À Découvrir :
MAUPASSANT, Guy (de) – Nos Anglais

Donneuse de voix : Carole B.-A. | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Guy de Maupassant

« Un petit cahier relié gisait sur la banquette capitonnée du wagon. Je le pris et je l’ouvris. C’était un journal de voyage, perdu par un voyageur.
J’en copie ici les trois dernières pages.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
1er février. – Menton, capitale des Poitrinaires, célèbre par ses tubercules pulmonaires. Tout différent du tubercule de la patate qui vit et pousse dans la terre pour nourrir et engraisser l’homme, ce genre de végétation vit et pousse dans l’homme pour nourrir et engraisser la terre. »

Nos Anglais.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 194 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 25)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 25min | Genre : Biographies


27 rue Saint-Dominique, Paris VIIe, où résida Chateaubriand en 1820

« Retomber de Bonaparte et de l’Empire à ce qui les a suivis, c’est tomber de la réalité dans le néant, du sommet d’une montagne dans un gouffre… »

Ainsi commence ce Livre 25 qui relate les années 1815-1816, Chateaubriand est nommé Pair de France, il publie La Monarchie selon la Charte, un « catéchisme constitutionnel », il évoque Louis XVIII, son caractère et les favoris (« plus le favori a été bas et intime, moins on peut le renvoyer… »), la vente de sa propriété de La Vallée, un déchirement (« Je m’étais attaché à mes arbres, plantés et grandis, pour ainsi dire, dans mes souvenirs »).

Puis il évoque les années 1817-1818, Messieurs de Villèle et de Corbière, le journal Le Conservateur et l’article De la morale des intérêts matériels et de celle des devoirs (Chapitre 10), puis 1820, l’assassinat du Duc de Berry, neveu de Louis XVIII à l’Opéra (De la vie et de la mort de M. le Duc de Berry), et la vie politique qui mènera Chateaubriand à Berlin en 1821, à l’Ambassade d’Allemagne (ce qui sera relaté dans tout le Livre 26 des Mémoires d’outre-tombe).

Illustration : 27 rue Saint-Dominique, Paris VIIe, où résida Chateaubriand en 1820.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 131 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PATÉ, Lucien – Trois Poèmes

Donneur de voix : Aurélien Ridon | Durée : 6min | Genre : Poésie


Lucien Paté - Trois Poèmes

Lucien Paté (1845-1939) est un poète français.

Le Vieux Pêcher (extrait)

« C’était le vieux pêcher, le grand arbre, l’aïeul
Aux bras ouverts, couvrant tout un mur à lui seul :
L’automne, à le charger de parures vermeilles,
À l’envie du printemps, épuisait ses corbeilles.
Tantôt c’étaient des fleurs à nourrir vingt ruchers,
Et mille essaims joyeux s’y voyaient attachés,
Et le mur, pour voiler son visage morose,
Semblait tenir ouvert un large éventail rose. »

> Écouter un extrait : Poètes du clocher.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 932 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE ROUGE, Gustave – Ignorance

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Nouvelles


Ignorance

C’est à la suite de cette visite,

« Nous entrâmes dans le champ des morts.

Oh ! le poétique endroit pour dormir le dernier sommeil avec ses murs effondrés et lierreux, ses pommiers qui faisaient pleuvoir la neige rose de leurs fleurs sur les tombes, et ses sentiers envahis par l’exubérance des verdures ! »

que Gustave Le Rouge nous démontre, dans Ignorance, que ne pas savoir est parfois préférable à connaître la vérité.

Illustration : Viggo Johansen, Deuil (XXe).

Ignorance.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 877 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRADDON, Mary Elizabeth – Barbara

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 6h 36min | Genre : Romans


Barbara

Connue pour ses romans policiers, Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) conte dans Barbara une sublime histoire d’amours contrariées.

« George Leland, qui ne soupçonne pas l’effet qu’il a produit dans l’asile doux, chaud et tranquille de la famille, fait son apparition à Southlane à l’heure convenue. Les mots : Villa des Roses sont inscrits sur la porte d’entrée. Le jardin, éclairé par un beau soleil, brille de tout son éclat. Le long des murs du petit vestibule, des jardinières sont remplies de fleurs. Le calme, la fraîcheur de l’air, le parfum des fleurs, tout se réunissait pour inspirer au transfuge du West-End un sentiment de repos.
- Je ne m’imaginais pas que Camberwell pût être un si joli endroit, dit le capitaine Leland, d’un ton aimable en serrant la main de Mme Trevenock ; on se croirait ici à la campagne.
En ce moment il entrevoit deux sveltes jeunes personnes, qui cherchaient à dissimuler leur présence dans la pièce voisine. Les portières étaient relevées de manière à ne former qu’un appartement qui plongeait sur le jardin.
- Mes filles, balbutie Mme Trevenock ; puis elle acheva la présentation d’un ton plus officiel en reprenant: Le capitaine Leland… Mlle Trevenock, Mlle Florence.
Nouvel échange de poignées de main.
Florence prétendit plus tard qu’à ce moment une rougeur subite envahit les joues bronzées du capitaine, tant il s’attendait peu à trouver à Camberwell une personne d’une beauté aussi incomparable que celle de Barbara. Il se hâta de dissimuler sa surprise sous cette phrase banale :
- Vous paraissez avoir un bien grand jardin. »

Traduction : Hephell (18?-1894?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 480 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENARD, Maurice – Sous le joug du rêve

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10min | Genre : Nouvelles


Sous le joug du rêve

Sous le joug du rêve

« Blagny s’éveilla.

- Encore ce rêve, dit-il, toujours cette maison !…

Depuis qu’il avait l’âge de rêver et de se souvenir, Blagny était hanté, certaines nuits, par une vision dont l’étrangeté résidait surtout dans la répétition et dans la persistance. »

Maurice Renard vous propose une solution pour échapper à l’obsession d’un rêve et elle semble efficace !

Illustration : Adolph von Menzel, Escalier au crépuscule (1848).

Sous le joug du rêve.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 885 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GYP – Sans phrases

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 16min | Genre : Nouvelles


Sans phrases

Cette désuète mais non moins délicieuse nouvelle de la comtesse Roger de Martel de Janville, alias Gyp (1849-1932), est parue dans la revue La Vie parisienne en 1884.

Le début : « En épousant mademoiselle Diane de Volo, le duc Hugues de Vyéladage avait mis au mariage les conditions suivantes : sa femme habiterait avec lui toute l’année le château des Futaies et aurait autant d’enfants qu’il lui plairait, à lui, d’en avoir. Très jaloux, il interdisait formellement la danse et les robes décolletées. Il ne permettait pas non plus la chasse à cheval. C’était, à certains points de vue, un exercice malsain pour les femmes et, de plus, comme il tenait à surveiller ses chiens et ses piqueux, il ne pourrait pas surveiller sa femme et n’aurait pas un instant de tranquillité.
La belle Diane, amoureuse de l’argent, du luxe et du plaisir, avait accepté ces conditions les yeux fermés.
Elle ne voulait qu’une chose : épouser M. de Vyéladage et son immense fortune. »

Cette lecture est dédiée à Carole.

Sans phrases.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 006 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARISTOTE – De la divination dans le sommeil

Donneuse de voix : Domi | Durée : 20min | Genre : Philosophie


Aristote

Aristote traite des rêves dans les Petits Traités d’histoire naturelle (Parva naturalia).
Il les considère comme un phénomène somatique lié au vécu de la journée.
Le rêve provient d’une fausse perception du corps durant le sommeil, analogue au reflet d’une image dans une eau agitée. (Source : Wikipédia)

Traduction : Jules Barthélémy Saint-Hilaire (1805-1895).

De la divination dans le sommeil.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 067 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARTEL, Tancrède – Les dieux se vengent

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Ulysse et Circe

« Grâce aux sublimes indiscrétions d’Homère, nous savons tous que le plus spirituel et rusé des Grecs, Ulysse, roi d’Ithaque, fut, pendant au moins une année, l’amant de Circé, fille du Soleil, magicienne et reine de l’île d’Æa. [...] Mais on ignore, ou à peu près, qu’un des matelots du roi d’Ithaque conserva jusqu’à sa mort, et cela par sa faute, la forme peu enviable d’un pourceau. Il se nommait Likopinax – « le lécheur-de-plats ». »

Et c’est le destin peu connu de ce compagnon d’Ulysse, Tancrède Martel (1856-1928) nous conte dans
Les dieux se vengent.

P.S. : Dans le même genre, en marge d’Homère, écoutez Elpénor de Giraudoux.

Illustration : Bartholomeus Spranger, Ulysse et Circe (158?).

Les dieux se vengent.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 898 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMB, Charles et Mary – Contes tirés de Shakespeare

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 5h 13min | Genre : Théâtre


Tales from Shakespeare (1922)

« Donner au public la quintessence de l’œuvre du grand tragique anglais ; mettre en relief dans une narration succinte, mais toujours attrayante, la vivifiante philosophie et la saine morale qui y abondent ; revêtir le tout du splendide manteau de la langue de Bossuet et de Molière, tel est le triple but que je me suis proposé dans cet ouvrage. » (T.T. Timayenis)

Des résumés en prose de vingt pièces de Shakespeare, rédigés par Charles Lamb (1775-1834) et sa sœur Mary (1764-1847), furent publiés en 1807 sous le titre Tales from Shakespeare. Le nom de Mary Lamb ne fut cité pour la première fois que dans l’édition de 1838, bien qu’elle fût responsable de quatorze résumés. Cet ouvrage faisait la part belle aux comédies, aux dépens des tragédies, et aucune des pièces historiques n’était mentionnée. La préface expliquait que ce livre était destiné aux jeunes lecteurs, en vue de les aider à aborder l’œuvre d’un auteur célèbre mais parfois difficile. Ce petit livre intéressa aussi nombre d’adultes, et est encore réimprimé de nos jours. Il a été traduit dans des dizaines de langues.

Puisse cette lecture de dix résumés vous inciter à relire ou à revoir – dans leur version intégrale – au moins quelques-unes des pièces les plus connues du grand dramaturge élisabéthain et jacobéen.

Traducteur : T.T. Timayenis (1853-1918).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 228 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :