Livres audio gratuits pour "Guy de Maupassant" :


MENDÈS, Catulle – Le Bonnet de la mariée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Le Bonnet de la mariée

« Aucune inquiétude possible : j’étais sûre que mon amoureux m’épouserait, puisque j’avais le bonnet de la mariée. Ah ! bien, oui ! Huit jours plus tard, le petit cousin s’en alla. Et jamais plus je n’ai entendu parler de lui. Et voilà pourquoi je bois ce soir du champagne avec vous dans cet affreux cabinet rouge et vert où je m’ennuie depuis dix ans, quatre fois par semaine, régulièrement. »

Des amis qui trinquent en écoutant Le Bonnet de la mariée, une nouvelle signée Catulle Mendès (1841-1909) qui aurait pu l’être par Guy de Maupassant (1850-1893) !

Illustration : Coiffe de mariage tourangelle (Musée d’Airvault).

Le Bonnet de la mariée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 807 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Le Lit

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Contes


Le Lit

Dimanche et premier mai, double occasion de paresser au lit en écoutant les impressions (curieuses, comme la dernière citée), d’une héroïne de Maupassant dans la nouvelle Le Lit de 1882.

« Le lit, mon ami, c’est toute notre vie. C’est là qu’on naît, c’est là qu’on aime, c’est là qu’on meurt. »

« Si j’avais la plume de M. de Crébillon, j’écrirais l’histoire d’un lit. Et que d’aventures émouvantes, terribles, aussi que d’aventures gracieuses, aussi que d’autres attendrissantes ! Que d’enseignements n’en pourrait-on pas tirer, et de moralités pour tout le monde ? »

« Le lit songez-y, c’est le symbole de la vie ; je me suis aperçue de cela depuis trois jours. Rien n’est excellent hors du lit. »

« Le lit, c’est l’homme. Notre Seigneur Jésus, pour prouver qu’il n’avait rien d’humain, ne semble pas avoir jamais eu besoin d’un lit. Il est né sur la paille et mort sur la croix, laissant aux créatures comme nous leur couche de mollesse et de repos. »

Le Lit.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 062 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Gustave Flaubert

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Essais


Maupassant et Flaubert

En 1876 le jeune Guy de Maupassant, âgé alors de 26 ans, publie, sous le pseudonyme de Guy de Valmont un vibrant hommage à son aîné Gustave Flaubert (55 ans).

« Tout le monde a lu Madame Bovary, Salammbô, L’Éducation sentimentale et La Tentation de Saint Antoine ; tous les journaux ont fait si souvent l’analyse de ces ouvrages que je n’ai point l’intention de la recommencer. Je veux parler d’une manière générale de l’œuvre de M. Flaubert, et y chercher des choses que tout le public n’y a peut-être pas vues jusqu’à présent. »

Avec clarté et enthousiasme, il insiste sur le culte de la forme, essentiel chez le maître et dissipe la confusion entre les qualificatifs de « réaliste », de « matérialiste et d’idéaliste » dont on l’affuble.
Maupassant, dans sa ferveur, arrive à être injuste en écrivant : « C’est que Flaubert est un grand artiste et que la plupart des autres n’en sont point. Il est impassible au-dessus des passions qu’il agite. Au lieu de rester au milieu des foules, il s’isole dans une tour pour considérer ce qui se passe sur la terre, et, n’ayant plus la vue bornée par les têtes des hommes, il saisit mieux les ensembles, il a des proportions plus définies, un plan plus ferme, des horizons plus développés. »

Article à connaître et qui nous apprend en outre que De Valmont n’est pas seulement en littérature un personnage des Liaisons dangereuses !

Gustave Flaubert.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 618 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT (de), Guy – Fini (Version 2)

Donneur de voix : Ricou & Pomme | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Guy de Maupassant - Fini

Le Comte de Lormerin, plus tout jeune mais encore très bel homme, reçoit une lettre qui va lui secouer le cœur, en lui rappelant un passé qu’il croyait disparu, et en lui dévoilant un présent qu’il ne voyait pas.

Fini.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 665 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Confessions d’une femme (Version 2)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Confession d'une femme

Une vieille femme raconte comment, dans sa jeunesse, lui est venue la volonté de tromper son mari.

Confessions d’une femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 037 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Confessions d’une femme – Opinion publique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 27min | Genre : Nouvelles


Confessions d'une femme

Confessions d’une femme

« Mon ami, vous m’avez demandé de vous raconter les souvenirs les plus vifs de mon existence. Je suis très vieille, sans parents, sans enfants ; je me trouve donc libre de me confesser à vous. Promettez-moi seulement de ne jamais dévoiler mon nom.
J’ai été beaucoup aimée, vous le savez ; j’ai souvent aimé moi-même. J’étais fort belle ; je puis le dire aujourd’hui qu’il n’en reste rien. L’amour était pour moi la vie de l’âme, comme l’air est la vie du corps. J’eusse préféré mourir plutôt que d’exister sans tendresse, sans une pensée toujours attachée à moi. Les femmes souvent prétendent n’aimer qu’une fois de toute la puissance du cœur ; il m’est souvent arrivé de chérir si violemment que je croyais impossible la fin de mes transports. Ils s’éteignaient pourtant toujours d’une façon naturelle, comme un feu où le bois manque. »

Opinion publique est une conversation entre employés en 1882 sur l’actualité :

« « Quoi de neuf ce matin ? demanda M. Bonnenfant.
- Ma foi, rien du tout, répondit M. Piston ; les journaux sont toujours pleins de détails sur la Russie et sur l’assassinat du Tzar. »
[...]
Le père Grappe prit la parole, et demanda d’un ton lamentable :
« Comment tout ça finira-t-il ? »
M. Rade l’interrompit :
« Mais ça ne finira jamais, papa Grappe. C’est nous seuls qui finissons. Depuis qu’il y a des rois, il y a eu des régicides. »
Alors M. Bonnenfant s’interposa :
« Expliquez-moi donc, monsieur Rade, pourquoi on s’attaque toujours aux bons plutôt qu’aux mauvais. Henri IV, le Grand, fut assassiné ; Louis XV mourut dans son lit. Notre roi Louis-Philippe fut toute sa vie la cible des meurtriers, et on prétend que le tzar Alexandre était un homme bienveillant. N’est-ce pas lui, d’ailleurs, qui a émancipé les serfs. » »

Confessions d’une femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 072 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HENNIQUE, Léon – Les Funérailles de Francine Cloarec

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Léon Hennique

Léon Hennique (1850-1935), né à Basse-Terre (Guadeloupe), est un romancier naturaliste et auteur dramatique français, membre de l’Académie Goncourt, moins connu que ses co-auteurs des Soirées de Medan, Émile Zola, Guy de Maupassant ou J.-K. Huysmans.

Les Funérailles de Francine Cloarec est une des Deux Nouvelles qu’il a publiées en 1881, œuvre dure, parfaite illustration du naturalisme.

Francine Cloarec est l’histoire d’une pauvre fille morte qu’on enterre.

« « Cré nom ! ça schlingue ferme ! » dit un croque-mort en montant un escalier où des touffes de puanteurs s’épanouissent en gerbes dans les cuvettes orangées par la rouille des anciens plombs.
« Oui », répond simplement la concierge. Et l’on emplit la bière qu’on descend, cahin-caha, en éraillant les murs, tandis que pareille à un vigilant commodore, debout sur la dunette, la portière en place sur le palier, commande la manœuvre aux noirs mathurins dont les épaules plient sous le poids du cercueil et dont le gosier, toujours assoiffé, pèle. »

Les Funérailles de Francine Cloarec.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 900 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CLOUZET, Gabriel – Guy de Maupassant

Donneuse de voix : Domi | Durée : 2h | Genre : Biographies


Guy de Maupassant

« En dehors de sa gloire d’écrivain, il restera comme un des hommes qui ont été les plus heureux et les plus malheureux de la terre, celui où nous sentons le mieux notre humanité espérer et se briser, le frère adoré, gâté, puis disparu, au milieu des larmes. »
(Émile Zola, 7 juillet 1893, Cimetière du Montparnasse)

Henry-René-Albert-Guy de Maupassant est un écrivain français né le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques (Seine-Inférieure) et mort le 6 juillet 1893 à Paris.
Lié à Gustave Flaubert et à Émile Zola, Guy de Maupassant a marqué la littérature française par ses six romans, dont Une vie en 1883, Bel-Ami (Version 1, Version 2) en 1885, Pierre et Jean en 1887-1888, et surtout par ses nouvelles (parfois intitulées contes) comme Boule de suif en 1880, les Contes de la bécasse (1883) ou Le Horla (1887). Ces œuvres retiennent l’attention par leur force réaliste, la présence importante du fantastique et par le pessimisme qui s’en dégage le plus souvent, mais aussi par la maîtrise stylistique. La carrière littéraire de Maupassant se limite à une décennie – de 1880 à 1890 – avant qu’il ne sombre peu à peu dans la folie et ne meure peu avant ses quarante-trois ans. Reconnu de son vivant, il conserve un renom de premier plan, renouvelé encore par les nombreuses adaptations filmées de ses œuvres. (Source : Wikipédia)

Guy de Maupassant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 357 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "Guy de Maupassant" :