Les Barbelés

Les Barbelés

« Il avait écopé de cinq ans, mais ne songeait pas à se plaindre. Bradley et Tyson en avaient récolté dix pour avoir tiré sur les flics, même s’il n’y avait eu aucun blessé.
Tout aurait pu en rester là et il serait sorti au bout de cinq ans. Mais James était intelligent, très intelligent. Il avait tout le temps besoin de faire travailler son cerveau. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Georges Gerschwin, Rhapsody in blue, interprétée par Le Grand Orchestre Symphonique de Michel Legrand (1962, domaine public).

Livre audio ajouté le 09/07/2021.
Consulté ~2 636 fois

Lu par Alain Degandt

Suggestions

25 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonsoir Ahicar
    J’ai ecouuté ce soir votre fable sur l’éléphant et ce texte ci.
    Vous excellez à souligner le « mal » en ce monde : tuer ces magnifiques animaux que sont les éléphants, le triste racisme de tous les jours (ce texte ci) , l’ingéniosite de l’homme pour tuer (aussi ce texte ci avec les barbelés)
    j’ai beaucoup aimé le rythme de votre texte, alerte , intriguant (le récit concernant le père de James), le dialogue léger avec le copain de prison . Le suspense également est là.
    Merci !

    Et merci Alain pour votre belle lecture !!!

  2. @ CLARYSSANDRE…

    Vous connaissez la blague…

    Docteur… si je bois pas… fume pas… mange juste ce qu ‘ il faut… fais du sport… me couche et me lève tôt… etc… me garantissez-vous que je vivrai plus longtemps ?
    — Ah… mon brave… je ne peux vous le promettre… mais une chose est sûre… le temps vous paraitra plus long !

  3. @ LUCIA… Bonjour

    … et pourtant c ‘ est ce qui lui est arrivé un jour ! Il eut la surprise de lire l’ annonce de sa mort dans la presse ! Il le raconte… avec toute la verve et la malice qu ‘ on lui connaît… dans les inoubliables entretiens qu ‘ il eut avec Robert MALLET ! ( je les réécoute périodiquement… on ne s’ en lasse pas)…

    Cordial salut…

  4. • • •More