À Découvrir :
L’ENCYCLOPÉDIE – Paris

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 45min | Genre : Histoire


Vue du Pont Royal prise du Cours de la Reine (1750)

Promenade guidée, en 1750, dans les rues du vieux Paris au milieu des ruines, des constructions nouvelles, des églises, couvents, hôpitaux, souvenirs artistiques et culturels de toutes sortes… On y apprend que « dans les Commentaires de César, I. VI., le premier des auteurs anciens qui ait parlé de Paris, qu’il transféra l’assemblée générale de la Gaule dans la ville de Lutece des Pariens, Lutetia Parisiorum… », que ce « mont qui par avant avoit nom le mont de Mercure, perdit son nom & fut appellé le mont des Martirs (Montmartre) », que « comme nos rois ont toujours aimé la chasse, cette maison (Le Louvre) pouvoit bien d’abord avoir été destinée aux équipages de celle du loup, d’où lui seroit venu le nom de Lupara » ; qu’à « la place de Greve, par où l’on peut dire que commence la rue S. Antoine, étoit anciennement un grand terrein inutile, sur lequel la riviere jettoit quantité de gravier, d’où lui vient sans doute le nom qu’elle porte », que « Saint-André-des-Arcs (et non Saint Andre des Arts) où est l’église paroissiale de ce nom, n’étoit autrefois qu’une petite chapelle au milieu d’un champ planté de vignes & d’arbres fruitiers. Quelques antiquaires croient que cette église a été appellée Saint-André-des-Arcs à cause d’un grand jardin qui étoit proche de-là, où les écoliers alloient souvent s’exercer à tirer de l’arc », etc, etc…

Haussmann bouleversera tout un siècle plus tard.

Le long article Paris de L’Encyclopédie se poursuit avec un catalogue de différents ouvrages relatifs à la capitale et se termine par une comparaison des Athéniens et des Parisiens non enregistrés, mais accessibles dans la version texte.

Illustration : La Grenouillère – Vue du Pont Royal prise du Cours de la Reine (détail, 1750).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 399 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
ANONYME – Le Roman de Renart et d’Ysengrin son compère (Version 2, Œuvre intégrale)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h 30min | Genre : Contes


renartgoupil

Le Roman de Renart est un ensemble disparate de récits animaliers composés par différents auteurs. Il met en scène des animaux dont les deux principaux sont le loup Ysengrin et surtout le goupil Renart, le héros si célèbre. C’est du nom de Renart que provient le mot renard, qui a remplacé le mot goupil dans la langue française.

Dès le XIIe siècle, la bourgeoisie a sa propre littérature, véritable satire sociale avant la lettre. Elle est par essence malicieuse, pittoresque, mais le plus souvent réaliste.

Mais le monde des animaux, miroir du monde humain, sert avant tout à critiquer celui-ci. Les auteurs se moquent de tout, des chevaliers aux pèlerins, de la justice aux courtisans, montrant partout l’hypocrisie. Successeurs d’Ésope, ils préfigurent les fables de Jean de La Fontaine.

La version proposée s’intitule : Les Aventures de Maître Renart et d’Ysengrin, son compère, mises en nouveau langage et racontées dans un nouvel ordre par M. A. Paulin, membre de l’Institut, professeur de littérature du Moyen-âge au Collège de France (1860).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 008 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GLARDON, Auguste – Les Chercheurs d’or

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Les Chercheurs d'or

Cette nouvelle sur l’éternelle soif de l’or d’Auguste Glardon (1832-1922) est parue dans La Bibliothèque universelle et Revue suisse en 1873.

« Là-dessus, il me conta que suivant une tradition populaire digne de toute créance, il existait sous la Dent de Vaullion des gisements aurifères, dont il suffirait de connaître l’emplacement pour être bientôt aussi riche que l’empereur de Chine. Plus d’un charbonnier, plus d’un pâtre s’était enrichi par la découverte fortuite de lingots arrachés aux entrailles du rocher par la main des fées. »

Les Chercheurs d’or.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 403 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – Le Fardeau

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 15min | Genre : Contes


Le Fardeau

Le Fardeau, conte de Maurice Leblanc, parut dans une revue littéraire en 1894 devançant de onze ans les Arsène Lupin.

« Elle aurait pu être heureuse, mais elle ne le fut point, parce qu’elle avait beaucoup de poitrine. » est la première phrase et la dernière :
« Et elle n’ose plus prier, car la prière attirerait l’attention du Seigneur sur sa poitrine sacrilège. »

Entre les deux il n’est question que du « fardeau », c’est à dire des seins volumineux de Louise, mais rien de grivois, de licencieux ni d’érotique dans ce conte bien sage.

Le Fardeau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 411 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SUE, Eugène – Les Sept Péchés capitaux (La Paresse)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 3h 52min | Genre : Romans


La Paresse

La Paresse est le cinquième des Sept Péchés capitaux, parus entre 1847 et 1853.

Le début : « Un peintre voudrait-il représenter dans sa plus charmante expression la paresseuse douceur du farniente ? Nous allons tenter de lui offrir un modèle.
Florence de Luceval, mariée depuis six mois, n’a pas encore dix-sept ans ; elle est blanche et rose, avec de beaux cheveux blonds. Quoique d’une taille svelte et élancée, la jeune femme est un peu grasse ; mais ce léger embonpoint est si merveilleusement réparti, qu’il devient un nouvel attrait. La pose de Florence, enveloppée d’un peignoir de mousseline blanche, est pleine de nonchalance et d’abandon ; à demi étendue dans un moelleux fauteuil à dossier renversé, où repose indolemment sa tête charmante, elle allonge et croise ses petits pieds , chaussés de mignonnes pantoufles, sur un épais coussin, tandis que, du bout de ses doigts effilés, elle effeuille une rose sur ses genoux. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 859 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 54)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Biographies


Henry Monnier - Ayez pitié des chiens (1829)

Vidocq insiste sur la générosité du petit peuple à l’égard des mendiants comparée à la dureté de l’administration, des richards et des exempts. Des scènes de la rue prises sur le vif…

Contenu du chapitre 54 :

Le bureau de charité. – La porte du philanthrope. – L’équipage de la douairière. – Un accident. – Le bon charbonnier. – Le comité des secours. – La canaille en action. – La quêteuse en hotte. – Petites gens, grandes vertus. – Tel maître, tel valet. – À la niche ! à la niche ! – La manche de chemise. – Victoire trop tôt chantée. – La grande figure. – Les exempts. – Brutalité inouïe. – L’enlèvement. – Le carrosse roule.

Illustration : Henry Monnier, Ayez pitié des chiens (1829).

Chapitre 54.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 593 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOGOL, Nicolas – Les Petits Propriétaires d’autrefois

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 55min | Genre : Nouvelles


Les Petits Propriétaires d'autrefois

En incipit de cette nouvelle, on apprend que M. Melchior de Voguë attribue à cette œuvre une importance décisive : «« Elle est, dit-il, de trente ou quarante ans en avance (les Récits de Mirgorod, dont elle fait partie, avaient paru en 1834), Tolstoï pourrait signer les dernières pages. » Mais M. de Vogüé, parlant d’après l’original, ignorait sans doute lui-même que cette nouvelle eût été traduite en français dès 1845 : il cite avec éloges, dans sa bibliographie des traductions françaises d’œuvres russes, la traduction de Tarass Boulba par Viardot (un vol. in-i2, 1853) ; il ne cite pas l’édition de 1845 (Paulin, éditeur) ou figuraient, à la suite de Tarass Boulba, quatre nouvelles qui n’ont pas été réimprimées, entre autres, sous le titre légèrement modifié, Un ménage d’autrefois, celle que nous en tirons aujourd’hui. Nous avons eu en effet la chance de mettre la main, il y a quelque temps déjà, sur ce volume rare et presque ignoré, peut-on dire ; et l’occasion nous semble bonne, à cette heure, en replaçant en lumière l’excellente traduction de Viardot, venue trop tôt et passée inaperçue, d’ajouter cette œuvre significative à ce que le public français connaît du grand initiateur de l’école naturelle en Russie. Peut-être même ne nous en tiendrons-nous pas là. »
F. J.

Traduction : Louis Viardot (1800-1883).

Les Petits Propriétaires d’autrefois.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 600 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – Le Miroir d’argent

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Contes


Le Miroir d'argent

À découvrir…

Le Miroir d’argent de Conan Doyle nous relate un assassinat historique reflété dans un miroir trois siècles plus tard.

« Mais, demandai-je interdit, qu’est-ce qui m’a désigné, moi spécialement, entre tous les hommes, pour recevoir la vision ?

- Le fait que, pour la recevoir, vous étiez dans les conditions mentales requises, et qu’un hasard avait mis en votre possession le miroir qui devait vous la procurer. »

Traduction : Louis Labat (1867-1947).

Illustration : The Silver Mirror, par Arthur Twidle (1908).

Le Miroir d’argent.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 764 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CIRCOURT, Adolphe (de) – Prosper Mérimée

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 14min | Genre : Biographies


Prosper Mérimée

Ce court essai biographique de Prosper Mérimée par Adolphe de Circourt (1801-1879) a été publié dans La Bibliothèque universelle et Revue suisse en 1874.

« Notre langue, la véritable et pure langue française, elle fut l’unique objet de l’amour et de la vénération littéraire de cet admirable prosateur. Dès son entrée dans la carrière, il prit la résolution de la respecter, de l’orner, si la chose est encore possible après Voltaire et Montesquieu. Aucune tentation ne le détourna de cette vocation, quoiqu’il ait vécu et brillé dans un temps ou l’extravagance des idées et la barbarie des expressions ont été des mines d’or pour un peuple d’écrivains et d’orateurs. De son vivant, Mérimée fut un de nos classiques ; il s’affligeait à la pensée qu’il pourrait être l’un des derniers. »

Prosper Mérimée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 361 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANONYME – Un bal à la Morgue

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Un bal à la Morgue

Un bal à la Morgue est le reportage à Lyon d’un bal imaginaire où figurent des personnages que nous n’attendions pas, tels Baudelaire, Edgar Poe ou Gérard de Nerval… Le journaliste, inconnu, a signé Don Rodrigue.

« Lorsque, tout à coup, la salle fut secouée jusqu’en ses bases. La draperie noire s’agita, comme secouée par le vent. Les torches crépitantes s’éteignirent, vomissant dans leur agonie tout ce qu’il leur restait d’âcre fumée, et les danseurs se sauvèrent à toutes jambes. Il était quatre heures ! »

Illustration : José Guadalupe Posada, Un élégant couple de squelettes (189?-191?).

Un bal à la morgue.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 435 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :