Bertall, L'Ombre (1876)

L’Ombre

« À ces mots, le savant se leva et l’Ombre fit comme lui. Il se tourna, et l’Ombre se tourna aussi. Quelqu’un qui eût fait attention aurait pu voir que l’Ombre entrait par la porte entr’ouverte chez le voisin, au moment où le savant entrait lui-même dans sa chambre en tirant derrière lui le grand rideau. »

Tiré des Contes d’Andersen, traduits du danois par David Soldi (1819-1884).

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : David Soldi (1819-1884).

Illustration : Bertall, L'Ombre (1876).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Introduction :
Butterfly Tea, Butterfly Odyssey V2, extrait de l’album BUTTERFLY TEA – Best of 2009 (licence CC By-Nc-Sa 2.0).

Final :
Butterfly Tea, Butterfly Odyssey, extrait de l’album Butterfly Odyssey (licence CC By-Nc-Sa 2.0).

Livre ajouté le 26/01/2010.
Consulté ~34 421 fois

Autres projets collectifs

Suggestions

11 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. J’ai parfois un peu de mal avec les contes malgré mon amour de la littérature jeunesse. Mais il faut avouer que ce conte est beau est poétique.

    Merci pour cette lecture vivante et travaillée.

  2. bonjour tout le monde ,j’ai bien aimé le coté fantastique et philosophique du conte .On m’adressant à Béatrice, puis je avoir le nom du film j’aime bien le voir , merci

  3. Ce compte est fantastique, je le trouve superbe… et la lecture! Le fait d’avoir mit les voix des personnages lors de dialogue ma plut! Vous me voyez ravis! Grand merci pour cela!

  4. Attention ! Ce commentaire dévoile en partie la fin de l’histoire.

    Une lecture parfaite ! J’ai vu un film créé à partir de ce conte. Les détails y sont légèrement modifiés, ainsi que la fin : au moment où le savant est décapité, l’Ombre perd sa tête elle aussi, et la princesse et sa cour s’aperçoivent de sa supercherie. Ils font ressusciter le savant au moyen d’un philtre magique et chassent l’Ombre.

  5. divinissime, les mots me manquent pour décrire ma joie, un grand plaisir celui que je ressens en vous écoutant, Mille Merci.