Livres audio gratuits pour "Anatole France" :


MAUPASSANT, Guy (de) – Contes et nouvelles

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : –h –min | Genre : Contes


Guy de Maupassant

Entre 1880 et 1890, Guy de Maupassant publia des contes et nouvelles dans les journaux Gil Blas et Le Gaulois. Bon nombre de ces contes furent par la suite publiés dans différents recueils aux titres bien connus de tous : Le Rosier de Madame Husson, Mademoiselle Fifi, Les Contes de la bécasse

« [...] Le conte lui appartient, le conte est sa propriété exclusive, et cette propriété en vaut une autre, quand on la sait cultiver. Boccace, La Fontaine, Voltaire revivraient de nos jours, qu’ils n’auraient aucune chance d’arriver à la célébrité et qu’ils seraient condamnés à n’être que de très petites gens devant M. de Maupassant. Notez que je parle sérieusement, et que c’est avec une conviction profonde que je déclare que M. de Maupassant crée, dans ce genre, des chefs-d’œuvre immortels et qui ne périront pas : Boule de Suif, Ce Cochon de Morin, Le Retour, À cheval, Pierrot, sont d’admirables, d’incomparables choses, destinées à rester comme des modèles dans notre littérature française, éternellement. » (Octave Mirbeau, Les Écrivains, 1925-1927).

Découvrez ou retrouvez la plupart de ces récits en version audio sur Littérature audio.com…

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 219 706 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Puits de Sainte Claire (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Anatole France - Lucifer

Les nouvelles déjà publiées Saint Satyre, La Dame de Vérone, Le Joyeux Buffalmacco et Bonaparte à San Miniato, auxquelles s’ajoutent ici Lucifer, La Caution et Les Pains noirs font partie du recueil Le Puits de Sainte Claire. Dans le prologue, Anatole France nous dit les tenir de la bouche du R. P. Adone Doni :
« J’ai mis par écrit les contes qu’il me fit sur la route de Monte Oliveto. On les trouvera dans le présent livre. J’aurais voulu retenir, en les rédigeant, quelques restes de la grâce qu’ils avaient au Puits de sainte Claire. »

Ces trois histoires n’ont en effet rien perdu de leur grâce.

« Le Tafi, peintre et mosaïste florentin, avait grand peur des diables, surtout en ces heures de la nuit où il est donné aux puissances du mal de prévaloir dans les ténèbres. Et les craintes du Tafi n’étaient point sans raison, car les démons avaient alors sujet de haïr les peintres, qui leur arrachaient plus d’âmes avec un seul tableau que ne le savait faire un bon petit frère en trente sermons. » (Lucifer).
« Trois jours encore Fabio visita les banques et les fondaks sans trouver personne qui voulût lui prêter de l’argent. Et partout il recevait une mauvaise réponse et entendait des discours qui revenait à celui-ci :
— Vous avez eu grand tort de vendre votre vaisselle pour payer vos dettes. On prête à un homme endetté, on ne prête pas à un homme dépouillé de meubles et de vaisselle. » (La Caution)
« Nicolas Nerli se réveilla dans son lit. Il résolut de suivre le conseil de l’Archange et de multiplier le pain des pauvres pour entrer dans le royaume des cieux. » (Les Pains noirs)

Illustration : Georges Rochegrosse (1859-1938), Lucifer pour l’édition du Puits de Sainte-Claire de 1925 (Ferroud).

> Écouter un extrait : Lucifer.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 576 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Jean Marteau – Monsieur Thomas

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Nouvelles


Anatole France - Jean Marteau, Monsieur Thomas

Jean Marteau comprend deux récits indépendants : Un rêve,
« Rien au monde, rien ne me fut jamais aussi présent, aussi sensible que les visions de ce rêve. C’est par là qu’il est intéressant. Il m’a fait comprendre les illusions des mystiques. Si l’esprit scientifique m’avait fait défaut, je l’aurais certainement pris pour une apocalypse et une révélation, et j’y aurais cherché les principes de ma conduite et les règles de ma vie. »
et La loi est morte mais le juge est vivant où Anatole France attaque la justice comme dans son célèbre Crainquebille.

Citons quelques passages :
« J’ai médité la philosophie du droit, dit M. Bergeret, et j’ai reconnu que toute la justice sociale reposait sur ces deux axiomes : le vol est condamnable ; le produit du vol est sacré. Ce sont là les principes qui assurent la sécurité des individus et maintiennent l’ordre dans l’État….Un juge peut être bon, car les hommes ne sont pas tous méchants ; la loi ne peut pas être bonne, parce qu’elle est antérieure à toute idée de bonté… Il y a des lois justes. Mais la loi, étant instituée pour la défense de la société, ne saurait être, dans son esprit, plus équitable que cette société. Tant que la société sera fondée sur l’injustice, les lois auront pour fonction de défendre et de soutenir l’injustice… Pour équitablement apprécier le délit de l’indigent, le juge doit, pour un instant, oublier le bien-être dont il jouit, afin de s’identifier autant que possible avec la situation lamentable de l’être abandonné de tous. »

Monsieur Thomas brode sur le même thème :
« Ce juge austère, « avait des principes qu’il pouvait croire inébranlables, ne les ayant jamais remués. Dès qu’on remue un principe, on trouve quelque chose dessous, et l’on s’aperçoit que ce n’était pas un principe. Thomas de Maulan tenait soigneusement à l’abri de sa curiosité ses principes religieux et ses principes sociaux. »»

Deux nouveaux Récits profitables, extraits du recueil Crainquebille, Putois, Riquet et plusieurs autres récits profitables.

Jean Marteau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 656 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Læta Acilia

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Contes


Marie Madeleine

Læta Acilia, riche patricienne, qui vécut sous le règne de Tibère (42 av. JC-37 ap. JC) rencontre la « Pécheresse » juive Marie Madeleine qui essaye en vain de la convertir au christianisme.
« Non, certes, je ne ferai pas connaître ton Christ au petit enfant que je porte dans mon sein. Si ce pauvre petit être est une fille, je lui ferai aimer nos petites déesses de terre cuite, qui ne sont pas plus hautes que le doigt et avec lesquelles elle pourra jouer sans crainte. Voilà les divinités qu’il faut aux mères et aux enfants. Tu es bien audacieuse de me vanter tes amours, et de m’inviter à les partager. Comment ton dieu pourrait-il être le mien ? Je n’ai pas mené la vie d’une pécheresse, je n’ai pas été possédée de sept démons, je n’ai pas erré par les chemins ; je suis une femme respectable. Va-t’en ! »

En p.s. de son conte, Anatole France ajoute un point d’exégèse propre à intéresser les spécialistes des questions religieuses :
« Quelques personnes m’ont reproché d’avoir confondu dans ce conte Marie de Béthanie, sœur de Marthe, et Marie-Madeleine. Je dois convenir tout d’abord que l’Évangile semble faire de la Marie qui répandit du parfum de nard sur les pieds de Jésus et de la Marie à qui le Maître dit : Noli me tangere, deux femmes absolument distinctes. [...] Sans me flatter, j’ai pour moi la Sorbonne. Elle déclara, le 1er décembre 1521, qu’il n’y a qu’une Marie. »

Læta Acilia.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 7 574 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Anecdote de floréal, an II – La Perquisition

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Nouvelles


Anatole France - Anecdote de floréal, an II

Ces deux récits extraits de L’Étui de nacre, aussi émouvants l’un que l’autre, mais dont l’issue est différente, retracent deux moments cruciaux de la vie de jeunes femmes nobles devant être livrées à la guillotine.

« Il lui souvint de celui qui l’aimait et à qui elle ne s’était pas donnée, et un regret aussi cruel qu’un remords déchira son cœur. » (Anecdote de floréal, an II)

« Comment livrer aux flammes ces lignes si chères avant de les avoir à jamais imprimées dans son cœur ? Le calme est profond autour d’elle, son âme palpite de jeunesse et d’amour. » (La Perquisition)

Anecdote de floréal, an II.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 820 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Procurateur de Judée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 38min | Genre : Nouvelles


Ponce Pilate

Anatole France imagine un dialogue entre Lucius Aelius Lamia, soixante deux ans, en cure à Baies et son vieil ami Ponce Pilate qu’il n’a pas vu depuis vingt ans. Ils se racontent leur vie et en viennent à parler des luttes entre les Romains et les Juifs. L’ex procurateur de Judée a une étrange perte de mémoire…

Une nouvelle extraite de L’Étui de nacre.

Le Procurateur de Judée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 243 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Gestas

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


Confessionnal

Dans Gestas, Anatole France nous prouve, par l’exemple, que l’ivresse et la foi peuvent très bien coexister. Cette nouvelle est extraite du recueil L’Étui de nacre (1892).

« On conte qu’il est en ce temps-ci un mauvais garçon nommé Gestas, qui fait les plus douces chansons du monde. Il était écrit sur sa face camuse qu’il serait un pécheur charnel et, vers le soir, les mauvaises joies luisent dans ses yeux verts. Il n’est plus jeune. Les bosses de son crâne ont pris l’éclat du cuivre ; sur sa nuque pendent de longs cheveux verdis. Pourtant il est ingénu et il a gardé la foi naïve de son enfance. [...] Là, dans le vieux quartier pauvre, toutes les pierres le connaissent, les ruelles sombres lui sont indulgentes, et l’une de ces ruelles est selon son cœur, car, bordée de mastroquets et de bouges, elle porte, à l’angle d’une maison, une sainte Vierge grillée dans sa niche bleue. »

Gestas.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 877 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOYLESVE, René – Le Carrosse aux deux lézards verts

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 3h 30min | Genre : Contes


Le Carrosse aux deux lézards verts

Le Carrosse aux deux lézards verts est un conte original qui part d’un monde moyenâgeux, soumis à l’Inquisition, sans liberté de pensée pour aboutir au monde de demain que Boylesve voit se profiler. Le carrosse aux énormes lézards verts représente la possibilité de se déplacer rapidement et ainsi d’effacer les différences dans le monde, grâce à la magnificence des fées.

Les citations mises en exergue éclairent bien les intentions de l’auteur :
« La nature a attaché sa malédiction à l’immobilité. » (Gœthe) et « Ils n’ont pas Virgile, et on les dit heureux parce qu’ils ont des ascenseurs »(Anatole France).

« Mais les villes regorgent d’habitants et l’on y voit plus clair la nuit que le jour. Les voitures vont toutes seules ; impossible de traverser une rue sans être écrasé ou sans manquer de l’être plusieurs fois ; de voiture à voiture, on se culbute fréquemment, ce qui donne lieu à des accidents « sensationnels », disent-ils avec une certaine satisfaction, et qui sont aussitôt reproduits et colportés par l’image. On voyage aussi dans l’air ; on voyage sous terre ; et l’on voyage sous les eaux ; de sorte qu’il semble que personne ne fasse que de voyager. Toi qui as tant voulu nous enseigner à lire et à écrire, cher papa, si tu voyais ce pays vraiment savant, tu comprendrais combien c’était peine perdue : les gens d’ici ne lisent ni n’écrivent plus : ils ont des mécaniques qui exécutent tous les signaux nécessaires à se faire entendre de loin comme de près, et ils se contentent, comme les enfants de chez nous, de regarder des images. »

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 493 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour "Anatole France" :