À Découvrir :
MAUPASSANT, Guy (de) – Le Vieux (Version 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Le Vieux

« Les grosses poutres du plafond, brunies par le temps, noires et enfumées, traversaient la pièce de part en part, portant le mince plancher du grenier, où couraient, jour et nuit, des troupeaux de rats. Le sol de terre, bossué, humide, semblait gras, et dans le fond de l’appartement, le lit faisait une tache vaguement blanche. Un bruit singulier, rauque, une respiration dure, râlante, sifflante avec un gargouillement d’eau comme celui que fait une pompe brisée, partait de la couche enténébrée où agonisait un vieillard, le père de la paysanne. »

Une façon cocasse de considérer la mort…

Le Vieux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 737 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
ULBACH, Louis – Une haine de femme

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Une haine de femme

Sous son titre, cette nouvelle cache une délicieuse histoire d’amour parue dans le magazine illustré La Vie littéraire en 1898. On la trouve également dans le recueil Les Bonnes Femmes.

« Je voulus lui saisir les mains, l’embrasser de force ; le jeu autorisait cette hardiesse. Elle abattit ses doigts sur les miens, et je sentis les plus impitoyables des ongles de harpie me déchirer jusqu’au sang. Elle me faisait très mal. Je souris ; elle osa me sourire avec un regard féroce. Je la laissai se reculer, rentrer dans le salon. J’y rentrai à mon tour en mettant mes mains dans mes poches, pour dissimuler la blessure ; on crut que nous nous étions embrassés délicatement et on applaudit. »

Une haine de femme.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 978 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FOUQUÉ, Friedrich Heinrich Karl de La Motte – Ondine

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 2h 44min | Genre : Romans


Ondine

Écrivain romantique allemand, Friedrich Heinrich Karl de La Motte Fouqué (1777-1843) descend d’une famille de huguenots originaires de Normandie, qui émigra en Allemagne pendant les guerres de religion.

Ondine, qui paraît vers 1811, est l’un des contes allemands les plus charmants et l’un des seuls ouvrages de Fouqué qui continue à vivre aujourd’hui. Il servit de source d’inspiration à deux opéras d’E.T.A. Hoffmann et d’Albert Lortzing.

Traduction anonyme (1913).

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 738 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – En voyage (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


En voyage

Cette émouvante nouvelle est parue notamment dans la revue La Vie littéraire en 1900.

« Quand ils se rencontraient, elle lui rendait son salut avec un sourire grave et charmant. Je la sentais heureuse, elle si abandonnée et qui se savait perdue, je la sentais heureuse d’être aimée ainsi, avec ce respect et cette constance, avec cette poésie exagérée, avec ce dévouement prêt à tout. Et pourtant, fidèle à son obstination d’exaltée, elle refusait désespérément de le recevoir, de connaître son nom, de lui parler. »

En voyage.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 758 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, Francois – Mémoires (Chapitre 64)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 16min | Genre : Biographies


Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris pour l'année 1817

Les Chevaliers grimpants occupent tout le chapitre 64.

Contenu de ce chapitre :

Les donneurs de bonjours. – La bibliothèque d’un bonjourier. – Les chaussures légères. – Les fils de familles. – Le rire permanent – Le goupineur à la desserte. – Les Fausses méprises. – Conseils au lecteur.

« Les chevaliers grimpants, que l’on nomme aussi voleurs au bonjour, donneurs de bonjours, bonjouriers, sont ceux qui, s’étant introduits dans une maison, enlèvent à la passade le premier objet qui leur tombe sous la main. »

Illustration : Almanach des 25000 adresses des principaux habitans de Paris pour l’année 1817.

Chapitre 64.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 431 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ÉPINAY, Marie (de) – La Tour aux Belles

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 2h 2min | Genre : Nouvelles


La Tour aux Belles

Cette douloureuse et magnifique nouvelle de Marie de L’Épinay (1802-1864) a été publié dans la Revue étrangère en 1851.

« En accordant au fils du garde la haute fortune de devenir sa marraine, la reine n’avait pas voulu ne lui donner que son nom. Dès que l’enfant fut en âge de s’instruire, Sa Majesté annonça qu’elle se chargeait de pourvoir à tous les frais de son éducation, laquelle devait commencer chez le curé, dont l’art d’expliquer les rêves lui avait valu tant d’honneurs. Antoine ne s’était pas montré hostile aux volontés de son auguste protectrice : apprendre paraissait chez lui une passion instinctive ; aussi, à peine avait-il ses six ans accomplis, que déjà l’écorce des plus beaux arbres des environs portaient, gravés par l’enfant, les noms bénis de Marie-Antoinette. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 623 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEMAÎTRE, Jules – Mélie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Contes


Mélie

Le critique littéraire Jules Lemaître (1853-1914) fut aussi poète et conteur.

L’émouvant et joli conte Mélie est le récit par Christiane d’une amitié très rare, au temps où il y avait des comtesses.

« Mais, étant tout enfant, j’ai été adorée par une petite fille de mon âge, qui était bien la plus misérable petite fille, la plus mal lavée et la plus souillon qu’on pût voir, et qui s’appelait Mélie. »

Mélie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 522 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BAGRÉEF-SPÉRANSKI, Elisabeth (de) – La Pokritka

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 54min | Genre : Nouvelles


La Pokritka

Cette nouvelle russe, au dénouement exaltant, d’Elisabeth de Bagréef-Spéranski (1799-1859) est parue dans la Revue des deux mondes en 1856.

« – Il faut avoir le courage de se repentir, ma fille, reprit le starovère. Voici la clé du coffre de ta mère ; tu y trouveras ses habits et ses coiffes, le kokochnik brodé de perles qui la parait les jours de fête, les simples pavoinik qu’elle portait les jours de travail. Prends le plus modeste de ces pavoinik, et puisse son âme te pardonner d’avoir devancé le jour où tu aurais eu le droit de porter légitimement sa coiffure !
- O père, dit la jeune fille, le village, et les voisines, et les compagnes ! que leur dirai-je quand elles me demanderont si je suis veuve ou mariée ?
- Chez nos voisins de la Petite-Russie, quand une fille commet la faute que tu as commise, elle porte une coiffe de mariée et s’appelle pokritka (couverte). L’usage est bon, il faut t’y conformer. »

La Pokritka.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 525 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – Lettre à son frère Mickhaïl

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 32min | Genre : Correspondance


Fédor Dostoïevski

Durant sa captivité en Sibérie, Dostoïevski souffre des conditions de vie mais surtout de sa solitude affective et intellectuelle. C’est un peu un appel au secours qu’il lance ici à son frère.

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936) et Charles Morice (1860-1919).

Lettre à son frère.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 677 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLORGE, Henri – L’Abolition du temps : journal d’un inconnu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Henri Allorge

Henri Allorge (1878-1938) est un poète et homme de lettres qui mériterait d’être plus connu. Justement il publie un bref Journal d’un inconnu où il exprime sa détresse, à propos de l’abolition du temps, en des termes très mélancoliques.

« Comment abolir le temps ?
En vérité, qu’est-ce qu’une date ? Qu’est-ce qu’un jour, qu’est-ce qu’une heure ? Ces mots m’apparaissent comme dénués de toute signification.
Je ne vois plus nulle créature naître, vivre, ni mourir. J’échappe au spectacle désespérant de l’écoulement incessant des phénomènes. Je ne sais plus qui je suis ; j’ai oublié qui j’étais. Je vis d’une manière constamment et parfaitement uniforme. Je mange quand j’ai faim et dors quand j’ai sommeil. J’ai su d’ailleurs réduire ces deux obligations au strict indispensable. Inutile de dire qu’on ne trouverait autour de moi rien qui ressemblât à une horloge. Je n’entends aucun bruit ; le tonnerre peut tomber sur la cime de la montagne sans que je m’en doute. Je possède enfin le silence, le plus précieux de tous les biens et le plus inaccessible. »

Illustration : Henri Allorge.

Journal d’un inconnu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 465 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :