À Découvrir :
HUGO, Victor – Poésies (Sélection 3)

Donneur de voix : Blaise Rosnay | Durée : 8min | Genre : Poésie


Frederic Edwin Church - The River of light

Une sélection de poèmes composés par Victor Hugo (1802-1885).

Source : Club des Poètes.

Booz endormi.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Jeanne était au pain sec.
> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 030 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
VOLTAIRE – L’Homme aux quarante écus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 30min | Genre : Contes


Voltaire (par Jean-Antoine Houdon, 1781)

Voltaire, à 73 ans, est un riche propriétaire terrien, négociant, un tantinet spéculateur et connaît bien les rendements agricoles et le poids des impôts. Il prône le capitalisme libéral et s’insurge contre les inégalités sociales.

Il en profite pour aborder des thèmes chers : parasitisme des moines, absurdités des procédures, ravages de la vérole… tout cela exposé dans un assemblage de dialogues, de récits et de commentaires sans continuité narrative.

Pour une fois, ni aventures ni exotisme, mais toujours attaques contre les jésuites et coups de griffes à Rousseau.

> Écouter un extrait : Livre 1.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 725 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TWAIN, Mark – La Fête dispendieuse du colonel Moses Grice

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 43min | Genre : Contes


Affiche de cirque au États-Unis (1899)

Le Grand Cirque Universel fin de siècle, si apprécié à Londres, à Paris et à New-York s’installe un jour dans la toute petite cité de Dukesborough (« le directeur du cirque avoua, à sa grande honte, qu’il n’avait jamais entendu parler de cette localité »).
On imagine l’événement, l’émoi de la population, toutes les complications que provoqua La Fête dispendieuse du colonel Moses Grice que nous conte Twain avec sa verve habituelle.

« Le Cirque Universel comportait aussi une petite ménagerie d’animaux qui devait être exhibée au public dès l’ouverture des portes. Il y avait un chameau, un zèbre, un lion, une hyène, deux léopards, un porc-épic, six singes, un vautour et quelques perroquets. Pendant le défilé de la cavalcade, il fallait voir avec quelle rapidité les curieux arrivés en retard dans leurs voitures firent faire demi-tour à leurs chevaux par crainte de la musique et de l’odeur des bêtes fauves. »

Traduction : François de Gail (1910).

Illustration : Affiche de cirque au États-Unis (1899).

La Fête dispendieuse du colonel Moses Grice.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 572 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DICKENS, Charles – Dombey et fils (Tome 01)

Donneur de voix : André Rannou | Durée : 13h 24min | Genre : Romans


Dombey et fils

Dombey et fils, publié en vingt feuilletons entre octobre 1846 et avril 1848, marque le début de la maturité de Dickens en tant que romancier. Mme Dombey (Fanny) meurt en donnant le jour à un garçon, Paul, qui se révèle bientôt de santé très délicate. Très vite, son affection pour Florence, sa sœur aînée, prend le pas sur celle que lui inspire son père, homme orgueilleux et froid, uniquement préoccupé d’assurer sa succession à la tête de la maison « Dombey et fils ». Lorsque Paul meurt, à l’âge de six ans, M. Dombey, cruellement déçu, s’enferme dans son chagrin et repousse avec hauteur la tentative désespérée de Florence, quatorze ans, pour lui témoigner son amour et le réconforter. Ce geste irréfléchi, il s’en repentira un jour amèrement.
D’humeur plutôt sombre, ce roman met cependant en scène plusieurs personnages comiques.

Traducteur: Mme Bressant, sous la direction de Paul Lorain (1895).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 525 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STRAUSS, Maurice – Adam Worth : mémoires d’un voleur de qualité (Deuxième Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Romans


Adam Worth

La confession continue (réussites et déboires)…

Aujourd’hui :

Chapitre 03 : Au pays des diamants – Une attaque qui rate – Le terrible Boer – Ruse vaut mieux que violence – Comment « bien connu » de la police je passai pour aller vendre mon butin

Chapitre 04 : Je suis devenu suspect – Mes complices me coûtent cher – De la prison dans l’antre des brigands – Pourquoi et comment j’ai volé l’éléphant blanc  (Le Gainsborough)

À suivre…

Illustration : Adam Worth, brochure de l’Agence Pinkerton (1903).

Chapitres 03 et 04.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 719 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHOLEM ALEICHEM – Un bon conseil

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 27min | Genre : Nouvelles


Un bon conseil170 220.gif

Le début : « Vous apprenez que, durant trois jours de suite, un jeune homme s’est pointé chez vous matin, midi et soir, et ne vous a jamais trouvé à la maison. Selon lui, il lui importe grandement de vous rencontrer.

C’est aussi le message que je reçois un jour en rentrant de voyage. Je me dis : évidemment, un écrivaillon avec une œuvre à la main !

Je m’installe à mon bureau pour travailler et vlan ! On sonne à la porte d’entrée. Celle-ci s’ouvre et j’entends le bruit de quelqu’un qui commence à s’occuper de soi-même : il ôte ses guêtres, il tousse, il se mouche, en bref, tous les symptômes de l’écrivain amateur. Je me sens tout de même piqué d’une certaine curiosité. Mon homme fait son entrée et fait une jolie courbette de politesse. Le geste est d’ailleurs assez réussi. Cela consiste en un petit recul discret, accompagné d’un mouvement délicat et d’un frottement des mains. Puis il se présente à moi, en utilisant un nom sorti de quelque légende, un de ces patronymes qu’on oublie juste après les avoir entendus.

- Asseyez-vous. En quoi puis-je vous être utile ?

- C’est un besoin urgent qui m’amène… enfin, urgent… Pour moi. C’est vraiment urgent ! Ma vie elle-même en dépend. Je crois que vous seul pouvez me comprendre. Vous écrivez tellement que, selon moi, vous devez tout connaître et tout comprendre. Enfin, je ne le pense pas, j’en suis sûr. »

Traduction : Shmuel Retbi, pour Littératureaudio.com.

Un bon conseil.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 725 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le portrait ovale (Version 2)

Donneur de voix : Lostania0 | Durée : 8min | Genre : Nouvelles


Edgar Allan Poe

« Le château dans lequel mon domestique s’était avisé de pénétrer de force, plutôt que de me permettre, déplorablement blessé comme je l’étais, de passer une nuit en plein air, était un de ces bâtiments, mélange de grandeur et de mélancolie, qui ont si longtemps dressé leurs fronts sourcilleux au milieu des Apennins, aussi bien dans la réalité que dans l’imagination de Mistress Radcliffe… »

Traduction : Charles Baudelaire (1821-1867).

Le Portrait ovale.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 893 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOYLESVE, René – Nouvelles (Troisième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Ruines de Suippes (Marne), 1915

Quatre nouvelles de René Boylesve (1867-1926) plus ou moins inspirées par la guerre de 14-18.

« À Jean-Louis Vaudoyer
De votre observatoire d’artillerie, mon cher ami, vous m’avez, à plusieurs reprises, affirmé que le journal qui vous apportait ces contes était pour vous et pour certains de vos camarades une cause de détente heureuse. D’autres lettres, reçues du front et de combattants que je n’avais pas l’honneur de connaître, ont contribué avec les vôtres à me laisser croire que notre vieille besogne littéraire, ingrate à accomplir par le temps qui court, pouvait cependant n’être pas tout à fait vaine. C’est ce qui me donne l’audace, en un moment pareil, de réunir ces feuilles disparates, certaines écrites avant la guerre, les autres inspirées par ses lointains échos, quelques-unes volontairement étrangères à ce grand sujet, afin de procurer aux pauvres hommes, durant cinq minutes, l’illusion qu’il en existe encore un autre. »

- Les Deux Aveugles
- Cherchez
- Un miracle
- Les Pommes de terre

« La guerre vous prive de tout, c’est connu; on y est fait: mon pauvre homme avait bien une balle dans les reins depuis 70 et qui l’asticotait par le mauvais temps, aussi quand c’est qu’il a vu partir ses trois garçons, il a dit: «A eux trois, ils leur en f… toujours plus que je n’en ai reçu!» Et c’est tout. Mais les Boches sont passés chez nous, mesdames, saouls comme des gorets déjà avant de nous avoir vidé la cave… Ça, je m’en souviendrai! Quand le père Souriau a vu tous ses fûts à sec, ça lui a porté un coup. De ce moment-là, c’était un homme fini; ne fallait même plus lui parler de tailler ses plants de vigne ni de bêcher son clos: c’est moi, telle que vous me voyez, qui ai semé les pommes de terre »…

La pauvre femme !

Illustration : Ruines de Suippes (Marne), 1915.

> Écouter un extrait : Les Deux Aveugles.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 828 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FÉVAL, Paul – Contes de Bretagne

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 5h 45min | Genre : Contes


Hortensia

Ce recueil Contes de Bretagne se compose :

- d’une Introduction, Job-Misère :
« Ceux qui ont voyagé par les sentiers étroits, mêlés, croisés, qui se coupent, qui se bifurquent, qui se replient sur les landes du pays de Redon, comme le volumineux et bizarre paraphe d’un garde-notes de l’ancien régime, ont pu rencontrer parfois le vieux Jobin de Guer, que les bonnes gens de l’Ille-et-Vilaine appellent indifféremment Job-Misère ou Job le Rôdeur.
[...]
Ce n’est pas un mendiant. Il ne demande rien.
[...]
Les paysans lui offrent une botte de foin dans la grange, l’été ; l’hiver, un coin de la salle commune et place à table.
Il paie cela en histoires racontées aux veillées… »

- Et de trois contes :

Le Joli Château

Nous sommes dans les environs de Dinan.
« Il était une fois un gentilhomme qui avait nom M. de Plougaz. Il était seigneur de Coquerel, Coatvizillirouët, Kerambardehzre et autres lieux. Son château de Coquerel était bien le plus beau qu’on pût voir à dix lieues à la ronde et même plus loin. On en parlait en Bretagne et aussi à Paris… »

Anne des Îles.

Ceci se situe en mer d’Iroise, la Pointe du Raz, les îles de Sein et d’Ouessant offrent leur décor grandiose.
« Il y a bien longtemps, près du lieu où fut bâtie la ville d’Audierne, au département du Finistère, en Bretagne, il y avait un village dont on ne sait plus le nom. Ses dernières maisons touchaient à la grève et baignaient dans le flot le galet de leurs murailles quand venaient les grandes marées d’équinoxe. D’un côté du village était la mer, de l’autre la lande : la lande aride comme la mer, immense comme elle… »

La Femme blanche des marais.

Nous voici près de Redon et de Malestroit, la rivière de l’Oust, affluent de la Vilaine, est le théâtre des agissements d’une bien étrange Femme blanche.
« C’est, dit-on, une noble châtelaine, madame Ermengarde de Malestroit, qui revient visiter de nuit ses anciens domaines, et glisse, sans radeau ni barque, sur les eaux tranquilles des marais de l’Oust. Elle est grande, belle, majestueuse. Son corps est souple et ondule avec grâce au souffle de la brise. Sa longue chevelure se déploie et l’entoure comme un vaste manteau… »

Des notes insérées informent de quelques croyances ou coutumes bretonnes.

Illustration : Photo personnelle « Hortensia ».

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Introduction.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 050 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Alexis Konstantinovitch – La Famille du Vourdalak (Version 2)

Donneur de voix : Lostania0 | Durée : 1h 3min | Genre : Nouvelles


Alexis Konstantinovitch Tolstoï

« L’année 1815 avait réuni à Vienne tout ce qu’il y avait de plus distingué en fait d’éruditions européennes, d’esprits de société brillants et de hautes capacités diplomatiques. Cependant, le Congrès était terminé.
Les émigrés royalistes se préparaient à rentrer définitivement dans leurs châteaux, les guerriers russes à revoir leurs foyers abandonnés et quelques Polonais mécontents à porter à Cracovie leur amour de la liberté pour l’y abriter sous la triple et douteuse indépendance que leur avaient ménagée le prince de Metternich, le prince de Hardenberg et le comte de Nesselrode… »

Nouvelle écrite directement en français pas Alexis Konstantinovitch Tolstoï.

La Famille du Vourdalak.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 903 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :