À Découvrir :
TOLSTOÏ, Léon – Après le bal

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Nouvelles


Dmitri Kardovski - Bal à Saint-Pétersbourg (1913)

« Vous dites qu’un homme ne peut comprendre par soi-même ce qui est bien et ce qui est mal, que tout dépend du milieu, que le milieu façonne l’homme. Et moi je pense que tout tient au hasard… Tenez, je vous raconterai quelque chose qui m’est arrivé…
[...]
Mais j’eus beau faire, je n’y pus parvenir ; et ne l’ayant pas appris, je ne pus entrer au service militaire comme j’en avais formé le projet auparavant. Et non seulement je n’ai pas servi dans l’armée mais je n’ai servi nulle part. »

Pensez vous comme Ivan Vassilievitch, le narrateur de Après le bal (1889) écrit par Léon Tolstoï que  « tout tient au hasard »?

Traduction : J.-Wladimir Bienstock (1868-1933).

Illustration : Dmitri Kardovski, Bal à Saint-Pétersbourg (1913).

Après le bal.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 388 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
BEAUMARCHAIS – Le Mariage de Figaro

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 4h 30min | Genre : Théâtre


Roi-valet pique

Trois années se sont écoulées depuis que Figaro a aidé le Comte Almaviva à conquérir la belle Rosine au nez et à la barbe de son tuteur, Bartholo (cf. Le Barbier de Séville). Les choses ont bien changé : Figaro, promu concierge du château du Comte, s’apprête à épouser Suzanne, la femme de chambre de la Comtesse, tandis que la triste Rosine se morfond, délaissée par son mari infidèle. Celui-ci essaie de contraindre Suzanne à lui accorder, le soir de ses noces, une sorte de « droit de cuissage ». Si elle accepte, il lui offre une dot. Si elle refuse, il fera tout pour empêcher son mariage. Mais Figaro, une fois mis au courant, est de taille à contrecarrer ses plans et à lui faire passer une « folle journée ».

La plus célèbre pièce de Beaumarchais est une comédie enlevée au rythme trépidant qui renferme une puissante critique sociale sur la noblesse. Beaumarchais y glisse par ailleurs des propos d’une étonnante modernité sur la condition des femmes, le mariage, l’armée, la liberté d’expression…

« Suzanne. – Tu croyais, bon garçon ! que cette dot qu’on me donne était pour les beaux yeux de ton mérite ?
Figaro. – J’avais assez fait pour l’espérer.
Suzanne. – Que les gens d’esprit sont bêtes !
Figaro. – On le dit.
Suzanne. – Mais c’est qu’on ne veut pas le croire.
Figaro. – On a tort.
Suzanne. – Apprends qu’il la destine à obtenir de moi, secrètement, certain quart d’heure, seul à seule, qu’un ancien droit du seigneur… Tu sais s’il était triste !
Figaro. – Je le sais tellement que, si monsieur le comte en se mariant, n’eût pas aboli ce droit honteux, jamais je ne t’eusse épousée dans ses domaines.
Suzanne. – Eh bien ! s’il l’a détruit, il s’en repent ; et c’est de ta fiancée qu’il veut le racheter en secret aujourd’hui.
Figaro, se frottant la tête. – Ma tête s’amollit de surprise ; et mon front fertilisé…
Suzanne. – Ne le frotte donc pas !
Figaro. – Quel danger ?
Suzanne, riant. – S’il y venait un petit bouton ; des gens superstitieux…
Figaro. – Tu ris friponne ! Ah ! s’il y avait moyen d’attraper ce grand trompeur, de le faire donner dans un bon piège, et d’empocher son or !
Suzanne. – De l’intrigue, et de l’argent ; te voilà dans ta sphère. »

> Écouter un extrait : Préface.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 377 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOI, Léon – Feu qui flambe ne s’éteint plus

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Contes


Incendie

« Ivan Chtcherbakov n’avait qu’à se laisser vivre ainsi avec ses enfants. Malheureusement, près de sa maison, se trouvait la maison de son voisin Gavrilo le boiteux, fils de Gordey Ivanov ; la haine s’était mise entre eux.

- Les péchés des autres sont devant toi, mais les tiens, derrière toi. Qu’as-tu dit  ? Il fait du mal ? … Mais s’il était seul à faire le mal, il n’y aurait pas de mal : est-ce que le mal vient jamais d’un seul ? Non, c’est toujours de deux qu’il vient. Tu vois ses méfaits et tu ne vois pas les tiens. S’il n’y avait que lui de méchant, et que tu fusses bon, il n’y aurait pas de mal. [...] »

Un conte édifiant de Léon Tolstoi ; presque une parabole de Matthieu.

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936).

Feu qui flambe ne s’éteint plus.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 937 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STENDHAL – La Duchesse de Palliano

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 10min | Genre : Nouvelles


Duchesse de Palliano

Une fois de plus Stendhal nous plonge dans la violence et les passions romaines ou siciliennes du XVIème siècle. Le duc de Palliano, neveu du pape Paul IV peut-il pardonner à sa femme d’avoir eu un amant ? Plusieurs tragédies nourrissent cette chronique ainsi annoncée par l’auteur :

« L’étiquette espagnole la plus sévère régnait à la cour du duc de Palliano. Remarquez que chaque cardinal, que chaque prince romain avait une cour semblable, et vous pourrez vous faire une idée du spectacle que présentait, en 1559, la civilisation de la ville de Rome. N’oubliez pas que c’était le temps où le roi Philippe II, ayant besoin pour une de ses intrigues du suffrage de deux cardinaux, donnait à chacun d’eux deux cent mille livres de rente en bénéfices ecclésiastiques. Rome, quoique sans armée redoutable, était la capitale du monde. Paris, en 1559, était une ville de barbares assez gentils.

Traduction exacte d’un vieux récit écrit vers 1566. [...] »

La Duchesse de Palliano.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 855 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DESBORDES-VALMORE, Marceline – À l’amour (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 5min | Genre : Poésie


Bruissement - feuilles mortes.JPG

« Reprends de ce bouquet les trompeuses couleurs,

Ces lettres qui font mon supplice,

Ce portrait qui fut ton complice ;

Il te ressemble, il rit, tout baigné de mes pleurs. [...] »

À l’amour.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 12 366 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LEROUX, Gaston – La Hache d’or

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Hache en or

« Comme j’avais le cadeau sur moi, je lui remis la petite boîte dans laquelle se trouvait la hache d’or. Elle ouvrit la boîte avec un doux et lointain sourire, mais aussitôt qu’elle eut aperçu l’objet qui était dedans, elle se prit à trembler affreusement, se recula loin de moi comme si elle avait à redouter quelque chose de ma présence et, d’un geste insensé, jeta la hache dans le lac ! [...] »

La Hache d’or.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 707 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CONAN DOYLE, Arthur – L’École du Prieuré

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Nouvelles


Ecole du prieure

Une enquête sombre et angoissante au rythme soutenu. Il faut bien deux lectures pour comprendre toutes les subtilités des histoires de pneus et de sabots ! Sherlock Holmes, aidé de son fidèle ami le docteur Watson, arrivera savamment à percer le mystère de l’étrange disparition du fils du duc d’Holdernesse .
Quand on connaît le désintéressement de Holmes, on est un peu surpris par les dernières lignes..

Traduction anonyme (publiée pour la première fois en 1905 par les éditions F. Juven).

Illustration : Sherlock Holmes dans L’École du Prieuré, par Sidney Paget (1860-1908), pour l’édition dans Strand Magazine de 1903 (Source : Wikipedia).

Accéder à la liste complète des Aventures de Sherlock Holmes

L’École du Prieuré.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 25 558 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUGAS, Natacha – Le Chêne

Donneur de voix : Richard Keller | Durée : 9min | Genre : Nouvelles


chene

« Je suis un chêne. C’est ce que le patron a dit, en me tapant dans le dos. « Pierre, c’est un chêne. » [...] »

Ce texte court aborde sans fioritures les maux actuels de notre société…

Le Chêne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 19 131 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LOUŸS, Pierre – Byblis ou l’Enchantement des larmes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Mythologie


Byblis

Le Crépuscule des nymphes (1925) est un recueil de cinq nouvelles antiques glorifiant les mêmes voluptés. Pierre Louÿs y peint avec bonheur la grâce et la mélancolie troublante de ses héroïnes. On lit dans son journal intime : « Toutes mes pensées se résument en deux mots, en deux aspirations, en deux espérances, en deux ambitions, en deux désirs : les femmes et le génie ! »

«Des voyageurs que j’ai connus et qui sont allés en Carie, ayant remonté le Méandre plus loin qu’on n’est jamais allé, ont vu le Dieu du fleuve endormi, au bord des eaux ombragées par les joncs. Il avait une longue barbe verte et son visage était ridé comme les rocs de ses berges grises d’où pendent des herbes pleurantes. Ses antiques paupières semblaient mortes sur ses yeux à jamais aveugles. Il est probable qu’aujourd’hui, ceux qui voudraient le voir encore ne le retrouveraient plus vivant.
«Or, c’est lui qui fut le père de Byblis s’étant uni à la nymphe Cyanée ; et voici, je vous dirai l’histoire de l’infortunée Byblis. [...] »

Byblis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 426 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FEUILLET, Octave – Le Roman d’un jeune homme pauvre

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 7h 30min | Genre : Romans


Le Roman d'un jeune homme pauvre

Le Roman d’un jeune homme pauvre (1858) conte les amours du marquis Maurice de Champcey d’Hauterive, ruiné par la faute de son père, et de Marguerite, l’héritière de la famille des Laroque, dont il est devenu l’intendant. Amours contrariées et dramatiques, finement analysées. Certains passages « à l’eau de rose » de la vie de ce jeune homme vertueux datent un peu sous la plume de l’académicien français qu’on nommait volontiers le « Musset des familles ».

« Il faut que cette âme se sente et se révèle quelquefois, fût-ce par des transports au-delà du réel, par des aspirations au-delà du possible, fût-ce par des orages ou par des larmes. Oui, il y a une souffrance qui vaut mieux que le bonheur, ou plutôt qui est le bonheur même, celle d’une créature vivante qui connaît tous les troubles du coeur et toutes les chimères de la pensée, et qui partage ces nobles tourments avec un coeur égal et une pensée fraternelle ! Voilà le roman que chacun a le droit, et, pour dire tout, le devoir de mettre dans sa vie, s’il a le titre d’homme et s’il le veut justifier. [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 278 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :