Livres audio gratuits pour "anarchiste" :


BOISSIER, Gaston – La Conjuration de Catilina

Donneuse de voix : Veski | Durée : 6h 23min | Genre : Histoire


Cesare Maccari - Cicéron et Catilina (Détails)

Rome, 63 avant J-C. L’époque est violente : la sanglante dictature de Sylla (une vingtaine d’années auparavant) a laissé des blessures, la République, qui vient d’être ébranlée par la révolte de Spartacus (73-71 avant J-C), est constamment menacée par les rivalités politiques et vit sa dernière génération.

Un jeune patricien dévoyé, Catilina, déçu dans ses ambitions politiques, fomente une insurrection et tente de renverser les institutions. C’est un complot de jeunes aristocrates désargentés et frustrés de pouvoir, sans réel programme politique. Mais les plans sont d’une violence extrême : il s’agit de massacrer le Sénat et d’incendier Rome. Cicéron, alors consul, l’affronte devant le Sénat (cf. Les Catilinaires) et parvient, difficilement, à déjouer la conspiration.
Au prix de condamnations à mort quasiment sans jugement.

Illustre latiniste, professeur au Collège de France et membre de l’Académie française, Gaston Boissier publie cette étude fouillée en 1905. L’époque est, elle aussi, troublée : souvenirs de la Commune de Paris, attentats anarchistes. Les allusions sont tentantes !
Son érudition, son style vivant et incisif brossent une fresque palpitante. Au premier plan s’affrontent les plus grandes personnalités de ce temps : Cicéron, César, Crassus, Pompée, Caton… G. Boissier les connait intimement, il explore les ressorts de leurs stratégies politiques, leurs espoirs, mais aussi leurs fragilités, leurs doutes. Et Rome revit dans sa violence, ses principes, et la solidité de ses institutions.

Illustration : Cesare Maccari, Cicéron dénonçant Catilina (1889, détails)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 314 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZÉVACO, Michel – La Marquise de Pompadour

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 14h 10min | Genre : Romans


La Marquise de Pompadour

Michel Zévaco, né à Ajaccio le 1er février 1860 et mort à Eaubonne (Seine-et-Oise) le 8 août 1918, est un journaliste anarchiste et écrivain français, auteur de séries populaires, et de romans de cape et d’épée (Wikipédia).
« Non seulement Michel Zévaco égale Dumas par sa fantaisie, mais il le dépasse par l’emballement de son imagination. » (La Petite république socialiste, 23 juin 1903.)
Michel Zévaco s’installe dans la grande lignée des romanciers de cape et d’épée à la française qui ont fait les beaux jours du feuilleton français. Le succès de Zévaco est considérable, avec des tirages de 60.000 exemplaires et des retirages nombreux. Son style est à plus d’un titre tributaire de celui de Dumas. La trame entière de La Marquise de Pompadour n’est pas sans rappeler celle du Vicomte de Bragelonne.
Jeanne Poisson se promène à la limite des jardins de Versailles un jour de chasse royale, en 1744. Elle y rencontre Damiens et le chevalier d’Assas qui interviennent pour la protéger contre le comte du Barry. Elle y rencontre aussi le Roi, Louis XV…
Cette première partie devrait s’intituler La Jeunesse de Jeanne Poisson. Le titre de la suite de ce roman est : Le Rival du roi. Il serait très intéressant de relire La Marquise de Pompadour, d’Émile Gaboriau, qui est beaucoup plus historique. Cette nouvelle, qui fait partie des Cotillons célèbres, est disponible sur le site.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 17 718 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LIBERTAD, Albert – La Liberté

Donneur de voix : Prof. Tournesol | Durée : 12min | Genre : Essais


Albert Libertad

Ce texte est une mise en garde d’Albert Libertad contre le courant libertaire. Anarchiste, il met les choses au point afin d’éviter toute confusion idéologique. Il évoque le thème de la liberté, pour mieux la (re)définir à l’aune des conceptions anarchistes.

« Que veut l’anarchiste ? Arriver à faire que les deux puissances s’équilibrent, que l’individu ait la liberté réelle de ses mouvements sans jamais entraver la liberté des mouvements d’autrui. L’anarchiste ne veut pas renverser le rapport pour faire que sa liberté soit faite de l’esclavage des autres, car il sait que l’autorité est mauvaise en soi-même, tant pour celui qui la subit que pour celui qui la donne. »

La Liberté.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 947 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Lys rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 9h 50min | Genre : Romans


Anatole France - Le Lys rouge

Le Lys rouge (1894) raconte la liaison de Thérèse Martin, femme du monde, épouse d’un homme politique, avec un sculpteur. Un voyage à Florence (symbolisée par le lys rouge) permet à leur union charnelle et mystique de s’épanouir, mais la jalousie de l’amant minutieusement décrite mettra fin à la liaison.
Ce roman psychologique est en partie autobiographique parce qu’Anatole France avait été l’amant connu de madame Caillavet avec qui il avait dû rompre douloureusement. Le poète anarchiste Choulette est Verlaine que France fréquenta.

« Ce qui fait qu’on désire et qu’on aime, c’est une force douce et terrible, plus puissante que la beauté. On trouve une femme entre mille qu’on ne peut plus quitter, dès qu’on l’a possédée, et qu’on veut toujours, et qu’on veut encore. C’est la fleur de sa chair qui donne ce mal inguérissable d’aimer. Et c’est autre chose encore qu’on ne peut dire, c’est l’âme de son corps. Elle était cette femme qu’on ne peut ni quitter ni tromper. »

(Opinion personnelle : quatre ans plus tard, Boylesve publie Le Parfum des îles Borromées où certaines situations semblables suscitent des réactions très voisines, surtout chez l’héroÏne.)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 046 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DARIEN, Georges – Bas les cœurs

Donneuse de voix : Marie-Geneviève Séré | Durée : 6h 31min | Genre : Romans


Parlementaire

L’œuvre de Georges Darien (1862-1921) est celle d’un révolté. Orphelin mal traité, il s’engage, et son insoumission l’envoie à Biribi pour 33 mois. Dès lors il est anarchiste et écrit livres, pièces de théâtre et articles pour exprimer son écœurement.
Il donne ici la parole à un enfant versaillais pendant la guerre de 1870. Jean décrit avec humour et une fausse naïveté le comportement des adultes qui évolue au gré des défaites françaises. L’admiration pour Napoléon III s’effrite, le patriotisme le cède à la peur, puis à l’intérêt. Pour les Versaillais le récit est particulièrement amusant, puisque le décor leur est connu.
Il fallait un certain courage pour écrire ce livre, qui n’a pas eu grand succès du vivant de l’auteur. Il a été redécouvert, apprécié et réédité dans les années 50 puis dans les années 80.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 723 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BARRUCAND, Victor – Avec le feu

Donneuse de voix : Christine Sétrin | Durée : 7h | Genre : Romans


L'Attentat d'Émile Henry au café Le Terminus (1894)

Paris, début janvier 1894. Le procès de l’anarchiste Auguste Vaillant est au cœur de l’actualité. Meyrargues, journaliste, écrivain, mondain, et son secrétaire Robert, suivent l’événement de près car tous deux sont proches du mouvement : Meyrargues, sympathisant et observateur lucide de la société de cette fin de siècle, Robert, militant enflammé à peine sorti de l’enfance qui envisage de passer à l’action terroriste… Autour d’eux gravitent plusieurs personnages, Brandal, le peintre, qui n’hésite pas à agir lorsque le moment est venu, Monsieur Vignon, le compositeur génial, isolé du monde et entièrement consacré à son art… Deux femmes aussi, entre lesquelles Robert est partagé : Mariette, sa maîtresse, modèle des peintres de Montmartre, sensuelle, aimante, tendre et courageuse, et Laure Vignon, la fille du musicien, qui refuse l’amour et le bonheur familial pour entrer en musique comme on entre en religion…

Humaniste teinté d’anarchisme, promoteur de la campagne pour le « pain gratuit », journaliste, défenseur de Dreyfus, Victor Barrucand (1864-1934) connaissait bien son sujet pour écrire Avec le feu, roman d’inspiration autobiographique, publié en 1900 et injustement tombé dans l’oubli jusqu’à sa réédition… en 2005. La sortie de ce beau roman empreint de poésie coïncida avec un tournant dans la vie de Barrucand : il s’éloigna de l’anarchisme, partit pour l’Algérie mandaté par la Ligue des Droits de l’homme pour lutter contre la poussée antisémite et s’engagea pour la cause arabe… C’est à cette époque qu’il connut Isabelle Eberhardt : il édita plusieurs de ses livres, et consacra le reste de sa vie à mieux faire connaître son œuvre…

Illustration : L’attentat d’Émile Henry au café Le Terminus (1894) (Source : Wikimedia Commons).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 656 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RECLUS, Elisée – La Peine de mort

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 12min | Genre : Société


Exécution d'Auguste Vaillant

Dans le vaste débat qui s’est depuis longtemps instauré sur la question de la peine de mort, il convient de faire entendre la voix d’Elisée Reclus en faveur de l’abolition. Dans cette conférence, faite lors d’une réunion de l’Association Ouvrière de Lausanne, il y exprime sa position personnelle et les mesures proposées par le mouvement anarchiste, à l’époque, pour lutter contre la délinquance dans la « société transformée » après un « changement social complet », c’est-à-dire la mise en œuvre du « collectivisme ».
En Suisse, la peine de mort avait été abolie une première fois en 1874. « La Suisse est une des nations qui ont eu l’honneur de brûler l’échafaud », écrit Reclus, « et maintenant elle aurait la honte de le rétablir ! Elle a vraiment bien peu de souci de sa gloire. »
La peine capitale fut rétablie suite à la votation (=référendum) du 18 mai 1879, accepté avec 52,5% des voix.
(N.B. : La dernière clause punissable de cette peine n’a été abolie qu’en 1992.)

La Peine de mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 741 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHESTERTON, Gilbert Keith – Le Nommé Jeudi

Donneuse de voix : Ritou | Durée : 7h 31min | Genre : Romans


Gilbert Keith Chesterton

G. K. Chesterton, de son nom complet Gilbert Keith Chesterton (29 mai 1874 – 14 juin 1936) est l’un des plus importants écrivains anglais du début du XXe siècle. Son œuvre est extrêmement variée : il a été journaliste, poète, biographe, apologiste du christianisme.

En tant qu’auteur de romans policiers, il est surtout connu pour la série de nouvelles dont le personnage principal est le Père Brown (The Wisdom Of Father Brown, The Incredulity Of Father Brown…).

Chesterton est surnommé « le prince du paradoxe ». Il utilise abondamment les proverbes et dictons populaires, les lieux communs – en les retournant soigneusement. On trouve par exemple dans Le Nommé Jeudi cette phrase : « Les cambrioleurs respectent la propriété. Ils veulent juste que la propriété, en devenant la leur, soit plus parfaitement respectée ». Jorge Luis Borges le revendique comme son maître.

Dans ce roman, il nous emmène dans une assez terrifiante histoire de complot anarchiste combattu par un policier bien au fait des plus récentes techniques d’infiltration…

Traduction : Jean Florence (pseud. de Jean Blum, 1883-1915).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 583 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "anarchiste" :