À Découvrir :
COPPÉE, François – L’Épave

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Contes


Évariste-Vital Luminais - La Veuve (1865)

L’Épave est un beau Conte en vers de François Coppée qui vient rejoindre La Marchande de journaux lu ici en 2008.

« Devant la mer, assis au seuil de leur maison,
La veuve du marin et son jeune garçon
Sont en grand deuil. Hélas ! l’équinoxe d’automne
A fait d’affreux malheurs sur la côte bretonne ;
Et c’est pourquoi, rêveurs devant le ciel du soir,
Cette femme et son fils sont habillés de noir.
Ah ! dans ce lac paisible où, sous la brise fraîche,
Viennent de s’éloigner les fins bateaux de pêche
Dont les voiles, là-bas, blanchissent dans le ciel,
Nul ne reconnaîtrait cet Océan cruel
Qui, l’an dernier, pendant la grande marée haute,
En un jour, a broyé vingt barques sur la côte,
Et, parmi tant de deuils dont le pays est plein,
A navré cette femme et fait cet orphelin. »

Illustration : Évariste-Vital Luminais, La Veuve (1865).

L’Épave.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 017 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
MAUPASSANT, Guy (de) – Une passion

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Nouvelles


Claude Monet - Bateaux de pêche quittant le port du Havre

Toute l’histoire d’Une passion est résumée dans cette réponse :

« – Tu en parles à ton aise, tu crois que c’est facile de rompre avec une femme qui vous martyrise d’attentions, qui vous torture de prévenances, qui vous persécute de sa tendresse, dont l’unique souci est de vous plaire, et l’unique tort de s’être donnée malgré vous. »

Une passion.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 019 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Facino Cane (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 31min | Genre : Nouvelles


Facino Cane

Le narrateur, invité à une noce, y trouve un orchestre qui consiste en trois musiciens aveugles. Le joueur de clarinette, du nom Facino Cane, lui raconte l’histoire de sa vie : noble originaire de Venise, il devient en 1760 amoureux de la femme d’un sénateur. Facino tue le mari quand celui-ci surprend les deux amoureux, il est condamné et incarcéré dans les geôles du palais ducal. Quand il tente de s’évader en creusant un tunnel il découvre le trésor caché du palais ducal. Avec la complicité d’un des geôliers, il s’enfuit, emportant avec lui une partie du trésor. Pendant des années il mène une vie de luxe dans les capitales européennes mais est frappé, en 1770, de cécité. Sa maîtresse le trahit et lui enlève son butin.

Facino Cane.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 610 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FÈVRE, Henry – Le « Verdet »

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Nouvelles


Le « Verdet »

On ne sait pas grand chose d’Henry Fèvre (1864-1937), l’auteur de Le « Verdet ».

« Cette nuit-là, j’avais rêvé du « verdet. » Ainsi appelle-t-on chez nous cette sorte de petit monstre, mi-lézard mi-crapaud, flasque comme celui-ci, de forme ramassée, de tête camuse, hideux et féerique pourtant, par son corps translucide, d’un vert clair d’émeraude qu’on dirait fragile comme un cristal, irréel comme un corps de méduse, et aussi avec ses petits yeux ronds, tout rouges, d’un rouge de feu et de rubis. »

Il y a peut-être des analogies entre un verdet et un assassin, lui aussi, « flasque et hideux ».

Illustration : Lézard vert (photographie de Henk Monster, licence Cc-By-3.0).

Le « Verdet ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 603 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MALLARMÉ, Stéphane – Œuvres poétiques

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 1h 1min | Genre : Poésie


Auguste Rodin - La Main de Dieu (1896)

Stéphane Mallarmé (1842-1898) participe au Parnasse contemporain, et se dit en quête d’une beauté pure à travers des poèmes qu’on jugera parfois hermétiques. Son expression audacieuse, dans son épure, est porteuse d’une grande modernité.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 757 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Véra (Version 2)

Donneur de voix : Francis | Durée : 24min | Genre : Nouvelles


Paul Delaroche - La Jeune Martyre (1855)

La scène se passe à la tombée de la nuit. Le comte d’Athol est en deuil : sa femme Véra est décédée subitement. Après avoir passé la journée dans le caveau, il en a jeté la clé suite à sa décision mystérieuse de ne plus revenir. Il se retrouve dans la chambre de Véra où rien n’a bougé.

Véra.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 549 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

REGNIER, Henri (de) – La Robe

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


La Robe

Henri de Régnier, de l’Académie française publia en 1912 dans le journal L’Excelsior la nouvelle La Robe :

« Un jour, nous le vîmes particulièrement joyeux. Il avait découvert chez un brocanteur de Versailles une admirable robe Louis XVI, à petits bouquets, et un délicieux mantelet de couleur prune. Pendant plusieurs semaines, M. Courbarrot ne cessa de parler de sa trouvaille. Cette robe lui plaisait plus que toutes les autres et il la montrait avec orgueil et prédilection. »

C’est par ces mots que commence vraiment cette histoire à fin tragique…

Illustration : Robe brodée de la fin du XVIIIe siècle (photographie de Hugo Maertens, licence Cc-By-Sa-3.0).

La Robe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 552 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOURGET, Paul – Miss Néant

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Miss Néant

« J’avais lu, un peu partout, des anecdotes sur l’aplomb des jeunes filles anglaises ; je n’avais pas l’idée de celui que cette enfant me montra dès cette première entrevue. De l’aplomb ? ah, le vilain mot, et comme il convient peu à ce mélange délicat d’indifférence et d’amabilité ! Votre épigramme me revint en mémoire, et, piqué au jeu, je fus tour à tour avec elle, durant cette promenade, improvisée à travers le jardin, complimenteur, familier, taquin, sans que rien la fît se départir de cette charmante et coquette assurance. Son cœur, dont les pulsations auraient pu se compter sous l’étoffe blanche de son corsage ajusté, semblait ne devoir jamais battre plus rapidement ; ni ses beaux yeux jeter une étincelle de plus dans sa blanche figure, qu’un chapeau de velours noir, fleur d’une pensée grande comme la main, teintait de son ombre, délicieusement. Elle portait des gants plissés dont elle me dit avec un sourire d’une innocence assez extraordinaire pour que j’y soupçonnasse la plus dépravée coquetterie : « Ils retombent toujours, c’est comme des bas sans jarretière… » »

Miss Néant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 537 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans Christian – Le Crapaud (Version 2)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 16min | Genre : Contes


Le Crapaud

« Le puits était profond, la corde longue, le vent était dur. C’est là qu’habitait une famille de crapauds. Cette famille était immigrée, elle était arrivée, la tête la première, en la personne de la vieille mère crapaud, qui vivait encore. Elle avait voyagé, et elle était tombée dans le seau d’eau. Elle s’échappa du seau et tomba dans l’eau avec un terrible plouf, puis elle demeura ensuite couchée, souffrant de mal aux reins. »

Traduction : P.G. La Chesnay (1865-1948).

Illustration : Crapaud buffle (photographie de Charles H. Smith, domaine public).

Le Crapaud.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 633 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – Les Violettes fanées

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Les Violettes fanées

Les premières lignes ci-dessous de Les Violettes fanées de Camille Allary se continuent par une belle lettre poétique extraite d’Au pays des cigales.

« Comme le temps s’envole vite, ma pauvre Margot ! Il y a déjà trois longues années que je t’ai dit adieu. Trois années !… Que de luttes j’ai eu à soutenir, que de cris de douleur il m’a fallu étouffer depuis notre séparation ! Ah ! mignonne, quelle épaisse couche de lie il y avait au fond de la coupe où j’ai voulu m’abreuver ! Quand j’y songe, il me semble que c’est hier que je t’ai embrassée pour la dernière foi… »

Illustration : Violettes dans un herbier (photographie de R.A. Nonenmacher, licence Cc-By-Sa-4.0).

Les Violettes fanées.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 527 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :