À Découvrir :
HOUSSAYE, Arsène – Une visite à Mademoiselle Camargo

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Nicolas de Lancret - Mademoiselle de Camargo dansant (1730)

Marie-Anne de Cupis Camargo, dite la Camargo, est une danseuse née à Bruxelles le 15 avril 1710 et morte à Paris le 28 avril 1770, huit ans avant la mort de Voltaire, qui lui avait dédié ce madrigal :

« Ah ! Camargo, que vous êtes brillante !
Mais que Sallé, grands dieux, est ravissante !
Que vos pas sont légers, et que les siens sont doux !
Elle est inimitable, et vous êtes nouvelle ;
Les Nymphes sautent comme vous,
Mais les Grâces dansent comme elle. »

La Camargo a fini ses jours en femme honnête et vertueuse, dit-on, entourée d’« une demi-douzaine de chiens, et un ami qui lui était resté de ses mille et un amants, et à qui elle a légué ses chiens », écrit Melchior Grimm.
Ce même Grimm assiste à la Visite à Mademoiselle Camargo relatée ici par Arsène Houssaye qui nous surprend en nous laissant entendre au début que c’est une histoire drôle, alors qu’elle est plutôt émouvante :

« Les autres m’ont aimée, je n’ai aimé que M. de Marteille ; son souvenir a passé sur mes années comme une bénédiction du ciel. Quand j’ai reparu à l’Opéra, on m’a vue aller à la messe ; on s’est amusé de ma dévotion. Ils n’ont pas compris, les philosophes, que j’allais prier Dieu à cause de ce mot de M. de Marteille : « À présent, c’est moi qui vais t’attendre. »»

Illustration : Nicolas de Lancret, Mademoiselle de Camargo dansant (1730).

Une visite à Mademoiselle de Camargo.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 167 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Atala

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 20min | Genre : Romans


Funerailles d'Atala par Girodet

« Atala a été écrite dans le désert, et sous les huttes des Sauvages. Je ne sais si le public goûtera cette histoire qui sort de toutes les routes connues, et qui présente une nature et des mœurs tout à fait étrangères à l’Europe.

Il n’y a point d’aventures dans Atala. C’est une sorte de poème, moitié descriptif, moitié dramatique : tout consiste dans la peinture de deux amants qui marchent et causent dans la solitude ; tout gît dans le tableau des troubles de l’amour, au milieu du calme des déserts, et du calme de la religion. [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 38 420 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – L’Éclipse – Le Rendez-vous

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


Portail de la Vierge

Ces deux nouvelles de Jules Janin viennent compléter la quarantaine déjà enregistrée.

L’Éclipse expose sereinement les moments de bonheur et de tristesse d’une jeune démente, qui se croit l’épouse du soleil, à la clinique du Docteur Blanche (celle où Gérard de Nerval, Gounod, Maupassant,Théo Van Gogh… ont été soignés).

« Singulière et heureuse folie ! aimable délire ! savoir son âme attachée au ciel par un rayon du soleil ! n’avoir pas d’autre passion que celle-là, un ciel serein ! n’avoir à redouter que les nuages qui voilent l’astre du jour ! être heureuse toutes les fois que la nature est heureuse ! ouvrir son âme à la douce chaleur comme fait la terre, et en recevoir la bienfaisance influence ! chanter tout bas un cantique à son amour, et n’être jalouse que de l’herbe des champs ! »

Le Rendez-vous pourrait s’intituler « la découverte de la façade de Notre Dame de Paris ».

« J’en vins à considérer l’immense porte à double battant de Notre Dame de Paris que le Suisse à l’air soucieux venait de fermer à grand bruit. Je considérai attentivement cette belle figure de la Vierge sculptée sur la porte ; une femme céleste que quelque pauvre artiste trouva enfouie sous un bois obscur. Cette porte a bien souffert du temps ! Toute couleur est perdue, des fentes nombreuses sillonnent ce beau corps. Cependant il y a là une beauté réelle, une grâce ineffable, comme tout ce qui est spontané dans les arts. »

Illustration : Détail du portail de la Vierge, Notre-Dame de Paris (photo de Thesupermat, licence Cc-By-Sa-3.0).

L’Éclipse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 309 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JOLIET, Charles – Le Mariage de Diderot

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 46min | Genre : Essais


Le Mariage de Diderot

Charles Joliet né à Saint-Hyppolyte-sur-le-Doubs le 8 août 1832 et mort le 13 février 1910 est un littérateur et auteur dramatique, auteur de nombreux ouvrages. En 1867, il publie Les Pseudonymes du jour où il révèle le véritable nom de beaucoup d’écrivains célèbres.

Le Mariage de Diderot est extrait de son recueil Romans microscopiques paru en 1866.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 007 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ALLARY, Camille – La Confession d’une hirondelle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


La Confession d'une hirondelle

Presque tous les contes et nouvelles de Au pays des cigales de Camille Allary sont lisibles ici. Aujourd’hui La Confession d’une hirondelle vous permettra d’entendre une hirondelle raconter sa vie en français et il ne vous sera pas difficile d’humaniser cette histoire…

« Avant de fermer les yeux, – si la mort m’en donne le temps, – je veux vous faire ma confession. Peut-être trouverez-vous dans l’histoire de mes jours passés quelques enseignements qui vous aideront à porter sans rébellion le pesant fardeau de la vie. Approchez donc, mes chers petits, encore encore, encore. Ma voix est si faible que, si vous restiez là-bas, vous ne m’entendriez pas. »

Ne croirait-on pas une écouter une femme parler ?

Illustration : Hirondelle et ses petits.

La Confession d’une hirondelle.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 807 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LOUÏSE, Gilles – Le Tout-Paris échiquéen

Donneur de voix : Aegidius | Durée : 14min | Genre : Nouvelles


Madame Chaudé de Silans

Stanislas, un jeune joueur d’échecs polonais, est invité à Paris par une tante lointaine dont il ignorait l’existence, et découvre la capitale française à cette occasion.

Illustration : Chantal Chaudé de Silans, esquisse de Fabie Lou (avril 2017).

Le Tout-Paris échiquéen.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 925 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DELARUE-MARDRUS, Lucie – La Pirane

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 52min | Genre : Nouvelles


Lucie Delarue-Mardrus

Les tribulations de La Pirane ont pour décor Honfleur, immortalisée par Gustave Courbet et Claude Monet, ville natale d’Alphonse Allais, d’Erik Satie et de Lucie Delarue-Mardrus (1874-1945), poétesse, romancière, journaliste, historienne, sculptrice et dessinatrice qui nous a laissé plus de 70 romans, des poèmes et des nouvelles dont La Pirane où elle exprime sa sensibilité passionnée par la vie des pêcheurs.

L’héroine Clémence Piran est loin d’être parfaite ; poissonnière (de « piscis » poisson), poissarde (de « poix » ou « poisse »), elle est très réaliste en paroles et dévergondée en conduite…

Cette histoire finira mal pour elle…

« Peu de jours après, les poissonnières et les matelots promenèrent dans toute la ville un mannequin à l’image de Clémence Piran, et brûlèrent cela solennellement, au pied de la Lieutenance, parmi cris et menaces. Il était temps de disparaître. »

Illustration : Portrait de Lucie Delarue-Mardrus par Paul Nadar (1914).

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 533 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEBLANC, Maurice – 813 (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10h 14min | Genre : Romans


813

Tout commence par une multitude de meurtres dans un hôtel chic parisien. C’est M. Kesselbach qui est assassiné, et tous les doutes semblent se porter sur Arsène Lupin, qui pourtant ne tue jamais, mais il faut bien une première fois, comme dirait Gannimard. Lenormand, ancien de Cochinchine, mène l’enquête et ne croit pas à la thèse défendue par le juge d’instruction, celle de la culpabilité de Lupin. Il se lance donc avec ses hommes sur la piste des mystérieux criminels : le tueur au couteau effilé, et son complice, le major Parbury, alias le boxeur espagnol Ribeira, alias le baron Altenheim.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 717 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HÉMON, Louis – La Rivière – Le Coureur de marathon

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 23min | Genre : Nouvelles


Ahmed Djebelia, vainqueur français du marathon de Londres en 1914

Champions, records et défaites (1904-1911) publié par Louis Hémon comprend dix nouvelles, la première La Rivière et la dixième Le Coureur de marathon.

La Rivière nous enchante avec les reposants paysages canadiens émerveillant les sens d’un baigneur quotidien.

« Pourtant les plus beaux jours sont ceux de la fin, quand vient l’automne. L’eau est chaque jour plus froide, et, chaque jour plus nombreuses, on voit les feuilles jaunies descendre au long de la rivière. Le jour se meurt quand j’arrive, et, par certains soirs brumeux et gris, il fait si sombre qu’on sent déjà la nuit prochaine. Mais je sens ma force en moi, et je remonte sans hâte vers le tertre planté d’arbres, d’où je regarde agoniser la lumière. »

L’entraînement, les rêves et les déceptions du Coureur de marathon sont parfaitement décrits par l’auteur de Maria Chapdelaine et de L’Enquête (récemment enregistrée).

« Le coureur de Marathon lève en passant vers la foule des yeux ivres et une figure ravagée. Il n’est guère qu’à mi-parcours, il se sent déjà las et vide, et, le grand jour venu, son illusion l’a déserté. Il a beau se répéter tout bas le mot magique : son exaltation des autres soirs se refuse à venir. Il reste Thomas Todd, que la foule contemple avec pitié, et qui s’acharne sans espoir. »

Illustration : Ahmed Djebelia, vainqueur français du marathon de Londres pendant la course (1914).

La Rivière.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 038 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOVE, Emmanuel – Un soir chez Blutel

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 3h 35min | Genre : Nouvelles


Max Liebermann - La Famille de l'artiste (192?)

Maxime Corton arrive à la gare de l’Est à Paris, de retour de Vienne où il a habité quelque temps. Il espère vivre en paix à Paris. Il prend une chambre très modeste. Il rencontre Madeleine, une prostituée. Après quelque hésitation, il décide de rendre visite à son ancien ami Blutel, qu’il n’a plus revu depuis la fin de la guerre. Lorsqu’ils se trouvent l’un en face de l’autre, ils ne savent pas quoi se dire. Blutel a invité d’autres personnes, qui arrivent au fil de la soirée. C’est une réunion de petits bourgeois, de gens figés dans leur comportement, acceptant leur destin sans rancune ni révolte. La grande guerre plane sur tous ces destins, et sur ce que ses personnages auraient pu devenir sans elle. Bove cisèle leurs portraits, sans prendre parti, ni juger. (Source : Bibliothèque numérique romande)

Illustration : Max Liebermann, La Famille de l’artiste (192?).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 2 933 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :