À Découvrir :
BALZAC, Honoré (de) – Histoire de la Grandeur et de la Décadence de César Birotteau (Première Partie : César à son apogée)

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 5h 16min | Genre : Romans


Paul Gavarni - Couple

César Birotteau, parfumeur, est le digne frère de l’aimable François Birotteau, curé de Tours… Personnage bonhomme et de commerce facile, épris de sa femme et de sa fille, mais manquant cruellement de hauteur de vue, il est le type du petit commerçant monté en graine, à qui le succès fait tourner la tête.

Dans un registre satirique, et parfois franchement comique, Balzac nous conte ici, avant Zola, le drame des petits hommes d’affaires mangés par les grands.

À suivre…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 603 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
KARR, Alphonse – Bourdonnements (Fragment 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 56min | Genre : Histoire


Hortense de Beauharnais et le futur Napoléon III

Dans ce deuxième fragment de Bourdonnements, Alphonse Karr continue ses propos satiriques. Après avoir parlé des rumeurs sur la naissance de Napoléon III, il accuse la versatilité du peuple français :
« À ces cris tumultueux, d’autres cris ne tarderont pas à succéder, la foule prendra bientôt une autre direction, mais ce seront des clameurs aussi violentes, aussi furieuses, aussi assourdissantes, des à bas remplaçant des vivats, une folie contraire, mais une folie égale, une course aussi effrénée, mais dans le sens précisément contraire ; hier, on courait à Charybde ; aujourd’hui, on court à Scylla ; toujours on court, et toujours à l’écueil. »
Il déplore ensuite son isolement de critique, apostrophe les bourgeois inconscients du sort qui les attend :
« Ils s’étaient accoutumés à attaquer la royauté, et aujourd’hui, sans le faire exprès, ils ne peuvent s’empêcher, un peu par air et beaucoup par habitude, de se mêler aux attaques dont la nouvelle royauté est l’objet à son tour. »
refuse la loi électorale, ridiculise certains décrets et regrette le trop grand nombre d’avocats à la Chambre.

Bourdonnements.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 176 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

WILDE, Oscar – La Cruauté dans les prisons

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 47min | Genre : Nouvelles


Détail de la façade de la prison de Reading

La Cruauté dans les prisons (anglaises de 1897) :

« Monsieur,
Je lis avec un grand regret, dans les colonnes de votre journal, que le gardien Martin, de la Reading Prison, a été révoqué pour avoir donné quelques biscuits à un petit enfant affamé.

J’ai vu les trois enfants moi-même, le lundi qui précéda ma mise en liberté. Ils venaient d’être condamnés et se tenaient en rang, dans le hall central, vêtus du costume des prisons et portant leurs feuilles sous le bras, prêts à être conduits dans les cellules qui leur étaient désignées. Je suivais par hasard une galerie menant au parloir où je devais avoir une entrevue avec un de mes amis.

C’étaient de tout petits enfants. Le plus jeune (celui auquel le gardien donna les gâteaux) était un tout petiot maigrelet pour lequel on n’avait évidemment pu trouver de costume assez petit pour le vêtir. J’avais certainement vu bien des enfants détenus, au cours des deux ans durant lesquels je fus moi-même emprisonné. [...] »

Oscar Wilde a cotoyé dans la prison anglaise de Reading des enfants incarcérés objets de traitements inhumains. Il exprime sa révolte aussi à l’égard de incompétence des médecins psychiatres des maisons d’arrêt.

Traduction anonyme (1897)

Illustration : Détail de la façade de la prison de Reading en 1844.

La Cruauté dans les prisons.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 223 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – Retiré des affaires

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 44min | Genre : Nouvelles


Retiré des affaires

«« Mon oncle Stephen Maple était celui de nos parents qui avait eu le plus de chance en affaires. Il était aussi le moins respectable ; et nous ne savions pas trop si nous devions nous féliciter ou rougir de sa fortune. Dans sa grande épicerie de Stepney, il se livrait à un trafic compliqué – et pas toujours très propre, à ce que nous avions cru comprendre, – avec les riverains du fleuve et les gens de mer. La profession, quoique lucrative, avait ses mécomptes ; on s’en aperçut quand, un jour, après vingt ans de prospérité, il fut brutalement assailli par un de ses clients, et laissé pour mort avec trois côtes cassées et une jambe brisée, laquelle, mal raccommodée, resta plus courte que l’autre de trois pouces. »

Un jour, sa mère reçut une lettre de lui, une invitation pour son neveu à aller le rejoindre dans un village perdu au nord de l’Angleterre. Il lui assurait un brillant avenir. Malgré les réticences de sa mère, John, ayant un fort penchant pour les aventures, décide de partir.
Mais il était loin de se douter de ce qui l’attendait…

Traduction : Louis Labat (1867-1947).

Illustration : Sidney Paget, The Story of the Club Footed grocer (1899).

Une histoire extraite du recueil La Main brune.

Retiré des affaires.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 883 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CREVEL, René – L’Esprit contre la raison

Donneuse de voix : Domi | Durée : 1h 1min | Genre : Essais


René Crevel

René Crevel (1900-1935) est un écrivain et poète appartenant au courant dadaïste puis surréaliste.
Cet essai s’inscrit dans le débat de plus en plus violent qui divise les milieux littéraires dans les années vingt, avec la naissance du Surréalisme. L’auteur s’y montre passionné et véhément.

« Qui donc d’ailleurs, durant les premiers lustres de ce siècle, eût prévu à coup de quel vigoureux questionnaire seraient poursuivis les romanciers, benoîtement réalistes ? Le premier qui leur fut porté fut celui de l’enquête menée au lendemain de la guerre, en 1919, par la revue Littérature qui osa demander aux pontifes : Pourquoi écrivez-vous ? [...]

Voilà par quelle enquête a débuté la lutte de l’Esprit contre la Raison que devaient poursuivre Dada, l’écriture automatique, le surréalisme. La brusquerie de l’attaque, spontanément, ébranla et jusque dans ses plus profondes et traditionnelles racines l’opportunisme. Du premier coup, la preuve venait d’être faite que toute poésie est une révolution en ce qu’elle brise les chaînes qui attachent l’homme au rocher conventionnel. Déjà voici venir le temps où nul n’osera sans rire se justifier par des raisons formelles et c’est ainsi que le professeur Curtius, dans un récent article sur Louis Aragon, a pu le louer d’« avoir vaincu la beauté, ce prétexte, par l’authentique poésie ». [...]

Le poète, lui, au contraire, ne flatte ni ne ruse. Il n’endort pas ses fauves pour jouer au dompteur mais, toutes cages ouvertes, clés jetées au vent, il part, voyageur qui ne pense pas à soi mais au voyage, aux plages de rêves, forêts de mains, animaux d’âme, à toute l’indéniable surréalité. Et voyez son mépris des rocailles, des travestis. Le livre de ses songes, il le lit comme ces leçons de choses où son enfance essaya d’apprendre à connaître l’économie du monde, la marche du temps, les caprices des éléments et les mystères des trois règnes. C’est, en plein ciel, un récit aux couleurs plus persuasives, plus périlleuses que le chant légendaire des sirènes.

Des hommes en d’autres temps avaient la joie de planter des arbres qu’ils appelaient arbres de la liberté. La poésie qui nous délivre des symboles plante la liberté elle-même et son ascension laisse très loin derrière, très bas sous elle, les sons, les couleurs qui l’expriment.

Mais quel technicien comprendra jamais ? »

L’Esprit contre la raison.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 219 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PASCHKOFF, Lydie – Fleur de Jade

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Fleur de Jade

Un épisode (d’amour tragique) de la bataille de Fou Tchéou, une bataille navale de la guerre franco-chinoise de 1884.

« Une jeune femme apparaît encadrée par les branches flexibles des bambous, qu’elle écarte de ses deux mains. Elle a une figure ovale, des yeux malins, des cheveux noirs relevés et retenus par des épingles de jade garnies de rubis. Une énorme perle brille sur son front, cette perle à la possession de laquelle tiennent tant les Chinoises, qui orne le sommet de leur tête, et qu’elles ne quittent jamais. Les boucles d’oreilles et les autres bijoux sont en jade, mêlés de saphirs, de rubis et d’émeraudes qui se détachent en points brillants sur le vêtement en satin vert-d’eau très pâle et brodé d’or, de cette fée céleste. »

Fleur de Jade.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 102 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SHELLEY, Mary – Frankenstein, ou Le Prométhée moderne

Donneur de voix : Florent | Durée : 8h 16min | Genre : Romans


Frankenstein

Ce célèbre roman de Mary Shelley, continue plus de deux cents ans après avoir été écrit, de nous interroger sur la nature humaine et sur les dérives de la science.

À la tête d’une expédition pour le Pôle Nord, l’explorateur Robert Walton voit arriver un jour, alors que son bateau est pris dans la glace, un homme en traîneau tiré par un chien. Cet homme, Victor Frankenstein est dans un état de grande détresse. Recueilli à bord, il va commencer un bien étrange récit…

Traduction : Jules Saladin (17?-18?).

Illustration : Lobby card for Frankenstein (1931).

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 686 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ESQUIROS, Alphonse – Une rivale

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Une rivale

C’est une histoire de jalousie que conte cette nouvelle d’Alphonse Esquiros (1812-1876) parue dans la revue littéraire La Chambre de lecture (1841).

« Lady Ruthwen était effrayante : ses yeux jetaient de la flamme et ses petites dents blanches claquaient les unes contre les autres avec un grand bruit. Le domestique laissa enfreindre sa consigne ; c’était un vieux soldat qui avait tenu tête aux pirates et aux Espagnols, mais qui battait en retraite devant une femme en colère. Lady Ruthwen entra ; au milieu d’une salle vivement éclairée aux bougies, ses yeux irrités et inquiets rencontrèrent tout d’abord sa rivale, une blonde, avec des cheveux filés de soleil, des yeux d’un bleu vif, adorablement amincis aux coins, un front blanc et opaque, des joues marquées de fossettes comme des joues de reine, des bras demi-nus d’un contour sage et modéré que terminaient les plus charmantes mains de la terre… »

Une rivale.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 182 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRONTË, Charlotte – Le Professeur

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 7h 49min | Genre : Romans


Le Professeur

Orphelin depuis l’enfance, William Crimsworth étudie dans la prestigieuse école d’Eton, grâce à l’aide financière de sa famille. À la fin de ses études, il rejoint son frère aîné Edward, qui mène carrière dans l’industrie. Mais les deux frères ne s’entendent pas : victime du caractère irascible d’Edward, William choisit de s’exiler en Belgique. Une nouvelle vie s’offre à lui dans un pensionnat pour garçons à Bruxelles, où il devient professeur d’anglais.

« Il ne m’était pas difficile de découvrir la meilleure manière de cultiver l’esprit de Frances, de satisfaire son âme altérée, de favoriser l’expansion de cette force intérieure que le froid et la sécheresse avaient paralysée jusqu’à présent. Une bienveillance continuelle cachée sous un langage austère et ne se révélant qu’à de rares intervalles par un regard empreint d’intérêt ou par un mot plein de douceur, un profond respect dissimulé sous un air impérieux, une certaine sévérité jointe à des soins assidus et dévoués, furent les moyens dont je me servis avec elle, et ceux qui convenaient le mieux à sa nature aussi fière que sensible. »

Traduction : Henriette Loreau (1815-18?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 791 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LONDON, Jack – Ce Spot

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Ce Spot

Spot, en anglais, signifie Tache. C’est le nom de ce chien de traîneau, à cause d’une tache noire dans sa fourrure.
Un chien pas comme les autres qu’ont acquis deux amis sans se douter des mésaventures qu’il leur ferait vivre.

Traduction : Paul Gruyer (1868-1930) et Louis Postif (1887-1942).

Ce Spot.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 192 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :