Gustave Caillebotte - L'homme au balcon (vers 1880)

Quarante Ans de Paris

• • •More

Dans ce livre de souvenirs, Daudet nous raconte beaucoup d’anecdotes, comme le départ de Gambetta de Paris en ballon, ou son premier habit :

« Un éblouissement, ce buffet ! C’était, sous la flamme des bougies, avec ses verres, ses flacons, une pyramide en cristal, blanche, éblouissante, fraîche à la vue, de la neige au soleil. Je prends un verre, frêle comme une fleur ; j’ai bien soin de ne pas serrer, par crainte d’en briser la tige. Que verser dedans ? Allons, du courage, puisque personne ne me voit J’atteins un flacon en tâtonnant, sans choisir. Ce doit être du kirsch, on dirait du diamant liquide. Va donc pour un petit verre de kirsch ; j’aime son parfum qui me fait rêver de grands bois, son parfum amer et un peu sauvage. Et me voilà, versant goutte à goutte, en gourmet, la claire liqueur. Je hausse le verre, j’allonge les lèvres. Horreur ! De l’eau pure, quelle grimace ! Je veux replacer le verre ; mais je suis troublé, ma main tremble, ma manche accroche je ne sais quoi. Un verre tombe, deux, trois verres ! Je me retourne, mes basques s’en mêlent, et la blanche pyramide roule par terre, avec ses scintillations, le bruit d’ouragan, les éclats sans nombre d’un iceberg qui s’écroulerait. »

Il nous révèle aussi les dessous de ses principaux romans : Le Petit Chose, Les Lettres de mon moulin (Version 1, Version 2), Tartarin de Tarascon, Fromont jeune et Risler aîné, Jack, Numa Roumestan, etc. ainsi que de plusieurs personnages importants, que nous pouvons ainsi connaître d’une façon plus intime.

Le dernier chapitre retrace, d’une façon émouvante, les derniers jours d’Edmond de Goncourt.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.
Livre audio gratuit ajouté le 25/03/2017.
Consulté ~8091

Lu par Cocotte

• • •More

Suggestions

18 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Sylvie
    Vous en pouvez pas savoir combien cotre si aimable commentaire m’a réconfortée et encouragée. Je vous en remercie très chaleureusement.
    Je suis tout à fait de votre avis en ce qui concerne Alphonse Daudet. Presque toute son œuvre est déjà dans la bibliothèque, et Tartarin, les Lettres de mon Moulin, Le petit Chose, etc. sont très appréciés. Il reste encore deux romans que j’ai bien envie de lire.
    Amicalement
    Cocotte

  2. Merci Cocotte pour cette lecture tout à fait palpitante. Le témoignage historique sur la guerre de 70 et la Commune, les portraits de personnages comme Gambetta, le ton tantôt satirique, tantôt émouvant (la mort du vieil ami Edmond de Goncourt), l’hommage rendu par l’auteur à sa femme, tout est agréable dans ce livre. Daudet est un auteur sous-estimé à l’heure actuelle, et je viens de lire cette semaine un interview d’un des plus grands écrivains contemporains, Lobo Antunes, qui dit qu’il l’apprécie beaucoup.
    Merci encore

  3. Bien sûr j’aime Daudet, et c’est une belle nouvelle pour moi, que vous allez lire plus de ses livres!:-))
    Je serai enchanté, comme toujours, d’écouter ses romans moins connus, lu par ma lectrice préférée!;-)

    C’est une grande joie et le plus grand plaisir.
    Merci, Merci, Merci, chère Cocotte!

  4. Cher Slaviych
    Que votre commentaire m’a fait plaisir! je suis heureuse de voir que vous aimez Daudet, vous aussi.Ses principaux romans sont déjà disponibles sur le site, mais il en reste deux, moins connus, mais tout aussi attachants. je les lirai… dès que possible.
    Merci aussi à vus, pour ce que vous êtes, également
    Amicalement
    Cocotte

  5. Quel bonheur de Vous écouter, chère Cocotte, encore, encore et encore!
    Je Vous écoutes depuis longtemps (il y a quelques ans) et chaque fois ça me fait énorme plaisir! Merci pour chaque mot de Votre lecture, pour c’que Vous etes.

  6. Désolée, cher Nestor, pour mon “offre de Gascon”. Le texte n’est pas libre de droits, car la traductrice est morte en 1960. Je l’enregistrerai pour vous en 2030.
    Amicalement
    Cocotte

  7. Chère amie Paruline
    Comme vous, j’ai beaucoup aimé l’Histoire de mes livres. C’est intéressant, après avoir lu les romans en question, d’en découvrir l’origine et la progression. Et, par chance, tous les livres dont parle Daudet sont sur le site, sauf un seul.
    J’en ai encore trois sur le feu, à paraître dans les prochains mois.
    Mais il faut le temps… J’essaie de satisfaire les aimables audio lecteurs le plus vite possible.
    C’est intéressant aussi de connaître les premiers pas de Daudet à Paris et ses premiers succès.
    Merci pour nos échanges, que j’aime beaucoup.
    Amitiés
    Cocotte

  8. Chère amie Claire-Marie
    Comment ne pas chercher à vous faire plaisir? C’est un plaisir pour moi aussi!
    le prochain crime de Dumas se précise et sera publié dans les prochaines semaines.
    A bientôt! Merci pour votre encourageant message!
    Amitiés
    Cocotte

  9. Cher Nestor
    Vous allez être content! Je viens de recevoir le texte de : “Le visage de Paris”, d’Edith Wharton. Je vais l’enregistrer prochainement, à votre intention, en espérant faire plaisir aussi aux fans de cet auteur et aux amoureux de Paris.
    merci pour vos aimables commentaires.
    Amicalement
    Cocotte

  10. Chère Cocotte !
    Aucun auteur, aucun style ne vous résistent 🙂
    Bravo pour cette lecture passionnante !
    J’ai vraiment apprécié, entre autres, “Histoires de mes livres” :
    se divertir et s’instruire en même temps, c’est toujours une expérience intéressante.
    Grand merci !

  11. Merci Nestor, pour votre conseil, en bonne fan d’Alexandre D et de Cocotte, j’ai évidemment écouté toute la série des mousquetaires !

    Je taquine notre lectrice à qui j’ai réclamé des Dumas et qui m’a fait le grand plaisir de les enregistrer !

  12. — Merci beaucoup, dame Cocotte ; non, Nestor Plasma n’a pas en tête de requête particulière, merci encore.
    Nestor Plasma a écouté il y a peu l’excellent Là-Bas de Huysmans, qu’on trouve sur ce site et qui se passe aussi à Paris. Il en recommande vivement l’écoute ; intéressant et très bien lu.
    Ici : http://bit.ly/2oawMQj

    — @ Claire-Marie
    Le roman des Trois Mousquetaires se passe en partie à Paris près du Louvre et du Palais-Royal. Excellent roman présent sur ce site, que vous avez certainement déjà lu ou écouté.

    ▶︎ Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  13. Oups! Le message est parti avant la fin.

    Je voulais dire que j’enregistrerai avec plaisir, à votre intention, ce genre de roman. Vous avez peut-être une idée de titre que vous aimeriez écouter…
    Cordialememnt
    Cocotte

  14. Ah! Cher Nestor Plasma, que je suis heureuse que cette lecture vous ait plu!
    Si je trouve d’autres nouvelles ou romans se rapportant à Paris, je les enregistrer

  15. Nestor Plasma, auditeur né à Paris au XXe siècle, y vivant encore et espérant y mourir — et pas ailleurs — apprécie tous les textes qui se rapportent à sa ville, aussi adresse-t-il ses plus vifs remerciements à dame Cocotte pour cette lecture.

    ▶︎ Nestor Plasma, c’est pour ça qu’on l’aime

  16. Chère amie Claire-Marie
    Les grands esprits se rencontrent! Si vous vous intéressez aux biographies, vous serez contente. Daudet parle de beaucoup de ses contemporains, Baudelaire, Gambetta et beaucoup d’autres. C’est une autre vision, plus personnelle.
    Si vous aimez Daudet, il y en a beaucoup dans la bibliothèque de L.A. Vous n’aurez vraiment que l’embarras du choix. Je me permets de vous conseiller, dans des genres très différents : Les Lettres de mon moulin, le petit Chose, Tartarin de Tarascon. Pour commencer! Hi! Hi! Hi!
    Passez un excellent Week-end. Je suis heureuse de vous accompagner.
    Amitiés
    Cocotte

  17. Ooh, décidément, amie Cocotte, nous sommes synchrones!
    Je m’intéresse aux biographies en ce moment, histoire de changer de la fiction et voilà que vous en proposez une!
    Je connais très mal Alphonse Daudet.
    Je vais donc voir si lui et moi avons des intérêts communs.
    Bien amicalement
    CM