À Découvrir :
CONDORCET, Nicolas (de) – Idées sur le despotisme (1789)

Donneuse de voix : Domi | Durée : 54min | Genre : Essais


Condorcet

« Il ne faut pas confondre le despotisme avec la tyrannie. On doit entendre par ce mot toute violation du droit des hommes, faite par la loi au nom de la puissance publique. Elle peut exister même indépendamment du despotisme. Le despotisme est l’usage ou l’abus d’un pouvoir illégitime, d’un pouvoir qui n’émane point de la nation ou des représentants de la nation ; la tyrannie est la violation d’un droit naturel exercé par un pouvoir légitime…
[...]
Plus une déclaration des droits sera étendue et complète, plus elle sera claire et précise plus la nation qui l’aura reconnue, qui y sera attachée par principe, par opinion, sera sûre d’être à l’abri de toute tyrannie ; car toute tyrannie qui attaquerait évidemment un de ces droits, verrait s’élever contre elle une opinion générale. » Nicolas Condorcet (1743-1794)

Idées sur le despotisme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 553 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
POE, Edgar Allan – Eléonora

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Auguste Renoir - Jeune fille couchée dans l'herbe - éléonora

« Je suis issu d’une race qu’ont illustrée une imagination vigoureuse et des passions ardentes. Les hommes m’ont appelé fou ; mais la science ne nous a pas encore appris si la folie est ou n’est pas le sublime de l’intelligence, si presque tout ce qui est la gloire, si tout ce qui est la profondeur, ne vient pas d’une maladie de la pensée, d’un mode de l’esprit exalté aux dépens de l’intellect général. Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis. [...] »

Cette nouvelle est extraite du recueil Histoires grotesques et sérieuses.

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867)

Éléonora.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 936 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – Une cage de bêtes féroces

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Une cage de bêtes féroces

Émile Zola a dû bien s’amuser en écrivant Une cage de bêtes féroces (1883).

« Un matin, un Lion et une Hyène du Jardin des Plantes réussirent à ouvrir la porte de leur cage, fermée avec négligence. »

…  et découvrirent la cage des Parisiens !

Une cage de bêtes féroces.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 159 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAZIN, René – Davidée Birot

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7h 28min | Genre : Romans


Davidée Birot

Institutrice de l’école laïque pour filles dans un village de tailleurs de tuiles d’ardoises, Davidée Birot, sans pratique religieuse, se tourmente pour l’âme de ses petites filles. Le tragique destin de l’une d’entre-elles, la petite Anna, son enterrement, le départ de sa mère, sera le fil blanc, si pur et si simple, qui va conduire l’institutrice au seuil de l’Église.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 195 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

NATESA SASTRI – Le Porteur de sachet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 50min | Genre : Romans


Le Porteur de sachet

Les frères J.-H. Rosny (J.-H. Rosny aîné (1856-1940) et J.-H. Rosny jeune (1849-1948), qui vient de faire son entrée dans le Domaine Public ce 1er janvier 2019) écrivent dans la préface de ce livre de Natesa Sastri (1859-1906) qu’ils ont traduit :

« Voici un petit roman hindou dont le charme a été pour nous si profond, que nous avons voulu essayer de le faire partager aux autres. Par le caractère si curieux et si finement déduit de Krichna Singh, par la saveur orientale des impressions et des pensées, par la vivacité des péripéties, par ce je ne sais quoi de profondément humain que l’Hindou a porté dans toute sa littérature profane et sacrée, Le Porteur de sachet séduit, captive, entraîne, étonne. »

Illustration : Le Porteur de sachet (1892).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 536 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERNE, Jules – Le Village aérien

Donneur de voix : Aurélien Ridon | Durée : 7h 5min | Genre : Romans


Le Village Aérien

« Le chariot, uniquement destiné au transport des voyageurs, ne contenait ni marchandises ni provisions. Que l’on se figure une sorte de wagon disposé sur quatre roues massives, et mis en mouvement par un attelage de six bœufs. À la partie antérieure s’ouvrait une porte. Éclairé de petites fenêtres latérales, le wagon se divisait en deux chambres contiguës que séparait une cloison. Celle du fond était réservée à deux jeunes gens de vingt-cinq à vingt-six ans, l’un américain, John Cort, l’autre français, Max Huber. Celle de l’avant était occupée par un trafiquant portugais nommé Urdax, et par le « foreloper » nommé Khamis. Ce foreloper, – c’est-à-dire l’homme qui ouvre la marche d’une caravane, – était indigène du Cameroun et très entendu à ce difficile métier de guide à travers les brûlants espaces de l’Oubanghi.
Il va de soi que la construction de ce wagon-chariot ne laissait rien à reprendre au point de vue de la solidité. Après les épreuves de cette longue et pénible expédition, sa caisse en bon état, ses roues à peine usées au cercle de la jante, ses essieux ni fendus ni faussés, on eût dit qu’il revenait d’une simple promenade de quinze à vingt lieues, alors que son parcours se chiffrait par plus de deux mille kilomètres.
Trois mois auparavant, ce véhicule avait quitté Libreville, la capitale du Congo français. De là, en suivant la direction de l’est, il s’était avancé sur les plaines de l’Oubanghi plus loin que le cours du Bahar-el-Abiad, l’un des tributaires qui versent leurs eaux dans le sud du lac Tchad. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 917 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DERÈME, Tristan – Bonne Année – RIMBAUD, Arthur – Le Matin des étrennes (Poèmes)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3min | Genre : Poésie


Bonne Année 2019

Vœux de Tristan Derème (1889-1941)
Bonne Année

« Voici la nouvelle année
Souriante, enrubannée,
Qui pour notre destinée,
Par le ciel nous est donnée :
C’est à minuit qu’elle est née.
Les ans naissent à minuit
L’un arrive, l’autre fuit. »

et d’Arthur Rimbaud, Le Matin des étrennes.

ainsi que ces rimes (non lues) anonymes glanées sur Internet

« Dire « oui » au bonheur
Dire « non » à la mauvaise humeur,
Dire « peut être » à l’avenir,
Dire « je ne t’oublie pas » aux souvenirs,
Dire « adieu » au stress,
Dire « pourquoi pas » à la paresse
Dire « j’ai compris » aux erreurs,
Dire « plus jamais » aux jugements de valeur,
Dire « pardon » à la peine,
Dire « bye bye » à la haine,
Dire « heureusement que tu es là » à l’humour,
Dire « pour toujours » à l’amour,
Dire « reste là » à l’envie,
Dire « je t’aime » à la vie ! »

Illustration : Nouvel An 2019 (licence CC0).

Bonne année.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 185 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADA – Où logera son Excellence

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Où logera son Excellence

Cette savoureuse et légère nouvelle sur les « people » de l’époque par Brada, nom de plume de Henrietta Consuela Sansom, comtesse de Quigini Puliga (1847-1938), est tirée du recueil Leurs Excellences paru en 1879.

« La comtesse de Schongesicht (née von Tock) n’arborait que les couleurs les plus vives, et avait résolu de faire tenir sur sa volumineuse personne le nombre le plus incalculable de nœuds, de ruches, de doubles jupes, et comme on n’avait pas dans tout X… à lui opposer une personne d’une taille plus majestueuse, ni des épaules plus larges et plus charnues, elle triomphait. Quant à Son Excellence, il représentait la quintessence de la morgue prussienne, ce à quoi rien ne ressemble sous le ciel. Il ne portait pas sa tête, il l’exhibait ; un demi-sourire sardonique était figé sur ses lèvres ; sa brochette de décorations, longue et fournie, pendait nonchalamment, et comme par faveur, au revers de son habit. »

Où logera son Excellence.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 829 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MENDÈS, Catulle – L’Amour pauvre – Les Trois Tiroirs

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Contes


L'Amour pauvre

Deux contes choisis au hasard dans le recueil Pour lire au bain, que Catulle Mendès a publié ; une cinquantaine de textes, disons légers, un tantinet sensuels et privilégiant l’amour facile.

L’Amour pauvre et Les Trois Tiroirs ont des conclusions opposées et inattendues.

Illustration : L’Amour pauvre, par Fernand Besnier (1884).

L’Amour pauvre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 709 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BENTZON, Thérèse – Ulric et son violon

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 36min | Genre : Contes


Ulric et son violon

Cette biographie imaginaire d’un violoniste exceptionnel venu du Jura suisse et dont le destin se réalisera en Amérique par Thérèse Bentzon (1840-1907) est extraite de ses Contes de tous les pays édités en 1888.

« Le jour même, le chevalet découpé avec amour était placé, l’archet frotté de colophane, le violon accordé. L’heure solennelle de l’essai définitif sonna enfin… Légèrement Ulric fit courir l’archet sur les cordes et en tira un son prolongé, d’une main encore hésitante. L’instant d’après, les notes s’échappaient spontanément. Il n’était plus seul ; tous les gens de la ferme étaient accourus, les voisins, les Smith, leurs domestiques, mais il ne s’en apercevait pas. La réalité vulgaire et triste n’existait point pour lui désormais, emporté qu’il était par les flots d’harmonie jaillissant comme à son insu. »

Ulric et son violon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 770 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :