À Découvrir :
TACITE – Annales (Livres XIII-XIV)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Histoire


Neron Remords par John William Waterhouse

Le plus grand peintre de l’Antiquité, Tacite, nous décrit la soif de pouvoir du cruel empereur Néron qui n’hésita pas, après son fratricide (mort de Britannicus – Annales, Livre XIII), à commettre un parricide (mort d’Agrippine – Annales, Livre XIV).

L’Assassinat de Britannicus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 150 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
HUGO, Victor – Buonaparte (Poésie, Version 2)

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 8min | Genre : Poésie


Trône de Napoléon pour le Sénat

« Peuples, qui poursuivez d’hommages
Les victimes et les bourreaux,
Laissez-le fuir seul dans les âges ;
Ce ne sont point là les héros.
Ces faux dieux, que leur siècle encense,
Dont l’avenir hait la puissance,
Vous trompent dans votre sommeil ;
Tels que ces nocturnes aurores
Où passent de grands météores,
Mais que ne suit pas le soleil. »
Mars 1822

Dans ce poème en cinq mouvements extrait de Odes et ballades, Victor Hugo nous livre son portrait de « l’empereur des Français ». Sans concession, il nous invite par là-même à une réflexion politique sur les puissants.

Illustration : Trône de Napoléon pour le Sénat.

Licence Creative Commons

Buonaparte.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 408 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LE CORAN – Sourates 07 à 18

Donneuse de voix : Christine Treille | Durée : 4h 02min | Genre : Religion


Le Coran

La première sourate de cette deuxième partie de l’enregistrement du Coran, se nomme Al Araf ou Le Purgatoire. Nous y trouverons narrée entre autre l’histoire de la création. Puis dans les sourates suivantes, nous retrouverons l’histoire de Joseph vendu par ses frères, nous découvrirons la sourate 9, Le Repentir, sourate controversée, plus avant nous lirons l’histoire de cette caverne où des jeunes gens persécutés et devenus monothéistes dormirent pendant 309 ans et dans la sourate Le Voyage nocturne, nous pourrons lire des lignes magnifiques concernant l’amour et le respect dus aux parents. Poursuivons donc la découverte du Coran avec ces 12 nouvelles sourates.

Traduction : Albin de Kazimirski Biberstein (1808-1887).

> Écouter un extrait : Sourate 07 : Al Araf.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 601 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ERCKMANN-CHATRIAN – Hugues-le-Loup

Donneur de voix : Florent | Durée : 3h 56min | Genre : Nouvelles


Hugues le Loup

Gédéon Sperver est au service du comte de Nideck depuis des années. Mais le comte, malade, est à l’aube d’une nouvelle crise, laquelle pourrait bien lui être fatale. Afin de le sauver, Gédéon se décide à aller chercher son fils Fritz, un jeune médecin exerçant à Fribourg.
Au château de Nideck, Fritz va croiser de curieux personnages et découvrir que le comte souffre d’un mal des plus étranges…

Illustration : Sunshine Village, Banff, Canada (photographie de Neil Rosenstech).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 419 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERNE, Jules – P’tit Bonhomme

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 13h 39min | Genre : Romans


P'tit Bonhomme

Irlande, 1875.

P’tit Bonhomme, c’est d’abord une manivelle enfermée dans une caisse pour faire tourner des marionnettes ! À 4 ans ! Un sort bien misérable. Ni plus ni moins que le précédent chez l’« éleveuse » ou que le suivant à la Ragged school.
Jules Verne nous fait découvrir une misère irlandaise effroyable.

Mais Pt’it Bonhomme est si intelligent ! et tellement bon !

Un Jules Verne héritier de Charles Dickens.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 220 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – Les Demoiselles de Bienfilâtre (Version 2)

Donneur de voix : Patrick Grégoire | Durée : 21min | Genre : Contes


Auguste de Villiers de L'Isle-Adam

L’histoire de deux sœurs de joie aussi sérieuses que professionnelles, aux affaires florissantes… jusqu’au jour où l’une d’elles, emportée par une passion amoureuse gratuite, met en danger leur commerce.

Un des Contes cruels d’Auguste de Villiers de L’Isle-Adam…

Les Demoiselles de Bienfilâtre.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 705 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BEAUME, Georges – Trottin de Paris

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h 10min | Genre : Romans


Jean Beraud - Parisienne place de la Concorde

Mathilde est la fille cadette d’une famille de onze enfants, très pauvre. Son père est mineur, il ne gagne pas beaucoup d’argent et la vie est difficile. Pour fuir la misère, Mathilde décide de monter à Paris, où elle espère faire fortune.
Elle trouve du travail chez une modiste, mais le métier de trottin ne rapporte guère. Comme elle est une très belle jeune fille, elle reçoit de nombreux regards flatteurs, mais cela ne va pas plus loin, et la fortune espérée est encore lointaine.
Sébastien est un petit employé, qui gagne deux cents francs par mois. Âgé de trente ans, il n’a guère de succès auprès des femmes car il est très petit, épais, avec une grosse tête. Pourtant, il ose aborder Mathilde, quoique sans beaucoup d’espoir. Il se présente comme un riche bourgeois, gagnant de beaux appointements dans un ministère. À sa grande surprise, Mathilde lui répond et accepte de le revoir.

Image : Jean Béraud, Parisienne, place de la Concorde (ca. 1885).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 026 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ARGENTIN, Charles – Sept Poèmes

Donneur de voix : Aurélien Ridon | Durée : 7min | Genre : Poésie


Charles Argentin - Sept Poèmes

Charles-Théophile-Arthur Argentin (1897-1919) est un poète normand.

Il a également écrit sous le pseudonyme de Théophile Defescan.

À la fin de sa courte vie, en juillet 1919, son unique ouvrage, ayant pour simple titre Poèmes, paraît.

Dans un numéro des Études normandes, publié en 1968 et intitulé Commémoration d’un jeune poète : Charles Argentin, l’écrivain André Chardine (1902-1971) nous en dit un peu plus sur la vie du poète de Fécamp :

« Charles-Théophile-Arthur Argentin était né à Fécamp le 28 janvier 1897, sous le signe marin du Verseau. Il y est mort le 10 octobre 1919, emporté par la tuberculose. Dans le climat rude de la ville, un refroidissement, mal soigné sans doute, l’avait atteint vers ses vingt ans. On peut penser qu’aujourd’hui il s’en serait remis. Hélas, la maladie le consuma inexorablement. Il était d’humble famille. Sa mère était ouvrière au poisson, son père voilier. Plus tard, celui-ci se lança dans la représentation des spiritueux, visitant davantage les cafés que les épiceries. Il exploita par la suite un café-bar, assez équivoque, à la jonction des rues Louis-Pasteur et Gustave-Nicole.
C’est là, dans la solitude d’une chambre du deuxième étage que le jeune Argentin passa ses dernières années.
[...]
Nous ne savons rien de son enfance, de sa prime jeunesse. Elle dut s’épanouir au grand air, dans le plaisir des évasions, des galopades à l’aube, des retours dans le recueillement des champs, quand s’étendent les ombres… Il vit, il travaille, il ne cesse d’enrichir ses lectures, d’élargir ses connaissances. Et de bonne heure il compose des vers. Il acquiert vite une étonnante maîtrise. Beau, romantique à souhait, il aime errer dans l’unique rue commerçante de la ville, qui livrait chaque soir ses intrigues et ses midinettes.
[...]
Dans les années 1917 à 1919, il se lie avec Gaston Demongé, son aîné de huit ans. L’auteur de paysanneries normandes et de poèmes en patois avait déjà conquis la notoriété dans la province. Que de fois Argentin venait le voir, bouillant d’idées, de poèmes ! Des deux, c’est Demongé qui paraissait le plus malade : de terribles crises d’asthme le clouaient au lit. Ils se confiaient leurs rêves, leurs projets. Argentin arpentait la chambre, récitait à pleine voix les vers innombrables. Ce furent « d’inoubliables années d’enthousiasme et de rêves ». [...] Avec le parrainage de Georges Normandy, ils avaient fondé ambitieusement « l’École de Fécamp » qui groupa dans l’amitié de jeunes poètes et artistes et de moins jeunes, tous de Fécamp ou venus y habiter. »

> Écouter un extrait : Aurore.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 295 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MIRBEAU, Octave – L’Affaire Dreyfus

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 3h 46min | Genre : Société


Alfred Dreyfus (1859-1935)

« Alors que nous caressons ce rêve magnifique d’abolir les frontières et de fraterniser avec les peuples, le stupide nationalisme multiplie les frontières, non seulement de peuple à peuple, de région à région, de village à village, mais d’homme à homme. C’est le retour à la barbarie, la régression aux époques de la force brutale, où l’homme fort, l’homme élu, celui qu’« ils »cherchent encore dans les ténèbres de la férocité humaine, était la brute horrible et sanglante qui avait le plus tué, le plus pillé, le plus massacré.
Ô patrie, idole toujours gorgée de viande humaine, quand donc auras-tu fini d’accomplir, sur l’humanité, ta besogne sinistre ? » L’Aurore, 22 juillet 1899.

Adresse à Alfred Dreyfus dans L’Aurore du 11 septembre 1899 :
« Ne craignez pas que nous vous abandonnions : nous prenons l’engagement de rester fidèles à la cause de la justice et de la vérité. »

À travers ces 34 documents, en majorité des chroniques parues dans la presse de novembre 1897 à septembre 1899, Octave Mirbeau nous plonge dans l’atmosphère haineuse et viciée de la France de « L’affaire Dreyfus ». C’est dans un style vigoureux qu’il dénonce antisémitisme et nationalisme. On aimerait tant considérer qu’il s’agit d’une époque révolue…

N.B. : les textes Pétition au Président de la chambre, Adresse à Émile Zola, Aux hommes libres, Lettre à Adrien Hébrard, Lettre à monsieur le Président du Conseil et À Alfred Dreyfus ont été écrits par plusieurs auteurs, dont Octave Mirbeau.

Illustration : Alfred Dreyfus (ca. 1894).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 297 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BERNANOS, Georges – Un crime

Donneuse de voix : Gaëlle | Durée : 5h 26min | Genre : Romans


Georges Bernanos - Un crime

Au château de Mégère, un crime a été commis : une riche veuve a été assassinée dans la nuit. Mais qui est l’inconnu trouvé gisant dans le parc, dévêtu et sans chaussures ? Quels secrets dissimule le nouveau curé de Mégère, arrivé la nuit même du drame ? Qui est cette jeune pensionnaire dont on a retrouvé la photographie ? Autant de mystères au travers desquels le juge Frescheville a bien du mal à déceler la vérité – le pourrait-il seulement, tant l’affaire est complexe et « crée autour [d’elle] comme une sorte de tourbillon qui attire invinciblement vers son centre innocents ou coupables » ?

Plus que la résolution de cette curieuse intrigue, ce sont tous ceux qui y participent – le procureur, le brigadier, la vieille bonne, ou le clergeon – qui intéressent réellement Georges Bernanos dans ce récit dont la clef n’est dévoilée que par la confession finale du personnage principal. « Rêver, c’est se mentir à soi-même, et pour se mentir à soi-même il faut d’abord apprendre à mentir à tous ».

Illustration : Dessin de Victor Hugo (L’Art et L’Idée, 1892).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 296 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :