À Découvrir :
VEBER, Pierre et DELORME, Hugues – Le Maître à aimer

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 47min | Genre : Théâtre


Pierre Veber - Le Maître à aimer

Lindor est un jeune homme de dix-sept ans, « coquebin encore », qui vient de terminer ses études. Ses parents chargent son oncle de l’accompagner à Paris, avec mission de le déniaiser et de « lui apprendre la manière d’agir avec audace et pourtant galamment ».
Son oncle le confie au marquis de Courvalin, expert en matière de séduction, qui va donc lui apprendre comment on séduit une femme.

Le Maître à aimer.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 628 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
AUDOUX, Marguerite – Trois Nouvelles

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Paul Gauguin - Mandoline sur une chaise

Marguerite Audoux, ancienne bergère gardeuse d’agneaux, devenue couturière, ayant vécu dans la pauvreté a connu le succès littéraire avec Marie-Claire et a obtenu le prix Femina (1910), encouragée par Octave Mirbeau.
Elle a écrit quelques nouvelles agréables à lire, dont nous publions, après Souvenirs :

La Fiancée, Le Suicide et Fin moka qui n’ont pas eu la renommée de son roman.

« Depuis un moment, il me semble qu’un petit animal étrange est venu se loger dans l’endroit le plus profond de mon cœur, je le vois, et je le sens ; il ne cesse de frémir et de trembler comme s’il avait peur et froid, et toujours il creuse plus avant comme s’il espérait trouver un endroit chaud où il pourrait se blottir pour longtemps. Mais il ne fait plus chaud dans mon cœur et tu peux fouiller avec tes fines griffes, petit animal tout blanc et lorsque tu auras pénétré au fond même de ma vie, tu continueras à frémir et à trembler tout comme les feuilles des peupliers qui frémissent parfois, sans qu’on sache d’où vient le vent. » (Le Suicide)

> Écouter un extrait : La Fiancée.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 512 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MENDÈS, Catulle – Effets sans causes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Henri Guérard - Tête de chat noir (1888)

Voici le problème posé par Catulle Mendès en 1897 dans Effets sans causes :

« Je crois bien qu’il y a des ombres qui ne sont les ombres de rien. Je crois aussi que l’on peut voir dans les glaces des reflets qui ne sont les reflets de rien. Pourquoi l’ombre et le reflet n’existeraient-ils pas par eux-mêmes ? parce que les mots dont on les désigne impliquent qu’ils n’ont pas de personnalité première et sont seulement des images d’êtres ou de choses ? c’est un raisonnement médiocre. Les mots peuvent se tromper. De même qu’il y a des personnes mal nommées, des lâches qui s’appellent Achille, des catins qui s’appellent Marie, il y a peut-être des objets qui ont d’incomplètes ou même d’absurdes représentations verbales. Les vocabulaires ne sont pas infaillibles. »

Illustration : Henri Guérard, Tête de chat noir (1888).

Effets sans causes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 361 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SCHOLL, Aurélien – Toujours belle

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 13min | Genre : Nouvelles


Toujours belle

Cette nouvelle d’amour, au dénouement singulier, d’Aurélien Scholl (1833-1902) est parue dans La Revue pour tous en 1888.

« Tout à coup Montbrun tomba en arrêt. Au milieu d’une poussée, une tête de jeune fille lui était apparue. Était-ce un mirage, une illusion ? ou voyait-il réellement cette figure idéale ? Jamais, dans ses rêves les plus ardents, il n’avait rien imaginé qui approchât de ces lignes de l’au-delà terrestre.
C’était la pureté calme, la sérénité chrétienne, la virginité radieuse, une nuée détachée du souffle qui, au commencement, flottait sur les eaux. C’était une essence d’âme. »

Toujours belle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 453 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 53)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Biographies


Une brodeuse parisienne en 1825

La mauvaise fortune d ‘Adèle continue…

Contenu du chapitre 53 :

Le fruit des économies. – Projet d’amendement. – L’habile ouvrière. – Existence précaire. – Conséquences d’un préjugé. – Le Mont-de-piété. – Le désespoir. – Il faut mourir. – Cruel supplice. – Les instruments du crime. – Résistance à la tentation.

« Employée dans un magasin quelques mois, elle eut tout lieu d’être contente de son sort ; mais l’existence d’un libéré, homme ou femme, est si précaire : on sut qu’elle avait été enfermée à Saint-Lazare, et dès lors commencèrent pour elle ces tribulations auxquelles il est si rare d’échapper lorsqu’une fois on a été repris de justice. »

Illustration : Louis-Marie Lanté, Georges-Jacques Gatine, Une brodeuse parisienne (1825).

Chapitre 53.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 580 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ESPERIIDAE – La Petite Fille en rose pâle

Donneuse de voix : Esperiidae | Durée : 8min | Genre : Nouvelles


Cerisier en fleur

Voici une petite nouvelle, toute simple et très courte, rédigée dans le cadre de ma série Sillons d’existence, sorte d’exercices d’écriture qui consiste à observer une scène plus ou moins quelconque durant quelques minutes, et à essayer d’en retranscrire la magie, la grâce et la douceur, avec l’intensité du-de la contemplateur-trice.

Ce matin-là, ce fut une petite fille en rose pâle…

La Petite Fille en rose pâle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 681 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARTHA, Constant – De la philosophie à Rome sous l’empire

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 20min | Genre : Histoire


De la philosophie à Rome sous l'empire

Ce cours donné à la Sorbonne par Benjamin-Constant Martha, historien de la morale antique (1820-1895), a été publiée par La Revue politique et littéraire en 1871.

« La philosophie, au temps de Sénèque, est donc devenue à la fois plus éclectique, plus pratique et aussi plus enthousiaste. La grande question pour elle, comme pour le christianisme, semble être l’amélioration, le redressement, et ce que les chrétiens appellent le salut des âmes. Le reste, la spéculation pure, est mis de coté et dédaigné. « Je parle dans la langue grecque, dit Sextius, mais à la romaine, graecis verbis, romanis moribus » (Sénèque), voulant dire par là qu’il emploie la manière romaine, la méthode pratique, par opposition à la philosophie contemplative des Grecs. Sénèque n’est pas moins dédaigneux pour la dialectique, les inepties, les subtilités de cette philosophie en regard de laquelle il met sans cesse la philosophie romaine, comme si, après tout, celle-ci ne devait point à celle-là son fonds et sa substance ! »

De la philosophie à Rome sous l’empire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 498 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOGOL, Nicolas – Le Corps sanglant

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Apollinary Vasnetsov - Chambre de torture à Moscou au XVIe

Le Corps sanglant
« Cette histoire tragique a été attribuée à Nicolas Gogol. Le recteur de l’Académie de Saint-Pétersbourg, qui était en même temps chef de la censure, ordonna d’interdire la publication de cette nouvelle et de garder le manuscrit dans les archives de la censure. Il en est sorti tout récemment. La personnalité de J.-Wladimir Bienstock (1868-1933), un des grands traducteurs franco-russe du début du XXe siècle, nous semble a priori écarter l’idée d’un pastiche ou d’une mystification. » (Note de l’éditeur)

« C’était un homme dont toute la peau était arrachée. Il était tout sanglant ; les veines seules formaient un réseau bleu se ramifiant sur tout le corps. Le sang coulait goutte à goutte. Une pandure, retenue par une courroie, était suspendue à son épaule. Dans le visage ensanglanté, les yeux brillaient étrangement. »

Illustration : Apollinary Vasnetsov, Chambre de torture à Moscou au XVIe (1912).

Le Corps sanglant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 573 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – L’Éclat d’obus (Deuxième Partie, Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 4h 11min | Genre : Romans


L’Éclat d’obus

Stéphane d’Andeville a rejoint Paul Delroze sur le front. Il l’accuse d’être parti en abandonnant sa femme Elisabeth. Paul veut apprendre ce que sait son beau-père sur la mystérieuse femme du tableau. Ils se disputent. Puis Paul capture le major Hermann, cet homme qui ressemble tellement à la mystérieuse femme responsable de la mort de son père. Mais le major Hermann parvient à prendre la fuite à la faveur d’une attaque allemande. Paul est blessé. Pourtant, une fois remis, il repart pour une mission secrète du côté prussien. Bernard d’Andeville l’accompagne. Tous deux découvrent un tunnel aux dimensions étonnantes apparemment creusé par les Prussiens. Quand Bernard s’émerveille des dons d’observation et de déduction de Paul, et qu’il le compare à Arsène Lupin, Paul lui répond qu’il ajustement rencontré Arsène Lupin au cours de sa convalescence…

Accéder à la première partie.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 601 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RETBI, Shmuel – Le Loup, le renard et les trois petits lapins (Suite et fin)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 16min | Genre : Contemporains


Le Loup, le renard et les trois petits lapins

Voici la fin de l’histoire du Loup et des Petits Lapins. Cet épisode montrera aux grands bien plus qu’aux petits l’image d’un monde meilleur où il fait bon vivre. De nombreuses expressions complexes ou alambiquées parsèment le récit. Si l’on veut lire l’histoire aux plus jeunes, il faudra soit expliquer soit simplifier. De toute façon, tout est bien qui finit bien et c’est l’essentiel.

Un grand merci à Isabelle, qui a illustré ce conte.

Et un grand merci à Shmuel, qui a écrit cette histoire pour les jeunes audio-lecteurs de Littératureaudio.com.

Accéder aux épisodes précédents : première partie, deuxième partie.

Le Loup, le renard et les trois petits lapins (Suite et fin).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 780 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :