Livres audio gratuits pour "Théophile+Gautier" :


GAUTIER, Théophile – Monographie du bourgeois parisien

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Société


Honoré Daumier - Les Bons Bourgeois : comment se termine, après dîner, une conversation conjugale (1846)

Définition courante du Bourgeois : Celui qui n’est ni noble, ni ecclésiastique, ni militaire, mais les artistes, depuis l’époque romantique, emploient ce mot pour désigner quelqu’un qui est peu versé dans les arts et qu’ils accusent d’avoir le goût vulgaire.
Pendant la Restauration le bourgeois est sujet de rire avec sa bedaine, sa cupidité, sa suffisance ; très caricaturé par les Daumier, Gavarni, Monnier il devient vite personnage littéraire.

Théodore de Banville précise :

« Je partage avec les hommes de 1830 la haine invétérée et irréconciliable de ce que l’on appela alors les bourgeois, mot qu’il ne faut pas prendre dans sa signification politique et historique, et comme signifiant tiers-état ; car, en langage romantique, bourgeois signifiait l’homme qui n’a d’autre culte que celui de la pièce de cent sous, d’autre idéal que la conservation de sa peau, et qui en poésie aime la romance sentimentale et dans les arts plastiques, la lithographie coloriée. »

Dans sa Monographie du bourgeois parisien (La Peau de tigre), Gautier commence en exprimant de façon humoristique son dégoût, puis arrivent agacement et colère, quand, au nom des Jeunes-France, il établit la supériorité particulière des gens de lettres et des artistes sur la bourgeoisie : « c’est que le bourgeois est totalement fermé à la poésie et à l’art ».

« Je voudrais bien donner une description exacte et succincte de l’animal ; mais cela ne laisse pas que d’être difficile. Le bourgeois est un et multiple, et, dans son espèce, il est ce que sont les chiens dans la leur.
Il y a des chiens noirs, il y a des chiens blancs, il y en a de pies ; les uns ont les pattes tortues et les oreilles traînantes, les autres ont le museau pointu et le poil ras ; mais lévriers, caniches, bassets, dogues, carlins, quoique très-différents entre eux, se font aisément reconnaître pour chiens, et personne ne s’y trompe.
Il en est de même du bourgeois : chauve, ventru, avec ou sans favoris, le nez rouge ou bleu, l’œil vert ou jaune, la jambe circonflexe et l’échine prolixe, il n’en est pas moins un bourgeois ; et tout homme qui passe et le voit marcher ou s’asseoir, dit avec un ricanement singulier : « C’est un bourgeois. »»

Viendront les bourges, les bcbg, les bobos…

Monographie du bourgeois parisien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 263 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MENDÈS, Catulle – Dix Poèmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 14min | Genre : Poésie


Catulle Mendès

Les textes enregistrés sur le site de Catulle Mendès sont essentiellement de prose. Il ne faut pas oublier qu’il fut surtout connu comme poète (rappelons-nous qu’il fut gendre… éphémère de Théophile Gautier et mari de Judith, poétesse à ses heures) et fut publié dans Le Parnasse contemporain.

Un de ses recueils s’appelle Poèmes des temps heureux, mais les dix proposés sont plutôt de teinte sombre. Il ne répugnait pas non plus à la difficulté, comme en témoigne, écrit sur deux rimes :

Exhortation
« Être homme ? tu le peux. Va-t’en, guêtré de cuir,
L’arme au poing, sur les pics, dans la haute bourrasque,
Et suis le libre isard aussi loin qu’il peut fuir !

Fais-toi soldat ; le front s’assainit sous le casque.
Jeûnant pour avoir faim et peinant pour dormir,
Sois un contrebandier dans la montagne basque !

Mais, dans nos vils séjours, ne t’attends qu’à vieillir.
Les pleurs mentent ainsi que le rire est un masque ;
Tout est faux : glas du deuil et grelots du plaisir.

Et comme l’eau rechoit, par flaques, dans la vasque,
C’est notre vieux destin qu’en un lâche loisir
Se raffaisse toujours notre volonté flasque

Entre l’ennui de vivre et la peur de mourir. »

> Écouter un extrait : Le Rossignol.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 426 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – Le Garde national réfractaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Gardes nationaux vers 1840

« La Garde nationale est le nom donné lors de la Révolution française à la milice de citoyens formée dans chaque ville, à l’instar de la garde nationale créée à Paris. Elle a existé sous tous les régimes politiques de la France jusqu’à sa dissolution en juillet 1871, aux lendemains de la Commune de Paris.

La Garde nationale devint parfois un foyer d’opposition.

La Garde nationale était aussi un signe d’ascension sociale. Ainsi en 1837, Balzac publia son roman César Birotteau dans lequel le personnage principal Birotteau était un riche parfumeur qui s’était enrichi et dont les promotions dans la Garde nationale constituaient un signe d’ascension sociale. » (Source : Wikipédia)

Dans Le Garde national réfractaire (1839), Théophile Gautier en profite pour ridiculiser cette institution :

« Le garde national réfractaire est un homme de bon sens, cosmopolite par goût, qui se soucie peu d’être national, et encore moins garde ; il aime mieux être réfractaire.
Les baïonnettes intelligentes le séduisent médiocrement ; car il trouve qu’il ne faut pas une grande intelligence pour planter un morceau de fer dans le ventre de n’importe qui. »

Le Garde national réfractaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 452 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Théophile – La Tauromachie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Francisco de Goya - La Tauromaquia

En 1843, Théophile Gautier a parcouru toute l’Espagne, de la Bidassoa aux bouches de l’Ebre, en passant par Valladolid, Madrid, Séville, Cordoue et Grenade. Il l’a vue en peintre et en poète, tout aux impressions d’art et aux souvenirs littéraires.

Treize ans plus tard, dans La Peau du tigre (presque au complet sur le site), il insère un article La Tauromachie qui doit beaucoup à son voyage où il s’était fort documenté. Sa position est nette, au risque de s’attirer les critiques des adversaires de ce sport :
« Nous trouvons que ce spectacle est noble, héroïque, et digne d’un peuple vaillant ; il démontre la supériorité du courage sur la force brutale, et de l’esprit sur la matière.
Cette lutte, où le combattant le plus faible est presque toujours vainqueur, et cela par le sang-froid, par l’appréciation juste du danger, inspire à l’âme des spectateurs un sentiment de fierté bien différent du trouble où les laissent les émotions de théâtre. C’est une impression mâle, énergique, robuste, et préférable aux mélancolies romanesques. »

« Goya, l’admirable auteur des Caprices, était un aficionado exalté : il passait sa vie parmi les toreros et ne manquait pas une course. Il a rendu, sous le titre de Toromaquia, dans une suite d’eaux-fortes mêlées d’aqua-tinta, avec cette fougue, cette fantaisie et ce caractère profondément espagnol qui lui sont propres, différentes scènes de courses depuis lès Mores jusqu’à son temps. »

Note : Les auditeurs voudront bien m’excuser d’avoir écorché certains mots, car le texte est truffé de fautes françaises et espagnoles qui en rendent la lecture difficile !

La Tauromachie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 862 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Les Sévérités du khalife – L’Entêtement de Zobeïde

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Contes


Georges Jules Victor Clairin - Entrant au harem (1870)

À la mort du prophète de l’islam Mahomet en 632, le khalife (« successeur ») prend le commandement des musulmans.

Judith Gautier nous raconte des épisodes de la vie de deux khalifes.

Le khalife Omar est parfois irrité, mais c’est un modèle de vertu :
« À cette époque les khalifes étaient pauvres et intègres ; ils ne détournaient pas encore pour leur usage un seul denier du trésor public et travaillaient, pour vivre, au métier qu’ils savaient faire, pendant les heures que leur laissaient les soins de l’État.
Donc Omar faisait des briques. » (Les Sévérités du khalife)

Le khalife Haroun-el-Raschid aime trop les jolies esclaves, mais sa femme Zobeïde est jalouse et sa vengeance cause une tragédie. (L’Entêtement de Zobeïde)

Voilà donc sur le site douze des dix-huit Fleurs d’Orient de Judith, la fille de Théophile Gautier.

Les Sévérités du khalife.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 235 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Dix Poètes, dix printemps

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Poésie


Eugène Grasset - La Belle Jardinière (1896)

Voici dix poèmes de dix grands auteurs français inspirés par le printemps. On pourrait y ajouter À la mi-carême de Musset, d’autres poèmes de Samain, de Hugo, de Verhaeren, etc… De quel poète vous sentez-vous le plus proche en ce huitième jour de printemps ?

> Écouter un extrait : Les Roses.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 404 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BARBIER, Auguste – La Curée et trois satires (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Poésie


Auguste Barbier

Auguste Barbier (1805-1882) fut nouvelliste, mémorialiste, librettiste, critique d’art , traducteur et poète satirique, protestataire républicain révolté de voir « les Trois Glorieuses » escamotées par Louis-Philippe.

Le poème La Curée, où la poésie flamboie comme l’indignation, lui donna la renommée et ses Satires (nous en donnons trois) lui valurent d’être élu à l’Académie française où il devança Théophile Gautier !

La Bonne Tactique attaque la société qui se déguise en gens vertueux.

Une soirée d’esprits ridiculise une séance de tables tournantes.

Le Dernier Temple est un cri de détresse devant la cupidité humaine :
« Là, devant le veau d’or, ton nom, ô liberté !
Comme une marchandise est froidement coté ;
Là, de la même main, sans culte, sans patrie,
Comme d’ignobles chiens nés pour la boucherie,
On nourrit avec l’or deux sombres factions
Sur la poitrine en sang des pauvres nations.
[...]
L’or ruisselle de tout et partout sur la terre ;
Et pour le déterrer, l’arracher ou l’extraire,
Rien ne coûte à l’audace et rien n’est respecté. »

> Écouter un extrait : La Curée.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 635 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GAUTIER, Judith – Komati – Les Quatre Sages de l’Arabie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Nouvelles


Hokusai - La Poétesse Ono no Komachi

Deux nouvelles Fleurs d’Orient, l’une japonaise, Komati, jolie histoire d’une poétesse justifiant son abandon du monde et l’autre Les Quatre Sages de l’Arabie, relatant les qualités exceptionnelles de quatre femmes arabes :

« Leurs noms sont encore fameux aujourd’hui, mais on sait, en somme, peu de chose sur elles. L’une se nommait Sohr, fille de Lokman, l’autre Djouma, fille de Djadis, la troisième Amra, fille d’Amir le Juste, la dernière Hind, fille de Khous. De Djouma et de Sohr on ne sait rien, si ce n’est qu’elles possédaient une haute intelligence, une grande sagesse, et que la justesse de leur jugement leur valait l’admiration générale. »

« C’est le plus parfait de mes poèmes », disait d’elle son père, le célèbre Théophile Gautier. Ce ne sont pas ces nouvelles qui le démentiront.

Komati.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 677 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "Théophile+Gautier" :