Les Lilas blancs

Les Lilas blancs

Ce marivaudage est paru dans la Revue contemporaine en 1854.

« – Je ne veux pas de cartes… le hasard y a trop de part.
– Alors choisissez vous-même.
– Que pensez-vous des dames ?
– Je pense que je n’y entends rien.
– Et moi je n’ai jamais pu les souffrir.
– Ce qui fait que nous ne sommes pas plus fort l’un que l’autre.
– Et parfaitement inhabiles tous le deux.
– Va donc pour les dames ! Il est entendu que le jeu n’aura qu’une partie… sans revanche.
– C’est dit.
M. de Mareuil et M. de Caussade se donnèrent la main, celui-là soupirant, celui-ci riant, et ils gagnèrent le château pour vider la question au plus vite.
Léon avait découvert un vieux damier sous un meuble ; il le prit et le plaça sur un guéridon.
– Voilà le champ de bataille et les deux armées sont prêtes, dit-il en rangeant les disque d’ivoire et d’ébène.
– Ainsi, dit Henri, celui qui gagne aura la dame ? »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 06/04/2019.
Consulté ~3 088 fois

Lu par Daniel Luttringer

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.