétrez au delà de ce qu’on vous montre, et vous trouverez la plaie, la plaie ardente, douloureuse, gangrenée et incurable. Cette existence vous fait envie ; demandez plutôt l’enfer, la misère, la faim. »

Constatations assez déprimantes, mais c’est la vie !

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 507 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KOVALEVSKAIA, Sofia Vasilievna – Souvenirs d’enfance

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 8h 9min | Genre : Biographies


Sofia Vasilievna Kovalevskaia

Sofia Vasilievna Kovalevskaia, née à Moscou en 1850, et emportée par une pneumonie en 1891, fut une femme étonnante. Elle devint – sans avoir jamais fréquenté d’école – une mathématicienne de haut niveau et fut la première femme professeur d’université en Europe. Enseignant à l’Université de Stockholm, elle obtint en 1888 le Prix Bordin de l’Académie des Sciences de Paris. Aujourd’hui plusieurs prix scientifiques portent son nom, mais elle bien oubliée du grand public. Elle eut une vie mouvementée, et participa avec sa sœur Aniouta à la Commune de Paris.

Elle fut aussi une écrivaine de talent, comme en témoignent ses Souvenirs d’enfance, où elle décrit d’une plume alerte la vie quotidienne d’une famille de l’aristocratie, avec son père autoritaire, sa nombreuse domesticité, une sœur tendrement aimée, qui déclencha un drame en faisant publier clandestinement une nouvelle par Dostoïevski. Celui-ci deviendra pourtant un ami de la famille. Son caractère ombrageux et ses excentricités font l’objet du dernier et plus long chapitre des Souvenirs.

Bien qu’adulée comme savante, Sofia ne fut jamais très heureuse, tiraillée qu’elle était entre sa vocation de mathématicienne et son rêve inassouvi de bonheur en tant que femme. « Elle disait combien peu la vie, avec ses succès scientifiques stériles, la satisfaisait, combien elle aurait échangé toute la célébrité qu’elle s’était acquise, pour le sort de la femme la plus ordinaire » (Anne-Charlotte Leffler).

Traduction anonyme (1895).

> Écouter un extrait : Avant-propos.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 765 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :