À Découvrir :
ASSOLLANT, Alfred – Mémoires de Gaston Phœbus (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 5h 14min | Genre : Romans


Mémoires de Gaston Phœbus

Alfred Assollant, parfois écrit Assolant, né à Aubusson (Creuse) le 20 mars 1827 et mort à Paris le 3 mars 1886, est un romancier français, auteur notamment de romans pour la jeunesse.

Ces Mémoires sont celles, fictives, mélancoliques, philosophiques, tragi-comiques, de l’impétueux Gaston Phœbus…

« Mon cher, ami, dit M. Aubaret, si vous n’êtes pas patient comme l’âne, docile comme le chameau, doux comme le mouton, prudent comme le serpent, couvert comme la tortue d’un bouclier d’écaillé, stoïcien comme Épictète, indifférent à la pauvreté comme Diogène, sage comme Platon, pieux comme saint Augustin, robuste des poumons comme saint Christophe, ami des évêques comme Constantin le Grand, soumis à la discipline comme un soldat russe au knout, et savant comme Pic de la Mirandole, vous ne ferez jamais votre chemin dans l’Université, et peut-être n’y resterez-vous pas six mois. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 194 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
SALAMIN-AMAR, Émilie – Culture et confiture

Donneuse de voix : Esperiidae & Lemoko | Durée : 9min | Genre : Théâtre


culture et confiture

Née le 29 février 1948 à Paris, française d’origine, suissesse par le mariage et de cœur, Émilie Salamin-Amar réside maintenant en Suisse depuis 35 ans.
Papier de soi, encre d’ailleurs est un recueil de 26 textes courts, une mélange de petits sketchs, de récits philosophiques et d’histoires drôles, publié aux éditions Planète Lilou.
L’esprit badin, Émilie Salamin-Amar s’est amusée à décliner l’alphabet avec la première lettre des 26 titres qui composent son recueil.

En partant de la troisième lettre de l’alphabet, Émilie Salamin-Amar a écrit un petit sketch à deux voix, que nous vous proposons d’écouter, bien installés au coin du feu ; « C » comme Culture et confiture, ou la littérature comme on l’aime !

Je remercie infiniment Émilie Salamin-Amar qui a consenti avec amabilité et générosité à la publication de quelques-uns des textes de son recueil Papier de soi.

Culture et confiture.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 422 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – L’Interprète grec

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 54min | Genre : Nouvelles


Holmes

Où les fans de Sherlock Holmes apprennent que sa grand’mère était Française ! :

« Mes ancêtres comptaient parmi les notables de leur comté, et ils ont mené la vie inhérente à la classe à laquelle ils appartenaient. Cependant, je dois avoir ces prédispositions dans le sang, elles me viennent, sans doute, de ma grand’mère qui était la sœur de Vernet, l’artiste français. [...] »

Nous faisons aussi connaissance de son frère Mycroft.

Traduction anonyme (publiée en 1930 par les éditions La Renaissance du livre).

Accéder à la liste complète des Aventures de Sherlock Holmes

L’Interprète grec.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 734 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANÓNIMO – No me mueve, mi Dios, para quererte (Poème)

Donneuse de voix : Veloso | Durée : 2min | Genre : V.O.


Diego Velazquez - Cristo crucificado (Détail)

Le sonnet anonyme A Cristo crucificado, également connu par son vers initial No me mueve, mi Dios, para quererte, est l’un des joyaux de la poésie mystique espagnole.
Son auteur est inconnu mais quelques experts l’attribuent à Juan de Ávila.
Il fut imprimé pour la première fois en 1628 dans le livre du docteur madrilène Antonio de Rojas Vida del espíritu, bien que l’on pense qu’il ait circulé longtemps auparavant dans une version manuscrite.
Selon le franciscain Ángel Martin, « le style est direct, énergique, presque pénitentiel. Ce n’est pas la beauté imaginative du langage qui définit ce sonnet, mais la force avec laquelle il renonce à tout ce qui n’est pas aimer celui qui, par amour, a laissé détruire son corps.
Le langage, en renonçant aux ornements du langage figuré, adhère, dans une conjonction admirable, d’une façon robuste et décharnée, à la nudité mystique du contenu. »

El anónimo Soneto a Cristo crucificado, también conocido por su verso inicial No me mueve, mi Dios, para quererte, es una de las joyas de la poesía mística española.
Su autor sigue siendo desconocido atribuyéndolo algunos expertos a Juan de Ávila.
Apareció impreso por primera vez en 1628 en el libro del doctor madrileño Antonio de Rojas Vida del espíritu aunque se cree que circulaba desde mucho tiempo antes en versión manuscrita.
En palabras del franciscano Ángel Martín, « no es la belleza imaginativa del lenguaje lo que define a este soneto, sino la fuerza con que se renuncia a todo lo que no sea amar a cuerpo descubierto a quien, por amor, dejó destrozar el suyo. El lenguaje, renunciando a los afeites del lenguaje figurado, se atiene y acopla, en admirable conjunción, desde la forma recia y musculosa, a la mística desnudez del contenido. »

The anonymous Soneto a Cristo crucificado, also known by his initial verse No me mueve, mi Dios, para quererte, is one of the jewels of the mystical Spanish poetry.
His author is unknown but some experts belive it belongs to Juan de Ávila.
It was printed by the first time in 1628 in Antonio de Rojas’ book Vida del espíritu though it is believed it was circulating long before in manuscript version.
In Franciscan’s Angel Martín words, « the style is direct, energetic, almost penitential. It’s not the imaginative beauty of the language that defines this sonnet, but the force with which it resigns everything that is not loving to who, just for love, left his body to be torn apart in suffer. The language, resigning the ornaments of figurative language, connects, in admirable conjunction, rude and bare form with the mystical nudity of content ».

No me mueve, mi dios, para quererte.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 908 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KIPLING, Rudyard – La Porte des cent mille peines

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Fumerie opium

« Ceci n’est pas un morceau dont le mérite me revienne. Mon ami, Gabral Misquitta, le métis, me le raconta d’un bout à l’autre, entre le coucher de la lune et l’aube, six semaines avant de mourir, et je le recueillis tel quel de sa bouche, à mesure qu’il répondait à mes questions. [...] »

Rudyard Kipling nous peint la vie d’une fumerie d’opium à Calcutta qui s’appelait La Porte des cent mille peines.

Traduction : Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d’Humières (1868-1915).

La Porte des cent mille peines.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 030 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FLAUBERT, Gustave – Ivre et mort

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 42min | Genre : Nouvelles


Ivrogne

Des impertinences, mais aussi la triste histoire de deux ivrognes écrite par le jeune Flaubert en 1838, l’année des Mémoires d’un fou.

« Honneur à la passion la plus douce, la plus noble, la plus vertueuse, la plus philosophique de toutes les passions, passion des sages et des Dieux, car ceux d’Homère s’enivrent comme des laquais, et l’Olympe va danser à la barrière, le dimanche, et se met en goguette une fois la semaine. Celle-là, au moins, est sans déception et sans lendemain, passion qu’on peut toujours satisfaire. Vraiment, est-ce que la plus belle classification psychologique vaudra pour vous les rangs symétriques d’une cave bien montée ? est-il une passion, un caprice qui dure aussi longtemps qu’une gorgée de bon vin ? [...] »

Ivre et mort.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 383 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAINT-SIMON, Louis de Rouvroy (Duc de) – Mémoires, Extraits choisis, 1715-1718

Donneur de voix : Gustave | Durée : 1h 15min | Genre : Histoire


Louis de Rouvroy duc de Saint-Simon

Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, n’a pas vingt ans quand il commence à noter ses souvenirs, « écrivant à la diable pour l’immortalité » comme dit Châteaubriand. À sa mort, soixante ans plus tard, le manuscrit est enfermé et ne paraît qu’en 1829. Danse des spectres et jeu de massacre, les Mémoires sont le chef d’œuvre de l’écriture baroque, la vision de l’histoire d’un courtisan obsédé par la race, mais touchant au sublime par la vérité de sa peinture. Ce huitième choix d’extraits se rapporte aux années 1715 à 1718.

Mémoires, 1715-1718.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 708 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VERLAINE, Paul – Mes prisons

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 45min | Genre : Biographies


Mes prisons

Malade et sans le sou, Paul Verlaine trouve refuge en prison. Il a trente ans. Alcoolique, son tempérament fougueux le pousse aux excès et dans un moment de colère et d’ivresse, il tire deux coups de feu sur son ami, le jeune Arthur Rimbaud. La prison représente un havre de sécurité pour le poète car il peut se consacrer là à la lecture et à l’écriture sans se soucier de sa vie matérielle. Il recense de manière chronologique toutes ses expériences cellulaires, de sa première mise au cachot pour une conjugaison latine mal apprise à ses arrestations pour trouble sur la voie publique, en passant par son incarcération à Mons. On ne peut dire que Paul Verlaine fut maltraité en prison, il décrit sans amertume ces cellules où il fit au moins trois séjours en quinze ans.
Verlaine, mort à 52 ans, en avait 49 quand il publia Mes prisons.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 365 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOURGET, Paul – Le Danseur mondain

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 5h 30min | Genre : Romans


Le Danseur mondain

Ne pas oublier en écoutant ce roman de 1926 que l’auteur reste dans le souvenir de la guerre achevée depuis 8 ans seulement et retenir les lignes finales : « Il faut servir, et on le peut à tout âge… mais il est un autre service plus général qui ne m’est pas particulier. C’est le nôtre, à nous les aînés, si vraiment il y a beaucoup de jeunes gens comme celui-ci : maintenir dans le milieu où nous évoluons un tonus moral, empêcher à tout prix que, pour la France aussi, ces quatre années de guerre n’aient été qu’un accident héroïque. »
Ce roman de fine analyse psychologique a l’ambition de « montrer la vie telle qu’elle est » ; dans l’intrigue chaque moment concourt au dénouement final.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 644 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

SAND, George – La Reine Coax

Donneuse de voix : Sophie la girafe | Durée : 1h 5min | Genre : Contes


La Reine Coax

George Sand concevait le conte comme devant à la fois amuser et éduquer l’enfant, en mêlant merveilles et leçons. C’est ainsi qu’elle écrivit La Reine Coax, grenouille énorme et maléfique qui se présente à la petite Margot…

Ce conte est extrait du deuxième volume des Contes d’une grand-mère.

La Reine Coax.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 091 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :