Portrait de la comtesse Anna de Noailles, née Brancovan (1876-1933), poétesse - par Jean-Louis Forain - Musée Carnavalet

Cinq poèmes

« Je me suis appuyée sur la beauté du Monde
Et j’ai tenu l’odeur des saisons dans mes mains […] »

Deux vers qui révèlent la communion avec la nature de cette grande poétesse (1876-1933) d’origine roumaine, mais française d’âme et de culture. La princesse Anna de Noailles était riche, passionnée et parée de grandes amitiés : Claudel, Gide, Cocteau, Barrès, Mistral, Daudet,Valéry souvent réunis dans son salon de l’avenue Hoche.
Ces  cinq poèmes illustrent ses trois thèmes les plus chers : la nature, l’amour et la mort.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Jean-Louis Forain, Portrait de la comtesse Anna de Noailles (vers 1905), Musée Carnavalet.

Références musicales :

Gabriel Fauré, Pavane, Opus 50, interprétée par Léonald.

Livre audio gratuit ajouté le 26/06/2009.
Consulté ~5820

Lu par René Depasse

Suggestions

7 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci de faire connaître ces textes.
    Par contre, j’avoue mon mécontentement concernant l’enregistrement de” l’empreinte” où on vous entend dire “crier lecri” au lieu de “vibrer le cri”, “les bords” au lieu “le bord” , “odeur” au lieu de “ardeur”..

  2. Franchement, si une femme d’une poésie similaire se reconnait dans ces textes, je lui propose le mariage fidèle pour le restant de nos vies.

  3. Cher René,

    À mon tour de vous dire publiquement merci, infiniment : la joie simple du partage est le sens même de ce site et de ce point de vue vous faites plus encore que nous montrer la voie.

    Continuez à nous faire plaisir ainsi !

    Amitiés,

    Augustin

  4. Bon anniversaire Monsieur Depasse !
    Merci pour tout ce que vous nous offrez, merci pour votre voix unique et la beauté de vos lectures..Comme d’autres donneurs de voix, je n’ai qu’un souhait à formuler, que vos dons, dans tous les sens du terme, soient encore nombreux sur ce site, pour notre bonheur à tous..
    Amicalement, isabelle.

  5. Bon Anniversaire, cher René !

    Merci encore et toujours pour toutes vos lectures, celle-ci est, comme beaucoup d’autres, très belle !

    La Providence…