À Découvrir :
VOLTAIRE – L’Histoire de Jenni, ou Le Sage et l’athée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 30min | Genre : Contes


Histoire de Jenni

Histoire de Jenni, ou Le Sage et l’athée par M. Sherloc, traduit par M. de la Caille est un conte en prose de la vieillesse de Voltaire (1775), situé au début du XVIIIe siècle et ayant pour cadre successivement l’Espagne, l’Angleterre et l’Amérique.

Le héros, Jenni, fils du pasteur anglican Freind, est un beau jeune homme entraîné par les idées et les manières à la mode et qui tourne mal. Son père pasteur très éloquent emploie tous ses efforts à remettre son fils dans le droit chemin, mais celui-ci est aussi « travaillé » par son ami athée Birton.
Après de longues discussions théologiques, le Sage prédicateur réussit, en combattant le matérialisme, à vaincre l’athéisme des jeunes gens et à les convertir au déisme. La lutte est difficile et les auditeurs du débat penchent tantôt d un côté, tantôt de l’autre.

« Je vous ai prouvé que la machine du monde est l’ouvrage d’un être souverainement intelligent et puissant : vous, qui êtes intelligents, vous devez l’admirer ; vous, qui êtes comblés de ses bienfaits, vous devez l’aimer. Mais les malheureux, dites-vous, condamnés à souffrir toute leur vie, accablés de maladies incurables, peuvent-ils l’admirer et l’aimer ? Je vous dirai, mes amis, que ces maladies si cruelles viennent presque toutes de notre faute, ou de celle de nos pères, qui ont abusé de leurs corps, et non de la faute du grand fabricateur. »

Dieu existe-t-il ? Si oui, est-il bon ? Après la mort, le néant ou la résurrection ? Toutes questions éternelles avec leurs réponses contradictoires…

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 05.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 897 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
FERVAL, Claude – La Vie et la mort de Cléopâtre

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 11h | Genre : Romans


Frederick Arthur Bridgman - Cleopatra on the Terraces of Philae

Cléopâtre a été une des femmes les plus séduisantes de tous les temps. Deux mille ans après, elle nous fascine encore par sa vie, par sa mort et par ses amours.
Ce beau roman nous dépeint, non seulement la vie quotidienne à Alexandrie au moment de sa gloire, mais aussi l’histoire de ce couple mythique, de la rivalité entre Octave et Marc-Antoine, que nous connaissons peut-être moins bien.
Les amoureux de l’Egypte, et ils sont nombreux, retrouveront la magie du temps des Pharaons et de sa merveilleuse et inoubliable reine.
L’amour de Cléopâtre pour Marc-Antoine lui a coûté l’empire, mais il a assuré l’immortalité à sa mémoire.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 872 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEOPARDI, Giacomo – Sur le monument de Dante qu’on préparait à Florence (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 11min | Genre : Poésie


Dante Alighieri

Voici le deuxième texte poétique du recueil Poésies et œuvres morales : Sur le monument de Dante qu’on préparait à Florence (1818).

Extraits :
« Quoique la paix rassemble nos peuples sous ses blanches ailes, les âmes italiennes ne se délivreront jamais des liens de l’antique sommeil, si cette terre prédestinée ne se retourne vers les exemples paternels de l’âge ancien. Ô Italie, prends à cœur de faire honneur aux hommes du passé : car tes contrées sont veuves aujourd’hui de tels hommes et il n’en est pas qui méritent que tu les honores. Tourne-toi en arrière et regarde, ô ma patrie, cette troupe infinie d’immortels, et pleure et irrite-toi contre toi-même : car désormais la douleur est sotte sans la colère. Tourne-toi, aie honte et éveille-toi : sois une fois mordue par la pensée de nos aïeux et de nos descendants.
[...]
Avons-nous péri pour toujours ? et notre honte n’a-t-elle aucune fin ? Moi, tant que je vivrai, j’irai criant partout : Tourne-toi vers tes aïeux, race dégénérée, regarde ces ruines, ces livres, ces toiles, ces marbres et ces temples. Pense quelle terre tu foules ; et si la lumière de tels exemples ne peut t’éveiller, qu’attends-tu ? Lève-toi et pars. »

Traduction : Alphonse Aulard (1849-1928).

Illustration : Dante Alighieri, gravure d’après la fresque de Giotto di Bondone (XIVe).

Licence Creative Commons

Sur le monument de Dante qu’on préparait à Florence.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 504 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TCHERAZ, Minas – Folklore arménien (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 51min | Genre : Contes


Ivan Aivazovsky - Le Baptême des Arméniens par Grégoire Ier l'Illuminateur

Minas Tcheraz (1852-1929) est l’auteur de L’Orient inédit, légendes et traditions arméniennes, grecques et turques (1912). Il nous dit dans l’introduction :

« Né et élevé à Constantinople, connaissant presque toutes les langues parlées en Orient, Oriental moi-même, je me suis appliqué à étudier, non pas la haute société de mon pays – elle commence à singer la société européenne, – mais les couches sociales les plus humbles, celles qui, n’ayant reçu aucune instruction et n’étant pas sensiblement changées depuis les premiers âges de notre planète, gardent encore intactes les traditions du passé. »

Nous nous en tiendrons à l’Arménie en sélectionnant quelques traditions bibliques, un conte populaire et les dix légendes sur les animaux recueillies par Tcheraz.

Certains seront peut être surpris d’apprendre que :

« Quand Dieu eut achevé de former le corps d’Adam, il lui resta un peu de terre dans la main. Il jeta cette terre aux pieds d’Adam, et elle se changea en or. L’homme vit l’or dès le premier jour, et s’y attacha pour toujours. »

Suivant d’autres versions, Adam fut tenté non pas par le fruit du pommier, mais par celui du bananier, appelé « figue d’Adam » par les Arméniens et les Persans, ou par celui du figuier d’Inde ou d’Égypte.

« Dieu le Père forma le corps d’Adam, Dieu le Fils se chargea de son entretien, et le Saint-Esprit y souffla la vie.
Satan jura la perte d’Adam. Il se déguisa en serpent, s’en approcha et lui conseilla de manger du fruit défendu. La pomme, difficile
à avaler, s’arrêta au beau milieu du gosier. Adam fit des efforts surnaturels pour avaler ce levain de péché. De là, sur le gosier de l’homme, cette partie saillante que nous désignons encore du nom de « pomme d’Adam ». »

Illustration : Ivan Aivazovsky, Le Baptême des Arméniens par Grégoire Ier l’Illuminateur (1892).

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 637 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CLARÉTIE, Jules – L’Américaine

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7h 54min | Genre : Romans


L americaine170 220.gif

Incipit :
« À Madame H.-S. S.
Permettez-moi, madame, de vous envoyer, de Paris à Philadelphie, ce livre où vous rencontrerez plus d’une observation et plus d’un trait qui m’ont été donnés par l’éminent homme d’État, le profond philosophe et le causeur charmant dont vous portez le nom respecté. Je n’ai pas eu la prétention, dans ce roman quasi-parisien, de peindre les mœurs intimes de vos compatriotes. J’ai saisi au passage les Américains que j’ai vus, et je n’ai voulu faire ni un tableau ni une satire de la vie du Nouveau Monde. Ne cherchez pas sous ce titre : L’Américaine, l’étude spéciale d’une race ; cherchez-y ce que vous trouverez, j’espère : un portrait de femme.
Ce que j’ai surtout visé, à vrai dire, dans le roman que je vous envoie, madame, ce n’est pas l’Amérique, c’est le divorce qui, du reste, est d’importation américaine. On divorce avec une facilité prodigieuse chez vous. Nous n’en sommes pas tout à fait là en France, mais nous marchons vite, et il n’est pas mauvais de réagir. Et vous m’approuverez d’autant plus, madame, je le sais, que votre foyer d’Amérique est comme un nid d’affections et de souvenirs, avec l’image chère de celui qui m’a honoré de son amitié.
Recevez, madame, à travers le temps et l’éloignement, l’hommage de mon profond respect. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 949 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BLOCK, Aloysius – Les Deux Notes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Niccolò Paganini

Aloysius Block est un des vingt pseudonymes sous lesquels Raymond Brucker (1800-1875), professeur de philosophie, a exprimé ses idées. Songez à lui quand vous lirez des œuvres signées Paul Séverin, Aloysius Block, Edouard Champercier, Eugène Davernay, Étienne de la Berge, Pierre de la Fronde, Gustave Delinon, Charles Dupuy, Prosper Milleret, Auguste Ricazd ou encore Olibrius et Michel Raymond.

Les Deux Notes est le dialogue, dans une loge de l’Opéra, du narrateur avec un inconnu qui se révèle être le diable, maître de Paganini, ce nouveau Faust qui s’était vendu à lui, Satan, et lui avait promis Deux Notes à chaque concert permettant le rachat de l’âme démoniaque.

Le billet consacré à Jules Janin Hoffmann et Paganini nous donne quelques indications sur « le violon du diable » que nous retrouvons ici.

Illustration: Niccolò Paganini (1782-1840).

Les Deux Notes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 561 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE BRAZ, Anatole – Les Pâques de Loull Vraz

Donneuse de voix : Gaëlle | Durée : 49min | Genre : Contes


Grandville - Le Voyage des cloches à Rome

Loull Vraz, sacristain profondément pieux à Plogonan, accepte un pari lancé un soir à l’auberge par Miliau Caïnec, buraliste gouailleur et incrédule. Il ne s’agit pas moins de vérifier si les cloches volent jusqu’à Rome pendant le week-end pascal ! Ce défi audacieux lance Loull Vraz dans un voyage qui le conduira bien plus loin qu’il ne l’aurait imaginé, « d’où il sortit vainqueur en vérité, mais pour succomber incontinent à sa victoire ». Ce sont ces quelques jours de l’aventure merveilleuse de Loull Vraz que conte Anatole Le Braz, dans une histoire où s’entrecroisent des personnages savoureux et la sage Marie-Jeanne, la plus vieille cloche de l’église.
Cette lecture est proposée en deux versions, avec et sans bruitage.

Illustration : Grandville, Le Voyage des cloches à Rome (1840).

Licence Creative Commons

Les Pâques de Loull Vraz.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 811 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Le Procès du « Chambard »

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Histoire


Le Chambard socialiste

Un peu d’Histoire présidentielle, à propos du Procès du « Chambard ».

De Thiers (Premier président de la IIe république) jusqu’à l’élection d’aujourd’hui la France aura connu vingt-quatre présidents.

« Jean Casimir-Perier (1847-1907), est le quatrième de la liste, président du 27 juin 1894 au 16 janvier 1895, date de sa démission. Élu à l’âge de 46 ans, il est le deuxième plus jeune jamais élu à cette fonction, toutes républiques confondues, après Louis-Napoléon Bonaparte. Il détient aussi le record du mandat de président de la République française le plus court, toutes républiques confondues, soit 6 mois et 20 jours. [...]
Il devient immédiatement une des cibles favorites de la gauche, qui l’exècre pour son appartenance à la haute bourgeoisie. Propriétaire de la majeure partie des actions des mines d’Anzin, il est surnommé « Casimir d’Anzin ». Les campagnes de presse hostiles se multiplient, tout comme les procès pour offense au chef de l’État : le plus célèbre est celui où le journaliste Gérault-Richard est défendu par Jaurès qui, dans sa plaidoirie, dresse un véritable réquisitoire contre Casimir-Perier et sa politique. » (Wikipédia)

C’est ce procès que nous relate Albert Bataille dans ses Causes criminelles et mondaines de 1894 en insistant sur le contenu de la plaidoirie de Jean Jaurès.

« M. Jaurès y faisait ses débuts à la barre. Le jeune tribun socialiste avait obtenu, bien qu’il ne soit pas avocat, l’autorisation de présenter la défense de M. Gérault-Richard, rédacteur d’un petit journal satirique, le Chambard, poursuivi pour offenses au Président de la République. »

Illustration : Caricature de Jean Casimir-Perier dans Le Chambard socialiste du 4 août 1894.

Procès du « Chambard ».

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 736 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

COLET, Louise – Enfances célèbres : Jean Bart

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 17min | Genre : Biographies


Jean Bart

Jean Bart naquit à Dunkerque en 1651 : il était fils d’un pêcheur corsaire. Louis XIV se plut à l’honorer au milieu de sa cour et le nomma chef d’escadre. Jean Bart justifia la confiance du roi. Trente-deux vaisseaux de guerre anglais et hollandais bloquaient le port de Dunkerque en 1692. Jean Bart en sortit avec sept frégates, et dès le lendemain s’empara de quatre navires anglais richement armés qui faisaient voile vers la Russie…

Illustration : Jean-Baptiste Mauzaisse, Jean Bart en uniforme.

Jean Bart.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 751 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDRÉAS – La Misère

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Théophile-Alexandre Steinlen - Misère (1896)

Andréas (alias Gabriel Roux, 18.-18.) est un inconnu. Peut-être est-il l’auteur d’une autre œuvre que La Misère, émouvant témoignage sobrement rédigé en 1841 qui fit moins de bruit littéraire que l’élection, la même année, de Victor Hugo à l’Académie française ou le succès de La Rabouilleuse et du Curé de village de Balzac.

La Misère s’achève par :

« Auguste, en sortant de l’hôpital, ne retrouva plus sa mère ; mais il sait qu’il a sur la terre des frères et des sœurs. Auguste est ouvrier compositeur. Puisse-t-il ne point faire défaut à la tâche qu’il a reçue de la destinée, en se souvenant que la sienne n’a été autre que par une faveur spéciale de cette Providence qui le fit entrer… à l’hôpital.

Voilà cette vie de Paris si brillante et si parée. Écrivains, artistes, qui avez de l’or au bout de la plume ou du pinceau, montrez-nous-en la médaille ; pour vous, au contraire, heureux du siècle, souffrez parfois qu’on vous en montre le revers. »

Il y a aujourd’hui des bureaux de bienfaisance, inexistants sous Louis Philippe, mais « le revers de la médaille » n’a pas disparu…

Illustration : Théophile-Alexandre Steinlen, Misère (1896).

La Misère.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 692 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :