À Découvrir :
ZACCONE, Pierre – Le Courrier de Lyon (Deuxième Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 55min | Genre : Histoire


Le Courrier de Lyon - Adieux de Lesurques à sa famille

La deuxième partie du Courrier de Lyon est consacrée à diverses aventures de l’ex-forçat coupable Dubosc, l’homme à la perruque blonde, sosie de Lesurques guillottiné à cause de cette ressemblance. Zaccone épluche pour le lecteur les dossiers qu’il a sous les yeux.
Nous ne sommes qu’à la moitié de ce récit historique…

Titres des chapitres :
XVII.- Le voyageur mystérieux. XVIII.- Le dernier survivant. XIX.- Un héros des galères du roi. XX.- Une aventure romanesque. XXI. – Une surprise. XXII. – Le pacte. XXIII.- Bernard le garde-chiourme. XXIV.- L’évasion. XXV.- Retour à Besançon. XXVI.- M. Jarry, le juge de paix. XXVII.- La seconde édition. XXVIII.- Les galères et le bagne. -XXIX.- Une nuit au bagne. XXX.— L’infirmerie du bagne. XXXI.- Sœur Claudine et sœur Clémence.

À suivre…

> Écouter un extrait : Chapitres 17 à 25.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 143 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
GUYAU, Jean-Marie – Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction

Donneuse de voix : Domi | Durée : 8h 27min | Genre : Philosophie


Jean Marie Guyau

« Jean-Marie Guyau, une comète » dit Michel Onfray. Né en 1854 il mourra de la phtisie en 1888, laissant une œuvre immense.
Guyau fut, en effet, historien de la philosophie morale, historien des religions, philosophe de l’art, théoricien de la pédagogie, auteur de manuels de lecture, enseignant et poète.
Selon Wladimir Jankélévitch, Bergson reprit en partie ses intuitions en ce qui concerne l’idée de vie.

Tout ceci ne fait pas du texte proposé un livre difficile ; cette Esquisse d’une morale invite à la vie.

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 13 755 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUVOIR, Roger (de) – Le Chevalier de Saint-Georges (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 17h 10min | Genre : Romans


Le Chevalier de Saint-Georges

Le Chevalier de Saint-Georges est une biographie romanesque de Joseph Bologne de Saint-George, plus connu sous le nom de « chevalier de Saint-George » ou, plus simplement, « Saint-George », né en Guadeloupe le 25 décembre 1745, mort à Paris le 10 juin 1799. Il était escrimeur, musicien (violoniste, compositeur, chef d’orchestre). Militaire, il a participé activement à la Révolution française et s’est engagé au sein de l’armée de la République. Désireux de « continuer et de s’immortaliser par sa valeur et son enthousiasme pour la liberté », il s’était mis à la tête de la Légion franche des Américains. Fréquentant les milieux abolitionnistes, Saint-George a été, par sa position sociale, une figure de l’émancipation des esclaves des empires coloniaux européens dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.

- Tome 01,
- Tome 02,
- Tome 03,
- Tome 04.

Illustration : Alexandre-Auguste Robineau, Le Chevalier de Saint-Georges (1787).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 5 068 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUVOIR, Roger (de) – Le Chevalier de Saint-Georges (Tome 4)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 27min | Genre : Romans


Le Chevalier de Saint-Georges

Suite et fin des aventures du Chevalier de Saint-Georges.

« Cette année, que M. de Lafayette (qui avait bien ses raisons) nomme l’immortelle année, s’est ouverte pour le peuple sous les plus funestes auspices. Le froid excessif est devenu un véritable fléau ; il a fallu que la charité et l’aumône allumassent continuellement pour les pauvres des feux sur les places publiques. Les artisans, les malades, ont trouvé partout des tables et des lits dressés ; la reine a été la première au-devant de cette publique infortune. Cependant sur le passage de la souveraine s’élèvent à peine quelques cris ; c’est que les bienfaits intéressés du duc d’Orléans, ses aumônes fastueuses et ses largesses calculées ont trompé le petit peuple. Il a grand soin de faire insérer dans toutes les feuilles publiques une lettre qu’il a dictée, pour le curé de Saint-Eustache, à son intendant des finances, Geoffroi de Limon. Cette lettre promettait des secours si considérables en argent pour les besoins de tous les malheureux, qu’un souverain eût été à peine capable d’une telle munificence. Mais, suivant son usage, le duc a promis et n’a pas donné.
Les libéralités de la reine, plus secrètes et non moins grandes, n’ont pas empêché la camarilla du duc d’en rapporter tous les honneurs à leur maître. On commence à croire qu’il est naturellement généreux, lui le chef du monopole ! La popularité récompense souvent les traîtres. »

> Écouter un extrait : Chapitre 16.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 959 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FARGUE, Léon-Paul – Poèmes (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Poésie


Léon-Paul Fargue

Léon-Paul Fargue (1876-1947), poète, chroniqueur et essayiste, disciple de Mallarmé, collègue ou ami de Paul Valéry, Marcel Schwob, Paul Claudel, Claude Debussy, André Gide, était connu pour sa mélancolie et sa grande sensibilité. Beaucoup de tristesse et de tendresse, comme il apparaît dans Poèmes (1912) qu’on croirait écrit par un homme de plus de 36 ans !

Poèmes est un recueil de 36 textes en prose sans titre dont voici, lus à la suite, les 3 premiers et les 6 derniers :

1. Pourrait-elle fleurir encore
2. De la tendresse — et de la tristesse
3.  Mauvais cœur

29. Il est tard. Dans ce long couloir
30. Une odeur nocturne, indéfinissable
31. Se peut-il que ce faux ménage
32. La corde le serrait si fort
33. On a trouvé sur le cadavre, des lettres…
34. Un homme a penché la tête en arrière…
35. Un ange se pose aux créneaux du jour…
36. La vie tournait dans son passé

« La rue est triste comme une porteuse de pain congédiée, et toutes les maisons ont leur tablier gris… Là-haut les marches vieilles et caves touchent ce ciel songeur qui est le front de toutes choses… Un quinquet penche sa tête creuse où brûle encore, comme un rappel de fièvre au soleil neuf, la huppe d’une pensée, d’une vieille pensée
qu’on n’a pas tuée… »

Illustration : Léon-Paul Fargue en 1927.

Poèmes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 828 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

O. HENRY – Les Cadeaux inutiles (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Les Cadeaux inutiles

Les Cadeaux inutiles est extrait du recueil New-York Tic Tac paru en 1906.

Le début : « Un dollar et quatre-vingt-sept cents. C’était tout. Là-dedans, il y avait soixante cents en petits sous. Des petits sous amassés un à un, arrachés péniblement, comme « sous du franc », à l’épicier, au boulanger, au boucher, réclamés âprement et le rouge au front – le rouge de la honte qui brûle les joues des pauvres lorsque de telles exigences risquent de les faire passer pour des pingres. Trois fois Della recompta. Un dollar et quatre-vingt-sept cents. Et c’était demain Noël… »

Traduction : F. R.

Les Cadeaux inutiles.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 248 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – La Main brune

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Nouvelles


La Main brune

L’entrée dans le domaine public des traductions de Louis Labat (1867-1947) des textes de Conan Doyle nous permet d’ouvrir l’année avec La Main brune.

Cette nouvelle relève plutôt des sciences occultes que du genre policier.

« L’atmosphère qui régnait autour de moi n’était pas précisément celle d’une chambre à coucher. Des odeurs chimiques, entre lesquelles dominait celle de l’alcool de méthyle, alourdissaient l’air. La décoration de la pièce n’avait, elle non plus, rien de sédatif : devant mes yeux s’allongeait l’abominable rangée de bocaux, avec leurs reliques de souffrance et de mort. »

Illustration : La Main brune, par Sidney Paget (1899).

La Main brune.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 876 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KAVANAGH, Julia – Ma cousine Jane

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Ma cousine Jane

Ma cousine Jane a été publié par la Revue des deux mondes en août 1879 avec cet apostille :
« Cette nouvelle est tirée du joli recueil intitulé Forget-me-nots publié récemment après la mort de son auteur, miss Kavanagh, un romancier anglais de beaucoup de talent et très sympathique à la France, qui garde son tombeau. Nous pensons, en publiant ces quelques pages, inspirer au lecteur le désir de connaître le reste d’une œuvre remarquable par le plus délicat parfum de grâce et de pureté. »

Le début : « Quand ma cousine vint, un beau matin, me dire du petit air gauche qui lui était particulier : – Cousin William, M. Forbes a demandé ma main, et j’ai dit oui, – je pensai qu’il fallait que je fusse un bien vieux cousin, un cousin ne comptant plus du tout aux yeux d’une jeune fille, pour qu’on me jugeât digne de recevoir le premier une pareille confidence.
Cette nouvelle me fit plaisir et chagrin tout à la fois : plaisir par la raison qu’il s’agissait d’un excellent parti ; chagrin parce que je songeai que M. Forbes allait emmener notre Jane.
Ce que c’est que l’égoïsme ! »

Traduction anonyme (1879).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 611 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AULNOY, Madame (d’) – Le Pigeon et la colombe

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 1h 47min | Genre : Contes


Le Pigeon et la colombe

« Il était une fois un roi et une reine qui s’aimaient si chèrement, que cette union servait d’exemple dans toutes les familles ; et l’on aurait été bien surpris de voir un ménage en discorde dans leur royaume. Il se nommait le royaume des Déserts.
La reine avait eu plusieurs enfants ; il ne lui restait qu’une fille, dont la beauté était si grande, que si quelque chose pouvait la consoler de la perte des autres, c’était les charmes que l’on remarquait dans celle-ci. Le roi et la reine l’élevaient comme leur unique espérance ; mais le bonheur de la famille royale dura peu. »

Illustration : John Gilbert, Le Pigeon et la Colombe (1856).

Le Pigeon et la colombe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 186 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOUMIC, René – Alix, conte du jour de l’an

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Alix, conte du jour de l'an

René Doumic, homme de lettres, journaliste et grand critique littéraire, académicien français (1860-1937) est l’auteur, par exemple, de Portraits d’écrivains : Alexandre Dumas fils, Émile Augier, Victorien Sardou, Octave Feuillet, Edmond et Jules de Goncourt, Émile Zola, Alphonse Daudet (1892).

Dans la Revue illustrée de 1900, à côté d’articles de Coppée, France et Scholl, figure Alix, conte du jour de l’an.

Pour en apprécier le style :
« Les yeux sont le miroir des âmes. Il ya des yeux d’amour, veloutés et longs, qui font, rien qu’en se posant, passer par tout le corps le frisson d’une caresse ; des yeux de douceur, si doux, qu’ils guérissent, rien qu’en s’y posant, les blessures que d’autres yeux ont faites ; des yeux de passion, aux lueurs d’incendie ; des yeux de violence, sombres comme un ciel d’orage ; des yeux d’effroi ; des yeux sans vie, fenêtres d’où tombe sur les vivants l’haleine glacée de la mort ; des yeux qui prient, des yeux qui rient, des yeux qui rient dans les larmes ; des yeux qui ont la mélancolie des soirs ; des yeux dont la clarté fine est celle des malins pleins d’espérance ; des yeux de malice, des yeux de caprice, mobiles et qui font songer de l’oiseau fraîchementenvolé du nid maternel ; des yeux de rêve, comme absents, et ravis en des contemplations qui ne sont pas de ce monde ; des yeux de souvenir au regard tourné vers l’intérieur et qui se noie dans l’ombre des choses d’autrefois. »

Alix, conte du jour de l’an.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 787 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :