À Découvrir :
VERLAINE, Paul – Mes hôpitaux

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Biographies


Salle d'hôpital

Verlaine, alcoolique, a connu vers les années 1885, l’indigence, le taudis, la misère physique. On s’avisa soudain que ce vagabond qui se traînait de café en café, d’hôpital en hôpital était ou plutôt avait été un grand poète. Il se forma comme une légende de Verlaine et on lui demanda conférences et souvenirs (Mémoires d’un veuf, Mes hôpitaux, Mes prisons, Confessions). On le sacra même « prince des poètes » en 1894, deux ans avant sa mort misérable.

Le ton de Mes hôpitaux est parfois mélancolique, parfois rageur, parfois humoristique.
« Peut-être, un jour que la mort nous tâtera, que la maladie avant-courrière et fourrière nous tiendra fiévreux et douloureux, peut-être miséreux et solitaires, les reverrons-nous, non sans attendrissement et une sorte de triste — ô bien triste ! — gratitude, ces longues avenues de lits bien blancs, ces longs rideaux blancs, car tout est long et blanc, en quelque sorte, en ces asiles… »

« D’ailleurs, c’est extraordinaire vraiment comme, ici, on se familiarise avec cette chose au premier abord familière et terrible ; et pourtant si banalement consolante et libératrice : la mort. Hein ! dans la vie ordinaire, — je ne parle pas des morts chéris, parents ou amis, je parle des quelconques, des étrangers — hein ! quelle affaire !
On a presque peur ; le pauvre inoffensif cadavre épouvante ou comme. Quand je grimpais mes nombreux étages, si je savais qu’à tel palier, derrière telle porte, au fond de tel appartement, il y avait… « un mort », comme disent les petites filles de leur toute jolie bouche toute ronde, je frissonnais malgré moi et montais très vite. »

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 284 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

À Découvrir :
ROD, Édouard – Un coupable

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 19min | Genre : Nouvelles


Un coupable

Cette intrigante nouvelle d’Édouard Rod (1857–1910) a été publiée dans le magazine illustré La Vie littéraire en janvier 1899.

Le nar­ra­teur est ici un juge qui, à l’occasion d’un dépla­ce­ment, s’intéresse à M. Arnaud, un pauvre diable d’ivrogne qui semble obsédé par une affaire cri­mi­nelle sur­ve­nue vingt ans plus tôt et jamais élu­ci­dée. Un homme, le père Mathu­rin, appré­cié de toute la com­mu­nauté vil­la­geoise, avait en effet été trouvé mort, assas­siné de six coups de cou­teau. À cette époque Arnaud était le syn­dic de la région, et avait eu à cœur de trou­ver le meur­trier, mais en vain. Très vite, l’instruction ter­mi­née, il avait démis­sionné de son poste et som­bré dans l’alcool et la ruine sociale…

Un coupable.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 980 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AUTRAN, Joseph – À une vieille servante (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 6min | Genre : Poésie


Joseph Autran

Joseph Autran (1813-1877), académicien français, n’a pas la célébrité de son contemporain Baudelaire, mais leurs hommages touchants à leur vieille servante ne sont pas sans nous rappeler ceux d’un autre contemporain, Flaubert, à la Félicité d’Un cœur simple.

« Les obscures vertus de l’âme,
Le dévoûment et la bonté,
Prêtent au front de l’humble femme
Je ne sais quelle majesté. »

Voici les deux poèmes réunis.

À une vieille servante.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 10 765 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHAPMAN, William – Poésies (Sélection)

Donneur de voix : M. Gingras | Durée : 10min | Genre : Poésie


williamchapman 1910

William Chapman (1850-1917) était un écrivain et un poète canadien.

Fils de George William Chapman, marchand, et de Caroline Angers, sœur de François-Réal Angers, il naît à Saint-François-de-Beauce (aujourd’hui Beauceville). Il fréquente le collège de Lévis et l’Université Laval avant de délaisser les études. Journaliste libéral, il occupe plusieurs métiers, dont fonctionnaire, vendeur d’assurances et libraire. Dans les années 1890, il écrit des poèmes empreints de naturalisme et de patriotisme dans le style de Louis Fréchette. Devenu traducteur au sénat canadien en 1902, il meurt à Ottawa en 1917.

* Médaille d’honneur de l’Académie des palmiers à Paris, 1890.
* Officier de l’Instruction publique de France.

> Écouter un extrait : Il neige.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 11 456 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

RENARD, Maurice – Le Professeur Krantz

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 50min | Genre : Nouvelles


Maurice Renard

« [...] À l’heure voulue, on reconnaîtra aisément que je n’ai rien inventé. Je demande, néanmoins, au lecteur de l’enregistrer dès à présent et de s’en souvenir désormais, s’il le peut ; car ce n’est pas la moindre étrangeté de ce récit d’être, comme on le verra, rigoureusement véridique – d’où il résulte que j’ai respiré, dans l’air de notre vieux monde, l’odeur même d’un prodige. [...] »

Maurice Renard (1875-1939) est fasciné par le « merveilleux scientifique » et les œuvres de H. G. Wells. Il veut, dit-il, faire naître chez les lecteurs « les germes des rêves les plus neufs, les plus singuliers et les plus troublants. »

Le Professeur Krantz.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 9 936 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CYRANO DE BERGERAC – Histoire comique des États et Empires de la Lune

Donneuse de voix : Saperlipopette | Durée : 3h 33min | Genre : Contes


Cyrano de Bergerac - Histoire comique des états et Empires de la Lune

« La lune était en son plein, le ciel était découvert, et neuf heures du soir étaient sonnées lorsque , revenant de Clamart, près de Paris, les diverses pensées que nous donna cette boule de safran nous défrayèrent sur le chemin. De sorte que les yeux noyés dans ce grand astre, tantôt l’un le prenait pour une lucarne du ciel par où l’on entrevoyait la gloire des bienheureux ; [...] tantôt un autre assurait que c’était la platine de Diane qui dresse les rabats d’Apollon ; un autre, que ce pouvait bien être le soleil lui-même, qui s’étant au soir dépouillé de ses rayons, regardait par un trou ce qu’on faisait au monde quand il n’y était pas. »

> Écouter un extrait : Partie 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 50 256 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Après

Donneurs de voix : Jean-Luc F. & Pomme | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Guy de Maupassant - Après

« Il venait tous les jeudis passer la soirée chez la châtelaine, et ils s’étaient liés, d’une bonne et franche amitié de vieillards. Ils s’entendaient presque sur tout à demi-mot, étant tous les deux bons de la simple bonté des gens simples et doux.

Elle insistait : « Voyons, monsieur le curé, confessez-vous à votre tour. » [...] »

Après.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 15 492 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOURGUENIEV, Ivan – Journal d’un homme de trop

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 50min | Genre : Romans


Tourgueniev_-_Llya_Repin

« Le médecin me quitte. Je l’ai obligé à s’expliquer enfin. Il a eu beau dissimuler, il lui a fallu me confesser toute la vérité. Je vais mourir : oui, je vais mourir bientôt ; les rivières vont dégeler, et je m’en irai probablement avec les derniers glaçons. »

Pendant dix jours, Tchoulkatourine, pour passer le temps qui lui reste à vivre, raconte sa vie d’ »homme superflu » dominée par un grand amour déçu et repoussé dont il analyse les étapes.
Réflexions romantiques et désabusées, mais sans sensiblerie ni morbidité. Un texte discret et émouvant écrit par Tourgueniev en 1850.

Traduction de Louis Viardot (1800-1883)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 14 736 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PÉGUY, Charles – Rien n’est beau comme un enfant (Poème)

Donneur de voix : Gilles-Claude Thériault | Durée : 3min | Genre : Poésie


Visage d'enfant

« Or je le dis, dit Dieu, je ne connais rien d’aussi beau dans tout le monde
Qu’un petit enfant qui s’endort en faisant sa prière
Sous l’aile de son ange gardien […]
Pendant qu’un voile déjà descend sur ses paupières,
Le voile de la nuit sur son regard et sur sa voix ».

Guerres – Cataclysmes – Maladies ; cet extrait du long poème de Charles Péguy, Le Mystère des saints Innocents (1912), sorte d’Office des morts pour l’enterrement d’un enfant, où le poète inscrit le rituel dans le retour à la maison du Père, fut enregistré en pensant à tous ces enfants qui meurent trop tôt.

Rien n’est beau comme un enfant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 16 042 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOSTOÏEVSKI, Fedor – Le Petit Héros

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Biographies


Fedor Dostoïevski

Un texte plutôt gai et insouciant écrit par Dostoïevski emprisonné qui dédramatise sa dangereuse situation. Il se remémore des évènements de sa onzième année.

« Tout à coup ma poitrine s’agita, je sentis une douleur cuisante, comme si quelque arme aiguë m’eût transpercé de part en part, et des larmes, de douces larmes jaillirent de mes yeux. Je me couvris le visage de mes mains, et, tremblant comme un roseau, je m’abandonnai librement au premier sentiment, à la première révélation de mon cœur. Mon enfance venait de finir. »

Traduction : Élise Fetissov (1849).

Le Petit Héros – Partie 1.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 22 898 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous Nos Livres Audio Gratuits :