À Découvrir :
ANONYME – Contes et fabliaux du Moyen Âge (Œuvre intégrale)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 3h 36min | Genre : Contes


Contes et fabliaux du Moyen Âge

« T’es-tu parfois demandé, ma chérie, comment vivaient nos aïeux ? Je parle de l’ancien temps, des arrière-grands-parents de nos arrière-grands-parents. Les vois-tu confinés dans leurs villes ou leurs villages, que joignaient — je devrais dire : que séparaient — des routes à peine tracées, où l’on enfonçait dans-la poussière en été, dans la boue en hiver, que des bandes de malandrins infestaient. [...] Voilà des gens, vas-tu me dire, qui vivaient bien tristement. Ne pas voyager ! Ne pas recevoir de journaux ! Ne pas lire ! Alors, à quoi pensaient-ils ? De quoi causaient-ils ? — Mais n’as-tu donc jamais entendu parler des veillées ? Quand arrivait le soir, quand on ne pouvait plus s’occuper de la boutique, du jardin ou des champs et qu’on avait mangé la soupe, ce mets national de la vieille France, vieux et jeunes, garçons et filles, maîtres et valets, se réunissaient pour la veillée ; chacun offrait l’hospitalité à son tour et fournissait le feu et la chandelle fumeuse. On se serrait autour de l’âtre, les femmes filaient, les hommes se reposaient, tous écoutaient et racontaient tour à tour les histoires, contes, légendes, fables, récits de voleurs et de revenants, aventures de chevalerie qu’ils avaient entendu raconter à leurs aïeux et dont ils n’étaient jamais rassasiés. Chacun y ajoutait un détail, une variante. On riait, on frissonnait aux mêmes endroits. Et le temps passait sans ennui, et l’on se séparait avec le désir de se réunir le lendemain. » Louis Tarsot (1857-19?)

- Les Trois Aveugles de Compiègne
- Les Trois Larrons
- Le Vilain devenu médecin
- Du Prud’homme qui retira de l’eau son compère
- Griselidis
- Du Convoiteux et de l’Envieux
- Les Deux Chevaux
- Du Jongleur qui alla en enfer
- Les Jambes de bois
- La Mule sans frein
- Le Bourgeois d’Abbeville ou la Housse coupée en deux
- Du Voleur qui voulut descendre sur un rayon de lune
- Lai du Palefroi Vair (Histoire du cheval gris)
- De sire Hain et dame Anieuse
- Le Tailleur du Roi et son sergent
- Aucassin et Nicolette

Illustration : Contes et fabliaux du Moyen Âge, par Albert Robida (1913).


> Consulter la version texte de ce livre audio.
Page vue 3 743 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
ZÉVACO, Michel – Les Pardaillan (5. Pardaillan et Fausta)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 13h 30min | Genre : Romans


Philippe II d'Espagne

Avant de mourir, Henri III a désigné son successeur, Henri de Navarre, son beau-frère, qui est protestant et ne rallie pas autour de lui la majorité des Français.
Cependant, dans un testament secret antérieur, Henri III reconnaissait le roi d’Espagne, Philippe II, comme son successeur sur le trône de France.

Fausta, après avoir mis au monde le fils de Pardaillan, s’empare du testament, que détenait le pape Sixte-Quint et va le porter à Philippe II. Pardaillan ne veut pas qu’un roi étranger règne sur la France et impose l’Inquisition. Henri de Navarre le charge de déjouer les manœuvres de Fausta.
La lutte sans merci continue à Séville entre les principaux personnages du roman.

Tous mes remerciements à Christophe Ménager qui interprète le Prélude N° 16 de Frédéric Chopin.

Accéder à l’œuvre intégrale…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 067 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ROSNY aîné, J.-H. – Le Dormeur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Contes


Jean-François Millet - La Méridienne

Rosny aîné, à la suite de La Mort de la terre (1910) a publié deux séries de contes qui comportent chacune un récit intitulé Le Dormeur. Nous vous offrons les deux.

Le premier pourrait s’appeler « le petit meurtrier innocent » et le second est une réfutation du proverbe français « Sans travail, point de richesse » illustrée et vécue par un demi-milliardaire américain.

Illustration : Jean-François Millet, La Méridienne (1850-1852).

Le Dormeur (1ère série).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 526 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

REINACH, Théodore – Hamlet

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 50min | Genre : Essais


Hamlet.gif

Cet essai (très) érudit sur le Hamlet de Shakespeare par Théodore Reinach (1860-1928) est paru dans le magazine La Nouvelle Revue en 1879.

« Le philosophe de la pièce est Horace : il semble que Shakespeare l’ait mis à côté de Hamlet pour prévenir toute erreur sur ce point, comme il lui a opposé l’actif et résolu Laërte pour faire mieux ressortir son indécision naturelle. Horace n’est pas seulement un philosophe par l’égalité de son âme, son héroïsme modeste, son amitié ; il l’est encore par la tournure de son esprit, par sa conception du surnaturel, par le doute railleur avec lequel il refuse de croire à l’apparition. Le philosophe n’a que la curiosité des choses d’au delà, l’homme religieux en a l’inquiétude. Cette inquiétude poursuit partout Hamlet, l’idée de la Providence et celle de la mort remplissent son âme. L’endroit du monde où il se sont le plus à l’aise, c’est le cimetière. Dès le premier acte, quand, dégoûté de la vie, il cherche à se tuer, c’est un scrupule religieux qui l’arrête ; une seconde fois, au troisième acte, sa pensée se reporte vers le suicide, dans le célèbre monologue, « Être ou n’être pas » : cette fois encore c’est une crainte religieuse qui le réconcilie avec l’existence. Sa foi dans la Providence est si forte qu’elle devient presque du fatalisme :

… Il existe une divinité
Qui de tous nos desseins détermine l’issue,
Quelque ébauche qu’ils aient de notre main reçue. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 616 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA VILLE DE MIRMONT, Jean (de) – La Mort de Sancho – Entretien avec le diable

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Contes


Célestin Nanteuil - Sancho Panza

Au Jean de La Ville de Mirmont poète mort à la guerre en novembre 1914, se joint le conteur de :

La Mort de Sancho (Panza)
« Quand il n’avait personne avec qui raisonner, Sancho s’adressait à son âne. Il lui parlait à cœur ouvert, comme à soi-même, bien sûr d’être compris. Il faisait seul tous les frais de l’entretien, ce qui lui plaisait, n’aimant guère la contradiction. »

et de Entretien avec le diable
« Voyez-vous, Diable, je m’ennuie autant qu’un homme peut le faire sur cette planète… Je voudrais que vous m’offrissiez un spectacle capable de me procurer de l’enthousiasme pendant seulement dix minutes… Déchaînez quelque cataclysme inédit, faites sonner toutes seules les cloches de Notre-Dame et s’envoler vers le ciel, comme une flèche, la tour Eiffel. »

Illustration : Célestin Nanteuil, Sancho Panza (1855).

La Mort de Sancho.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 514 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – Le Prince de Jericho

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 4h 40min | Genre : Romans


Maurice Leblanc

« Il y avait branle-bas sur la terrasse de la villa Mirador, au-dessus de la falaise abrupte qui encerclait un petit golfe de fin gravier, et que dominaient les rochers rouges de l’Esterel. Sous les yeux amusés de deux jeunes filles assises au seuil d’un vaste salon, un jeune homme maigre, élégant, de teint bilieux, faisait faire l’exercice au chauffeur et au maître d’hôtel qui évoluaient gaiement entre les piliers massifs de la pergola circulaire. Le long du parapet où montaient des touffes de géranium lierre s’alignaient une demi-douzaine d’arquebuses et se dressaient des marmites pleines de poix bouillante. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 951 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MULLEM, Louis – Une nouvelle méthode judiciaire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Histoire


Un lynchage en 1893

Ce troisième Conte d’Amérique de Louis Mullem, d’intérêt plus historique et juridique que littéraire, Une nouvelle méthode judiciaire, se conclut ainsi :

«« La mort garde son secret. » Parole simple, mais exacte, résumant peut-être, ou peu s’en faut, la philosophie de tous les genres de lois de lynch. »

Nous sommes à l’époque où aux États-Unis on tente de substituer, pour les criminels, au lynchage très critiqué la « guillotine horizontale ».

Note : Jusqu’en 1911, cette pratique (ni jugement, ni avocat) sévissait encore en Caroline du Nord ; elle remontait à Charles Lynch (1736-1796), « patriote » de l’État de Virginie…
Joseph Ignace Guillotin vécut de 1738 à 1814.

Illustration : Peter Thomas Stanford, Lynchage de la famille Waggoner au Tennessee en 1893 (1897).

Une nouvelle méthode judiciaire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 486 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DAUDET, Ernest – La Clef

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


La Clef

Cette troublante nouvelle d’Ernest Daudet (1837-1921), sur le démon du jeu, est parue dans le magazine illustré La Vie littéraire en 1899.

« On faisait cercle autour de nous. On me savait beau joueur. L’histoire de D… était connue. On pressentait un drame, au cas où il perdrait, et il perdait terriblement. Bientôt, il demanda à jouer sur parole. Je n’avais aucune raison pour refuser. Était-il écrit que D… ne gagnerait pas une seule partie ? À trois heures du matin, il me devait cent mille francs. Alors seulement il s’arrêta. C’était sa fortune entière que, sur un coup de cartes, il venait de perdre pour la seconde fois. Je levai les yeux vers lui : il essayait de paraître calme, mais son effrayante pâleur trahissait malgré lui la poignante angoisse qui l’étreignait. »

La Clef.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 654 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

UZANNE, Octave – La Correspondance d’amour

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Histoire


Raimundo Madrazo - La Lettre d'amour

Octave Uzanne prophétisait dans La Fin des livres, il y a 120 ans, que les lecteurs seraient bientôt remplacés par des auditeurs…
La Correspondance d’amour : ses subtilités et ses maléfices exprime dans un style parfait toutes les finesses et les enjolivements de certaines lettres d’amour, surtout féminines, et il déplore leur disparition avec l’avènement des cartes postales ou des télégrammes…

« Il est sage de brûler les lettres d’amour, mais il est doux de les conserver, de les classer, de les reprendre et de les relire souvent dans la niche de soie parfumée où l’on s’est plu à les encercueiller. La sensation qu’elles nous donnent à leur arrivée ne saurait être perpétuée ; toutefois, il est bon de songer à la curiosité rétrospective qu’il nous viendra avec les frimas de la vie, et nous nous décidons tous plutôt malaisément et à contre-cœur à anéantir les chères expressions vivantes qui souvent survivent aux ardents sentiments qui les ont dictées. »

Que dirait-il aujourd’hui de la prolifération des SMS et des simples « biZouX » pour remplacer les « hymnes d’amour » ?

Illustration : Raimundo Madrazo, La Lettre d’amour (XIXe).

La Correspondance d’amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 503 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TROLLOPE, Anthony – Les Bertram (Tome 01)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10h 49min | Genre : Romans


Les Bertram

Dans cet ambitieux roman se croisent George Bertram senior, un vieillard millionnaire et acariâtre, Lionel, le frère, soldat en mission dans des pays étrangers qui dépense sans compter, George, son fils et le neveu de George senior, un jeune homme brillant victime de son amour-propre, Harcourt, un jeune avocat promis à une belle carrière mais ambitieux et cupide, Caroline Waddington, la petite-fille, qui repousse son fiancé alors qu’elle l’aime et enfin Arthur Wilkinson, cousin de George, qui, soumis à sa mère, se croit condamné au célibat…

Traduction anonyme (1865).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 098 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :