Sani al Mulk - Illustration d'une version perse des Mille et une Nuits (1849-1856) - Vol. 2

Les Mille et une Nuits (Tome 2)

• • •More

Nous étions restés à la fin du Tome 1 des Mille et une Nuits chez Zobéïde et ses sœurs en présence du calife qui « étoit sur-tout fort en peine de savoir qui étoit Zobéïde, quel sujet elle pouvoit avoir de maltraiter les deux chiennes noires, et pourquoi Amine avoit le sein meurtri. »
Nous allons donc le découvrir…

« Le lecteur ne trouvera plus à chaque nuit : « Ma chère sœur, si vous ne dormez pas, etc. » Comme cette répétition a choqué plusieurs personnes d’esprit, on l’a retranchée pour s’accommoder à leur délicatesse. Le traducteur espère que les savans lui pardonneront l’infidélité qu’il fait en cela à son original, puisqu’il a d’ailleurs si religieusement conservé le genre et le caractère des contes orientaux, qu’il a rendu par-là son ouvrage digne de leur bibliothèque. Il avoit pressenti que cette répétition pourroit bien déplaire aux Français ; mais par une timidité assez rare dans un auteur qui traduit un livre peu connu, il n’osa pas s’écarter de son texte. Le succès qu’a eu le premier volume qu’il a déjà donné au public, doit répondre de la réussite des autres, qui ne contiennent pas des choses moins merveilleuses ni moins agréables. »

Cet avertissement est de M. Galland (le traducteur). La suppression n’a lieu qu’à partir de l’histoire de Sindbad le marin.

Traduction : Antoine Galland (1646-1715).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

 

Boomaga, Saffron Fire (3 interprétations) (licence Cc-By-Nc-3.0).

Livre audio gratuit ajouté le 12/10/2013.
Consulté ~112314

Lu par Christine Treille

Suggestions

26 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Ah que de frustration ….. Je voulais profiter des mes vacances en Suisse où la canicule règne pour avancer dans mon voyage en Orient comme vous le dites si bien chère Christine et voilà que le serveur plante juste au moment où Sinbad se trouve en mauvaise posture avec un vieillard esclavagiste. J ai hâte que vous me donniez la fin de cette aventure ! En attendant je croquerais un morceau de chocolat à votre santé au musée du chocolat de Broc. Encore merci Christine

  2. • • •More